Avertir le modérateur

  • Deux Bergerac et Côtes de Bergerac à ne pas manquer

     

    Clos du MAINE CHEVALIER

    Clos du MAINE CHEVALIER

    (BERGERAC)
    Claude et Claudine Caillard

    24560 Plaisance
    Téléphone :05 53 58 55 63
    Télécopie : 05 53 58 55 63
    Email : closdumainechevalier@orange.fr

    Une place enviable dans le Classement 2009. Une propriété de 12 ha sur un plateau argilo-calcaire très sec, au sud de l’appellation Bergerac. Excellent Côtes-de-Bergerac blanc moelleux 2007, pur Sauvignon, qui allie onctuosité et fraîcheur aromatique, un vin qui emplit bien la bouche, complexe avec des notes fruitées, mais aussi de fleurs fraîches et d’épices. Le Bergerac Clos du Maine Chevalier rouge 2006 (Merlot, Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, Malbec), avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, un vin de belle couleur, ample et parfumé, corsé, aux tanins enrobés. Le Clos du Maine Chevalier rouge cuvée Prestige 2006, est de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristique (cassis), de belle structure, ample et riche, charnu en bouche, d’excellente garde.

    Château PÉROUDIER

    Château PÉROUDIER

    (BERGERAC)
    Loisy et Fils

    24240 Monbazillac
    Téléphone :05 53 58 30 04
    Télécopie : 05 53 24 55 20
    Email : chateauperoudier@wanadoo.fr

    Coup de cœur pour leur Bergerac blanc sec 2005, typé par la Muscadelle, avec ces notes caractéristiques de noisette et de tilleul, un vin aux saveurs subtiles où dominent les fruits confits, de bouche ample et persistante qu’il faut déboucher sur une côte de veau aux morilles. Le Bergerac rouge cuvée Louise Elisa 2005, élévé en fûts de chêne, est de robe grenat foncé, parfumé (fraise des bois, framboise...), riche en couleur comme en matière, aux tanins savoureux , de très bonne évolution. Superbe Monbazillac cuvée Louise Élisa 2003, riche, aux senteurs persistantes, avec des nuances caractéristiques de fruits confits et de rose, très onctueux, de garde.
  • MILLÉSIMES vient de paraître !

    Millésimes fête son 30e anniversaire. C’est unique dans l’édition du monde du vin, et tout aussi rarissime - toute presse confondue- qu’un magazine reste dans la même famille, sans actionnaires extérieurs. Et se développe ! J’ai connu les plus grands patrons de presse, bien rares sont ceux qui n’ont pas mis la clé sous la porte, ou dont les titres n’ont pas passé leur temps à changer de mains.

    J’ai lancé mon premier magazine à 22 ans, bien avant que le vin devienne à la mode, édité le 1er Guide sur les vins, et -déjà- suis tombé sous le charme de ces hommes et de ces femmes (pas de tous) qui élèvent les plus grands vins du monde, les nôtres. Ma force, c’est de ne pas être blasé, et ceci explique que nous accélerons notre développement du Guide et de Millésimes, en étant encore précurseurs, sur Internet.

    Pourtant, en 30 ans, j’ai eu droit à tout : à la morgue de certains, à la frime de nouveaux venus, aux leçons de morale comme aux jalousies, à la trahison comme au respect. Mais, je n’ai pas dévié d’un pouce, et poursuis ma ligne de conduite.

    Voici ce qu’il faut retenir :

    L’ÉTHIQUE. Il n’y a pas de vin sans éthique. Dans la vie, idem. L’éthique, dans notre domaine, cela consiste à ne pas se fourvoyer dans des opérations marketing extravagantes, ne pas se laisser prendre à la mode, qui, par définition, ne fait que passer (vite). Et c’est surtout respecter les consommateurs, ceux qui vous font vivre, sans les abreuver de prix surestimés ou de produits “sans âme, ni vertu”. L’éthique, c’est croire en soi, avoir la foi, des valeurs, c’est la fidélité.

    L’ÉLÉGANCE. On ne peut pas faire un bon vin sans élégance. Elle est innée, inutile de vouloir se l’approprier. Je parle, bien sûr, de celle de l’âme. Un exemple de son absence, parmi bien d’autres, chez un directeur d’un grand cru de Margaux, se plaignant de la “crise”, de ne plus vendre, blablabla... et me disant qu’il allait devoir licencier. Oubliées les sommes extravagantes dépensées inutilement dans ses chais, du marbre, des coccinelles ou je ne sais quoi, oublié d’avoir vendu son vin bien trop cher, d’en avoir profité outrageusement. Ce sera son petit personnel qui sera viré, un point c’est tout. Je n’apprécie pas. Rien n’empêche un patron d’avoir de l’élégance, et j’en connais pas mal qui en ont.

    L’HUMILITÉ. Un vrai vin est signé par l’humilité. Et être humble, ce n’est pas de la fausse modestie. On peut être fier, conquérant, et avoir les pieds sur terre, c’est-à-dire ne pas se prendre pour le messie. Et des prophètes ou des gourous, on en voit pas mal dans notre milieu. À Saint-Émilion comme en Languedoc, ils ont tout compris : “il faut faire ceci, cela, du 20 hl/ha, concentrer à outrance, multiplier les prouesses œnologiques, faire mariner son vin dans du bois neuf... et, c’est sûr, vous allez voir, on est fort, nous, on va faire un Petrus dans notre coin.” Ridicule, navrant et amusant.

    Le monde change, et rien ne change à la fois. D’un côté, les “classements” historiques ne sont plus des références, d’un autre, les vrais terroirs sont toujours là; côté pile, il y a ceux qui étaient déjà au sommet de leur appellation quand j’ai débuté, côté face, d’autres tentent de les détrôner en masquant leur insipidité par des gesticulations œnologiques et promotionnelles, à grands renforts de “journaleux” complaisants ou de “conseillers” médiatiques, se complaisant à l’arrogance ou l’envie. Mais rien n’y fait : quand on a une terre à maïs, on ne plante pas de vignes...

    Vous ne les trouverez pas dans MILLÉSIMES. Nous préférons les hommes et les femmes simples et passionnés. Dans 464 pages, vous allez voir leurs visages, suivre leurs efforts, comprendre leur attachement à ce “Sang de la Terre et du Ciel”, lire leur histoire, saisir leurs émotions, partager leurs analyses... À travers eux, le vin, du plus grand au plus modeste, c’est cela, et rien d’autre. Merci de votre fidélité.

    * Depuis 30 ans, avec la confiance de plus d’un million de lecteurs, mon GUIDE DES VINS DE FRANCE est incontournable comme MILLÉSIMES, la référence annuelle sur le vin. Sur Internet : www.millesimes.fr et www.guidedesvins.com, avec les Classements interactifs, ainsi que www.vinovox.com, le 1er magazine webvin gratuit, et sa Newsletter hebdomadaire (voir page 428).
    ** Une puissance et une présence sur le net incontournables avec plus de 130 sites et blogs (voir page 14).

    *** LES VINS DU SIÈCLE, avec les sites www.vinsdusiecle.com, et, en anglais : www.topfrenchwines.com, des sites fédérateurs qui regroupent, présentent, créent leur propre site et leur e-mail aux producteurs (voir page 372). Pas moins d'une centaine de producteurs viennent de rejoindre Les Vins du Siècle.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu