Avertir le modérateur

  • Dans VinoVox, le top des vins de Loire, chaque semaine

    Le 1er Webvin Recommandé par des Influenceurs

    Muscadet Domaine de La Tourlaudière


    Coup de cœur pour leur Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie 2005, de jolie robe, avec cette nervosité caractéristique, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits (agrumes) et les fleurs fraîches, tout en bouche. Le Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Vieilles Vignes 2003 est très agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, un vin harmonieux, à ouvrir sur un sandre. Excellent Gros-Plant sur ...
     
     

    Saumur Château d'Eternes


    Domaine de 15 ha sur sol de type argilo-calcaire. Beau Saumur rouge 2004 (vendanges manuelles, 18 mois d’élevage en barriques neuves), charpenté, au nez de groseille, de robe grenat, riche et rond à la fois, épicé en bouche, un vin d’excellente garde (très beau 2000 à ouvrir aujourd’hui). Onctueux Coteaux de Saumur 2003 (2/3 passerillage, 1/3 botrytisé), d’une belle couleur dorée, gras, de charpente souple, tout en élégance, ...
     
     

    Touraine Jean-Christophe Mandard


    Le vignoble bénéficie d’un encépagement varié, planté sur des sols perrucheux (argile à silex) et des bournais. Excellent Touraine Cabernet rouge 2005, très bien équilibré, de belle robe grenat, au nez de cerise confite et d’humus, associant puissance et finesse au palais, un vin qui poursuit une très bonne évolution. Joli Touraine rosé 2006, fin et fruité, séduisant par sa teinte comme par sa tenue. Excellent Touraine blanc ...
     
     

    L'exception Bouvet


    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin. C’est une nouvelle fois chez Patrice Monmousseau, que nous avions réuni les meilleurs vignerons de la Loire, au cours d’une grande dégustation chaleureuse et conviviale. Exceptionnel Saumur brut Saphir Vintage 2006, de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, finement bouqueté, ample, à la mousse élégante, un vin très bien élevé, généreux et ...
     
     

    Vignoble de la Jarnoterie


    ncontestablement au sommet de leur appellation avec ce Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge MR 2005, très typé, riche, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins amples, auquel il faut laisser le temps de se fondre. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil cuvée Concerto 2005, provenant d’un terroir de sable sur argile et calcaire, issu de très vieilles vignes, est gras et coloré, de ...
     
     

    Vouvray Clos de L'Épinay


    Marie-Claire Dumange aime surnommer le Clos “mon petit paradis”. “On a des kiwis, un cognassier, un grand cèdre qui se dresse fièrement au milieu”, me précise-t-elle. À l’intérieur du Clos, les 72 ares de vignes plantées sur un terroir argilo-calcaire bénéficient d’un bel ensoleillement. “Nous sommes situés sur le plateau au-dessus du village de Vouvray”. Le tout donne ce superbe Vouvray cuvée Marcus 2005, marqué par ...
     
     

    Domaine Redde


    Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Thierry Redde, passionné par l’expression de chaque parcelle de son terroir, ses fils Sébastien et Romain à ses côtés, élève bien sûr ce splendide Pouilly-Fumé cuvée Majorum 2002, l’un des plus beaux vins de ce millésime, issue des plus vieilles vignes, 100% Sauvignon, peu productives et bien ensoleillées, uniquement élaborée les années exceptionnelles et en quantité ...
     
     

    Château La Varière


    Jacques Beaujeau exerce son talent au Château la Varière en Anjou et au Domaine de la Perruche à Saumur-Champigny. Il est avant tout convaincu qu’un bon vin ne peut se produire que sur des vignes bien travaillées, c’est pourquoi il vise à maintenir un équilibre écologique du terroir en utilisant des méthodes culturales traditionnelles. “Pour moi, le terroir est un ensemble de différents paramètres : la géologie (calcaire, ...
     
     

    Référence : Le Domaine de La Paleine


    Depuis plus d’un siècle, le Domaine de la Paleine a porté loin les couleurs des vins de Saumur et du Puy Notre Dame. C’est aujourd’hui Marc et Laurence Vincent, amoureux de la Loire, qui président aux destinées de la propriété. Patrick Nivelleau continue de vinifier les différentes cuvées du Domaine.

    Les 32 hectares du vignoble sont principalement plantés de Chenin et de Cabernet Franc et son terroir est ...

     
     

    Les meilleurs Touraine


    Domaine de la CHAISE
    Jean-Pierre et Christophe Davault
    37, rue de la Liberté 41400 Saint-Georges-sur-Cher
    Tél. et Fax. 02 54 71 53 08
    e-mail : christophe.davault@online.fr
    Un domaine de 55,80 ha situé sur les coteaux surplombant le Cher. Vous aimerez comme nous ce Touraine Sauvignon 2006, marqué par son Sauvignon, frais et fruité, aux notes caractéristiques de tilleul, de pamplemousse et de buis, parfait sur ...

     
     

    Domaine Gitton


    ascal Gitton est un modèle de vigneron, chaleureux et talentueux.?Il est secondé par son épouse, Denise, et son beau-fils Luke, de nationalité australienne. Il peut être fier de son Sancerre Galinot blanc 2004, élevé 100% en fûts neufs, un vin très riche qui résiste bien aux tanins du bois, avec ce goût de silex qui lui est propre, de bouche raffinée et subtile, de belle évolution. Dans le silex, son Sancerre Les Belles Dames 2004, ...
     
     

    Château de Targé


    Édouard Pisani-Ferry obtient chaque année le label “Terra Vitis” et, depuis décembre 2004, le domaine est accrédité au titre de l’Agriculture raisonnée, notamment grâce à un travail du sol sur pratiquement tout le vignoble avec enherbement au milieu. Très beau Saumur-Champigny Targé 2005, de belle couleur grenat, intense, corsé, velouté, très parfumé, avec des connotations de sous-bois et de mûre, fondu en bouche, auquel il ...
     
     

    Château de Brézé


    Faites-vous plaisir avec leur Saumur rouge 2005 (95% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon issu d’un sol argilo-calcaire, passage en barriques de chêne pour 30% avant assemblage), un vin corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, bien persistant, au nez où dominent les épices. Beau Saumur blanc 2005, au nez ample (fleurs blanches, pêche), tout en persistance, avec une note de fraîcheur caractéristique, tout en finesse. ...
     
     

    Nicolas Brock, valeur sûre en Sancerre


    Un domaine constitué d’une vingtaine d’hectares où le sympathique Nicolas Brock s’attache à élever des vins racés, respectueux de la nature, ce qui ne peut que nous séduire. On le voit bien avec son superbe Sancerre Vieilles Vignes La Montagne Noire 2004, de bouche puissante, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très harmonieux, qui mérite une cuisine élaborée comme un bar. Son ...
     
     

    Le Domaine Natter au sommet



    Voir : Millesimes, le guide des vins Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3 couleurs, ce qui est très rare (voir le Classement région Anjou-Saumur). J’apprécie depuis longtemps ces propriétaires chaleureux et passionnés qui sont devenus des amis et ont à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une ...

     

     

  • Champagne Alfred Gratien

    Toujours de grandes cuvées racées, une régularité de haut niveau, des prix sages... tout concourt à être au plus haut niveau. La vinification et l’élevage se font en petits fûts de chêne de 228 l, garants de la conservation des arômes de fruits et de l’authenticité. Superbe Champagne cuvée Paradis brut rosé (66% de Chardonnay, 24% de Pinot noir et 10% de Pinot meunier), de mousse très perlante et très persistante, au bouquet fin, très épanoui, à dominance d’écorces d’orange, de fruits secs et de pain d’épices, souple et puissant en bouche, tendre et harmonieux, idéal sur un saumon fumé. La cuvée Paradis brut (65% de Chardonnay, 18% de Pinot noir, et 17% de Pinot meunier) est dans la lignée, typée comme nous les aimons, dense, d’une grande persistance, un Champagne équilibré, de mousse fine et crémeuse, d’une belle harmonie au nez comme en bouche, aux arômes subtils de fleurs blanches, alliant saveur et distinction. Le Millésime 97 est typé, ample et parfumé, de bouche élégante et intense, avec ces notes de fruits mûrs et de pain brioché, un vin généreux et charmeur, tout en saveurs. Excellent brut Classique, composé de 45% de Chardonnay, 43% de Pinot meunier et 12% de Pinot noir. La bouche est pleine, élégante et fraîche avec des bulles très fines au cordon persistant. Au nez, le bouquet est intense, on découvre des notes de raisins noirs qui persistent au palais, avec une nuance épicée. Nombreuses et prestigieuses références.

     

     

    Alfred GRATIEN

    30, rue Maurice-Cerveaux - BP 3
    51200 Épernay
    Téléphone :03 26 54 38 20
    Télécopie : 03 26 54 53 44
    Email : contact@alfredgratien.com
    Ou : www.alfredgratien.com

    Millesimes

  • Château Bélair 2007

    “En 2007, nous avons attendu la pleine maturité, nous explique Pascal Delbeck, il fallait avoir les nerfs solides. Nous avons eu beaucoup de sécheresse, la vigne était stressée et, à la fin août, subitement, le cycle végétatif est reparti et la maturité s’est effectuée dans des conditions optimales. Ce grand beau temps qui s’est installé pendant presque deux mois, et le vent frais qui séchait bien les baies, ont été des facteurs déterminants dans l’achèvement de la maturité. Nous avons vendangé jusqu’à mi-octobre, un record, avons fait beaucoup de parcellaire, il y a eu un travail énorme, un suivi constant apporté aux vignes, c’était la seule solution pour préserver le vignoble et intervenir tout de suite. Le cycle végétatif a démarré très tôt en 2007 et s’est terminé très tard, c’est une année de vigneron qui ne renâcle pas à la tâche ! Les vinifications se sont déroulées tout à fait normalement , en douceur, mais c’est toujours mon style, ici, on n’extrait que le meilleur. Puis j’ai mis le vin à l’élevage en barriques en décembre, et observé sa très belle couleur, des arômes de fruit persistants, une belle souplesse. Le 2007 promet d’être charmeur mais aussi de bonne garde. Les tanins sont déjà fondus, soyeux, la finale est longue, il n’a pas une trop grosse structure. De la chair, du gras, des caractéristiques qui devraient faire du 2007 un vin qui ravira les amateurs éclairés et qui, à mon avis, réservera de grands plaisirs de dégustation.”

    Voir le reportage

    Voir le Classement 2008

  • Classements 2008 : 1000 vins au top

    Pas mal de changements dans mes Classements cette année, que l'on retrouve dans MILLÉSIMES 2008. Certains montent, d'autres descendent... c'est la loi des dégustations et du rapport qualité-prix-typicité. Il y a en France des vins qui atteignent des prix injustifiés et que je ne cautionne plus. Je ne pense pas aux quelques crus mythiques à des prix inaccessibles pour lesquels on entre dans le monde du luxe. Je parle de certaines cuvées du Languedoc, du Sud-Ouest, du Rhône, d’un bon nombre de crus de Bordeaux (Saint-Émilion...) ou de Bourgogne... Le comble, c’est que la majorité de ces vins trop chers sont ceux qui sont aussi le plus dépersonnalisés, “travaillés”, concentrés à la limite de l’écœurement. Il s'agit donc de savoir frapper à la bonne porte. Idem en Alsace, où certains vins ont trop de sucrosité, manquant d'acidité (et le "réchauffement" climatique n'y est pour rien).

    Il s'agit également ne ne pas tomber dans la facilité en ne parlant que des vins les plus réputés (à juste titre ou non). Tous les vins typés méritent d'être "classés", dans toutes les appellations, du plus grand au plus modeste. À Bordeaux, par exemple, il existe une vraie hiérarchie (et depuis longtemps) dans les vins de Côtes, les satellites de Saint-Émilion ou les Bordeaux Supérieur. Idem dans la Loire, en Beaujolais ou en Provence (dans les 3 couleurs, les meilleurs ne sont pas non plus forcément les mêmes), etc. Il faut encourager ces vignerons talentueux autant que ceux des vins les plus renommés quand ils ont su se maintenir au plus haut niveau (ce qui n'est pas si simple).

    Lorsque, en 1985, j’ai été le premier à remettre en cause le « fameux » Classement des vins du Médoc, qui datait de 1855, cela avait créé quelques sautes d’humeur et de nombreux soutiens.

    Il m’a semblé ensuite logique de développer des classements pour toutes les régions de France, pour la grande majorité des appellations. En revanche, et c’est contraire à la mode, je me suis toujours refusé à « noter » un vin. La raison en est simple : c’est pour moi une négation de ce « Sang de la Terre et du Ciel » que de l’affubler d’une note. Ce serait oublier la main de l’homme et la dimension humaine et subjective du vin. Faire cela, c’est comme si on notait un acteur de cinéma ou des peintres contemporains de 1 à 20. C’est une facilité pour attirer le chaland, qu’il me serait simple d’appliquer si je ne respectais pas autant les vignerons, que j’aime rencontrer car ils ont aussi leur importance (convivialité, passion…).

    Mes Classements ne sont pas figés et ont une hiérarchie interne

    Les 1ers grands vins classés
    Le sommet, même il s’agit de « comparer » non plus uniquement l’image de marque mais une réelle et très grande régularité qualitative. Aux côtés de crus incontournables, quelques autres atteignent des sommets, notamment pour récompenser un savoir-faire et un rapport qualité-prix indéniable. Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de chaque classement, les premiers des Premiers Grands Vins classés étant supérieurs aux autres Premiers. On l’aura compris, ce sont de grands “coups de cœur”.

    Les 2es grands vins classés
    À Bordeaux (Médoc, Graves et Saint-Émilion, précisément), en Bourgogne et surtout en Champagne notamment, c’est la catégorie qui réserve le plus de surprises, et les coups de cœur y sont également nombreux. À elle seule, cette catégorie est une véritable hiérarchie, et de nombreux producteurs y évoluent selon les derniers millésimes ou cuvées dégustées. Aux côtés de certains « grands » crus (ou marques) historiques qui parviennent à se maintenir au plus haut niveau, plusieurs vins moins connus y figurent, grâce à leur régularité qualitative et un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir. Certains vins de cette catégorie peuvent d’ailleurs prétendre atteindre des sommets (ils ont alors un *), et d’autres méritent largement leur place grâce à un rapport qualité-prix-typicité exceptionnel, même s’il faut savoir aussi respecter la hiérarchie interne de cette catégorie, qui bouge régulièrement. En tout cas, de grandes valeurs sûres, et l’on peut noter que certains domaines, dont la notoriété n’existait pas il y a quelques décennies, parviennent, chacun dans sa catégorie, à s’imposer et à devenir incontournables. C'est flagrant notamment en Champagne comme dans le Libournais.

    Les 3es grands vins classés
    C’est une position « d’attente » où l’on trouve des vignerons qui élèvent des crus qui n’ont pas été suffisamment dégustés et qui peuvent détrôner des vins plus connus dans les dégustations à l’aveugle. Ces producteurs peuvent donc monter en grade, bénéficiant d’un *.

    D’une manière générale, le fait même d’être dans ces Classements implique une haute tenue qualitative. Les vins ne sont intrinsèquement pas comparables, le Classement ne fait donc que les situer les uns par rapport aux autres, selon l’évolution des millésimes. Les « premiers » des Deuxièmes Grands Vins classés, par exemple, sont très proches de la catégorie Premiers Grands Vins classés. Il faut donc bien sûr tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand cru, sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre cru, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix est excellent. Cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Dans tous les cas de figures, certains vins classés peuvent mériter mieux dans des millésimes précis (ils sont indiqués alors par un *).

    L’évaluation d’un cru se fait sur de nombreux millésimes
    Un « grand » vin, ou plutôt un vin digne de ce nom, se mesure uniquement sur son potentiel d’évolution, sa régularité qualitative, même dans des millésimes délicats comme 97 ou 92, ou difficiles à maîtriser comme 2006, 2003, 2002, ou 94. Ces critères sont la base même de ces Classements, remaniés chaque année, qui tiennent compte de l’évolution des millésimes précédents et peuvent être remis en cause par la qualité des prochaines cuvées et des prix.

    La plupart des producteurs retenus ont été suivis depuis 30 ans, ce qui permet de se faire une véritable idée de la régularité qualitative. C’est la seule chose qui compte pour pouvoir juger tel ou tel cru, et ne pas se laisser prendre par une cuvée spécialement « arrangée ». Quelques châteaux repris récemment sont classés en tenant seulement compte des deux ou trois derniers millésimes, et leur évolution viendra conforter ou non leur place actuelle. Ils sont indiqués entre parenthèses pour l’instant, tout comme les propriétés qui viennent d’être reprises. Les Classements ne sont donc pas statiques : ils se veulent le reflet d’une situation globale dans une appellation, qui tient compte de paramètres fondamentaux : typicité des crus, caractéristiques propres, qualité des vinifications et de l’élevage, homogénéité et régularité qualitative des cuvées, évolution des millésimes, politique qualitative des propriétaires, rapport qualité-prix…

    Chaque Classement est propre à une région
    Intrinsèquement, les vins ne sont pas les mêmes. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire de véritable comparaison avec tel ou tel autre. Aucun Classement n’est donc à comparer avec un autre, et il ne doit pas y avoir de rapprochement entre une région ou une autre. On se doute bien qu’un Premier Grand Vin Classé de Chinon n’est pas au même niveau qualitatif qu’un Premier Grand Vin Classé du Médoc. C’est au sein d’une même région ou appellation qu’il faut comparer les vins. Un Deuxième Grand Vin Classé du Languedoc ne joue évidemment pas non plus dans la même catégorie qu’un Deuxième Grand Vin Classé de Bourgogne. On peut décliner les exemples et on aura compris qu’un Beaujolais Classé n’est pas à rapprocher d’un Pomerol au même niveau dans son Classement propre, idem pour un Sancerre et un Pessac-Léognan, un Bandol et un Vosne-Romanée, un Minervois d’un Pauillac, etc. Ainsi, dans les Classements de Bordeaux et de Champagne, j’ai également classé les vins en deux catégories, « puissance » et « élégance », pour mieux prendre en compte justement le caractère propre de chaque vin et éviter des comparaisons hasardeuses.

    Voir aussi

  • Malleret

    Malleret a les honneurs de la Couverture de MILLÉSIMES cette année. Bruno Vonderheyden, directeur d’exploitation, connaît parfaitement les lieux et le potentiel du vin. Il a suffisamment de recul, d’humilité, de savoir-faire,et c’est aussi un créateur et un visionnaire du vin : il sait qu’ici, tout est réuni pour produire un grand Médoc. Avec la complicité de Florence Deguillaume, il veut ressusciter l’âme des lieux et y révéler une nouvelle majesté, faisant de Malleret une entité d’excellence. Un superbe vignoble de 54 ha (nouvelles techniques de culture et de vinification et développement de l’œno-tourisme). Remarquable Médoc Cru Bourgeois Supérieur 2005, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits frais et d’épices, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux mais tout en structure, puissant et prometteur. Le 2004 est savoureux, riche et concentré, au bouquet intense et complexe où dominent le pruneau et les épices, de belle couleur, associant fruit et structure, bien prometteur. Le 2003 est de robe grenat, intense, riche au nez comme en bouche, avec ces notes de fruits mûrs, d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante, qu’il faut attendre. Le 2002, coloré, fruité, finement tannique, tout en souplesse, est un vin de bonne charpente, d’une belle longueur en bouche. Beau 2001, d’une belle couleur rubis prononcé, avec des nuances de fruits cuits (cassis et framboise) et de réglisse, un vin dense et corsé, avec des tanins puissants qui commencent à s’arrondir. Le 2000 est intense, corsé, au nez complexe dominé par la mûre, la truffe et les épices, tout en harmonie, de très jolie bouche, un vin concentré et puissant. Superbe rapport qualité-prix-typicité.

    Gérante : Mme Deguillaume
    33290 Le Pian-Médoc
    Téléphone :05 56 35 05 36
    Télécopie : 05 56 35 05 38
    Email : contact@chateau-malleret.fr
    Ou : www.chateau-malleret.fr

  • Champagne de Telmont


    Bertrand et Serge Lhopital
    1, av de Champagne
    51480 Damery
    Téléphone :03 26 58 40 33
    Télécopie : 03 26 58 63 93
    Email : info@champagne-de-telmont.com
    Ou : www.champagne-de-telmont.com

    Le sympathique Bertrand Lhopital est le digne héritier de cette maison familiale. “Nous commercialisons actuellement le 1999, nous dit-il, un très grand millésime. Nous observons une petite différence entre la capsule ou le bouchon de liège. On s’aperçoit que le vieillissement, que ce soit avec la capsule ou le bouchon de liège, ne s’effectue pas au même rythme. Avec le bouchon de liège le vieillissement semble s’accélérer puis s’arrête à un certain palier alors qu’avec la capsule, il s’effectue de façon continue. Deux phénomènes différents : la conduite d’un vieillissement en bouchon liège comme notre Cuvée Or est plus délicat nous avons osé et le pari est réussi, cela nous encourage à continuer. On retrouve dans la Cuvée Consécration des arômes de grillé, de cassonade, de crème brûlée, de torréfaction. Dans la Cuvée Or 1735, bouchée liège, on obtient des arômes plus puissants, plus complexes, en bouche, le palais est flatté par des senteurs de fruits rouges ce qui pourrait sembler aberrant dans un pur Chardonnay. C’est surtout la grande complexité et la longueur qui s’imposent suivi d’un joli fruité et d’une belle fraîcheur. Nous sommes en train d’étudier l’accord du Champagne et des desserts avec un pâtissier parisien, à Montmartre, Arnaud Larher, meilleur ouvrier de France. C’est une question que me posent souvent mes clients, ce n’est pas évident, en fin de repas, de trouver le Champagne et le dessert à marier idéalement. Nous sommes en train de travailler sur ces accords vins/mets, nous avons opté pour un champagne Rosé, quant au dessert, rien n’est encore décidé.” Vous aimerez donc comme nous ce Champagne cuvée Grand Couronnement brut 99, issu exclusivement du Chardonnay sélectionné dans les meilleurs crus et lieux dits de la fameuse Côte des blancs, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, une cuvée puissante, avec cette suavité en bouche caractéristique. Exceptionnelle Cuvée O.R. 1735, Millésime 99, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de fruits mûrs, de brioche et d’abricot frais, très équilibré, ample, de mousse soyeuse, un vin dense, complexe et subtil à la fois, très parfumé en finale, un grand vin. Très belle cuvée Consécration 99, pure Chardonnay encore, issue d’un vieillissement de plusieurs années en cave, une vinification particulière où le chêne s’harmonise avec le vin, un Champagne dense et charpenté, très fruité, de belle mousse persistante, riche et très équilibré. Le Blanc de blancs brut 2002, subtil assemblage de Chardonnay exclusivement, au nez très intense de pomme mûre et de fleur d’oranger, de bouche chaleureuse, charnue et ample, avec une texture crémeuse et souple. Remarquable Champagne Grand Vintage brut 2001, tout en bouche, fin, parfumé, à la mousse élégante, avec des connotations de fruits frais, très charmeur comme ce Grand rosé brut, Chardonnay majoritaire élaboré à partir d’une sélection minutieuse de 15% Pinot noir, de belle robe, un vin classique et distingué, de bouche très fruitée. La cuvée Grande Réserve brut est raffinée et complexe, aux nuances de pêche, de beurre frais, d’amande, avec une finale intense et très persistante, subtilement épicée. Goûtez le Coteaux Champenois cuvée Insolite 2003, pur Chardonnay, fermentation en fûts de chêne dont 1/3 neufs, élevage en fûts avec batonnage une fois par semaine durant 14 mois, alliant finesse et charpente, harmonieuse. Formidable rapport qualité-prix-plaisir
     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu