Avertir le modérateur

  • Deux Bergerac à ne pas rater

     

    Clos du MAINE CHEVALIER

    Clos du MAINE CHEVALIER

    (BERGERAC)
    Claude et Claudine Caillard

    24560 Plaisance
    Téléphone :05 53 58 55 63
    Télécopie : 05 53 58 55 63
    Email : closdumainechevalier@orange.fr

    Une place enviable dans le Classement 2009. Une propriété de 12 ha sur un plateau argilo-calcaire très sec, au sud de l’appellation Bergerac. Excellent Côtes-de-Bergerac blanc moelleux 2007, pur Sauvignon, qui allie onctuosité et fraîcheur aromatique, un vin qui emplit bien la bouche, complexe avec des notes fruitées, mais aussi de fleurs fraîches et d’épices. Le Bergerac Clos du Maine Chevalier rouge 2006 (Merlot, Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, Malbec), avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, un vin de belle couleur, ample et parfumé, corsé, aux tanins enrobés. Le Clos du Maine Chevalier rouge cuvée Prestige 2006, est de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristique (cassis), de belle structure, ample et riche, charnu en bouche, d’excellente garde.

    Château PÉROUDIER

    Château PÉROUDIER

    (BERGERAC)
    Loisy et Fils

    24240 Monbazillac
    Téléphone :05 53 58 30 04
    Télécopie : 05 53 24 55 20
    Email : chateauperoudier@wanadoo.fr

    Coup de cœur pour leur Bergerac blanc sec 2005, typé par la Muscadelle, avec ces notes caractéristiques de noisette et de tilleul, un vin aux saveurs subtiles où dominent les fruits confits, de bouche ample et persistante qu’il faut déboucher sur une côte de veau aux morilles. Le Bergerac rouge cuvée Louise Elisa 2005, élévé en fûts de chêne, est de robe grenat foncé, parfumé (fraise des bois, framboise...), riche en couleur comme en matière, aux tanins savoureux , de très bonne évolution. Superbe Monbazillac cuvée Louise Élisa 2003, riche, aux senteurs persistantes, avec des nuances caractéristiques de fruits confits et de rose, très onctueux, de garde.

  • Les 10 vins pour vos fêtes à prix très sages

    Belle propriété du XVIIIème siècle pour la partie la plus ancienne. Le domaine est un clos avec des vignes, un verger, un jardin et des arbres centenaires, situé au dessus du village de Vouvray. La propriété se situe au milieu des vignes, ce qui est également une rareté sur l’appellation, puisque la plupart des autres viticulteurs sont installés près de leurs caves situées dans les vallées creusées dans le tuffeau.” Au total, le vignoble compte un peu plus de 16,72 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, les vendanges sont manuelles pour les vins tranquilles, et l’on pratique la lutte raisonnée. Le chai enterré a été construit en 2008 pour stocker le Méthode Traditionnelle à proximité du Clos. Superbe Vouvray cuvée Marcus 2006, très séduisant, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs, avec des nuances de pêche fraîche en bouche, un vin savoureux et charmeur, à ouvrir sur une sole meunière. Le 2005 est marqué par sa fraîcheur en bouche et sa persistance aromatique, au nez intense, un vin floral, onctueux, d’une jolie complexité d’arômes, à découvrir à l’apéritif, sur un dessert comme sur une viande blanche en sauce. Le Vouvray moelleux 2005, médaille d’Or au concours des Vins de la Région Centre, chaleureux, fin et puissant à la fois, aux nuances d’abricot confit et de brioche fraîche, est un vin vraiment savoureux. Le Vouvray demi-sec 2005 est onctueux, d’un grand classicisme, très bien équilibré, un vin où s’entremêlent les fruits frais et la brioche, d’une belle persistance, de bouche harmonieuse, ample et typé. Le Vouvray Grande Réserve 2003, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia...), très équilibré, fondu en bouche, de très belle garde. Leur Touraine rosé cuvée Pauline Méthode Traditionnelle demi-sec, tout en persistance aromatique, avec des nuances subtiles de rose et de chèvrefeuille, est une cuvée vive et fine en bouche comme il se doit, franche et suave, très bien équilibrée comme ce Vouvray Méthode Traditionnelle demi-sec, aux notes de fruits frais et d’acacia, de mousse fine et abondante, parfait sur les desserts aux fruits. Le Vouvray Méthode Traditionnelle brut, médaille d’Argent Mâcon 2008. Chambres d’hôtes sympathiques, spacieuses et de grand confort, ce qui est bien agréable au cœur du vignoble.

    Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Excellent Chinon La Croix Boisée 2005, au nez de framboise, alliant puissance et souplesse en bouche, charpenté, complexe, très riche. Beau Chinon cuvée Vieilles Vignes, issu de sols argilo-calcaires et argilo-siliceux (vignes de 45 ans et plus, cuvaison longue et élevage 12 mois en fûts de chêne), charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, d’excellente garde. Savoureux Chinon 2007, un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, de bouche pleine, ample et veloutée, d’une belle charpente.

    Fondé vers 1870 à Banyuls-sur-Mer, le domaine de la Casa Blanca est un des plus anciens des crus Banyuls et Collioure, situés sur la Côte Vermeille, dans les Pyrénées-Orientales (Roussillon). Sur 8 hectares de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent naissance à des vins généreux, exprimant pleinement ces terroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin doux naturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labour au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Le reste est désherbé chimiquement. Des essais d’enherbement sont en cours pour s’affranchir totalement du désherbant. BANYULS « Mise Tardive» 2006 : 80 % Grenache Noir, 20% Grenache Gris ; vieilles vignes de 80 ans. (20 hectos/ha). Banyuls de type Rimage (fruité). Deux ans d’élevage en fûts de 400 litres. Garde : 20 ans et plus. Robe rubis tuilé. Nez : eau de vie de framboise, intense. Attaque kirschée en bouche, notes framboise à l’eau de vie sur touche poivrée. Tanins ronds, bonne longueur. BANYULS 2007 : 60 % Grenache Noir, 40% Grenache Gris ; vieilles vignes de 70 ans. (20 hectos/ha). Banyuls de type Rimage (fruité). Elevage 12 mois en milieu réducteur. Garde : 20 ans et plus. Robe grenat. Nez : Fruit mûr, confituré. Acidulé en bouche, pointe de cacao, réglissé. Longueur et rondeur en bouche. COLLIOURE 2007 : 80% Grenache Noir, 20 % Syrah ; plantations d’une quinzaine d’années. (25 hectos/ha). Elevage 12 mois. Garde : 7-10 ans. Belle robe pourpre. Nez complexe associant épices, fruits noirs (mûres, cassis) et fruits rouges (cerise) sur légère pointe de garrigue et de fumé. Fraîcheur en bouche, dans laquelle on retrouve les fruits mûrs.

    DOMAINE ALARY
    COTES-DU-RHONE-VILLAGE CAIRANNE
    Un domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, où l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature. Beau CDR-Village Cairanne La Jean de Verde 2006, de jolie robe intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs caractéristiques (pruneau, myrtille). Excellent Cairanne blanc La Font d’Estevenas 2007, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en rondeur. Découvrez également le Cairanne CDR-Villages 2006. Beau Vin de Pays de la Principauté d'Orange rouge La Grange Daniel 2006, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec cette bouche chaleureuse et puissante, un vin ferme et fruité.

    Un domaine de 26 ha fondé en 1870 par la famille Cheysson. Le Chiroubles est un cru qui doit rester gourmand avec beaucoup de fruit sans dureté dans les tanins. C'est un vin plaisir, synonyme de fruité et de fraîcheur. 2005 est une année de très belle qualité, puissante. 2006 et 2007 sont des années similaires de fruit et de légèreté, bien typés Chiroubles. 2008 est une très belle année, avec des arômes de fruits croquant et une belle matière sans dureté. Le domaine vous propose ce Chiroubles cuvée Prestige 2006, issu d’un secteur spécifique de l’exploitation (Les Roches) où l’on trouve des morceaux de granit, ce qui lui donne cette spécificité propre (vignes de plus de 60 ans et élevage durant 12 mois en fûts de chêne), un vin de bouche puissante, alliant souplesse et structure, aux nuances de fruits noirs et d’épices, charnu et bien classique. Le 2005 est corsé, tout en bouche, de charpente à la fois puissante et souple. Le Chiroubles cuvée Traditionnelle 2008, issu en majorité de vignes de coteaux plantées sur un sol granitique caractéristique, très parfumé (cerise, fraise) gourmand et long en bouche avec un final de fruits rouges, est très agréable, de couleur prononcée, aux tanins mûrs, bien corsé, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, de bonne bouche, à la fois dense et soyeux. Les vins collectionnent les récompenses.

    Une propriété dotée d'un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d'être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s'échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d'acheter des millésimes plus anciens.

    Un domaine de 18 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires. Le Pessac-Léognan rouge 2005, allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, parfumé, chaleureux, corsé, de très bonne évolution, avec une finale dominée par des notes de groseille et de griotte. Remarquable 2004, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant en bouche. Le 2003, de robe grenat, au bouquet intense (notes de sous-bois et de griotte mûre), est de bouche ronde et riche. Excellent 2002, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez où dominent les fruits rouges à noyau mûrs, de garde. Tout en bouche actuellement, le 2001 est riche, charmeur, bien marqué par son terroir, parfumé, aux notes complexes où dominent les épices et l’humus, d’excellente évolution comme le 2000, de robe intense, au nez persistant, aux tanins fermes, équilibré, gras, d’une grande ampleur en bouche. Beau Pessac-Léognan blanc 2006, de robe d’un bel aspect jaune et or, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, avec des nuances de pêche fraîche en bouche, un vin savoureux et charmeur. Le 2005 est de belle couleur jaune ambré, finement épicé, subtil et suave en bouche, très élégant, bien persistant, d’une jolie finesse, très harmonieux en finale avec des nuances de noix fraîche et de citron. Le 2004, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, est tout en persistance aromatique, d’une belle longueur. Le 2003, plein de délicatesse, allie puissance et finesse, au nez de fleurs et de pamplemousse, parfait sur un turbot comme sur un poulet à la crème. Le blanc 2002, complexe, aux nuances de fleurs blanches et de fruits secs, est tout en bouche.


    Le vignoble de 26 hectares appartient à la même famille depuis 4 générations. Ici le souci permanent est de respecter la vigne et le sol, d'où la pratique d'une culture raisonnée. On élève ici cet excellent Saumur rouge, aux notes de mûre, de bonne charpente, de très bonne évolution. Plusieurs autres vins sont remarquables comme le Saumur mœlleux et la cuvée Christine, une cuvée spéciale qui n'est produite que les années où la qualité des vins de base est grande. Elle est issue d'une sélection rigoureuse de vendange, d'une vinification séparée, d'un subtil assemblage de Chenin-Chardonnay. Cette cuvée représente tout le savoir-faire du Château de Beauregard, la série est limitée et représente un rapport qualité/prix exceptionnel. La cuvée Christine est diffusée uniquement chez certains cavistes et sa réservation est établie pour l'année.

    En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, 2, 5 ha de vignes qui produisent environ 18000 bouteilles de Champagne par an. Les vignes sont situées sur deux terroirs 90% à Avenay Val d'Or classé 1er Cru et Avize classé Grand Cru. Goûter leur excellent Champagne brut cuvée Prestige, typé comme nous les aimons, parfumé et persistant, alliant finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle. Joli Champagne brut Carte d'Or, de robe soutenue, très fruité, très abordable.

    DOMAINE DE NIDOLERES
    COTES-DU-ROUSSILLON
    Propriété familiale (8 générations) de 50 ha d’un seul tenant, qui s’étend sur des terrasses argilo-caillouteuses et sablonneuses des Aspres. Ce sympathique vigneron vous propose le Côtes-du-Roussillon La Justine 2006 (60% Grenache noir, 20% Syrah, 20% Carignan) issu de vieilles vignes plantées sur des sols caillouteux et argilo-sablonneux, un vin corsé et gras, aux tanins mûrs, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices. Tout en bouche, le Côtes-du-Roussillon La Raphaëlle 2006, vendange manuelle, sélection des raisins sur souche, issu d’une macération de 3 semaines (80% Mourvèdre, 10% Syrah, 10% Grenache), est un vin dense, complexe, qui sent la griotte et le cassis mûr, d’excellente évolution comme cet autre Côtes-du-Roussillon l’Angelette 2004 (60% Carignan, 20% Syrah, 20% Grenache), très vieilles vignes de Carignan 90 ans, qui associe puissance et ampleur en bouche. Superbe Côtes-du-Roussillon rouge La Pierroune 2006, issu d’une longue macération de 3 semaines (80% Syrah, 10% Carignan, 10% Grenache, vendanges manuelles), avec des connotations de garrigue et de cerise surmûrie, de bouche épicée et savoureuse, un vin aux tanins puissants et très équilibrés, de couleur pourpre. Le Vin de Pays des Côtes Catalanes Grenache blanc, est tout en structure et parfums, au nez de genêt, gras et persistant. Le rosé, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, est de bouche friande et ferme à la fois, parfait sur une cuisine relevée comme un curry.

    REJOIGNEZ-MOI SUR FACEBOOK !

    Patrick Dussert

  • Des Bordeaux au Top pour tous les jours

    Château BELLE GARDE

    Château BELLE GARDE

    (BORDEAUX)
    Éric Duffau

    33420 Génissac
    Téléphone :05 57 24 49 12
    Télécopie : 05 57 24 41 28
    Email : duffau.eric@wanadoo.fr

    Une réussite avec ce Bordeaux rouge 2007, une cuvée élevée en fûts de chêne (80% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, vendanges vertes fin juillet afin de ne laisser que 8 grappes par pied, et permettre une meilleure maturité, élevage 12 mois en barriques...), un vin de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, concentré et parfumé. Le 2006 est charnu, aux tanins souples, au nez intense (mûre, épices), de très jolie bouche, harmonieux, de très bonne évolution. Goûtez son Bordeaux blanc, floral et persistant, qui conjugue finesse et souplesse en bouche, parfait sur des fruits de mer.

    Château de BERNADON

    Château de BERNADON

    (BORDEAUX)
    Vignoble Rouvière

    33580 Monségur
    Téléphone :05 45 81 16 58 et 06 85 30 40 40
    Télécopie : 05 45 82 27 89
    Email : contact@bernadon.com

    Propriété de 43 ha dont 10 de vignes plantées sur un sol argilo-calcaire. Remarquable Bordeaux rouge 2006, aux connotations de cassis, de pruneau et d’épices, un vin qui associe élégamment richesse et finesse, aux tanins généreux, tout en bouche. Le 2005 est riche, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, finement tannique, tout en bouche. Le 2004 est coloré, alliant charpente et velouté, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Joli Bordeaux Clairet. Joli vignoble de 10 ha planté sur un sol argilo-calcaire, qui produit cet excellent Bordeaux rouge 2005, la robe pourpre révèle des parfums de fruits rouges et d’épices. Les tanins sont amples et généreux, très équilibrés en fin de bouche donnant à ce vin une belle expression aromatique. Il a d’ailleurs obtenu une médaille d’Or à Paris. Découvrez aussi leur Bordeaux Clairet 2007, ce vin présente un éclat vif couleur groseille, qui exprime sa jeunesse. En bouche, la matière riche apporte une sensation de rondeur et de volume soulignée par des arômes de fruits frais (cassis-framboise), finissant sur une belle persistance aromatique. Servi frais, il accompagnera à merveille tous vos repas d’été.

    Château la CHÂTAIGNERAIE

    Château la CHÂTAIGNERAIE

    (BORDEAUX)
    Vignobles Maulun

    33760 Targon
    Téléphone :05 56 23 41 66
    Télécopie : 05 57 34 41 43
    Email : frederic.maulun@wanadoo.fr

    À la tête de leurs appellations. On le voit avec ce Bordeaux rouge 2007, qui allie charpente et finesse, parfumé, de robe soutenue, de bouche classique et bien typée, vraiment très réussi. Beau Bordeaux Supérieur Château Vieux L’Estage 2006 (issu principalement du Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon et Cabernet franc), très bien élevé, un vin avec beaucoup de souplesse, de bouche ample, aux notes bien marquées de fruits frais et d’humus, puissant et rond à la fois, de très bonne évolution. Très charmeur 2005, charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, riche en couleur comme en arômes, de bouche puissante et souple à la fois, un vin de couleur rubis, très équilibré, aux tanins bien fermes. Excellent Bordeaux rosé Château Vieux L’Estage, l’un des meilleurs de l’appellation comme leur Entre-Deux-Mers Château Vieux L’Estage, d’un beau jaune pâle, très aromatique, d’une belle fraîcheur persistante, une valeur sûre, finement bouquetée avec des senteurs de noisette et de pomme, d’un bel équilibre.

    Château FAYAU

    Château FAYAU

    (BORDEAUX)
    Jean Médeville et Fils

    33140 Cadillac
    Téléphone :05 57 98 08 08
    Télécopie : 05 56 62 18 22
    Email : medeville-jeanetfils@wanadoo.fr
    Site : www.medeville.com

    Valeur sûre avec leur Bordeaux rouge 2006, très classique, tout en rondeur, associant distinction et structure, finement tannique, tout en bouche, au nez complexe (cassis, violette...). Le Premières Côtes de Bordeaux 2006, un vin corsé qui associe finesse et structure, de couleur grenat, aux nuances épicées, est tout en bouche, très équilibré. Excellent Graves rouge Château Peyreblanque (“pierre blanche”), issu d’un vignoble de 8 ha d’un seul tenant, sur la commune de Budos. Le 2006, de belle couleur, est bien corsé, velouté, parfumé, avec ces notes de mûre et de sous-bois, aux tanins fermes et ronds à la fois. Très joli Graves blanc Château Boyrein, un vin aux notes de fruits frais (abricot) et de tilleul, qui allie élégance et puissance, rond et fruité.

    Château GABACHOT

    Château GABACHOT

    (BORDEAUX)
    M. Fernandez
    20, rue Lafon
    33540 Sauveterre-de-Guyenne
    Téléphone :05 56 71 51 24
    Télécopie : 05 56 71 65 28
    Email : chateaugabachot@wanadoo.fr

    Un beau Bordeaux 2006, de belle couleur, de jolie bouche légèrement épicée, aux tanins fermes et ronds à la fois, de très bonne évolution. Le 2005, médaille d’Or à Paris, coloré et parfumé (pruneau, violette), allie rondeur et structure en bouche, séveux, bien charpenté, de très bonne évolution. Le 2004 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, de garde. Le 2003 est un vin de teinte rubis, très bien élevé, équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois, riche en couleur comme en matière, d’excellente évolution. À la suite, cet Entre-Deux-Mers 2007, un joli vin par sa fraîcheur en bouche et sa persistance aromatique, tout en finesse et en arômes comme le Bordeaux rosé 2007 très classique, de bouche florale, vraiment idéal sur une cuisine relevée. Goûtez le Bordeaux Supérieur 2005, médaille d’Argent à Bruxelles, un vin bien typé, classique, riche et généreux, bien charnu comme il le faut, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois.

    Château de GADRAS

    Château de GADRAS

    (BORDEAUX)
    Julien et Michèle Delpech

    33580 Saint-Vivien-de-Monségur
    Téléphone :05 56 61 82 69
    Télécopie : 05 56 71 34 95
    Email : chateau-de-gadras@aliceadsl.fr

    Une propriété familiale depuis 3 générations de 13 ha de vignes sur un sol argilo-calcaire, où l’on pratique la lutte raisonnée. Leur Bordeaux rouge 2006, issu pour 50% Merlot, 30% Cabernet franc, 20% Cabernet-Sauvignon, bien élevé en barriques, est vraiment remarquable, d’un beau rouge profond, velouté et fruité en bouche, avec des notes de fraise des bois mûre et d’humus, les tanins sont souples et bien fermes à la fois, un vin très bien vinifié qui s’apprécie sur une entrecôte aux sarments. Le 2005, alliant richesse et finesse, aux tanins amples, au nez intense de pruneau et d’humus, mêle densité et souplesse en bouche, et poursuit sa belle évolution. Excellent 2004, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais bien présents, un vin d’une finale intense, qui commence à se goûter sur un lièvre, par exemple. Séduisant Bordeaux Clairet Château Bellevue Gadras.

    Vignobles GASSIES-GAUTEY

    Vignobles GASSIES-GAUTEY

    (BORDEAUX)
    Michel et Françoise Gautey
    Le Masson
    33420 Moulon
    Téléphone :05 57 84 52 44
    Télécopie : 05 57 74 98 63
    Email : vignobles.gassies.gautey@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudumasson

    Au sommet. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne qui se prolongent dans le sous-sol. Coup de cœur pour ce Bordeaux rouge Château du Masson cuvée Passion 2005 (80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec), charnu, aux tanins souples et savoureux, au nez de cerise confite et d’humus, un vin alliant une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche. Le 2004 est tout en arômes, aux notes de cassis et de framboise, aux tanins puissants et fins à la fois, de bouche persistante, très classique de ce beau millésime. Beau 2003, de couleur profonde, intense et complexe au nez comme en bouche, parfumé (mûre, épices...), aux tanins harmonieux et riches, persistant. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2005, qui réunit puissance et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique, aux tanins ronds, bien classique. Floral et friand, le Bordeaux rosé 2007 Château Fleurs du Mayne est particulièrement séduisant et abordable, ce qui ne gâte rien.

    Domaine de LAUBERTRIE

    Domaine de LAUBERTRIE

    (BORDEAUX)
    Bernard Pontallier

    33240 Salignac
    Téléphone :05 57 43 24 73
    Télécopie : 05 57 43 17 24
    Email : domainedelaubertrie@orange.fr
    Site : www.domainedelaubertrie.jimdo.com

    Vignoble de 15 ha, situé sur un plateau argilo-calcaire, dont la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans et les vendanges manuelles. Goûtez le Bordeaux rouge 2006, au nez d’épices, de violette et de sous-bois, de bonne charpente, un vin qui associe richesse et harmonie, prometteur. Le 2005 développe un nez complexe (cassis, fumé...), alliant structure et présence aromatique, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, riche en couleur comme en matière. Le 2004 est tout en arômes et en rondeur, aux tanins mûrs, au nez intense de pruneau et d’humus, tout en bouche. Le Bordeaux blanc sec 2007 est à dominante de fruits frais, un vin qui allie vivacité et souplesse, d’une finale franche et ronde au palais.
  • Quatre Vouvray de haut-vol

     

    Jean-Claude et Didier AUBERT

    Jean-Claude et Didier AUBERT

    (VOUVRAY)

    10, rue de la Vallée-Coquette
    37210 Vouvray
    Téléphone :02 47 52 71 03
    Télécopie : 02 47 52 68 38
    Email : aubert.jc.d@range.fr

    Exploitation familiale depuis 6 générations, qui s’étend sur 28 ha plantés sur des sols argilo-calcaires et argilo-siliceux. La passion de la famille et tous ces soins expliquent leur superbe Vouvray demi-sec 2006, tout en fruits et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, un vin de bouche suave, de jolie robe dorée, très harmonieux. Remarquable Vouvray moelleux Vieilles Vignes 2005, issu de coteaux enherbés, à faible rendement, et de raisins surmaturés d’une belle richesse naturelle, un grand vin ferme et parfumé, frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses, de bouche profonde. Excellent Vouvray sec 2006, qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, d’une jolie finale. Le Vouvray Réserve Méthode Traditionnelle brut est une cuvée au nez de petits fruits frais, de miel et d’amande, de mousse fine, alliant rondeur et vivacité, d’une jolie finale. Les caves troglodytiques se visitent.

    VOUVRAY Domaine du CLOS de L’ÉPINAY

    Domaine du CLOS de L’ÉPINAY

    (VOUVRAY)
    Luc et Marie-Claire Dumange

    37210 Vouvray
    Téléphone :02 47 52 61 90
    Télécopie : 02 47 52 71 31
    Email : domaine.clos.epinay@cegetel.net
    Site : www.vinsdusiecle.com/closdelepinay
    Site : www.vinvouvray.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un couple très sympathique qui a fêté le tricentenaire de la propriété en 2003. Marie-Claire Dumange aime surnommer le Clos “mon petit paradis”. “On a des kiwis, un cognassier, un grand cèdre qui se dresse fièrement au milieu, précise-t-elle. À l’intérieur du Clos, les 72 ares de vignes plantées sur un terroir argilo-calcaire bénéficient d’un bel ensoleillement. Nous sommes situés sur le plateau au-dessus du village de Vouvray. La maison que nous habitons a été construite en 1702, c’est un Clos de murs, ce qui est rare dans la région. Sur le plan architectural, notre maison a de très belles lucarnes avec des candélabres, dont une date du XVe siècle. La propriété se situe au milieu des vignes, ce qui est également une rareté sur l’appellation. Le vignoble compte un peu plus de 16,72 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, les vendanges sont manuelles pour les Vins tranquilles, et l’on pratique la lutte raisonnée. Le chai, creusé dans le tuffeau, a été rénové, et l’équipement entièrement modernisé.” Le tout donne ce superbe Vouvray 2005 brut Méthode Traditionnelle Cuvée Le Clos de L’Epinay 2005, médaille d’Or au concours des Meilleurs Vins de la Région Centre Val de Loire 2008. Une Cuvée issue des raisins du Clos de 72 ares, vendanges manuelles, production de 6000 btles pour le 2005, très distinguée, crémeuse, aux bulles fines et un fruité discret où se retrouvent des nuances miellées et florales. Remarquable Vouvray Cuvée Marcus 2006, très fruité, aux senteurs de pêche blanche avec des notes de fruits secs, un vin ample et savoureux, d’une grande délicatesse, à ouvrir sur une sole meunière. Le 2005 est marqué par sa fraîcheur en bouche et sa persistance aromatique, au nez intense, un vin onctueux, d’une jolie complexité d’arômes, à découvrir à l’apéritif, sur un dessert comme sur une viande blanche en sauce. Le Touraine rosé Cuvée Pauline Méthode Traditionnelle demi-sec, tout en persistance aromatique, avec des nuances subtiles de rose et de chèvrefeuille, est une Cuvée vive et fine en bouche comme il se doit, franche et suave, très bien équilibrée comme ce Vouvray Méthode Traditionnelle demi-sec, aux notes de fruits frais et d’acacia, de mousse fine et abondante, parfait sur les desserts aux fruits. Goûtez aussi leur Vouvray Méthode Traditionnelle brut, médaille d’Argent Mâcon 2008. Chambres d’hôtes sympathiques, spacieuses et de grand confort, ce qui est bien agréable au cœur du vignoble.

    Lionel GAUTHIER-LHOMME Domaine du Viking

    Lionel GAUTHIER-LHOMME Domaine du Viking

    (VOUVRAY)

    1300, route de Monnaie, Melotin
    37380 Reugny
    Téléphone :02 47 52 96 41
    Télécopie : 02 47 52 24 84
    Email : domaine-du-viking@wanadoo.fr

    Superbe Vouvray moelleux cuvée Aurélie 2005, à la bouche fondue, aux notes subtiles de rose et de miel, un vin ferme et parfumé, aux connotations florales, de bouche onctueuse avec des nuances de fleurs et de pêche jaune, de grande garde. Excellent Vouvray sec 2006, de bouche persistante et harmonieuse, tout en finesse et parfums, aux connotations de fruits mûrs, un vin qui associe souplesse et vivacité, très bien équilibré. Le Vouvray Tendre 2005, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère, est un vin harmonieux en bouche qui s’accorde aussi bien avec une pintade que sur un saumon. Le Vouvray Méthode Traditionnelle brut Millésimé, très bien dosé, est richement bouqueté, de mousse abondante, tout en rondeur, Tendre et corsé à la fois, alliant saveur et distinction.

    Château de VALMER

    Château de VALMER

    (VOUVRAY)
    A.de Saint Venant
    Chançay
    37210 Vouvray
    Téléphone :02 47 52 93 12
    Télécopie : 02 47 52 26 92
    Email : vins@chateaudevalmer.com
    Site : www.chateau-de-valmer.com

    Au sommet. Vignoble de 24 ha plantés sur des coteaux bien exposés. Les sols sont de type argilo-calcaire et pierreux et argilo-siliceux au sous-sol calcaire. Le cépage est le Pineau blanc ou Chenin. Superbe Vouvray moelleux 2005, tout en finesse aromatique, suave et persistant, au nez envoûtant, marqué par des notes de fleurs blanches, de fruits et de brioche, très élégant, vraiment réussi. S’il en reste, foncez sur le 2003, dominé par sa finesse aromatique et une matière bien présente, un vin onctueux, très parfumé (coing, abricot confit), à déboucher sur une tarte, toujours l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, Liger d’Argent au concours Liger Angers. Le Vouvray sec 2006, très charmeur, développe un goût minéral où se mêlent des nuances d’amande et de chèvrefeuille, un vin de bouche complexe, suave, à ouvrir sur des crustacés. Excellent Vouvray brut, avec ces notes subtiles d’agrumes et d’aubépine, une cuvée tout en bouche, tout en légèreté, alliant saveur et distinction, persistante, de mousse crémeuse. Très agréable Touraine rosé, de bouche franche et savoureuse, tout en fruité et en fraîcheur en finale. Leur Touraine Méthode Traditionnelle rosé (cépage Grolleau) est de jolie robe, très parfumé, au nez subtil, souple et ferme à la fois, un vin tout en bouche, à déboucher à l’apéritif ou sur un soufflé au fromage. Profitez-en pour admirer les jardins (labellisés “Jardin Remarquable” par le ministre de la Culture en 2004), le potager conservatoire de légumes anciens et la chapelle troglodytique de 1524.

  • Le Pinot Noir, c'est aussi en Alsace

    Notre domaine familial cultive 13 ha de vignes sur 3 communes (Dambach la Ville, Scherwiller et Châtenois). Nos ancêtres, venant de Suisse, s'installèrent à Dambach la Ville au 17ème siècle et pratiquèrent la polyculture comme de très nombreuses familles alsaciennes. C'est avec mon grand-père Joseph FREY et mon père Charles que la vente en bouteille commença. Nathalie et Dominique donnent un nouvel élan commercial au Domaine FREY Charles et Dominique avec les premières exportations dans les pays européens ou encore au Japon, Canada, Etats-Unis. En 1997, nous avons décidé de passer l'exploitation en culture biologique sous contrôle Ecocert. Depuis 2001, nous pratiquons la biodynamie avec beaucoup de bonheur. Nous essayons de transmettre au vin l'énergie et la vie que nous donnons aux raisins afin que celui-ci soit le plus digeste et le plus vivant possible. Avant tout, la culture biodynamique est un travail de soin de la terre. Il s'agit d'en assurer l'équilibre et de créer des conditions de vie harmonieuse entre terre, plante et environnement. Les différents traitements de la vigne sont systématiquement accompagnés de tisanes de plantes ( ortie, prêle, saule ). Le compost et le travail du sol sont fondamentaux. Les raisins sont cueillis manuellement. Le raisin est versé en entier sur le pressoir sans foulage ni égrappage afin de ne pas l'abîmer. Le pressurage se fait lentement et en douceur. Après la fermentation, les vins sont élevés sur lie jusqu'au printemps. Excellent Riesling Frankstein Grand Cru 2005, d’une belle couleur jaune clair, au nez dominé par les fleurs blanches (aubépine), de bouche très fruitée et persistante, bien équilibré. Savoureux Pinot gris cuvée de l’Ours 2006, issu de vignes âgées de 15 à 35 ans, puissant au nez comme en bouche, un vin racé, très aromatique, tout en finale comme le Pinot noir Quintessence 2005, d’une robe rouge cerise limpide, a un nez de griotte avec des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche, un vin aux tanins bien fondus qui demande une cuisine un peu relevée. Excellent Crémant d’Alsace brut Plaisir Perlant est de jolie robe dorée, mêle rondeur et nervosité, avec ces nuances en bouche de fruits frais et d’acacia, de mousse persistante, à prévoir à l’apéritif comme sur des coquillages.



    LES MEILLEURS VINS SELECTIONNES PAR REGION


    Cliquez sur les régions pour obtenir
    la liste des vins sélectionnés
  • Coups de cœur et déceptions en Champagne

    943.jpgOn sait que la force du Net, c'est "l'instantanéité". Il est loin le temps où il me fallait attendre un an pour l'édition du GUIDE ou de MILLESIMES et changer un commentaire sur tel ou tel vin.

    Je suis en pleine dégustation de Champagne, et un bon nombre de bouteilles m'ont décu quand d'autres m'ont particulièrement enthousiasmé. C'est une période où je prends le temps de regoûter des vins pour lesquels j'avais eu un vrai coup de cœur. Je déguste ces vins toujours "à l'aveugle", à deux ou trois reprises si je m'étonne d'être surpris. Bref, sur une petite quarantaine de cuvées champenoises débouchées cette semaine, voici ce qu'il en ressort :

    1/. Deux producteurs sont (gentiment) "déclassés" (voir le CLASSEMENT), passant de leur place très enviable à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, à une autre toujours très méritante mais moins prestigieuse : Bonville (que j'avais pourtant hésité l'an dernier à passer en "Premiers", comme quoi) et Vergnon. Les vins sont bons mais les dernières dégustations ne me permettent pas de les situer à un tel niveau. Pour faire taire les mauvaises langues, certains verront que le second est un annonçeur de MILLÉSIMES, et que, pourtant, j'ai préféré le changer de place, même si cela ne l'enchante pas. Une pub ou non n'a donc rien à voir avec cela, et croire qu'il suffit d'en faire une pour être bien classé est illusoire. Au cas où certains en douteraient...

    2/. D'autres suivent, de la même manière : BlondelCoulon, Fluteau, JM Gobillard, la coopérative Pannier (pour cette dernière, j'hésite encore). Ils conservent certes leur place dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins mais j'avais sûrement été trop "gentil" avec eux, d'autant plus que, pour certains d'entre eux, les prix ont pu monter ou, à l'inverse, l'image se détériorer quelque peu. Il y a aussi une autre coopérative, Saint-Gall, ou encore Gaudinat-Boivin et Blin. D'autres sont carrément déclassés de "Deuxièmes" en "Troisièmes", et ne devraient pas s'en étonner (Charbaut, Collard-Picard, Gimonnet-Gonet, Sanchez, etc). J'ai été également déçu par des cuvées d'Alfred Gratien, pourtant vraiment pas données.

    Je reste dubitatif également sur leur place dans mon Classement des vins de Laurent-Perrier, Ruinart, Jacquart, Cazals, Lalouelle, Launay, Jolly, Nicolas Feuillatte...

    Lors de mes prochaines dégustations de Mars, qui confirmeront ou non celles de la semaine, on ajustera tout cela, à la hausse (certains devraient retrouver leur place, quand même) comme à la baisse. Chacun doit l'accepter, c'est le "jeu" et aucun Classement n'est statique, heureusement pour les consommateurs.

    3/. Il y a des coups de cœur, qui, franchement, m'ont beaucoup séduit, ce qui va leur faire accéder à des places très confortables dans la hiérarchie des Deuxièmes Grands Vins Classés. Pêle-mêle, Daniel Caillez et Autréau-Lasnot, mais aussi de nouveaux venus qui feront une belle entrée dans le GUIDE, comme Lacourte-Godbillon, Michel Turgy (remarquable Blanc de blancs Millésimé, qui m'a beaucoup plu), ou ces fort jolies cuvées de Prestige des Sacres, dont le Prestige, justement, et le Millésimé 2004. Et d'autres. On verra d'ailleurs qu'il y aura pas mal de bouleversements en Champagne.

    4/. Le plus dur, c'est en fait de conserver son rang dans mon Classement. À lâ tête des meilleures cuvées, Krug et Dom Pérignon, certes, mais surtout ces 12 très grandes bouteilles, toutes différentes mais toujours fantastiques, qui font du Champagne un vin unique que toute la planète nous envie : la cuvée des Millénaires de Charles Heidsieck, une véritable osmose entre la plénitude et l'élégance, du très grand art orchestré par Régis Camus comme d'ailleurs son autre cuvée Rare 1999 de Piper-Heidsieck. À ses côtés, la cuvée des Caudalies d'Erick de Sousa confirme son très haut niveau qualitatif, par un fruité d'une finesse exceptionnelle et une longueur en bouche qui l'est tout autant, la cuvée D de Devaux, la seule coopérative à être classée en Premiers Grands Vins, une bouteille délicatement savoureuse, très complexe au nez, un grand Champagne de table. Il en est de même pour cette extravagante cuvée O.R 1735 de De Telmont, bouchée à la ficelle et vinifiée à l'ancienne, qui s'adapte également avec les mets les plus subtils (ris de veau ou quenelles de brochet). Gosset n'est pas en reste avec -entre autres- cette sensuelle cuvée Extra Pure, un formidable gouffre de fraîcheur aromatique, tandis que le Clos des Goisses 2000 de Charles Philipponnnat dégage toute sa puissance sur une cuisine épicée, ou que Pol-Roger, avec sa grandissime cuvée Winston Churchill 1998, dont les nuances d'abricot sec et de brioche sont exacerbées, en font un vin de prédilection sur du caviar. Roederer et Alain Thiénot tiennent également le haut du pavé (leurs "bruts" de base étant également remarquables), avec, respectivement, Cristal, certainement la plus distinguée des cuvées champenoises, et la Grande Cuvée 1996, d'une incroyable fraîcheur, à servir sur un gibier d'eau. Vous pouvez y ajouter la cuvée Spéciale Millésime 1999 de Pierre Peters , à déboucher sur un saumon, et le Millésimé 1998 de la maison familiale Ellner, un vin précieux, idéal sur une langouste à la broche ou un pigeonneau.

    Rédégustées également, les gammes de Paul Bara, René Geoffroy, Pierre Arnould, Canard-Duchêne et De Venoge, qui méritent, chacun ayant sa spécificité, leur place dans le Classement. Il est à noter que ces maisons sont également des références pour leur cuvées "simples", très abordables, et que cela mérite bien un coup de chapeau.

    5/. Vous pouvez être également largement en confiance avec les maisons qui figurent dans les 1 à 4 premiers "crans" de la hiérarchie des Deuxièmes Grands Vins, d'autant plus que l'on entre dans une catégorie où le rapport qualité-prix-typicité est réellement exceptionnel et largement mérité. Des exemples : Bonnaire, Bourdaire-Gallois, Guy Cadel, Gaston Chiquet, André Delaunois, Gonet-Sulcova, Laurent-Gabriel, Leclerc-Briant, Legras et Haas, Lénique, Lombard, De Lozey, Charles Mignon, Pierre Mignon, Perseval-Farge, Prin, Ralle, René Rutat, Maurice Vesselle... Il y en a d'autres que je vous laisse découvrir (et choisir). Ce sont des hommes et des femmes passionnés qui démontrent, avec talent, que le Champagne est un grand vin à part entière, marqué par des terroirs auxquels s'associent une magie de l'assemblage que chaque producteur sait manier, ce qui explique que chaque bouteille devienne alors unique. On est loin des pubs d'autrefois qui ne nous "vendaient" que des bulles de fête.Vous pouvez faire également confiance à des caves de plus en plus concernées par la typicité de leurs terroirs, comme Vincent d'Astrée, De Castelnau ou Clérambault. Je vous laisse lire tout cela, les hiérarchies parlent d'elles-mêmes.

    Un vrai Champagne doit avoir son identité, ne pas ressembler à celui du voisin. Evitez donc les marques standardisées qui ne sont qu'un nom sur l'étiquette, dont on ne connait pas l'origine et qui vont envahir les grandes surfaces.

    Ne vous faits pas avoir par un nom ronflant ou un prix alléchant : vous ferez d'aussi bonnes affaires en vous adressant directement aux bons producteurs, prenez votre téléphone, envoyez-leur un mail (pour les adresses, c'est ICI et : le Champagne est un vrai vin, complexe et beaucoup plus difficile à élaborer qu'on ne le suppose, et mérite que l'on découvre celui qui est derrière l'étiquette, le vigneron ou le maître de caves. Sinon, on ne boit qu'un truc qui mousse...

    Le second volet des Coups de Cœur et Déceptions traitera des régions LANGUEDOC, SUD-OUEST, PROVENCE et RHÔNE. A suivre, donc.

    Autre info, pour mémoire :

    Je vous avais annoncé dans mon précédent billet les étapes successives que nous mettons en place sur le Net.

    Notre Lexique du vin est opérationnel dans les sites MILLESIMES et VINS DU SIECLE. C'est un outil d'information réellement exceptionnel avec des milliers de références. Il suffit de cliquer sur un mot (par exemple "Pommard") pour accéder à sa définition, qui, elle-même, renvoie à d'autres définitions... et ainsi de suite. Il suffit d'accèder à l'alphabet.

    Ce sera la grande force du prochain GUIDE DES VINS, prévu en accès direct, et il annonce nos prochaines réalisations, tant pour les ordinateurs que pour les téléphones portables, qui permettront d'avoir accès à nos contenus rédactionnels.

    Il faut noter que ceci concerne les vignobles du monde et que cela permet aussi de mieux connaître les vins allemands, grecs, le Lambrusco ou le Porto. C'est le "wiki" (pour Wikipédia) du vin, unique, gratuit et, une nouvelle fois, précurseur.

    Au fait, notre Newsletter de VINOVOX, adressée gratuitement le Jeudi (et dans laquelle est repris ce billet), vient de dépasser le seuil des 22.000 abonné(e)s. Pas mal pour un site et une "lettre" qui a débuté en Janvier 2008 et draine désormais en flux direct le contenu de plus de 150 blogs cuisine, vins, voyages... !

  • Un Coteaux d'Aix comme on aimerait en voir plus souvent

    CHÂTEAU BEAULIEU
    COTEAUX D'AIX
    Château Beaulieu a été acquis par Pierre et Nicole Guénant en 2002. Depuis, ils ont tout mis en œuvre avec efficacité pour propulser ce vignoble et ses vins au plus haut niveau. Pour cela, ils ont investi dans les caves et la vigne et se sont adjoints les conseils d’éminents spécialistes pour tirer le meilleur potentiel de ce terroir basaltique très particulier. Au cœur de l’immense cratère éteint de la Trévaresse, à 440 mètres d’altitude, le vignoble de Château Beaulieu s’épanouit sur 200 hectares. Château Beaulieu est ainsi la plus importante propriété classée en AOC Coteaux d’Aix en Provence. En quête permanente d’excellence et d’authenticité, l’œnologue vinificateur du château met en avant la typicité de ce singulier terroir basaltique. Les vignes de Château Beaulieu sont les premières à avoir fait l’objet de la certification « Agriculture Raisonnée » dans les Bouches du Rhône, en septembre 2005. Château Beaulieu est disponible en rouge, rosé et blanc. Les vins proposés allient savoir – faire et caractère du terroir basaltique. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Bérengère 2005 est un vin puissant, au nez intense (cassis, garrigue, griotte), complexe, d’une longue finale en bouche, savoureux, tout en harmonie, aux tanins fermes, de très bonne garde. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc cuvée Bérengère, de robe délicate, un vin souple, est frais, dense en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches. Château Beaulieu Cuvée Bérengère rouge et rosé. Cette cuvée, issue des meilleurs terroirs, bénéficie dans les 2 couleurs, d’un élevage bois de 12 mois. Le Château Beaulieu rosé 2008, de robe délicate, qui sent la rose et la fraise des bois, un vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale en bouche. Le blanc 2008 est charmeur, aux notes de pêche, richement bouqueté, tout en structure et parfums, fondu en bouche.

  • Haut-Médoc : les vins de l'année

     

    Château D'AGASSAC

    Château D'AGASSAC

    (HAUT-MÉDOC)
    Jean-Luc Zell
    15, rue du Château d'Agassac
    33290 Ludon-Médoc
    Téléphone :05 57 88 15 47
    Télécopie : 05 57 88 17 61
    Email : contact@agassac.com
    Site : www.agassac.com

    Ce Haut-Médoc 2004, Cru Bourgeois, est de belle robe grenat, un vin charnu, très équilibré, aux arômes d’épices et de pruneau, aux tanins denses et soyeux à la fois, de garde. Goûtez leur Haut-Médoc Lagassant d’Agassac 2006, issu d’un assemblage à 90% Merlot, un vin plaisir facile à déguster, souple, fruité, rond et suave.

    Domaine CHALET de GERMIGNAN

    Domaine CHALET de GERMIGNAN

    (HAUT-MÉDOC)
    Luc Monlun
    139, avenue de la Boétie
    33320 Le-Taillan-Médoc
    Téléphone :05 56 05 01 39 et 05 56 05 41 94
    Télécopie : 05 56 95 82 34
    Email : monlun.luc@wanadoo.fr

    Un domaine de 6 ha de vignes. On se fait plaisir avec son Haut-Médoc 2006 (Cabernets majoritaires), de belle robe rubis intense, un joli vin très équilibré, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois. Le 2005, puissant et complexe, très séduisant avec ces notes de cassis et de cuir, très aromatique, qui est de bouche ample et charnue, prometteur.

    Château de COUDOT

    Château de COUDOT

    (HAUT-MÉDOC)
    J. Blanchard

    33460 Cussac-Fort-Médoc
    Téléphone :05 56 58 90 71
    Télécopie : 05 57 88 50 47
    Email : ch.coudot@wanadoo.fr

    Coup de cœur pour son Haut-Médoc 2005, très typé, de belle robe rubis profond, de bouche savoureuse mais puissante, au nez complexe et délicatement épicé où l’on retrouve les fruits et l’humus, de bonne base tannique. Beau 2004, intense au nez comme en bouche, très parfumé (groseille, sous-bois) et persistant, d’un bel équilibre. Le 2003, un vin de couleur soutenue, est très aromatique, aux tanins soyeux et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr. Le 2002, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, allie charpente et souplesse. Le 2000 se goûte très bien aujourd’hui, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges cuits et de réglisse, très harmonieux.

    Château DOYACHAUT-MÉDOC Château DOYAC

    Château DOYAC

    (HAUT-MÉDOC)
    Earl Max de Pourtalès

    33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
    Téléphone :05 56 59 34 49
    Télécopie : 05 56 59 74 82
    Email : chateau.doyac@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudoyac.fr

    Belle place dans le Classement 2009. Un vignoble de 25 ha, sur un terroir de sables et d’argile sur un socle calcaire, avec une moyenne d’âge des vignes 20 ans (70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon). Vous aimerez comme nous ce Haut-Médoc 2006, élevé en barriques durant 12 mois (dont 25 % de bois neuf), riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de mûre et de truffe, avec des tanins denses qui commencent à se fondre, de très bonne garde. Remarquable 2005, de couleur pourpre soutenu, d’une belle complexité d’arômes (cannelle, fraise des bois, épices...), un vin intense, riche au nez comme en bouche, aux tanins bien fermes, qui devrait tenir ses promesses. Le 2004, corsé et fort en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, est tout en bouche, de très bonne garde. Le 2003 allie puissance et souplesse, riche et fin, bien structuré, complet et très parfumé, de bouche harmonieuse et persistante. Excellent 2002, de couleur rubis, très bien élevé, aux tanins fermes, dominé par le cassis et les sous-bois. Le 2001 est de couleur grenat foncé, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, riche et velouté, de bonne bouche. Remarquable rapport qualité-prix.

    Château d’ESTEAU

    Château d’ESTEAU

    (HAUT-MÉDOC)
    Serge Playa

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 57 02
    Télécopie : 05 56 59 59 60
    Email : playa.serge@neuf.fr
    Site : www.chateau-d-esteau.net

    Le domaine s’étend sur 4 ha sur des sols de graves garonnaises. La plantation, d’une densité élevée (10 000 pieds/ha) a un âge moyen de près de 40 ans. Les vendanges sont manuelles et les travaux du sol mécaniques. Élevage en barriques de 20 mois, avec 20% de fûts neufs chaque année. Excellent Haut-Médoc 2005, au nez de cerise noire et d’humus, un vin bien classique, où la structure s’allie à la finesse, de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde. Le 2004, dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces senteurs de mûre et d’humus, et des nuances de pruneau en bouche, commence à très bien se goûter.

    Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

    Château FONTESTEAU

    (HAUT-MÉDOC)
    Dominique Fouin et Jean-Christophe Barron

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 52 76
    Télécopie : 05 56 59 57 89
    Email : chateau.fontesteau@wanadoo.fr

    Classé 2e Grand Vin et à une place enviable grâce à un beau rapport qualité-prix-typicité. Remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2006, issu des Cabernet-Sauvignon (45%), Cabernet franc (30%) et Merlot (25%), corsé, riche en couleur comme en matière, persistant, au nez dominé par les sous-bois et les petits fruits noirs très mûrs, un Vin complet qui séduit par sa richesse aromatique, de très bonne garde. Beau 2005, de robe foncée, au nez légèrement épicé, finement tannique, ample, de bonne bouche avec ces notes caractéristiques et persistantes de cassis et d’épices, de belle garde. Le 2004 est charpenté, au nez complexe de fruits mûrs et d’humus, alliant puissance et souplesse, un Vin savoureux et subtil, de belle évolution. Le 2003 est typé, puissant, suave, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, chaleureux. Le 2002 est de très belle robe pourpre soutenu, aux senteurs de fleurs et de cuir, légèrement épicé, délicieux, d’une grande harmonie, aux tanins très riches, de très bonne garde. Le 2001 est de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, de bonne garde comme le 2000, généreux, aux tanins savoureux, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse.

    Château HANTEILLANHAUT-MÉDOC Château HANTEILLAN

    Château HANTEILLAN

    (HAUT-MÉDOC)
    Catherine Blasco

    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 35 31
    Télécopie : 05 56 73 49 08
    Email : chateau.hanteillan@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-hanteillan.com

    Catherine Blasco est charmante et élève ce remarquable Haut-Médoc 2005, séduisant, de bouche très parfumée (griotte, cassis) délicatement épicée, riche et fondue à la fois, au nez de petits fruits noirs bien mûrs, aux tanins fins et soyeux, bien charnu comme il se doit, de garde. Savoureux 2004, coloré et typé, corsé, savoureux, aux tanins souples, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente. Le 2003, structuré et tout en charme, est riche et persistant, avec des tanins veloutés et des nuances de griotte mûre et d’humus, vraiment prometteur. Le 2002 est de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, charnu comme il le faut. Remarquable 2001, riche et parfumé, classique et savoureux, au nez intense et frais, où dominent les fruits et les épices, de robe soutenue, d’excellente bouche. Le 2000 est superbe, ample et fondu à la fois, de robe grenat soutenu, parfumé et persistant, d’un bel équilibre tannique, et poursuit son évolution. Beau rapport qualité-prix-régularité.

    Château HAUT BELLEVUEHAUT-MÉDOC Château HAUT BELLEVUE

    Château HAUT BELLEVUE

    (HAUT-MÉDOC)
    Alain et Corinne Roses
    10, chemin des Calinottes
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 91 64
    Télécopie : 05 57 88 50 64
    Email : contact@chateauhautbellevue.fr
    Site : www.chateauhautbellevue.fr

    Monte en grade dans le Classement 2009. Une propriété de 16 ha dans la famille depuis quatre générations. Ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2005 est un vin qui sent les fruits rouges et les épices douces, ample et chaleureux, riche en couleur comme en charpente, très aromatique, vraiment savoureux. Excellent 2004, associant puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vin coloré et intense, très parfumé (petits fruits, humus), d’excellente évolution. Remarquable 2003, alliant fermeté et rondeur, aux tanins savoureux, aux notes de petits fruits et d’épices, très équilibré, très harmonieux, mêlant finesse et structure, d’une belle finale. Goûtez leur Margaux Château Grand Tayac 2006 (vignoble de 5 ha), harmonieux et coloré, de bouche charnue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et d’épices, à la fois intense et souple. Beau 2005, ample au nez comme en bouche, de belle charpente, de couleur pourpre, où dominent les épices et les pruneaux, un vin puissant et fin à la fois, d’excellente garde.

    Château HENNEBELLE

    Château HENNEBELLE

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre Bonastre
    21, route de Pauillac
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 94 07
    Télécopie : 05 57 88 51 13
    Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-hennebelle.com

    Ce propriétaire sympathique élève avec soin son Haut-Médoc 2005, dense bien charpenté et souple avec des arômes fondus d’humus, de petits fruits mûrs et d’épices, un vin de bonne bouche et d’une très belle intensité. Le 2004 est très classique, de charpente élégante, aux tanins bien présents et fondus à la fois, ample et structuré, d’une belle finale. Beau 2003, tout en bouche, aux tanins savoureux, un vin très classique, au nez complexe (mûre, cassis, réglisse), alliant finesse et charpente, de bonne évolution. Le 2001 est très harmonieux, au nez subtil dominé par le cassis et la violette, aux tanins fins et savoureux, de bouche souple aux notes de sous-bois et de griotte, vraiment charmeur aujourd’hui.

    Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

    Château de LAMARQUE

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 90 03
    Télécopie : 05 56 58 93 43
    Email : lamarque@chateaudelamarque.fr
    Site : www.chateaudelamarque.com

    Pierre-Gilles Gromand d’Évry et son épouse, Marie-Hélène, peuvent être fiers de leur très beau Haut-Médoc 2006, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs, nets, un vin d’une belle persistance en bouche, très prometteur. Beau 2005, charpenté, bien charnu, de belle robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse, aux tanins fondus mais structurés à la fois, un vin corsé et prometteur. Remarquable 2004, aux tanins denses, aux notes subtiles de fruits rouges mûrs (cerise, cassis) et d’humus, ample et structuré, très persistant, de très belle évolution. Dans la lignée, le 2003, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associant rondeur et structure, de garde. Le 2002, riche en couleur comme en charpente, aux tanins denses et fins à la fois, est très bien élevé, gras, corsé, tout en bouche. Le 2001 est de couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominent le cassis et les sous-bois, charpenté, ample, d’une belle persistance. Remarquable 2000, concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux.

    Château de MALLERETHAUT-MÉDOC Château de MALLERET

    Château de MALLERET

    (HAUT-MÉDOC)
    Gérante : Mme Deguillaume

    33290 Le Pian-Médoc
    Téléphone :05 56 35 05 36
    Télécopie : 05 56 35 05 38
    Email : contact@chateau-malleret.fr
    Site : www.chateau-malleret.fr

    Une entité superbe de 54 ha de vignes (nouvelles techniques de culture et de vinification et développement de l’œno-tourisme). Remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois Supérieur 2005, de belle structure tannique, puissante et fondue à la fois, de couleur pourpre, d’une belle concentration, aux notes de fruits frais et d’épices (muscade), alliant distinction et richesse, un vin très représentatif de ce grand millésime, puissant et d’un grand potentiel. Le 2004 est savoureux, riche et concentré, au bouquet intense et complexe où dominent le pruneau et les épices, de belle couleur, associant fruit et structure, bien prometteur. Le 2003 est de robe grenat, intense, généreux au nez comme en bouche, avec ces notes de fruits mûrs, d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante, qu’il faut attendre. Le 2002, coloré, fruité, finement tannique, tout en souplesse, est un vin de bonne charpente, d’une belle longueur en bouche. Beau 2001, d’une belle couleur rubis prononcé, avec des nuances de fruits cuits (cassis et framboise) et de réglisse, dense et corsé, avec des tanins puissants qui commencent à s’arrondir. Le 2000 est intense, corsé, au nez complexe dominé par la mûre, la truffe et les épices. Superbe rapport qualité-prix-typicité.

    Château le MEYNIEU

    Château le MEYNIEU

    (HAUT-MÉDOC)

    Domaines Pedro
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 73 32 10
    Télécopie : 05 56 41 98 89
    Email : ddompedro@aol.com
    Site : www.domaines-pedro.com

    Une propriété de 45 ha dont 30 de vignes. Beau Haut-Médoc 2005, corsé et rond à la fois, de robe grenat profond, un bien joli vin qui développe des notes de fruits cuits bien caractéristiques, de bouche puissante et souple, de bonne base tannique, de garde. Le 2004, un vin gras, aux tanins harmonieux et riches, persistant en bouche, au nez complexe, mêle finesse et charpente. Excellent 2003, associant rondeur et structure, au bouquet concentré, de couleur intense, aux nuances épicées. Le 2002 est charpenté, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits très mûrs (fraise, griotte), de bonne évolution. Goûtez aussi leur Saint-Estèphe Château Lavillotte, d’une belle maturité et de bel équilibre, ample et velouté au palais, avec des notes fumées de fruits rouges à l’alcool, d’une très belle persistance.

    Château MURET

    Château MURET

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe Boufflerd

    33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
    Téléphone :05 56 59 38 11
    Télécopie : 05 56 59 37 03
    Email : chateau.muret@nordnet.fr

    Un domaine de 25 ha (moitié Cabernet, moitié Merlot), entièrement restructuré (construction d’une cuverie moderne, d’un chai à barriques...). “Le 2008 se caractérise par une vendange avec un bon état sanitaire, nous déclare Philippe Boufflerd, mais de petites quantités, pas plus de 40 hl/ha. Le vin est actuellement en barriques, avec un bon degré de 12.5, un vin bien fruité. Ce sera un millésime très correct, supérieur à 2007, mais pas ce qu’on qualifierait de grand millésime.” Vous aimerez comme nous son Haut-Médoc 2006, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d’excellente garde, un vin qui commence à peine à s’ouvrir. Remarquable 2005, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de griotte mûre et d’épices, très équilibré au nez comme en bouche, de garde. Le 2004 est un vin dense où domine l’élégance et la finesse, aux nuances de truffe et de fraise des bois, tout en bouche. Le 2003, velouté, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, est un vin gras, équilibré, aux tanins amples. Beau 2001, très aromatique, d’une belle structure, avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, un vin particulièrement séduisant en ce moment. Le 2000 commence à s’ouvrir, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante comme ce 98, très classique. Le 99 est corsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, charmeur et racé à la fois, gras, complexe, de bonne évolution comme ce 96, aux notes giboyeuses, d’un beau rouge profond, riche en bouche, ample et structuré, d’une belle finale.

    Château REYNATS

    Château REYNATS

    (HAUT-MÉDOC)
    Hélène Gallier-Morgan et Jean-Claude Gallier
    2, chemin des Noyers
    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 58 30
    Télécopie : 05 56 59 58 30
    Email : jc.gallier@chateaureynats.com
    Site : www.chateaureynats.com

    Domaine de 5 ha plantés sur sol argilo-calcaire et graveleux, vignes de 25 ans en moyenne (45% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Petit Verdot), la totalité de la prodution est élevée en fûts de chêne (35 % de barriques neuves). Goûtez ce Haut-Médoc 2006, de couleur rubis intense, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds et harmonieux, qui allie richesse et velouté. Le 2005, de belle couleur grenat, est charnu, au bouquet soutenu dominé par des notes subtiles de cuir et de framboise, aux tanins fermes. Le grand vin du Château Reynats 2005, issu des meilleures et plus anciennes parcelles, plus riche en Cabernets de 60 à 70% environ, est intense, aux tanins mûrs mais très structurés, un vin qui sent bon la cannelle, le pruneau et l’humus.

    Château SAINT-AHON

    Château SAINT-AHON

    (HAUT-MÉDOC)
    Françoise et Nicolas de Courcel
    Caychac
    33290 Blanquefort
    Téléphone :05 56 35 06 45
    Télécopie : 05 56 35 87 16
    Email : chateausaintahon@wanadoo.fr
    Site : www.saintahon.com

    Très bien classé. Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIe siècle, le Château Saint-Ahon a été acquis par le comte et la comtesse Bernard de Colbert en 1985, c’est à présent leur fille et son mari, Françoise et Nicolas de Courcel, qui ont repris les rênes de ce domaine de 31 ha, au début des années 2000. Ils peuvent être satisfaits de leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d’Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, qui est de bouche puissante et souple, tannique, bien charpenté, de très bonne évolution. Le 2004, médaille d’Argent à Mâcon également, est très représentatif de ce millésime classique bordelais, où la distinction est prédominante, un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, très équilibré, aux tanins mûrs et bien présents à la fois. Intense, le 2003, est ample et complexe, avec ses tanins savoureux mais présents, gras, charnu, au nez où se devinent la prune et les épices.

    Château le SOULEY-SAINTE-CROIX

    Château le SOULEY-SAINTE-CROIX

    (HAUT-MÉDOC)
    Paul Riffaud

    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 41 98 54
    Télécopie : 05 56 41 95 36
    Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
    Site : www.lesouleystecroix.com

    Une propriété de 22 ha (Cabernets et Merlot). Leur Haut-Médoc 2005 est d’une belle concentration aromatique, aux notes de fruits rouges (groseille, framboise) et d’humus, alliant richesse et distinction, de bonne bouche. Le 2004, d’une couleur profonde, est particulièrement savoureux, aux très beaux arômes de fruits mûrs avec des notes de cannelle, un vin très équilibré en bouche. Le 2003 est de robe pourpre fonçé, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis, la mûre et les sous-bois, riche et persistant, avec des tanins veloutés. Excellent 2001, charpenté, avec des senteurs puissantes et persistantes de truffe, de cassis et d’humus, qui poursuit son évolution.

    Château TOUR-MARCILLANET

    Château TOUR-MARCILLANET

    (HAUT-MÉDOC)
    Vignoble Ponsar-Mahieu

    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 56 59 92 94
    Télécopie : 01 43 20 14 75
    Email : info@chateau-tour-marcillanet.fr
    Site : www.chateau-tour-marcillanet.fr

    Valeur sûre avec ce Haut-Médoc 2005, dense et gras, alliant puissance et distinction, bien charnu, d’une grande finesse, avec des connotations de fruits (griotte) et de fleurs (violette), avec des nuances de cerise cuite et de truffe au palais. Le 2004 est de robe brillante, bien ferme en bouche, avec un bouquet corsé et des arômes de fruits rouges très murs. Le 2003 est très équilibré, aux senteurs de sous-bois, de fruits rouges, de poivre, aux tanins présents et soyeux à la fois, de garde. Excellent 2002, de robe sombre, au nez dominé par les petits fruits noirs (cassis, myrtille) et la cannelle, aux tanins satinés et puissants à la fois, complexe, à découvrir sur une épaule d’agneau. Beau 2000, médaille d’Argent, de robe grenat soutenu, tout en arômes, alliant richesse et finesse, aux tanins denses, au nez de pruneau et d’humus, de bouche puissante.

    Château TOUR-du-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-du-ROC

    Château TOUR-du-ROC

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe et Emmanuel Robert
    1, rue de l'Église
    33460 Arcins
    Téléphone :05 56 58 90 25
    Télécopie : 05 56 58 94 41
    Email : tourduroc@club-internet.fr
    Site : www.chateau-tourduroc.com

    Une place toujours enviée dans le Classement pour cette propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s’étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longue cuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne pendant 12 mois...). Remarquable Haut-Médoc 2005, puissant et coloré, aux arômes de cassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec des tanins très structurés, un vin puissant en arômes comme en bouche, de fort belle évolution. Excellent 2004, racé, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde. Le 2003 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. Le 2002, très parfumé (cerise confite, réglisse), riche, corsé et concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, est très persistant en bouche. Le 2001 est vraiment remarquable aujourd’hui, harmonieux, avec des notes de mûre et d’humus. Le 2000 commence à très bien se goûter, au bouquet subtil avec des notes de sous-bois et de myrtille, de bouche ample et fondue, un vin qui allie rondeur et charpente. Remarquable rapport qualité-prix-typicité.

  • Le "wiki" du vin

    Je vous avais annoncé dans mon précédent billet les étapes successives que nous mettons en place sur le Net.

    Notre Lexique du vin est opérationnel dans les sites MILLESIMES et VINS DU SIECLE. C'est un outil d'information réellement exceptionnel avec des milliers de références. Il suffit de cliquer sur un mot (par exemple "Pommard") pour accéder à sa définition, qui, elle-même, renvoie à d'autres définitions... et ainsi de suite. Il suffit d'accèder à l'alphabet.

    Ce sera la grande force du prochain GUIDE DES VINS, prévu en accès direct, et il annonce nos prochaines réalisations, tant pour les ordinateurs que pour les téléphones portables, qui permettront d'avoir accès à nos contenus rédactionnels.

    Il faut noter que ceci concerne les vignobles du monde et que cela permet aussi de mieux connaître les vins allemands, grecs, le Lambrusco ou le Porto. C'est le "wiki" (pour Wikipédia) du vin, unique, gratuit et, une nouvelle fois, précurseur.

    La Newsletter de VINOVOX, adressée gratuitement le Jeudi (et dans laquelle est repris ce billet), vient de dépasser le seuil des 20.000 abonné(e)s. Pas mal pour un site et une "lettre" qui a débuté en Janvier 2008 et draine désormais en flux direct le contenu de plus de 150 blogs cuisine, vins, voyages... !

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu