Avertir le modérateur

20/20

  • BEAUJOLAIS : LES VINS DE L'ANNEE ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

    Il y a deux façons de déguster les crus du Beaujolais : dans leur jeunesse, en profitant de leur couleur et de leur fruité avec des charcuteries, des rillons, des fromages à pâte molle ou une viande rouge grillée (les Beaujolais-Villages, les crus de Brouilly, Côte-de-Brouilly, Chiroubles et Saint-Amour sont parfaits), ou parvenant à maturité, notamment les crus plus charpentés, c’est-à-dire avec un minimum de quatre à cinq années d’évolution, sur une cuisine plus élaborée.

    - Fleurie, Juliénas. Très parfumés, à dominante de fruits rouges et de sous-bois, à présenter avec une oie farcie, un fromage bleu (Auvergne ou Bresse), ou un gibier (perdrix).

    - Chénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié. Bouquetés et denses, parfaits sur une terrine de gibier, du jambon fumé ou un foie de veau.


    Château d'EMERINGES


    Domaine Bel Avenir


    Domaine MORTET Père et Fils


    Domaine CHAMPAGNON


    LES VINS GEORGES DUBOEUF

    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom 

     

    Prix d’Honneur

     

    Prix d’Excellence 

     
    Alain Bernillon (Fournelles)

     

    Satisfecits 

     
    Jean-Jacques Baronnat
    Gilles Bonnefoy (Madone)
    Famille Chatelet

     

     
     
     
  • LE CLASSEMENT 2017 DES MEILLEURS VINS ROUGES DE BOURGOGNE

     

    Les appellations qui comptent : Auxey-Duresses, Chablis, Chambolle-Musigny, Chassagne-Montrachet, Corton-Charlemagne, Fixin, Gevrey-Chambertin, Meursault, Nuits-Saint-Georges, Marsannay, Morey-Saint-Denis, Pernand-Vergelesses, Pommard, Puligny-Montrachet, Pouilly-Fuissé, Savigny-lès-Beaune, Volnay, Vosne-Romanée

     

    Les appellations qui commencent à compter : Corton, Côtes-de-Nuits-Villages, Irancy, Monthélie, Saint-Aubin, Santenay

     

    Celles qui ont encore du travail : Givry, Hautes-Côtes-de-Nuits, Ladoix, Mâcon

     

    Et celles dont on n’entend pas parler : Crémant de Bourgogne, Hautes-Côtes-de-Beaune, Mercurey, Pouilly-Vinzelles

     

     


    Les millésimes       

    Pour les rouges

    - les grands : 2015, 2014, 2010, 2009, 2008, 2007, 2005, 2003, 2002, 2000, 1999, 1995, 1990, 1989, 1985, 1983, 1979, 1978, 1976, 1978, 1971, 1970.

    - les bons : 2013, 2012, 2011, 2006, 2004, 2001, 1998, 1996, 1993, 1988, 1986, 1979.

    Pour les blancs

    - les grands : 2015, 2014, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2002, 2000, 1999, 1998, 1995, 1990, 1989, 1986, 1985, 1983, 1982, 1979, 1978, 1976, 1970.

    - les bons : 2013, 2012, 2011, 2003, 2001, 1997, 1996, 1994, 1988, 1987, 1971.

     

     

    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE


    Classement Bourgogne Rouges
    Classement Bourgogne Blancs
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    GEVREY-
    CHAMBERTIN
    FIXIN
    AUTRES
    ESMONIN (GCh)
    FOUGERAY DE BEAUCLAIR (GC)
    GELIN (Fixin)
    Pierre BOURÉE (Ch Ch)
    Marc BROCOT (Mars.)
    Philippe LECLERC (GC)
    SEGUIN MANUEL
    Nicolas POTEL
    MOREY SAINT-DENIS
    CHAMBOLLE-
    MUSIGNY

    Clos des LAMBRAYS (MSD)
    MONTS-LUISANTS (MSD)
    Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
    François BERTHEAU
    COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
    VOSNE-ROMANEE
    NUITS ST GEORGES VOUGEOT
    COTE DE NUITS
    BERTHAUT-GERBET
    CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
    COUDRAY-BIZOT (É)
    René CACHEUX
    GROS (Gd-É)
    Manuel OLIVIER
    POULETTE (Vr)
    BERTAGNA
    LOUIS LATOUR
    VOLNAY
    POMMARD
    AUTRES

    AMPEAU (V)
    Antonin GUYON (V)
    PRIEUR-BRUNET (V)
    Michel PRUNIER (AD)
    VIRELY-ROUGEOT (P)
    BADER-MIMEUR (Ch.-M.)
    Albert BOILLOT (P)
    B. DELAGRANGE (V)
    DICONNE (AD)
    MUSSY (P)
    NUDANT (V)
    POULLEAU (V)
    VIOLOT-GUILLEMARD (P)
    CORTON
    COTE DE BEAUNE AUTRES

    MAREY (C)
    Clos BELLEFOND (S)
    DENIS (AIC)
    Gérard DOREAU (Mo)
    DUBREUIL-FONTAINE (C)
    Jean-Jacques GIRARD (PV)
    JAFFELIN (PV)
    CHOUPETTE (S)
    COTE CHALONNAISE MACON
    AUTRES

    HEIMBOURGER (Irancy)
    Alain VIGNOT
    Eric DARLES (Irancy)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    GEVREY-
    CHAMBERTIN
    FIXIN
    AUTRES
    DEREY (Fixin)
    (Henri REBOURSEAU (Ch))
    Olivier GUYOT
    MOREY SAINT-DENIS
    CHAMBOLLE-
    MUSIGNY

    (PIERRE NAIGEON (CHM)*)
    VOSNE-ROMANEE
    NUITS ST GEORGES VOUGEOT
    COTE DE NUITS
    Jean PETITOT (Côte Nuits)
    VOLNAY
    POMMARD
    AUTRES

    PIGUET-CHOUET (AD)*
    COSTE-CAUMARTIN
    CORTON
    COTE DE BEAUNE AUTRES

    JACOB (C)
    ARDHUY (C)
    COTE CHALONNAISE MACON
    AUTRES

    (PARIZE (Givry)*)
    BERGER-RIVE

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    GEVREY-
    CHAMBERTIN
    FIXIN
    AUTRES
    (Ch. de MARSANNAY (Ch))
    MOREY SAINT-DENIS
    CHAMBOLLE-
    MUSIGNY

    VOSNE-ROMANEE
    NUITS ST GEORGES VOUGEOT
    COTE DE NUITS
    (CRUCHANDEAU)
    LABOURE-ROI
    (CH. DE SANTENAY)
    VOLNAY
    POMMARD
    AUTRES

    (PIERRE ANDRE)
    CORTON
    COTE DE BEAUNE AUTRES

    C.PAULANDS (AlC)
    COTE CHALONNAISE MACON
    AUTRES

    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD
  • MEDOC : LE CLASSEMENT POUR COMPRENDRE UN CLASSEMENT !

    En Médoc, le Classement "officiel" qui date de... 1855 ! n'est plus vraiment représentatif du réel plaisir que l'on a aujourd'hui (je l'ai adapté dès 1985).

    Trois raisons pour le comprendre :

    - Le Classement de l'époque était surtout celui du négoce, pas forcément celui des terroirs et des hommes. Un seul exemple : qui peut douter de la place de Lynch-Bages en Premier Grand Vin aujourd'hui, alors que ce n'était qu'un modeste "5e Grand Cru" dans le Classement de 1855 ?

    - Les extensions de vignobles en 160 ans ont bouleversé les donnes : les territoires, à de rares exceptions près, ne sont plus les mêmes.

    - Les progrès et les efforts des hommes (et des femmes), depuis quarante ans, notamment de ceux et celles qui ont su mettre plus à profit le terroir que des sophistications œnologiques acrobatiques, ont permis l'émergence de propriétés (en Haut-Médoc et Médoc, notamment) où l'on élève aujourd'hui des vins remarquables, à prix doux.

    Il y a donc des vins suecôtés et beaucoup trop chers en Médoc, d'autres trop concentrés, d'autres trop dépersonnalisés, souvent appartenant à des propriétaires imbus de cette notoriété, condescendants, et qui ne comprennent pas grand chose à la réalité des choses, tant ils sont habitués à ne goûter que leur propre vin, à investir dans des cuves, dans des trucs, agrémentant leur chai de machins... en oubliant l'essentiel : le rapport qualité-prix-régularité-plaisir (c'est long, je sais, mais il s'agit bien de tout cela).

    Un exemple : à 35 €, comment ne pas placer Haut-Marbuzet dans la catégorie des Premiers Grands Vins ? Outre les millésimes récents, toujours parfaitement maîtrisés par Henri Duboscq lui-même (et ses fils), on atteint vraiment les sommets, aujourd'hui, avec des millésimes comme 1989, 1986 ou 1982.

    Et c'est là le secret d'un grand vin : son potentiel de longévité, rien d'autre. 

    On est loin des ersatz noirs comme de l'encre, sirupeux comme de la confiture, flatteurs à souhait les deux premières années et fardés comme personne, devenant insignifiants, au bout de 10 ans...

    Clauzet, toujours à Saint-Estèphe, est un vin tout aussi séduisant, élégant, très abordable, et les millésimes 2009, splendide, 2008 ou 2004 le prouvent aisément.

    Parmi le sommet des sommets, Latour est certainement le vin le plus fantastique qui soit, à tel point que son second vin, Les Forts de Latour, "écrase" littéralement d'autres crus à la réputation usurpée (un bon nombre anciennement classés seconds, troisièmes, etc). C'est dire à quel niveau nous sommes avec le Premier Vin.

    C'est d'ailleurs à Pauillac que l'on retrouve la plus forte concentration de vrais vins typés du Médoc : Latour, Lynch-Bages, Pichon Comtesse, qui renoue avec une très grande élégance sous l'impulsion intelligente de Nicolas Glumineau, Mouton, bien sûr, puissant, dense, complexe, avec Clerc-Milon, l'archétype du Pauillac, Batailley, très typé, tout en distinction, tout en arômes, comme Grand-Puy-Lacoste, qui sait marier la structure à l'élégance. 

    En Margaux ou à Saint-Estèphe, l'homogénéité est beaucoup moins de mise : les sols sont très variés, l'orientation des vignes également (être ou non près du fleuve change beaucoup de choses à Saint-Estèphe). Lascombes, classé Premier, fort bien dirigé par Dominique Befve, outre une série remarquable des derniers millésimes (et un splendide 2008, notamment), est très différent de Brane-Cantenac, parfois décevant (c'est la raison de ses "parenthèses", j'attends une verticale pour reconfirmer ou non sa place en Premier), ou de Cantenac-Brown, un formidable vin dont la progression a commencé lorsqu'il était sous la houlette de Jean-Michel Cazes (Lynch-Bages) et se poursuit sous la direction de José Sanfins, dont la priorité reste la distinction (millésimes 2012, 2011, 2009 ou 2008, très classique d'un grand Margaux). C'est certainement l'un des crus qui peut monter dans le Classement très prochainement.

    Montrose a toujours été un vin splendide, et cela continue, aussi bien sur les 2014, 2012, 2011 (très typé), 2010 ou 2005, bien sûr, exceptionnels.

    Dans la catégorie des Seconds Vins Classés, les coups de cœur sont nombreux, tant on accède à des vins garants de prix sages et d'une réelle régularité qualitative. Et peu importe les appellations, tant un bon nombre de ces crus ridiculisent d'autres vins (beaucoup) plus chers. Je veux parler de Mayne-Lalande, La Mouline, Mongravey, La Bridane et Fourcas-Dupré.

    Tronquoy-Lalande (mêmes propriétaires que Montrose) est un vin qui mérite ses lettres de noblesse, d'une grande finesse mais qui se targue aussi d'un beau potentiel d'évolution, il peut monter en Premiers. Haut-Batailley et Beau Site sont les grandes références de cette hiérarchie, et un cru comme Calon-Ségur a tout le potentiel de monter également en grade. Là encore, je patiente pour une verticale.

    Suivent Fonbadet (Pascale Peyronie peut en être fière), Villegeorge, où Marie-Laure Lurton a toujours élevé l'un des meilleurs vins de son appellation, typé, classique mais charmeur comme on les aime, La Galiane, un Margaux tout en suavité, Rollan de By et Lagrange confirment leur haut niveau qualitatif.

    A la suite, toujours de beaux coups de cœur avec Petit Bocq, Le Bourdieu, toujours très classique, comme Fontesteau ou Le Meynieu, grandes valeurs sûres de la région, depuis bien longtemps.

    Et puis Raux, Hennebelle, Caronne Sainte-Gemme, Saint-Hilaire, Panigon, Hourtin-Ducasse, David, Pomys, Cambon La Pelouse... bref, ceux que vous allez trouver dans la seconde partie de cette hiérarchie.

    Voilà de quoi se faire plaisir, dans toute la gamme ce prix, dans tous les styles, aujourd'hui, sans se référer à 1855 !

    En comprenant cela, on comprend le Classement de 2017, qui va changer et encore évoluer, durant nos dégustations pour la préparation de MILLESIMES puis du GUIDE DES VINS. 

    Rien n'est figé dans le vin !

     

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD
    GRAND-PUY-LACOSTE
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
    CLERC-MILON
    LYNCH-BAGES
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    LAFITE-ROTHSCHILD
    MARGAUX
    BATAILLEY
    LASCOMBES
    CLAUZET
    HAUT-MARBUZET
    LÉOVILLE-BARTON



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    BEAU SITE
    (CALON-SÉGUR*)
    FONBADET
    LA GALIANE
    HAUT-BATAILLEY
    TRONQUOY-LALANDE
    AGASSAC
    CAMBON LA PELOUSE
    CHANTEMERLE
    CISSAC
    CLEMENT PICHON
    COUDOT
    DAVID
    FONTESTEAU*
    FOURCAS-HOSTEN
    HAUT COTEAU
    HENNEBELLE
    HOURTIN DUCASSE*
    LAGORCE BERNADAS
    LE MEYNIEU*
    LES MOINES
    RAUX
    (ROSE BRANA)
    SAINT-HILAIRE
    BEYZAC*
    BOIS CARRÉ*
    (BROUSTERAS)
    LA CROIX*
    LAMOTHE-CISSAC
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT BARRAIL*
    LAGNEAUX
    TOUR DU HAUT MOULIN*
    ESTEAU
    (LAFON ROCHET*)
    TEMPLE DE TOURTEYRON
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (BRANE-CANTENAC*)
    CANTENAC-BROWN*
    BRIDANE
    COS LABORY
    DESMIRAIL*
    FOURCAS-DUPRÉ
    LAGRANGE
    MAYNE LALANDE
    MONGRAVEY
    LA MOULINE
    ROLLAN DE BY
    VILLEGEORGE
    LE BOURDIEU
    CARONNE-SAINTE-GEMME*
    DEVISE D'ARDILLEY
    DONISSAN
    DOYAC
    LAYAUGA DUBOSCQ
    MAUCAILLOU
    PANIGON
    PETIT BOCQ*
    PLANTIER ROSE
    POMYS
    REYNATS
    SAINT-AHON
    TOUR-DU-ROC
    ESCOT*
    HOURBANON*
    (LAMARQUE*)
    LOUSTEAUNEUF*
    LUSSAN*
    LES MARCEAUX*
    MARQUIS DE TERME*
    SAINT CHRISTOLY*
    SOULEY-SAINTE-CROIX
    VITICULTEURS FORT MEDOC
    MOULIN ROUGE
    (TOUR DE BY*)
    CROIX du TRALE
    GRANINS-GRAND-POUJEAUX*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    DOMEYNE
    (GORRE*)
    PONTAC-LYNCH
    TOUR SIEUJAN
    TOUR MARCILLANET
    LABADIE
    SIORAC
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (POUJEAUX)
    FAUGEROUX
    LARRIVAUX
    LE TEMPLE*
    SENILHAC
    SÉRILHAN
    (SIGOGNAC)
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  

    Lire la suite

  • TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LES VINS D’ESPAGNE

    On peut diviser le vignoble espagnol en trois grandes zones, chacune d’entre elles subdivisée en plusieurs secteurs et appellations :

    - La partie septentrionale, de l’ouest (Galice) à l’est (Aragon et Catalogne) en passant par le centre (Rioja et Navarre).

    - La grande partie “centrale”, avec les vignobles de la Castille, bien qu’une partie de ses vignobles soient proches de ceux du Nord (Ribera del Duero, Rueda), qui englobe à l’ouest l’Estrémadure, au centre La Mancha et Valdepenas, puis, à l’est les vignobles de Valence, d’Alicante et de Murcie.

    - La partie méridionale, concentrée à l’ouest (Jerez, Huelva), au centre (Malaga, Montilla), puis, totalement à part, les îles Canaries.

    L’ESPAGNE SEPTENTRIONALE

    La Galice

    Rias Baixas
    C’est la DO qui longe l’Atlantique, autour de Pontevedra. Le climat est océanique, relativement humide, avec des températures moyennes. Le  cépage qui se plaît le plus ici est l’Albarino, un raisin blanc assez alcoolisé, qui donne des vins caractéristiques, très aromatiques.

    Ribeiro
    L’appellation touche la frontière portugaise. Le climat est relativement humide et les cépages rouges sont les Garnacha, Alicante, Mencia et Ferron et Palomino, Treixaduras et Torrontes pour les blancs, qui sont meilleurs. Les vins sont bien équilibrés en acidité, assez alcoolisés (de 9 à 13°), à la fois nerveux et souples en bouche.

    Valdeorras
    Plus à l’intérieur des terres espagnoles, en remontant vers la région de Leon, se trouve la petite appellation Valdeorras, plantée des cépages Garnacha, Mencia et Grao Negro pour les rouges, et Palomino, Dona blanca et Albillo pour les blancs. Le climat est beaucoup plus continental, avec des influences océaniques relativement importantes.

    La Navarre

    La Navarre, au sol calcaire couvert d’alluvions, est considérée à juste titre comme la région d’Espagne (avec la Catalogne) qui élabore les meilleurs rosés, d’une saveur fruitée, frais et tendres à la fois. Désireux de développer la production de (bons) vins rouges, les responsables de l’Evena, la station de viticulture de Navarre, commencèrent à planter des parcelles expérimentales dès 1982 et incitèrent les producteurs à arracher leurs vieux cépages, et à planter du  Tempranillo ou, plus rare, du Cabernet-Sauvignon ou du Merlot (hélas). Cinq secteurs se répartissent l’ensemble des vignobles de Navarre.

    Baja Montana
    Ce premier secteur est situé au nord-est de la région et regroupe 14 communes (Javier, Sanguesa, Aibar, Caseda…), où les principaux cépages cultivés sont le Garnacha et le Tempranillo. C’est la partie la plus humide de la Navarre, où les vendanges sont plus tardives et abondantes que dans les autres secteurs. Les rosés sont assez réussis, parfumés et fermes, comme certains jolis rouges, bien marqués par le Tempranillo.

    Ribera Alta
    Cette zone est située au centre de la région, dans les contreforts montagneux, et s’étend autour de 24 communes (Carcar, Lodosa, Falces…). C’est le plus grand des cinq secteurs de la Navarre où l’on trouve quelques-uns des meilleurs vins de la région, issus principalement des cépages Garnacha, Viura, Tempranillo et Malvoisia. Les rosés sont légers, ronds et aromatiques, à boire jeunes, les rouges souples et fruités, et les blancs secs et tendres.

    Ribera Baja
    Au sud de l’appellation, autour de Tudela, ce secteur très chaud et très sec regroupe 13 communes (Cascantes, Murchante, Ablitas…). Le principal cépage est le Garnacha pour les rouges, intenses en couleur et charpentés. A noter un bon Moscatel doux.

    Tierra Estella
    26 communes (Bargota, Sanson, Los Arcos, Arellano…) font partie de cette aire, située au sud-ouest, et plantée de Tempranillo, Garnacha, Viura (de jolis blancs vifs et parfumés), Mazuelo et Granciano. Quelques bons rouges.

    Valdizarbe
    24 communes (Oloriz, Leoz, Artaja, Unzué…) au nord de la région, avec un climat sec. De bons rouges et rosés issus des Garnacha et Tempranillo.

    Enfin, pour les rares blancs qui méritent une mention, tous de purs Viura, buvez-les avec des truites (les truchas) cuites au vin.

    La Rioja

    La meilleure région viticole d’Espagne, où les superbes rouges Reserva et Gran Reserva prennent le temps (des années) de “mûrir” en fûts pour parvenir à s’exprimer au mieux, dévoilant des qualités insoupçonnées.

    Le fleuve Oja donna son nom à cette région au sol pierreux, réputée depuis toujours pour ses vignobles et ses vins. La légende veut que dans l’année 500, un “miracle” se produisit : celui de San Milan de la Cogolla qui multiplia le vin pour donner à boire aux pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle… En 1848 déjà, les vins de la région prennent l’appellation de vins de la Rioja, dont l’élaboration était suivie, dès 1888, par la station œnologique de Haro, grâce aux attentions de la reine Dona Maria Christina.

    Le climat est rude, montagneux, continental  dans la Rioja Alavesa et la Rioja Alta, et plus chaud dans la Rioja Baja. Le vignoble se situe le long de la vallée de l’Ebre, entre Haro et Alfaro, et dans l’arrière-pays. La région se divise selon l’altitude en trois secteurs bien délimités : Rioja Alta, Rioja Alavesa et Rioja Baja, d’où proviennent pour être assemblés la plupart des vins de la Rioja, l’exception confirmant la règle.

    - Rioja Alta
    Les vignobles sont plantés dans la Rioja Alta (Haute-Rioja), dont les Tempranillo, Garnacha, Mazuelo, Graciano pour les rouges et rosés, Viura et Malvasia pour les blancs.

    - Rioja Alavesa
    Les vignes (Tempranillo très majoritaire, Garnacha et Viura) couvrent ce territoire situé dans la province d’Alava, autour de 18 communes dont celles de Laguardia, Lanciego, Labastida, Oyon, Villabuena de Alava ou Banos de Ebro. Les terres sont calcaires et argileuses. Les vins rouges sont parmi les plus riches et corsés de toute l’Espagne.

    - Rioja Baja
    Le vignoble (Garnacha majoritaire), pour ce secteur plus aride, influencé par la Méditerranée, très ensoleillé et beaucoup plus sec, où les précipitations annuelles ne dépassent pas 250 millimètres à Alforo, dans le Sud. Les rouges sont très alcoolisés (parfois jusqu’à 18°!), très corsés, et sont généralement une bonne base d’assemblage avec les vins des deux autres secteurs. Les meilleurs sont riches et savoureux.

    L’Aragon

    Les régions de Castille-Leon et d’Aragon, situées au nord de Madrid, conservent l’une des plus anciennes traditions vinicoles d’Espagne. C’est là que sont aussi élaborés quelques-uns des meilleurs rosés ou rosados espagnols, assez puissants et intenses en bouche, qui “tiennent” fort bien sur des mets très épicés.

    Campo de Borja
    Situé juste après celui de la Navarre, ce vignoble est sous l’influence d’un climat rude, très chaud en été, froid en hiver, où les brouillards sont fréquents. Son nom provient des Borgia, la célèbre famille du XVe siècle. Les meilleurs vins sont les rouges, issus des Garnacha (majoritaire) et Tempranillo, des vins puissants, presque “lourds”, en tout cas extrêmement corsés, même si les millésimes récents bénéficient parfois de vinifications plus souples. Les rosés sont assez caractéristiques de l’Espagne actuelle : d’une part, on en goûte de jeunes, frais et fruités, d’autre part, dans un style totalement différent, on en déguste de puissants, beaucoup plus alcoolisés, peut-être plus difficiles à boire mais savoureux en bouche, et qui évoluent correctement.

    Carinena
    Le vignoble est situé au sud de Zaragoza, de climat continental comme celui de Campo de Borja, avec des précipitations faibles. Des rouges de 14°, bien évidemment chauds et intenses, qu’il faut rafraîchir un peu, surtout s’ils sont jeunes. Bons rosés, frais, pleins et persistants.

    LIRE LA SUITE

  • LES PLATS PARFAITS SUR LES SAINT-EMILION DE L'ANNEE

     

    103.jpg

     

    LES VINS DE L'ANNEE

    CLIQUEZ SUR LE NOM POUR ACCEDER AUX COMMENTAIRES DU GUIDE 2017

    Château BALESTARD La TONNELLE
    Château CADET-BON
    Château CANTENAC
    Château CLOS SAINT-EMILION PHILIPPE
    Château de la COUR
    Château La CROIX MEUNIER
    Château LE DESTRIER
    Château FONROQUE
    Château FRANC LARTIGUE
    Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
    Château La GRACE FONRAZADE
    Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
    Château GROS CAILLOU
    Clos LABARDE
    Château La MARZELLE
    Château MAUVINON
    Clos des MENUTS - Maison RIVIÈRE
    Ets Jean-Pierre MOUEIX
    Château ORISSE du CASSE
    Château de PASQUETTE
    Château PETIT-BOUQUEY
    Château PETIT MANGOT
    Château PIGANEAU
    Château CLOS des PRINCE
    Vignobles ROBIN
    Château du ROCHER
    Château La ROSE- POURRET
    Château CLOS de SARPE
    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
    Clos TRIMOULET
    Château TROTTE VIEILLE
    Château VIEUX RIVALLON
    Château Vieux Sarpe

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en vert)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    CHEVAL BLANC
    FIGEAC
    TROTTEVIEILLE
    HAUT-SARPE
    GRAND-CORBIN-DESPAGNE
    PIGANEAU
    LA TOUR DU PIN FIGEAC
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    AUSONE (Hors Classe)
    BÉLAIR
    BALESTARD-LA-TONNELLE
    CANTENAC
    FONROQUE
    LA MARZELLE
    MAUVINON
    CADET-BON
    LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
    CLOS DES MENUTS
    CLOS TRIMOULET



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    FRANC-LARTIGUE
    GROS CAILLOU
    GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
    LAROQUE
    PETIT MANGOT
    CLOS DES PRINCE
    LA ROSE POURRET
    YON-FIGEAC
    DARIUS
    PETIT-BOUQUEY*
    ROL-VALENTIN*
    RIOU DE THAILLAS
    GRAND PEY LESCOURS
    VIEUX-RIVALLON
    CLOS SAINT-ÉMILION PHILIPPE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    CONFESSION
    GRACE FONRAZADE
    GRAND BERT
    CLOS LABARDE
    MAKIERKA
    ORISSE DU CASSE
    CLOS DE SARPE
    VIEUX-SARPE
    CORBIN*
    CROIX MEUNIER
    PIPEAU
    DE LA COUR*
    FRANC-POURRET
    ROCHER
    LE DESTRIER
    (TOUR GRAND FAURIE)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    CROIX DE BERTINAT
    (CROIX D'ARMENS*)
    LA FLEUR PICON
    GUEYROT
    SAINT-JEAN
    TOUR SAINT-PIERRE
    BEAURANG
    BÉARD-LA-CHAPELLE
    (FONPLEGLADE)
    LA GRACE-DIEU
    (GRAND CORBIN MANUEL)
    HAUT-ROCHER
    (HAUT VEYRAC)
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    ADAUGUSTA
    BEAULIEU-CARDINAL*
    FRANC-GRACE-DIEU
    LA GARELLE
    LA GRAVE-FIGEAC
    HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
    LAUDES
    MANGOT
    PINDEFLEURS
    ROCHEBELLE
    (ROL VALENTIN)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • AU REVEILLON, QUELS VINS SUR LE SAUMON ?

     

     


    Le saumon ou poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme des chablis 1er cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien. 

     

    CLIQUEZ SUR LE NOM DU VIN

  • LA GASTRONOMIE DU SUD-OUEST ET LES VINS DE L'ANNEE

    Ce sont des régions connues pour leur bonne chère, aux spécialités rustiques et solides. La viande la plus utilisée est l’agneau, préparé sous toutes ses formes. Le lait, lui sert à la fabrication du roquefort ; les peaux rejoignent les usines d’où elles ressortent transformées en gants… Dans le Rouergue, on ne fait pas mentir les proverbes, la preuve, « tout est bon dans le mouton » ! Cette cuisine utilise aussi le porc, les oies et canards, ainsi que les veaux élevés sous la mère.

    Le gibier à poil (lièvre, sangliers, et une race de chamois en voie d’extinction, les isards, que l’on peut rencontrer dans les Hautes-Pyrénées)  et le gibier à plumes (grives, palombes, bécasses et perdrix) ont une place prépondérante.

    Évidemment, dans ces pays, nombreuses sont les spécialités charcutières : foie gras d’oie ou de canard, confits, magrets –toujours de ces même volailles– et même confits de porc, et tout ce qui en découle : jambons crus, cuits, saucissons, saucisses, ainsi que des préparations typiques tels le « cambayou », jarret de porc salé, le « coustellou », travers de porc, le « said », panne de porc à consommer rance dans une soupe. Les boudins n’ont pas été oubliés, le blanc appelé « melsat », le noir (« galabart ») et l’andouillette, saucisse à base de couenne. Pour Pâques, les habitants des ces régions dégustent au petit déjeuner, accompagné de radis, le « fetze », saucisse de foie de porc conservée deux mois dans la saumure puis séchée. Le mouton, si prisé, se retrouve sous forme de tripes, de gras-double. A goûter particulièrement celles du Rouergue, avec du jambon. Mais si vous préférez, il y a les ballotines de dinde, les cailles farcies au foie gras que l’on trouve dans le Lot, à Cahors, et qui sont toujours très appréciées.

    En revanche, peu de poissons dans ces régions, principalement des truites, des sandres, des brochets, goujons et saumons que l’on pêche dans l’Adour.

    Bien que dans le Lot, le marché de la truffe soit très important, nous ne retrouvons pas ce légume dans les plats régionaux, ou vraiment très rarement. Les soupes, elles, sont très variées, le plus souvent à base de fèves avec du lard, du jambon, de la mie de pain, de la menthe et de l’ail, ou seulement avec du lard légèrement ranci placé dans une boîte trouée, c’est alors la « gargoutière ».

    La soupe aux choux a plusieurs variantes : en Ariège on rajoute du confit, dans l’Aquitaine on lui adjoint du porc et des haricots, c’est l’« ouillade ». Elle peut être préparée avec une carcasse d’oie ou agrémentée de pain et de morceaux de fromage de Laguiole trempés dans l’huile, devenant alors « soupe de laguiole ». Le pot-au-feu de poule régional, le « mourtaïrol », est préparé avec du safran. Il peut être également cuisiné à partir de bœuf haché, de légumes et de marrons, mais reste toujours parfumé au safran, c’est ce qui fait son originalité. Une autre spécialité aveyronnaise à goûter les pour les soirs de grand froid : la soupe aux châtaignes, appelé « bajanne rouergate ».

    Le fromage est bien entendu le grand maître, surtout avec le roquefort qui porte le nom du pays où il est produit. Acheté directement dans les caves, il est particulièrement enthousiasmant, à base de lait de brebis et fort crémeux. Une autre spécialité faite à base de lait de vache, le laguiole, qui comporte quelques similitudes avec le cantal, la seule différence provenant des laits –ce sont les vaches de race Aubrac qui donnent leur lait pour le laguiole et celles de Salers pour le cantal.

    Peu d’originalité en ce qui concerne le pain, un seul sortant du lot, le « pain ravaille » fabriqué à Foix. Ce n’est pas le cas des pâtisseries, qui occupent une place certaine. On trouve la fouace, la pompe à huile, sorte de galette non levée à l’huile et aux noix, surtout dans la ville de Rodez. Il y a également le gâteau aux noix caramélisées de Cahors, la croustade aux pommes et aux pruneaux. Cette préparation a une particularité : sa pâte feuilletée doit être aussi fine que du papier à cigarettes, elle est donc fort légère, à savourer tiède.

    De Tarbes nous vient le gâteau à la broche, de Montcuq nous viennent les gaufres, d’Albi des navettes aux amandes et de petits bonbons à l’anis, les « jeannots », ou d’autres du nom de « briques ». Si vous passez par Montauban, goûtez les brioches décorées d’angélique, les « coques », et les dragées de Vabre, les pralines. A Toulouse, ville célèbre pour ses violettes, ne passez pas à côté des violettes confites. A Auch, vous découvrirez de petits gâteaux secs, les « dollars de Capéran », ou les fruits aux épices. Mazamet est le fief du « cuirot », autre friandise. Les douceurs de Bigorre, quant à elles, portent bien leur nom charmant de châtaignes, chardons, hussardes ou encore bigourdettes.

    Nous avons gardé pour le final les pruneaux à l’Armagnac, dont la réputation n’est plus à faire. Autre digestif à base de prunes, la prune de Souillac. Pour avoir son maximum d’arômes et être plus digeste, cette préparation est préalablement chauffée dans le verre puis flambée. C’est loin d’être évident à faire, il faut une sérieuse habitude !

     

     

    LE CLASSEMENT DES MEILLEURS VINS

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom 

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    BOVILA
    CAMINADE
    CROZE DE PYS
    GAUTOUL
    HAUTE-SERRE
    LAVAUR
    NOZIÈRES
    MERCUES
    PAILLAS
    MAISON-NEUVE
    PECH DE JAMMES
    ARMANDIERE
    LA COUTALE
    EUGÉNIE
    PASSELYS
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    GRAND-JAURE (P)
    PÉROUDIER (BI)
    PERREAU (Montravel)
    LA PLANTE
    VIEUX TOURON (M)
    LAROQUE (BI)
    MOULIN-POUZY (M)
    PECANY
    SADILLAC
    CLOS DU BREIL
    GAILLAC
    BOURGUET
    COMBELLE
    L'EMMEILLÉ
    GRAND CHENE
    LABARTHE
    MAYRAGUES
    VIGNALS
    LECUSSE (Bl)
    MADIRAN
    JURANCON

    BARRÉJAT
    Cru LAMOUROUX (J)
    PARADIS
    PICHARD
    ROUSSE (J)
    VIELLA
    CAUHAPE
    CRAMPILH (J)
    CUQUERON
    NIGRI
    SERGENT
    COUSTARRET
    LAPUYADE
    AUTRES APPELATIONS

    VIGNERONS BUZET (Bt)
    GUILLAMAN (IGP)
    GUTIZIA (Irouléguy)
    JOY (IGP)
    PLAISANCE (F)
    POUYPARDIN (G)
    SAINT-GUILLHEM (F)
    VIGNERONS BRULHOIS
    COUREGE-LONGUE (Buzet)
    HERREBOUC
    (HAILLE (IGP))



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    (FAMAEY)
    (PELVILLAIN*)
    TRIGUEDINA*
    (BOUT DU LIEU)
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    HAUT-FONGRIVE*
    PANISSEAU (BI)
    GAILLAC
    LACROUX
    RHODES
    MADIRAN
    JURANCON

    LAFITTE-TESTON
    BORIES
    DOU BERNES
    AUTRES APPELATIONS

    CAVE IROULÉGUY (I)*
    GENSAC
    VOIE BLANCHE (VP)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    (TROTTELIGOTTE)
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    (ROQUES-PEYRE*)
    GAILLAC
    MADIRAN
    JURANCON
    Prod. JURANÇON (J)
    AUTRES APPELATIONS

    (CAVE FRONTON (F))

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

     

    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
  • APPELLATION PAR APPELLATION, LES PLATS PARFAITS SUR LES VINS DU SUD-OUEST

     

    327-2.jpg- Bergerac et Monbazillac. En Bergerac et Côtes-de-Bergerac, les rouges, parfumés et souples, sont adaptés à des viandes grillées, une côte de veau, un cassoulet ou une daube. Le blanc sec s’associe avec des écrevisses, des sardines grillées. Les moelleux, très fruités, aux connotations de miel, se goûtent à l’apéritif, en dessert sur une île flottante ou un flan, sur un bleu et le foie gras.

    - Cahors. Un vin riche en couleur comme en charpente qu’il faut apprécier avec des tripes, du gibier (chevreuil), un caneton aux figues, une oie rôtie aux marrons et aux pommes.

    - Gaillac. Le rouge s’adapte à la plupart des viandes et des plats légèrement épicés. Le blanc est vif et rond à la fois, à déboucher sur les poissons de rivière.

    - Jurançon. En blanc sec, un vin au nez de fruits secs, racé, tout en bouche, avec les poissons de rivière, et, en moelleux, un vin bouqueté, onctueux et typé, qui s’accorde avec les mêmes mets que ceux des autres liquoreux.

    - Madiran. Complexe et concentré, très parfumé, aux tanins fermes et puissants, très typé, un vin qu’il faut savoir attendre, à boire avec une viande en sauce, le gibier à poil ou un cassoulet.

     

    Cliquez sur le nom pour accéder à l’accord des mets

  • LE NOUVEAU CLASSEMENT DES VINS BLANCS DE BOURGOGNE

    En Bourgogne, aux côtés d’une belle séquence qui comprend les millésimes 2015 à 2009, le 2008 est assez délicat (remarquable en blanc), le millésime 2007 très minéral, en blanc (très beaux Chablis) comme en rouge, ces derniers largement supérieurs au 2006. Les millésimes 2004, 2003, 2002, 2001, 2000 et 1999 sont très savoureux. Exceptionnel 2004, dans la lignée du 2000, dans les deux couleurs, qui côtoie donc un 2003 atypique, comme 2005.

    Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault, ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante, magique et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir !

     

    Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) 
    Accédez directement aux commentaires de dégustation
    en cliquant sur le nom 
     

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT BRIS
    AUTRES

    GUY ROBIN
    TREMBLAY
     
    HEIMBOURGER
    CHARDONNAY
    DAMPT
    A.GEOFFROY
    MOSNIER
    NAULIN
     
    ELLEVIN
    MEULIERE
    PISSE-LOUP
    POITOUT
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


    ANTONIN GUYON (CCh)
    MAREY (CCh)
     
    DENIS Père et Fils (PV)
    JAFFELIN (CCh)
     
    DUBREUIL-FONTAINE (PV)
    Jean-Jacques GIRARD (PV)
    PULIGNY-MONTRACHET
    BADER-MIMEUR
    Vincent BACHELET (ChM)
    CARILLON (BBM)
    Jean CHARTRON (BM)
    Marc JOMAIN (PM)
    PRIEUR-BRUNET (BM)
     
    Pierre BOURÉE
    COUDRAY-BIZOT
     
    SEGUIN-MANUEL
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    AMPEAU (M)
    Guy BOCARD (M)
    B. DELAGRANGE (M)
    DICONNE (M)
    DOREAU (M)
    VIRELY-ROUGEOT (M)
    FOUGERAY DE BEAUCLAIR
     
    CHOUPETTE (S)
    MEIX (SA)
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS


    Michel PRUNIER (Crémant)
     
    Jean GIRARD (Crémant)
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    AUVIGUE
    CHALET POUILLY
    DENUZILLER
    Roger LUQUET
    PAQUET
     
    SIMONIN
    FEUILLARDE
     
    LAVERNETTE

     

    VOIR AUSSI LE CLASSEMENT DES MEILLEURS ROUGES DE BOURGOGNE

    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT BRIS
    AUTRES

    CAMU
    GENDRAUD-PATRICE*
    MARRONNIERS*
    Pascal HENRY*
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


     
    PULIGNY-MONTRACHET
    (CHANGARNIER (M))
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    ROCHE BRULEE
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS


    DANGIN
    POLETTE
     
    LAROCHETTE (Crémant)
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    BERSAN*
    (BRUYÈRE*)
    (Ch. FUISSE)
    (Château de VINZELLES)

     



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHABLIS
    SAINT BRIS
    AUTRES

    (MOTTE)
    CORTON
    PERNAND-VERGELESSES


     
    PULIGNY-MONTRACHET
    (René MONNIER (M))
    MEURSAULT
    MARSANNAY
    AUXEY-DURESSES
    SAINT-AUBIN
    (GERMAIN et Fils (SR))
    COTE CHALONNAISE
    RULLY
    CREMANTS


     
    POUILLY FUISSE
    SAINT-VERAN
    MACON
    BOURGOGNE
    GONDARD-PERRIN

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • L'ENCYCLOPEDIE MONDIALE DU VIN : A, COMME AZAL, ARJAN, AMIGNE, ALMANSA, ABYMES...

    AARGAU
    Suisse alémanique. Secteur viticole de premier plan où l’on fait des vins blancs ronds et fruités.

    ABBAYE DE FLOREFFE
    L’Abbaye de Floreffe est une bière pâle, amère et forte qui est également très réputée mais demande peut-être une certaine éducation du palais en raison de son amertume.

    ABBAYE DE LA SAUVE-MAJEURE
    Bordeaux, vignoble de l’Entre-deux-Mers. Ici se rassemblaient les pélerins de Saint-Jacques de Compostelle, et de nombreux sites et circuits touristiques permettent aux visiteurs du monde entier de découvrir les chais, les abbayes, les châteaux, les forteresses, les bastides, une superbe campagne vallonnée.

    ABOCADO
    Demi-doux, en espagnol.

    ABBOCADO
    Signifie mousseux, en italien.

    ABBOCATTO
    Légèrement doux, en italien.

    ABRUZZES
    Importante région vinicole italienne. A la suite de celle des Marches, vers le sud, la région des Abruzzes étend ses massifs montagneux et rocailleux pratiquement jusqu’à la côte orientale, près de Pescara. Le climat est assez privilégié et deux DOC, le Montepulciano d’Abruzzo et le Trebbiano d’Abruzzo, symbolisent bien le potentiel qualitatif de cette région qui, comme ses voisines du centre de l’Italie, doit aux Étrusques sa culture viticole. Les cépages cultivés sont ceux des DOC de la région, auprès desquels on trouve de plus en plus de cépages “améliorateurs”, rouges comme les Barbera, Merlot ou Dolcetto, et blancs comme ces Riesling, Pinot blanc ou Tocai.

    ABSINTHE
    1/. Plante précieuse à la senteur puissante, elle a toujours été considérée comme une herbe “sainte” que l’on utilisait dans de nombreux breuvages où l’alchimie rejoignait la raison.

    2/. Ancienne liqueur, “qui rend fou”, obtenue par infusion de l’absinthe, de l’anis, et de fenouil. Interdite désormais dans la plupart des pays européens, en raison de sa nocivité.

    ABYMES
    Abymes et Apremont sont deux noms de crus bénéficiant de l’appellation contrôlée vin de Savoie et doivent être récoltés sur les parties délimitées des communes d’Apremont, Chapareillan, Les Marches, Myans et Saint-Baldoph. La diversité des terrains due à un brassage des matériaux par l’éboulement des sols en place (celui du Mont-Granier en 1248 dont la trace forme aujourd’hui les monticules couverts de vignes que l’on nomme “les Abymes de Myans”) convient parfaitement au cépage blanc local jacquère. Celui-ci est vinifié en primeur, c’est-à-dire à basse température, et mis en bouteilles sur lie. Cela permet d’obtenir des vins frais et légers, de type “perlant”. Généralement fruités et peu colorés, au goût très caractéristique de “pierre à fusil”, ce sont des vins à consommer dans l’année sur les poissons et truites de torrent.

    ACARIOSE
    Maladie de la vigne qui ralentit la croissance en étiolant les jeunes pousses.

    ACERBE
    Vin dur et trop acide, faute de vendanges trop précoces.

    ACESCENCE
    Ou piqûre acétique. Provoquée par une quantité excessive d’acide acétique et d’acétate d’éthyle dans le vin, qui prend une odeur éthérée, s’altère et se pique.

    ACIDE
    Terme de dégustation employé pour un vin “vert”. Si le vin est blanc, le mot lui confère un caractère élogieux; pour un vin rouge, il constitue un défaut certain.

    ACIDES AMINÉS
    Molécules qui jouent un rôle important dans la nutrition des micro-organismes durant les fermentations.

    ACIDE ACÉTIQUE
    Fait partie des acides volatils. Selon son importance, sa présence apporte fraîcheur au vin (si elle est faible), ou lui donne un goût caractéristique de vinaigre.

    ACIDE MALIQUE
    Puissant et persistant, au goût de pomme verte, il faut qu’il se transforme en acide lactique durant la fermentation, afin que le vin ne soit pas trop acide.

    ACIDE TARTRIQUE
    Il est naturellement présent dans le raisin et peut être ajouté dans le vin.

    ACIDITÉ
    L’équilibre de l’acidité est fondamental dans le vin, et les acides sont les constituants essentiels du vin, qui lui donnent couleur, fruité et saveur. Leur action, outre bactéricide, sert aussi à brasser les aliments. On distingue les acides volatils et les acides fixes.

    ACIDITÉ FIXE
    Ensemble des acides organiques et minéraux (tartriques, maliques et citriques), calculé par la différence entre l’acidité totale et l’acidité volatile.

    ACIDITÉ TOTALE
    Ensemble de l’acidité fixe et de l’acidité volatile, des acides libres, exprimé en grammes d’acide sulfurique par litre.

    ACIDITÉ VOLATILE
    Ensemble des acides gras, constitués principalement par les acides acétique et carbonique (mais aussi les acides butyrique et formique), formés par la fermentation alcoolique. Reconnaissable à la dégustation, elle est indispensable à la stabilité et au bouquet du vin, mais sa trop grande importance est préjudiciable.

    ACONAGUA
    Importante vallée viticole du Chili, où l’on élève des rouges corsés et intenses, provenant des Malbec et Cabernet.

    ACRE
    1/. Mesure de surface anglo-saxonne équivalant à 0,405 ha.

    2/. Se dit d’un vin rouge vieux très astringent, qui a perdu son harmonie et son corps.

    ADAMADO
    Ou doce. Désigne un vin doux, au Portugal.

    ADELAÏDE
    Importante ville côtière de l’Australie méridionale. Les plaines et les collines d’Adélaïde sont des appellations où les vins les plus séduisants sont les blancs de Riesling et les rouges de Cabernet-Sauvignon.

    AGRESSIVITÉ
    Terme de dégustation désignant des tanins astringents ou un excès d’acidité.

    AGUARDIENTE
    Espagne. Eau-de-vie de moût.

    AGUA SANTA
    Cépage espagnol, coloré et riche en alcool.

    AHR
    C’est la région la plus au nord des vignobles allemands, au-dessus du Mittelrhein, dont les vignes se situent de chaque côté de l’Ahr, un affluent du Rhin. Quelque 400 hectares sont plantés de Spätburgunder, de Portugieser pour les rouges, de Riesling et Müller-Thurgau pour les blancs. Aux côtés de quelques vins de Riesling, tendres et fruités, la caractéristique de ce pays est l’importance accordée aux vins rouges, que vous pouvez classer parmi les bons rouges de toute l’Allemagne, dans leur propre style, c’est-à-dire des vins frais et pâles, assez légers, provenant de raisins souvent insuffisamment mûrs, qui se boivent facilement dans la plupart des jolis villages du coin.

    AIGRE
    Très acide. Le vin n’est pas loin de devenir vinaigre.

    AIMABLE
    S’emploie pour un vin rouge léger et souple, qui se boit facilement. Se rapproche de Gouleyant.

    AÏN-BESSEM-BOUÏRA
    Algérie. Cette zone viticole s’étend au sud de Tizi-Ouzou, à une centaine de kilomètres d’Alger.

    AIRÉN
    Modeste cépage blanc espagnol, de la région de Castilla-La Mancha, qui produit des vins surprenants, qui vont du sec au demi-sec.

    ALAMBIC
    S’il semble que les premiers utilisateurs d’un alambic furent les Egyptiens, l’origine du mot tel que nous le connaissons provient plus certainement du grec ambix ou de l’arabe al-ambiq. La fabrication d’un alambic, qui dure de 3 à 4 mois, consiste à mettre en forme des disques et des feuilles de cuivre. A plusieurs stades de la fabrication, le cuivre est martelé pour resserrer ses molécules et le rendre plus résistant. Il est ensuite chauffé à différentes reprises, ce qui permet d’obtenir les courbes souhaitées. Une fois la forme donnée, il est séché à la sciure de bois. Certaines pièces sont ensuite peintes avec une pâte compacte obtenue à partir d’un mélange de poudre rouge et de blanc d’œuf battu en neige, puis martelées.

    Les éléments qui composent l’alambic charentais par exemple (dont le verre, rappelez-vous la fameuse et simple cornue) ont pour but de pouvoir aider à distiller. C’est dans la chaudière que le vin est porté à ébullition par la chaleur du foyer. L’objectif est de séparer les vapeurs d’alcool, émises à travers le chapiteau, qui passent par le col de cygne qui empêche les substances médiocres de cheminer dans l’alambic. Pour conserver aux eaux-de-vie la personnalité des vins dont elles sont issues, le col de cygne charentais est de faible hauteur. Les vapeurs se condensent ensuite en liquide dans un serpentin qui mesure 110 mètres de longueur environ et qui circule dans un bain d’eau fraîche. Le cuivre fixe les acides gras du vin en les concentrant en graisse. Il arrête les produits soufrés qui nuisent à la qualité de l’eau-de-vie. C’est pourquoi les alambics sont nettoyés plusieurs fois par semaine.

    Comme le Cognac, le Whisky, l’Armagnac et certaines liqueurs sont soumis à des méthodes d’élaboration comparables. Chaque pays ou type d’alcools possède en fait son propre alambic. Des alambics de formes distinctives produisent des alcools différents et correspondent à des besoins particuliers. C’est heureux, puisque cela fait l’originalité de chaque alcool. A noter que plus le col de l’alambic est long, plus le taux de rectification est important. Dans le Bas Armagnac, où l’on goûte des eaux-de-vie splendides, les distillateurs sont restés fidèles à l’alambic armagnaçais. Il est composé d’un chauffe-vin qui, en permanence, reçoit le vin, pour une distillation dite à coulée continue, sans rectification. On peut estimer sans se tromper que c’est cette méthode qui apporte son bouquet à l’Armagnac, notamment dans sa jeunesse, même si elle demande souvent un élevage en bois plus long. Le serpentin, qui contient les vapeurs d’eaux-de-vie, réchauffe le vin arrivant dans l’alambic, qui lui-même refroidit les vapeurs… L’autre méthode en Armagnac est celle de l’alambic à repasse, avec une double distillation comparable à celle du Cognac.

    ALAMEDA
    Canton de la Côte Centrale de Californie qui bénéficie de sa propre appellation au nord de San Jose.

    Le 1er Webvin
    Recommandé par des Influenceurs

    ALBA
    Italie. Aire du Barbera, un rouge savoureux et parfumé, de couleur intense, d’exellente garde. Il existe aussi un Nebbiolo d’Alba, riche et complexe, aux tanins mûrs, et un Dolcetto di Diano d’Alba, très charmeur.

    ALBALONGA
    Cépage blanc issu d’un croisement des Rieslaner et Sylvaner en Allemagne.

    ALBANA DI ROMAGNA
    Bon vin blanc de l’Émilie-Romagne, au centre nord de l’Italie. Le vin est franc, frais et floral.

    ALBARINO
    Bon cépage blanc de la Galice espagnole, dans l’appellation Rias Baixas (DO), qui donne des vins agréablement fruités, au nez comme en bouche.

    ALBARIZAS
    Espagne, région du Xérès. Sols blancs, crayeux, peu propices à l’agriculture en général, mais qui se révèlent parfaitement adaptés à la viticulture. Les albarizas agissent comme des éponges : elles absorbent et retiennent les eaux de pluie de la fin de l’automne et du printemps, pour les diffuser progressivement vers les racines durant les longs mois chauds et secs de l’été. La vigne peut ainsi supporter la sécheresse estivale et atteindre sa juste maturation.

    ALBILLO
    Nom du cépage Chenin, en Australie.

    ALCOOL
    Le sucre naturel du jus de raisin se transforme en alcool lors de la fermentation du moût.

    ALCOOL ÉTHILIQUE
    L’alcool du vin.

    ALCOOL (TENEUR EN)
    La proportion d’alcool contenue dans un vin, ou la force alcoolométrique de ce vin.

    ALCOOLEUX
    Attaque du nez due à une forte concentration alcoolique.

    ALDÉHYDES
    Substances volatiles obtenues par l’oxydation des alcools, qui interviennent surtout dans l’intensité du bouquet du vin.

    ALE
    L’Ale est une bière britannique qui, à l’origine, était faite sans houblon et bue fraîche. Aujourd’hui, elle a perdu cette particularité par rapport aux bières d’autres pays. Selon la couleur et la composition, on distingue la Pale Ale, la Brown Ale, la Light Ale, et la Bitter Ale.

    ALELLA
    De bons blancs secs sont issus de cette petite appellation espagnole située au nord de Barcelone.

    ALEXANDER VALLEY
    AVA du comté de Sonoma, en Californie, où se goûte de bons vins de Cabernet-Sauvignon.
    ALICANTE BOUCHET
    Raisin rouge médiocre issu d’un croisement Petit Bouchet et Grenache. On en trouve surtout en Afrique du Nord et en Californie.

    ALIGOTÉ
    Cépage bourguignon typique, qui donne un vin rond et nerveux à la fois. Le Bourgogne Aligoté sert aussi à faire le véritable Kir.

    ALLIACÉE
    Forte odeur d’ail résultant d’une combinaison d’un excès d’anhydride sulfureux et d’alcool. On dit aussi odeur de mercaptan.

    ALLUVIAUX (DÉPÔTS)
    Déposés par un torrent, composés pour la plupart de limon, de sable et de graviers, très fertiles. Pour référence, la fameuse plaine alluviale de la vallée du Pô, en Italie. Également en Savoie, en Argentine et dans La Rioja.

    ALMANSA
    Secteur viticole d’Alicante, en Espagne, où se goûte le bon vin rouge des Bodegas Piqueras, un vin charpenté et puissant, marqué par son cépage prédominant Cencibel.

    ALOXE-CORTON
    Prestigieuse commune de la Côte de Beaune, en Bourgogne, qui possède deux grands crus : le Corton rouge et l’illustre Corton-Charlemagne blanc. Les vins d’Aloxe-Corton (prononcer “Alose”), sont ronds et parfumés. Les Premiers Crus Aux Chaillots et La Maréchaude sont excellents.

    ALTÉRÉ
    Vin oxydé, acescent, bon pour le vinaigre.

    ALTESSE
    Frais et fin, très parfumé, c’est le cépage traditionnel de Savoie.

    ALTO ADIGE
    Cette appellation italienne couvre la fraction du Haut-Adige située dans la province septentrionale de Bolzano.

    ALVAREHAO
    Une variété de Dao cultivée aussi pour le Porto.

    ALVARINHO
    Cépage du Vinho verde (Portugal).

    AMABILE
    En italien, le terme désigne un vin plus doux qu’abbocatto.

    AMAIGRI
    Quand le vin a perdu son onctuosité. Déséquilibré.

    AMBRÉ
    Ne pas confondre avec “madérisé”. Caractéristique des vins blancs déjà vieux. Risque d’oxydation, voire de madérisation, à l’exception du vin de mutage ou des grands liquoreux.

    AMERTUME
    Caractérise un vin quand ses tanins sont dégradés.

    AMIGNE
    Cépage blanc suisse, spécialité valaisanne, peut-être originaire de Grèce puis de Campanie (Italie).

    AMORO
    Amer, en italien.

    AMOUR
    Un vin “qui a de l’amour” est séveux et chaleureux. L’expression est encore employée en Bourgogne.

    AMPÉLIDACÉS
    Ou Vitacés. Famille botanique à laquelle appartient la vigne (voir aussi Vitis).

    AMPÉLOGIE
    Science de la culture de la vigne.

    AMPÉLOGRAPHIE
    Étude des cépages et des vignes.

    AMPÉLOTHÉRAPIE
    Traitement de maladies humaines par des raisins aux vertus thérapeutiques.

    AMPHORE
    Antique récipient de terre cuite qui servait à conserver le vin.

    AMPURDAN-COSTA BRAVA
    C’est la Dénomination d’Origine (DO) la plus proche de la frontière française, en Catalogne (voir Espagne), où l’on fait des vins rouges, rosés (les meilleurs) et blancs.

    AMTLICHE PRÜFNUMMER (AP)
    Dans la législation allemande, c’est le “numéro de preuve”, dont la mention sur l’étiquette certifie que le vin a bien passé les tests d’origine et de dégustation d’une Commission agréée.

    ANBAUGEVIET
    Le mot signifie une région viticole, en Allemagne.

    ANHYDRIDE SULFUREUX
    Ou SO2. Antiseptique qui évite l’oxydation des vins et une reprise de la fermentation en bouteille, en détruisant les levures, microbes et bactéries. L’usage du soufre doit pourtant être mesuré. Un excès donne des vins (blancs) au goût de soufre caractéristique, qui part généralement au bout de quelques semaines de bouteilles, ou après une bonne aération.

    ANIS ÉTOILÉ
    Il entre dans la composition de la multitude d’apéritifs à l’anis que nous connaissons.

    ANNATA
    Année, millésime, en italien (voir Vendemmia).

    ANREICHERN
    Signifie chaptalisation, en allemand.

    ANTHOCYANES
    Pigments rouges des peaux de raisin.

    AOSTE (VAL D’)
    Italie du Nord-Ouest. Les vignobles du Val d’Aoste, disposés en terrasses, accrochés aux pentes raides des montagnes qui peuvent avoir une inclinaison jusqu’à 80%, sont les plus hauts d’Europe. Climat de montagne rigoureux.

    APPELLATION D’ORIGINE
    C’est la garantie d’origine du vin, selon son degré qualitatif, qui provient d’un territoire bien délimité.

    APREMONT
    Vin de Savoie (voir Abymes).

    APRETÉ
    Ou astringence : lorsque le vin possède une saveur rude produite par un excès de tannin, le vin “accroche” les papilles, il est astringent. Cela peut être un signe de bon vieillissement pour les vins rouges.

    AQUAVIT
    Europe du Nord. Eau-de-vie obtenue par distillation de pommes de terre ou de grains.

    AQUEUX
    Se dit lorsque le vin paraît dilué, manquant de vinosité.

    ARAGON
    Les régions de Castille-Leon et d’Aragon, situées au nord de Madrid, conservent l’une des plus anciennes traditions vinicoles d’Espagne. C’est là que sont aussi élaborés quelques-uns des meilleurs rosés ou rosados espagnols, assez puissants et intenses en bouche, qui “tiennent” fort bien sur des mets très épicés.

    ARAMON
    Cépage rouge de bas de gamme que l’on trouve en Espagne et dans le Midi de la France.

    ARBOIS
    1/. Cépage blanc du centre de la Loire.

    2/. Appellation et petite ville pittoresque du Jura (voir ce mot) encadrée de vignes, véritable patrie de Louis Pasteur qui aborda avec le plus grand succès les problèmes de fermentation des vins. A voir : l’église Saint-Just (XIIe siècle), le pont et le musée de la Vigne et du Vin.

    ARDENT
    Lorsque le vin est chargé en alcool, chaud. Caractérise surtout les vins provenant de pays très ensoleillés comme l’Espagne ou la Grèce.

    ARDOISE
    Roche dure, qui provient de la compression d’argile, de limon et de sable, qui retient bien la chaleur. On peut la trouver dans la région de l’Ahr, en Allemagne, où elle s’allie à des terres volcaniques.
    ARGILE
    Une roche à grain fin, qui retient facilement l’eau (Grande-Bretagne, Jura…). Mélangé au calcaire, c’est le sol classique du Penedes et, dans une moindre mesure du Xérès, en Espagne.

    ARGILEUX (SOLS)
    Sols sédimentaires comprenant principalement les argiles, les glaises, les marnes et les limons (Moselle).

    ARGILE D’ESPAGNE
    Silicate d’aluminium utilisé pour clarifier les vins.

    ARIDE
    Vin maigre, manquant de rondeur et de charme.

    ARINTO
    Bon cépage blanc portugais.

    ARIZONA
    L’État des cow-boys américains est aussi producteur de vins rouges de Cabernet solides et bouquetés.

    ARJAN
    Eau-de-vie des Tartares obtenue par la fermentation du lait de jument.

    AROMATIQUE
    Odeur intense, fraîche et franche, typique des vins jeunes. Plusieurs caractères d’arômes sont présents : floral (violette, œillet, rose, jasmin, pivoine, miel…), fruité (banane, cassis, prune, coing, framboise, cerise, noix, figue sèche, châtaigne, amande douce ou amère…), végétal (fougère, sous-bois, myrte, foin frais ou sec, anis, réglisse, menthe, poivre vert, vanille, eucalyptus…), animal (musc, cuir, ambre, graisse, venaison…), minéral (pierre à fusil, silex, iode, craie, poussière…), et synthétique (bonbon anglais, esters, phénols, goudron, matière plastique…). Les vins les plus complexes et subtils possèdent toutes les nuances de ces arômes, intimement liés d’ailleurs: un vin ne sent pas la framboise ou la cerise, il doit sentir le vin, et vous faire penser à des arômes de framboise ou de cerise, nuance…

    ARÔME
    Le terme signifie les senteurs du bouquet d’un vin, qu’elles soit agréables ou désagréables.

    ARAK
    Eau-de-vie pure et indigène (Europe Orientale et Orient), provenant soit du grain (Grèce), soit du suc de riz (Indes), soit des dattes (Egypte), soit d’autres plantes, selon chaque pays.

    ARRIÈRE-GOÛT
    Après que le dégustateur ait avalé le vin, le palais et la langue en demeurant humectés et la saveur qui persiste s’appelle l’arrière-goût par opposition au goût central.

    ARVE-ET-LAC
    Région viticole du canton de Genève, en Suisse, où l’on déguste de jolis vins blancs, frais, typés et légers, comme ceux de Mandement, et des rouges de Gamay.

    ARVINE
    Bon cépage blanc du Valais (Suisse).

    ASCIUTTO
    Signifie très sec, en italien.

    ASPRINO
    Un bon vin de table italien, supérieur aux autres DOC, un blanc perlant, léger et désaltérant, et, pour les rouges, ceux qui sont issus de l’Aglianico, notamment les doux de la région de Naples.

    ASSEMBLAGE
    Méthode consistant à mélanger différents vins provenant soit de cuves (on doit alors cuvée), soit d’années différentes, afin d’obtenir un produit plus homogène (voir aussi coupage).

    ASSYRTIKO
    Cépage blanc grec traditionnel.

    ASTI
    L’Asti est bien entendu le plus grand vin effervescent d’Italie. Il est produit en cuve close, à partir de raisins récoltés dans 52 communes des provinces d’Asti, Coni et Alexandrie. Les meilleurs Asti sont caractérisés par cette douceur succulente et des arômes de pêche. C’est aussi un remarquable vin de dessert, auquel les Italiens restent très attachés.

    ASTRINGENCE
    Apreté due aux acides et au tanin.

    ASZU
    Prononcer “Assou”. Hongrie. Le mot s’applique aux raisins sirupeux du Tokay atteints par la pourriture noble.

    ATISANA
    Appellation (voir DO) italienne de la région du Frioul.

    ATTEMPÉRATEURS
    Tubes métalliques immergés dans les cuves de fermentation à travers lesquels on insuffle de l’eau chaude ou froide pour maîtriser la température du moût.

    AUCKLAND
    Île du Nord de la Nouvelle-Zélande. On trouve surtout des vins rouges (Merlot, Pinotage et Cabernet-Sauvignon), dans ce secteur tout proche de la ville du même nom.

    AUFLANGEN
    Grosslage de Hesse-Rhénane, en Allemagne, qui englobe également une partie des vignobles de la commune de Nierstein et ceux de Schwabsburg (remarquable Schloss).

    AUGUSTA
    Ava de l’État du Missouri.

    AUSLESE
    Bonne catégorie de vins allemands. Les vins sont issus de raisins restés sur pied après les vendanges des vins de Spätlese, et vendangés plus tardivement. On trouve aussi des Auslese Trocken.

    AUSBRUCH
    En Autriche, ce terme signifie que le vin doit représenter un minimum de 27° KMW de degré de douceur, et provenir de raisins atteints de la fameuse pourriture noble.

    AUTOLYSE
    Dégradation des levures sur les lies du vin.

    AUXERROIS
    Autre nom du cépage Malbec (ou Côt), cultivé surtout dans le sud-ouest de la France (Cahors).

    AUXEY-DURESSES
    Prononcer “Aussey”. De bons vins blancs assez riches et bouquetés, “rapprochables” (toutes proportions gardées) de ceux de Meursault. Rouges à dominante de souplesse, très bouquetés, fins, d’évolution moyenne. Quelques Premiers Crus étonnants comme le Clos-du-Val ou La Chapelle.

    AVA
    Appellation réglementée et délimitée, aux États-Unis.

    AVEIRO
    Petite localité côtière de l’est du Portugal, proche des vignobles de Bairrada.

    AVIZE
    Commune champenoise de la célèbre Côte des Blancs.

    AYSE
    Vin blanc de Savoie issu des cépages Gringet (cousin du Savagnon jaune ou Traminer) et Roussette d’Ayse (ou Mondeuse blanche). Pétillant ou mousseux, selon qu’il est vinifié par la méthode rurale ou champenoise, il est très aromatique, franc et regorge de fraîcheur. Les restaurateurs de la région jubilaient de nous les déboucher sur les fondues savoyardes.

    AZAL
    Bon cépage typique du Vinho Verde (Portugal).

    AZIENDA
    Entreprise vinicole d’Etat, en Italie.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu