Avertir le modérateur

  • LE NOUVEAU TOP VIGNERONS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Les dégustations du prochain GUIDE ont commencé : des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les vins de pays... on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un niveau qualitatif réel, en blancs comme en rouges, et c’est tout ce qui compte.

    Les vins deviennent alors “grands”, racés, harmonieux, à des prix particulièrement sages.

    Certains sont déjà éliminés de la sélection de mon prochain GUIDE : les Domaines Pech de Lune, Le Soula, Encantade, Costeplane, Arca, Coupe Roses, Trillol, Pietri-Giraud, Vignerons de Camplong... remplacés par une bonne dizaine de nouveaux.

    Voici donc le Top Vignerons 2016 actuel, qui pourra évoluer d'ici la parution du GUIDE.

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en SOULIGNE)

     

    Prix d’Honneur

     

    Prix d’Excellence 

     
    Famille Abbal (Valambelle)
    Famille Berta-Maillol
    Patricia Boyer-Domergue (Centeilles)
    Famille Chevron Vilette (Fontfroide)
    Viera et Yves Eychenne (Barthe)
    Jean-Christophe Granier (Grandes Costes)
    Sabine Le Marié (Serres)
    Myriam et Luc Robert (Fontaine Marcousse)

     

    Satisfecits

     
    Famille Antech
    Jean et Lise Carbone (Galtier)
    Marie-Pierre et Marie-Thérèse Iché (Oupia)
    Sylvain Lejeune (Sabbat)
    Famille Panman (Rives-Blanques)
  • 10 CÔTES-DE-PROVENCE INCONTOURNABLES

    Château des BERTRANDSCÔTES DE PROVENCE Château des BERTRANDS

    Château des BERTRANDS

    (CÔTES DE PROVENCE)

    Route de la Garde Freinet
    84340 Le Cannet-des-Maures
    Téléphone :04 94 99 79 00
    Télécopie : 04 94 99 79 09
    Email : lacave@chateaudesbertrands.com
    Site : www.chateaudesbertrands.com

    “Ancien relais de chasse de Colbert, précise-t-on, le Château des Bertrands est un domaine de 200 ha situé au cœur de la zone protégée Natura 2000, réserve naturelle de la tortue Hermann, au pied de la chaîne des Maures. Le vignoble, entièrement conçu à partir de 1964, représente 84 ha de vignes dont 20 ha plantés en 2012. Le Château est un de ces petits bijoux provençaux proche du littoral que les Vignobles de Berne, propriétaires depuis 2010, s’attachent à restructurer pour en dessiner un haut lieu de la viticulture varoise. Le sol est caractéristique d’une géologie formée par le massif des Maures, sol caillouteux formé de grès rose et de terres sablonneuses. La forte porosité en certains endroits permet de limiter les écarts de températureentre le jour et la nuit améliorant ainsi les conditions de maturation des raisins. Des sols qui permettent d’obtenir une belle minéralité sur les vins produits.”
    On y goûte ce Château des Bertrands Grande Récolte rouge 2014, issu des Grenache, Syrah, Cabernet-Sauvignon, d’une belle couleur pourpre, très riche en arômes (mûre, griotte, fumé),typé, ample, savoureux, riche en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Joli rosé 2015,Cinsault 80%, Grenache 20%, de robe pâle et de bouche franche, avec des notes de pamplemousse et de rose, tout en nuances comme le blanc Grande Récolte 2014, Rolle et Ugni Blanc, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de jolie robe brillante, un vin délicat et parfumé. Le lieu est également un centre équestre.

    CHIC

    CHIC

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Régis Chevalier

    33370 Fargues-Saint-Hilaire
    Téléphone :05 56 21 11 11
    Email : contact@regis-chevalier.com
    Site : www.regis-chevalier.com

    Dynamique et passionné, Régis Chevalier, qui élève l’un des meilleurs vins de Bordeaux Supérieur, raconte : “en 2010, je lance “Chic”, un rosé exclusivement vendu en bouteilles de 1,5l, qui rencontre rapidement un vif succès, tant pour sa qualité que pour son design. Il porte désormais le label AOP Provence.” Issu des Grenache, Cinsault, Tibourin, le 2015 a des senteurs d’agrumes, une robe pâle très brillante, des nuances de pêche jaune et de garrigue au palais, une bouche fraîche et vive.

     


    Domaine du DRAGON

    Domaine du DRAGON

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Thibaud Lienard
    990, avenue Frédéric Henri Manhes
    13510 Draguignan
    Téléphone :04 98 10 23 00
    Télécopie : 04 9810 23 01
    Email : domaine.dragon@wanadoo.fr
    Site : www.domainedudragon.com

    Domaine de 60 ha, 24 ha de vignes plantées en terrasses, terrain à dominante argilo-calcaire. Le domaine est un site de peuplement très ancien : des fouilles archéologiques ont découvert des poteries, des crânes humains et tout une série d’objets qui sont aujourd’hui exposés au musée de Draguignan.
    Beau Côtes-de-Provence cuvée Les Res- tanques blanc 2014, 100% Rolle, au nez subtil (narcisse, poire), tout en rondeur et persistant en bouche, mais avec une note de fraîcheur caractéristique et séduisante.
    Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Perle Noire 2011, aux senteurs de cassis et de garrigue, de bouche charnue, chaleureuse et parfumée (fruits rouges surmûris, cuir, épices), associe structure et distinction. Le Côtes- de-Provence Grande Cuvée rosé 2014, friandet légèrement épicé, de bouche persistante, de belle robe saumonée, très élégant, est tout en bouche, l’un des meilleurs dégustés cette année.
    On goûte encore ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Castrum 2012, marqué par son Rolle, un vin de belle robe, ferme et suave au palais, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et ce Côtes-de-Provence rosé cuvée Prestige 2014, 90%Grenache et 10% Syrah, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.
    Le Côtes-de-Provence rouge Hautes vignes 2012, 40% Grenache, 38% Syrah, 22% Mourvèdre, élevé en cuves pendant 12 mois, classique, est plus souple que le Côtes-de-Provence rouge Saint-Michel 2009, Syrah 43%, Cabernet-Sauvignon 48%, Grenache 9%, élevé 13 mois en barriques bourguignonnes, qui parvient à maturité aujourd’hui, de robe grenat à reflets noirs, aux notes de griotte confite et de sous-bois, un vin bien corsé. Le domaine, avec sa ferme et sa Bastide entièrement rénovées, offre des possibilités d'accueil pour une quarantaine de visiteurs répartis en 3 entités séparées : la Bastide, Saint- Michel, les Grenaches and la Bergerie.

    Château La FONT du BROC

    Château La FONT du BROC

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Sylvain Mass - Maître de chai : Eric Saignes

    83460 Les-Arcs-sur-Argens
    Téléphone :04 94 47 48 20
    Télécopie : 04 94 47 50 46
    Email : smassa@groupempsa.com
    Site : www.chateau-fontdubroc.com

    Ce Château est né de la rencontre en 1994, de Sylvain Massa et d’un coin oublié de Provence, un domaine surgit de terre à l’aube du XXIe siècle. La cave cistercienne, située à 20m de profondeur, a été créée en 1998. Le domaine exploite également une oliveraie, et Sylvain Massa s’adonne à son autre passion : l’élevage de chevaux lusitaniens de sport, racés et majestueux, qui ajoutent une touche sauvage à l’atmosphère élégante du Château.
    Remarquable Côtes-de-Provence rouge Réserve 1010 (40% Syrah, 30% Mourvèdre et 30% Cabernet-Sauvignon), vendange triée et intégralement égrappée, placée en demi-muids après foulage, élevage de 10 à 18 mois en fûts de chêne, un vin de robe grenat noir, au nez de violette, de musc et de mûre, gras, avec des notes de poivre en bouche, bien charnu, d’excellente évolution.
    Le Côtes-de-Provence rouge 2011, Syrah, Cabernet-Sauvignon et Mourvèdre, de belle couleurrubis, riche et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche. Excellent Côtes-de-Provence blanc 2014, Rolle, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de robe brillante, un vin délicat et parfumé, charmeur comme le Côtes-de-Provence rosé 2014, Grenache, Syrah, Mourvèdre et Cinsault, de teinte pastel, très distingué, de bouche délicate, complexe et persistante, où dominent la pêche et le coing, à déboucher sur un tajine de daurade au fenouil ou une rouille de seiches.

    Domaine du JAS D'ESCLANSCÔTES DE PROVENCE Domaine du JAS D'ESCLANS

    Domaine du JAS D'ESCLANS

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Matthieu et Gwenaëlle De Wulf
    Route de Callas
    83920 La Motte
    Téléphone :04 98 10 29 29
    Télécopie : 04 98 10 29 28
    Email : contact@jasdesclans.fr
    Site : www.jasdesclans.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine (CruClassé depuis 1955), mentionné dans les archives au XIIIe siècle, figure sur les cartes de Cassini de 1740. Le mot jas est synonyme de mas et de bergerie. Le domaine était une bergerie de transhumance dont il reste des bâtiments. Le vignoble de 55 ha est protégé par les collines environnantes et bénéficie d’une exposition Est-Sud-Est très favorable. Les vignes profitent de l’influence maritime, et sont cultivées en Agriculture Biologique depuis toujours.
    En 2015, nous raconte Matthieu de Wulf, nous avons eu la chance d’avoir un hiver très pluvieux qui a bien aidé à reconstituer les réserves hydriques des sols, le printemps a été sec et l’été très sec, pas unegoutte de pluie trois mois avant les vendanges !
    Le millésime est très beau, l’état sanitaire parfait, un jus très concentré, on ne pensait pas faire de grands rouges alors qu’ils sont magnifiques, ce qui est parfait car nous produisons 40% de rouges (ce qui n’est pas si courant en Provence), 10 % de moins en volume mais la qualité est là ! Les blancs et lesrosés ont conservé beaucoup de fraîcheur avec des arômes très présents.
    Nous préférons que le vin se fasse tranquillement nous sommes partisans de laisser faire la nature. Le taux d’alcool est similaire à 2014, entre 13 et 13,5°. Nous avons la chance d’avoir pas mal de Cinsault, donc, dans les assemblages, cela apporte de la fraîcheur et de l’équilibre. Malgré ces chaleurs incroyables, les blancs et les rosés ont conservé une bonne fraîcheur.
    Au Jas d’Esclans, la culture Biologique est installée depuis toujours, et depuis que nous sommes arrivés nous l’avons fait labéliser, cela fait maintenant 20 ans, puis nous avons entamé la démarche Bio auChâteau de Vaucouleurs en 2010 dès que nous avons acheté la propriété.
    Mon chef de culture est là depuis plus de 40 ans et connaît chaque pied de vigne, il est né avec cela et pour lui c’est une évidence. J’avoue que je n’étais pas forcément convaincu du Bio quand j’ai acheté le domaine, je n’étais pas issu de cette filière et j’étais un peu sceptique mais je me suis vite rendu compte que c’était, dans notre région en tous cas, la meilleure façon de cultiver la vigne. Bien sûr c’est plus difficile à mener, il faut être très vigilant, être présent dans les vignes en permanence. Nous avons droit au cuivre et au souffre dans les traitements curatifs, nous ne faisons que de la protection. Grâce aux excellentes conditions climatiques cette année, nous n’avons fait que trois traitements au lieu des cinq habituels.
    Nous continuons notre programme de replantation au Château de Vaucouleurs.
    Jas d’Esclans se caractérise par la puissance aromatique de ses Vins alors que Vaucouleurs est plus sur la finesse, c’est lié aux deuxterroirs totalement différents.
    Les couleurs sont un peu plus soutenues pour le 2015, ce qui compte le plus pour moi c’est le goût et pas la couleur : beaucoup de gens croient, malheureusement, que plus le rosé est pâle meilleur il est, alors que c’est totalement faux…”
    Formidable Côtes-de-Provence rosé cuvée du Loup 2015, issu de saignée, toujours au sommet de son appellation grâce à une fraîcheur d’une grande élégance, couplée à une persistance d’arômes exceptionnelle (rose, agrumes, lis...), un grand vin, ample, séducteur, très fin, très persisatnt.
    Le Côtes-de-Provence blanc cuvée du Loup 2012 (Vin biologique Cru Classé), issu des Clairette et Rolle, une cuvée élevée enbarriques, de teinte jaune paille, avec des arômes d’agrumes, un vin fin et puissant à la fois, de belle robe jaune pâle, aux nuances de noix fraîche en finale. Le blanc est remarquable par sa finesse aromatique (fleurs blanches et raisin frais), bien sec, vivace et très plaisant. 
    Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Coup de Foudre 2011 (Vin issu de raisins de l’agriculture biologique), de couleur pourpre, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêle finesse et structure, un beau vin de bouche soyeuse et puissante à la fois, d’une grande complexité aromatique (griotte, humus...) en finale. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée du Loup 2012, 75% Syrah et 25% Cabernet, élevé en barriques, est intense, de belle structure, avec des notes de mûre, de poivre et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche complexe et persistante, de garde.
    Il y a aussi le Côtes-de-Provence rouge cuvée Jas d’Esclans 2013, 50% Grenache, 25% Cabernet et 25% Syrah, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, à prévoir, par exemple, sur un Agneau aux courgettes ou une salade de pommes de terre aux truffes.
    Le Côtes-de-Provence rosé cuvée Jas d’Esclans 2015, 50% Grenache, 40% Cinsault et 10% Syrah, est de belle teinte, tout en bouche,fruitée, aux notes de framboise et de rose, à déguster sur des sardines grillées ou un poulet au gingembre. 
    Dans la lignée, le Côtes-de-Provence rosé Cœur de Loup 2015, 80% Grenache et 20% Syrah, au fruité délicat, avec des nuances depêche et de petits fruits secs, est un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur. 

    Château MAÏME

    Château MAÏME

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Famille Sibran-Garcia
    Route Nationale 7
    83460 Les Arcs-sur-Argens
    Téléphone :04 94 47 41 66
    Télécopie : 04 94 47 42 08
    Email : maime.terre@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-maime.com

    Au sommet. La propriété est riche en vestiges archéologiques et souvenirs religieux. Son nom "Maïme" signifie Maxime en Provençal, et provient de la Chapelle qui se trouve sur la propriété, construite en milieu du Moyen-Âge. Une nouvelle page s’écrit depuis quelques années avec l’arrivée de la famille Sibran-Garcia, conquise par la beauté des lieux et son authenticité. Aux 18 ha répartis entre micaschiste en partie haute et argilo-sablonneux en partie basse, s’ajoutent 18 autres ha de grès sablonneux avec de nombreux galets qui assurent un excellent drainage et une bonne restitution nocturne de la chaleur emmagasinée dans la journée.
    Un enherbement maîtrisé, pour une meilleure aération des sols et une concurrence hydrique desvignes est pratiqué un rang sur deux avec labour de l’autre rang. Les traitements phytosanitaires s’effectuent de façon raisonnée, non systématique. La taille, étudiée, donne un rendementmesuré afin d’obtenir la concentration des meilleurs raisins.
    “Le millésime 2015 est d'excellente qualité, nous confirme Jean-Louis Sibran. Les rosés, qui représentent 90% de la production, sont de belle couleur rose pâle, fruités avec des grains plus prometteurs que ceux de l'an dernier. Les rouges sont sur le fruit et peu tanniques. Une superbe année dans les deux couleurs.
    Millésimes à la vente en 2016: en rosés, 2015, en blancs, 2014, puis 2015, en rouges, 2012, pour la cuvée Véronique et 2014, pour la cuvée Raphaëlle. Notre nouvelle salle de réception peut accueillir 200 personnes.”
    Remarquable Côtes-de-Provence cuvée Véronique rouge 2012, au nez dominé par les petitsfruits rouges à noyau et des notes de fumé, d’une finale complexe, de garde. Pour la (très) bonne bouche, ce 2003, aux senteurs de sous-bois, d'épices et de mûre, un vin capiteux, où s'harmonisent des connotations de cassiset de poivre, et le 2001, qui se goûte également parfaitement, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, charpenté, unvin qui emplit bien le palais. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Raphaëlle 2014 développe un nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, classique, associe saveur et persistance, et se débouche sur un bœuf braisé aux carottes ou des cannellonis, par exemple. Le Côtes-de-Provence rosé, avec ce nez de fleurs fraîches et d’épices, est onctueux et vif à la fois, d’une jolie finale, un vin franc et charmeur, comme ce blanc 2014, fin et rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, de bouche délicatement suave.

    Château MONTAUDCÔTES DE PROVENCE Château MONTAUD

    Château MONTAUD

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Frédéric Ravel

    83390 Pierrefeu-du-Var
    Téléphone :04 94 28 20 30
    Télécopie : 04 94 28 26 26
    Email : contact@chateau-montaud.eu
    Site : www.vignoblesravel.com

    Niché au pied du massif des Maures, le ChâteauMontaud et ses deux mille ans d’histoire, est depuis 1951 la propriété de la famille Ravel. Installé sur de longues terrasses baignées de soleil, le vignoble abrite divers cépages provençaux. La viticulture y est traditionnelle, le travail de la terre, privilégié, ceci afin de conserver la fraîcheur des sols maigres obligeant la vigne à s’enraciner en profondeur.  
    Coup de cœur pour ce Côtes-de-Provence Château Montaud rouge 2012, 40% Grenache, 20% Cabernet-Sauvignon, 30% Syrah, et 10% Mourvèdre, au nez où prédominent le cassis et les sous-bois, aux nuances d’épices, de bouche complexe et intense, où se décèlent les fruits noirs et le poivre, à prévoir sur une daube ou une fondue de poularde.
    Le Côtes-de-Provence Château Montaud rosé 2014, de robe saumonée, a des connotations defruits frais (myrtille), un vin tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense où l’on retrouve la fraise, et je vous le conseille aussi bien sur un taboulé aux fruits de mer que sur des beignets de morue. 
    Le Côtes-de-Provence Château Montaud blanc 2014, 50% Rolle, 40% Sémillon, 10% Ugni Blanc, est un vin franc, très agréable, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, d’une jolie persistance. 
    Goûtez le Côtes-de-Provence Château L’Oasis rosé 2014, de robe délicate, qui sent la rose et la fraise des bois, un vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale en bouche, l’IGP vin de Pays du Var Le Chevalier de Rascasse blanc Chardonnay, aux senteurs de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, avec des connotations de pomme, et le Chevalier de Rascasse roséTibourenc (vin de Pays des Maures), qui sent l’abricot et la noix, de jolie bouche franche et fraîche, un vin tout en séduction.

    Château de POURCIEUX

    Château de POURCIEUX

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Michel d'Espagnet

    83470 Pourcieux
    Téléphone :04 94 59 78 90
    Télécopie : 04 94 59 32 46
    Email : chateau@pourcieux.com
    Site : www.chateau-de-pourcieux.com

    Le Château appartient depuis son origine à la famille du Marquis d'Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d'Espagnet perpétue la tradition familiale et assure les destinées du domaine, venant de planter 2 ha supplémentaires de Rolle.
    Le vignoble, d'une superficie actuelle de 28 ha, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d'engrais chimiques.
    Coup de cœur pour son Côtes-de-Provence rouge 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, tannique, associant structure et finesse, à déboucher sur des magrets de canard rôtis et fricassée de champignons des bois. 
    Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et restanques..., le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous-bois, d'épices et de mûre, capiteux, où s'harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humuset de poivre, médaille d'Argent Paris 2006.
    Le Côtes-de-Provence rosé 2015, tout en arômes, est un vin rond, équilibré, qui sent la groseille, les agrumes et la noix, de très jolie teinte, séducteur comme le blanc 2015, aux senteurs de pêche et de fruits secs, alliant rondeur et fraîcheur aromatique, tout en subtilité, tout en bouche.

    Château RASQUECÔTES DE PROVENCE Château RASQUE

    Château RASQUE

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Gérard Monique et Sophie Biancone
    Route de Draguignan
    83460 Taradeau
    Téléphone :04 94 99 52 20
    Télécopie : 04 94 99 52 21
    Email : accueil@chateaurasque.com
    Site : www.chateau-rasque.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “ChâteauRasque a fêté ses 33 ans, nous confie Sophie Biancone, et, petite fille, c’était mon terrain de jeu. En grandissant, j’y ai vendangé à partir de l’âge de 15 ans, ensuite je traînais dans la cave, c’est comme ça qu’est née ma passion pour le vin.”
    Dès 1983, en effet, les bulls libèrent les espaces nécessaires à l’établissement de ce vignoble. C’est ainsi que leurs enfants, Pascale, Fabio, Sophie, Alexandra et Enzo ont vu naître au fil des ans, le façonnage de ces terres, naître les premières vignes, comprendre l’effort et venir partager avec eux le plaisir de la récompense d’une belle vendange. Monique et Gérard ne se doutaient pas que leur belle aventure se développerait autant et que sur toute la Côte d’Azur les Vins de Rasque auraient une telle notoriété.
    ”Nous ne proposons que des Vins authentiques qui correspondent à notre famille, disent-ils. Toutes nos terres sont travaillées en Bio, les seuls produits que nous nous autorisons étant lesoufre et le cuivre. Cela nous permet de laisser s’exprimer le terroir, sans aucun produit chimique.”
    La particularité de Rasque, c’est sa terre. Sur cette roche de cataclysmes marins et des tremblements de la terre, sont venus les chêneset les pins, le genêt et le ciste, la ronce… Leurs racines ont disloqué peu à peu la pierre rebelle pour la réduire en gravier, en poudre, pour fabriquer le sol de Rasque. C’est cet éperon naturel à 260m d’altitude qui nous offre un sol argilo-calcaire propice à la culture de la vigne. Ce type de sol donne un terrain particulièrement drainant qui nous évite les stress hydriques, typiques à notre région gorgée de soleil.
    Le domaine centenaire de l’Hermitage de Saint-Pons, situé sur la commune de Figanières possède 40 ha de vignes. Un encépagement a été adapté à ce terroir privilégiant le soleil, un sol argilo calcaire permet de produire des rosés qui séduisent le palais des passionnés.”
    Savouré sur place, exceptionnel Côtes-de-Provence rosé cuvée Alexandra 2015 (50% Grenache sur sol argilo-calcaire, très caillouteux et 50% Cinsault sur sol argilo-calcaire). Après avoir vendangé à la main tous nos raisins, notre récolte est conduite au pressoir pneumatique lui assurant un foulage léger. Après 4 à 6 heures de macération pour obtenir la couleur désirée et avant pressurage, le premier jus appelé “jus de saignée” sera isolé pour assurer la production de la Cuvée Alexandra. Le jus de presse étant destiné à la production de la Cuvée Château. Chaque cépage étant vinifié séparément, ce n’est qu’après leur fermentation alcoolique que l’assemblage Grenache-Cinsault vient parfaire les cuvées. Le vin est vraiment splendide, de robe brillante, aux nuances de pêche, de lis et d’épices, avec cette bouche fraîche, longue, exubérante, à servir avec des œufs en gelée aux crevettes ou un taboulé aux fruits de mer. 
    Le Côtes-de-Provence Blanc De Blancs 2015, 100% Rolle sur sol argilo-calcaire très caillouteux, macération à froid, fermentation à bassetempérature, suave en bouche, harmonieux, aux arômes de fruits blancs et de noisette, d’une belle élégance et d’une grande richessearomatique en finale.
    Formidable Côtes-de-Provence rouge cuvée Madame 2009, 80% de Syrah et 20% de Grenache (pigeage manuel sur cuve ouverte en bois de chêne, vieillissement de 12 mois en foudres de chêne), qui délivre des arômes d'épices et de fruits cuits, un vin puissant, riche et volumineux en bouche, de garde comme cet autre cuvée Héritage 2011 (85% Syrah et 15% Grenache, vieillessement de 10 à 12 mois dans des barriques neuves), de robe pourpre soutenu, avec ces notes d’humus, de cuir et de fruits surmûris, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, un vin qui emplit bien la bouche, parfait sur des cailles rôties ou un gigot d'agneau à l'aïl, par exemple.  
    Goûtez également le Côtes-de-Provence L’Hermitage de Saint-Pons rosé, qui sent la fraise des bois, de robe brillante rose clair, qui mêle fraîcheur et ampleur, tout en bouche, avec des arômes persistants au palais. Superbes chambres d’hôtes sur place.

    Domaine TERRE de MISTRALCÔTES DE PROVENCE Domaine TERRE de MISTRAL

    Domaine TERRE de MISTRAL

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Serge Davico
    Chemin du Pavillon - Route de Peynier
    13790 Rousset
    Téléphone :04 42 29 14 84
    Télécopie : 04 42 61 19 47
    Email : contact@terre-de-mistral.com
    Site : www.terre-de-mistral.com

    Une cinquantaine d’hectares pour cette exploitation familiale, où Serge Davico et sa femme Nadia mettent un point d’honneur à produire un vin de terroir à l’image de la Provence, sans artifice juste ce que la nature veut bien donner.
    Cette année, Nadia Davico nous présente ses 2015, son rosé Côtes-de-Provence Sainte Victoire cuvée Nadia, vinifié en partie enbarriques d'acacia, ce qui lui donne du gras, mais qui reste un vin fruité et gourmand. Et son blanc, Côtes-de-Provence cuvée Anna, trèsaromatique et fruité, explosif en arômes.
    “Nous organisons notre 2e festival jazz sur le Domaine, les 8 et 9 juillet 2016, où nous espérons la présence de Kenny Gareth. A partir du mois de mai, une exposition de ferronnerie d'art tout autour du Domaine, avec un artiste d’Aix en Provence.”
    On se fait toujours plaisir avec ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Anna 2015 (Rolle), fleurant le musc, la poire et le chèvrefeuille, riche et séduisant, au nez comme aux papilles, d’une belle fraîcheur en finale, aux nuances d’amande et de coing. Le Côtes-de-ProvenceSainte Victoire Rosalie rosé, Rosalie étant la grand-mère maternelle de Serge Davico, Syrah, Cinsault, Grenache et Rolle, parfumé,friand, vif et parfumé, très persistant en bouche où l’on retrouve des nuances de fruits frais, à servir avec une soupe d'étrilles au fenouil ou un loup grillé.
    Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Nadia 2012, Syrah et Grenache, d’une belle couleur grenat pourpre, aux notes discrètes de sous-bois, de poivre et de mûre, un vin aux tanins harmonieux. Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Zaello 2013, Zaello étant le père de Serge Davico, Syrah et Grenache, de robe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau frais,cannelle, humus...).
    Goûtez l’IGP Méditerranée rosé cuvée Mireille, Mireille étant la marraine de Serge Davico, Muscat et Syrah, de belle teinte tout en bouche, aux notes de petits fruits très mûrs, à goûter sur des pêches pochées aux épices, et cet IGP Méditerranée rouge cuvée Sergio 2012, Sergio étant le surnom que donnent ses amis à Serge Davico, Merlot et Syrah, élevage en fûts de chêne, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique.
  • LE MEILLEUR DES CÔTES DE BORDEAUX

    39.jpgDans ces appellations, on peut passer du sublime au vin “dépersonnalisé”, selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages... et la main de l’homme. Les propriétaires talentueux se démarquent aisément des autres, et c’est ainsi depuis des décennies. De Cars à Tauriac, de Lestiac à Saint-Magne-de-Castillon, les meilleurs signent de beaux vins de caractère, puissants ou soyeux, vifs ou suaves, et c’est tant mieux.

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligné)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    COTES-DE-BOURG
    MOULIN VIEUX
    CLOS DU NOTAIRE
    LA CROIX-DAVIDS
     
    HAUT-MACO
    CADILLAC
    COTES-DE-BORDEAUX
    MARSAN
    RICAUD
     
    PAYRE
    BAVOLIER
    MELIN
    CASTILLON
    COTES-DE-BORDEAUX
     
    LAFLEUR BEAUSEJOUR
    ARTHUS
    BLAYE
    COTES-DE-BORDEAUX
    BERTHENON
    HAIE
    Les GRAVES
    LAGARDE
    LARRAT
    PONT LES MOINES
    VALENTIN
     
    PETIT BOYER
     
    SEGONZAC



    DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

    COTES-DE-BOURG
    CROUTE-CHARLUS*
     
    HAUT-MOUSSEAU
     
    COTS
    CADILLAC
    COTES-DE-BORDEAUX

    (LAMOTHE de HAUX)
    ANNICHE
    CEDRES
    (CARIGNAN)
     
    BRETHOUS
    GENISSON
    MALLIÉ CHANTE L'OISEAU
    CASTILLON
    COTES-DE-BORDEAUX
     
    HAUT-BEYNAT
    BEL-AIR
    (CLOS VIEUX ROCHERS)
     
    FILLIOL
    PILLEBOIS
    BLAYE
    COTES-DE-BORDEAUX


    GRAND MOULIN*
    GRAVES D'ARDONNEAU*
     
    HAUT-BACON
     
    BERGERE-BRIMAUD

    TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

    COTES-DE-BOURG
    GRAND-MAISON
    REYNAUD
    CADILLAC
    COTES-DE-BORDEAUX

    (BARREYRE)
    CAVE QUINSAC
    (GRIMONT)
     
    SAINT-AMAND
    CASTILLON
    COTES-DE-BORDEAUX
     
     
    BLAYE
    COTES-DE-BORDEAUX


    BOTTE
    PETITS-ARNAUDS

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • LE MEILLEUR DES MINERVOIS

     

    Domaine de BARROUBIOMINERVOIS Domaine de BARROUBIO

    Domaine de BARROUBIO

    (MINERVOIS)
    Raymond Miquel

    34360 Saint-Jean-de-Minervois
    Téléphone :04 67 38 14 06
    Télécopie : 04 67 38 14 06
    Email : barroubio@barroubio.fr
    Site : www.barroubio.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. À la lisière du Parc Régional du Haut Languedoc, la famille Miquel gère depuis la fin du XVe siècle les 60 ha que compte la propriété, dont 27 dévolus à la vigne. Une côte entourée de petit canyons (combes) qui, depuis le Haut-Minervois, décroît régulièrement vers le sud sur une cinquantaine d'hectares situés entre 200 et 300 m d'altitude. La modernité et la tradition des techniques de travail, permettent l’élaboration de Vinstypés comme on les aime.
    On retrouve toujours le Muscat, le 2015 avec beaucoup de fruit et de fraîcheur, assez complexe, un millésime que l’on aimerait avoir plus souvent ! Le rosé 2015, sur la fraîcheur, gourmand, d’une jolie couleur rose pâle, est idéal pour cet été. Les rouges 2014 sont riches et complexes, d’une belle matière pour les cuvées haut gamme, les autres cuvées sont plus sur le fruit.”
    On savoure ce Minervois rouge Marie-Thérèse 2013, 75% Syrah et 25% Grenache, assemblage de macération carbonique et devinification traditionnelle, élevage de 12 mois en barriques..., de robe pourpre foncé, superbe, aux notes de griotte et de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux, de garde. Le Minervois rouge cuvée Jean Miquel Vieilles Vignes 2013, sol argilo-calcaire, exposition plein sud, altitude 300 m, 80% Carignan et 20% Grenache, assemblage de macération carbonique et de vinificationtraditionnelle, élevage de 15 mois en barriques..., avec cette touche de fumé caractéristique, ample et très équilibré, où se retrouve une belle subtilité d’arômes dominée par la griotte et la mûre, d’une belle harmonie en bouche. Le Minervois rouge Vieilles Vignes 2014, aunez de fruits mûrs (cassis, griotte) et d’humus, aux tanins équilibrés, riches et savoureux, un vin corsé, poursuit son évolution, et se prévoit sur des cailles farcies aux raisins et foie gras ou une côte de bœuf à la moelle.
    Goûtez le Muscat Saint-Jean-de-Minervois 2014, Muscat à Petits Grains, issu de vieilles Vignes, de jolie robe brillante, riche et parfumé, aux notes fruitées et florales intenses et complexes, fondu en bouche, qui mêle structure et distinction, ce joli Muscat blanc 2014, séduisant par sa persistance d’arômes, sec et franc, et son Moelleux 100% Muscat, très aromatique, de la fraîcheur, une belle acidité et une légère sucrosité qui font de lui un vin gourmand, idéal pour une jeune clientèle.

    Domaine de CLARMON

    Domaine de CLARMON

    (MINERVOIS)
    Frédérique et Denis Josserand
    16, place du Château
    11200 Tourouzelle
    Téléphone :04 68 91 11 72 et 06 15 87 19 75
    Télécopie : 09 70 63 41 26
    Email : domaine@clarmon.fr
    Site : www.clarmon.fr

    Domaine en Bio avec Ecocert qui compte un peu plus de 18 ha. Il tire son nom des deux filles des propriétaires, Clara et Manon. Le domaine est constitué de plusieurs parcelles d'une superficie totale de 10 ha encépagés de Carignan, Syrah et Grenache, dont une partie en AOCMinervois. Le domaine a également une activité oléicole, et a planté, en 2006, 1 ha de chênestruffiers.
    Coup de cœur pour leur Minervois cuvée Hommage 2012, de jolie robe intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, à la fois riches et soyeux, au nez de sous-bois et de griotte, à déboucher, par exemples, sur des magrets de canard en croûte de sel ou un jarret de veau aux cèpes séchés. Le Minervois cuvée Manon 2011 (Carignan, Syrah et Grenache), élevé 12 mois en fûts neufs, commence à se dévoiler, de robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), d’une belle ampleur, de très bonne évolution. Tandis que le Minervois cuvée Clara 2012, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, est charpenté, riche et fondu à la fois.
    Très séduisant Carthagène Vin Doux Liquoreux Grappes Gourmandes 2013, marqué par unepalette aromatique importante (fruits cuits, figues...), de couleur intense et de bouche très soyeuse, tout en structure et parfums, d’une jolie persistance. Goûtez l’IGP d’Oc blancChardonnay, qui allie finesse et suavité, aux notes de noisette et de coing, et la cuvée Grain de Fraîcheur rosé fruité, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, de bouche friande et ferme à la fois.
    Préparation et vente de produits régionaux, ce qui est une bonne opportunité de découvrir les recettes du pays (huile d’olive, vinaigre de Vin, olives et tapenades...).


    Château FABASMINERVOIS Château FABAS

    Château FABAS

    (MINERVOIS)
    Roland, Yann et Loïc Augustin

    11800 Laure-Minervois
    Téléphone :04 68 78 17 82
    Télécopie : 04 68 78 22 61
    Email : chateaufabas@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufabas

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec quelque 63 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin et ses deux fils, Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des Vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sontargilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes.
    “En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en Vins de cépage. Nous avons beaucoup planté lescépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, unnouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela.
    J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes Vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants enLanguedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”.
    Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, et replanté ces dernières années. Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer desmacérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un pressoir pneumatique.”
    “Le 2014 nous promet des Vins assez légers, nous dit Loïc Augustin, pas trop d’alcool ce qui plaît aux consommateurs, les Syrahs étaient bien mûres. Nous n’avons pas poussé trop l’extraction, nous privilégions le fruit. Ce sera un millésime très agréable à déguster rapidement. De toutes manières, au Château Fabas, nous n’aimons pas les Vins trop corsés ou riches en alcool. Les consommateurs, eux aussi, recherchent plus de finesse, de légèreté, un vin pas trop puissant, plutôt aromatique.”
    Superbe Minervois cuvée Seigneur 2012, né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud, 25 hl/ha derendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Le vin est charnu, avec des notes prononcées d’épices, desarômes de fruits confits. Le Minervois Le Moural 2012, avec un peu moins de structure que la cuvée du Seigneur, tout en rondeur, auxarômes de cerise confite.
    Le Minervois Serbolles blanc 2014 (base de Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure.

    Domaine de L'HERBE SAINTE

    Domaine de L'HERBE SAINTE

    (MINERVOIS)
    Famille Greuzard

    11120 Mirepeisset
    Téléphone :04 68 46 30 37
    Télécopie : 04 68 46 06 15
    Email : herbe.sainte@wanadoo.fr
    Site : www.herbe-sainte.com

    Acquisition par la famille Greuzard en 2001 de ce vignoble qui compte aujourd’hui 85 ha. Herbe Sainte a pour origine “Herbo Santo”, qui signifie en occitan l'ensemble des plantes aromatiques. Fin 2005, achat de la maison du Domaine de l’Herbe Sainte, la propriété est complète. On privilégie les pratiques limitant les risques parasitaires, et le maintien d'une haute diversité biologique de l'écosystème viticole et de ses alentours, mais aussi à réduire la pollution des eaux, du sol et de l'air.
    Voilà un superbe Minervois Prestige rouge 2011, médaille de Bronze Féminalise, Syrah, Mouvèdre, Carignan et Grenache, terroir type galets roulés, un vin avec beaucoup de charme, avec ces nuances caractéristiques où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices, gras, associant puissance et finesse, qui mérite d’être attendu quelque temps. Le Minervois rouge Tradition 2010, bien marqué par sa Syrah, très majoritaire, de robe rouge pourpre aux reflets violine, aux senteurs de pruneau et de violette, est une valeur sûre. 
    Le Minervois cuvée Ambroisie 2013 (Syrah, Mourvèdre, Carignan et Grenache), d’une belle couleur grenat, est une cuvée fort bien élevée en barriques, de couleur rubis profond, au nez puissant dominé par la garrigue et la cerise noire, de très bonne bouche, avec ces notes persistantes de fumé, de fraise des bois et d’épices.
    En IGP Pays d’Oc, on a le choix, avec ce Chardonnay 2014, classique, au nez d’agrumes, le Colombard 2014, qui mêle richesse aromatique et persistance, avec ces notes de fleurs blanches, ou ce Viognier 2014, qui sent la pomme cuite et la noix fraîche, à essayer sur des rougets grillés ou des tartelettes aux fruits de mer.
    Pour les rouges, il y a le Pinot Noir 2014, aux tanins mûrs, de bonne charpente, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, et cette cuvée Artemisia 2014, issue de Syrah, également, récoltée à maturité optimum, élevée en fûts de chêne, de couleurpourpre intense, aux tanins amples et savoureux, légèrement épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois...), de structure riche.

    Domaine PECH D'ANDRÉ

    Domaine PECH D'ANDRÉ

    (MINERVOIS)
    Mireille Remaury
    Route d'Ololonzac
    34210 Azillanet
    Téléphone :04 68 91 22 66 et 06 87 34 67 04
    Télécopie : 04 68 91 23 85
    Email : contact@lepechdandre.fr
    Site : www.lepechandre.fr

    Depuis 1701, dix générations de la famille d’André accompagnent ce lieu au naturel dans l’expression de son terroir. Depuis 1966, Marc et Germaine Remaury ont élaboré, dans le respect de la nature, des vins aromatiques et élégants. Sans désherbants ni engrais chimiques depuis toujours, le vignoble s’étend harmonieusement devant le domaine entre murets de pierres sèches, bandes enherbées, garrigues et haies d’amandiers ou de figuiers sauvages. C’est Mireille, leur fille, qui, depuis quelques années, préside aux destinées du vignoble.
    Beau Minervois rouge Le Château de Mon Père 2012, 80% Mourvèdre et 20% Syrah, parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, de très bonne évolution.
    Le Minervois Grand terroir 2011, issu 53% Mourvèdre, 37% Syrah et 10% Grenache, légèrement poivré, est tout en harmonie, de très jolie bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, chaleureux, quant le Minervois cuvée Azerole 2012, 70% Syrah et 30% Grenache, charnu et dense, aux tanins mûrs, développe des nuances de pruneau.
    Il y a également l'Or des Draines 2014, récolté à la main en Décembre, Bourboulenc (100%),moût de raisins partiellement fermenté issu de vendanges passerillées manuelles, pressuragedoux, longue fermentation à basse température après débourbage, puis élevage en fût pendant 15 mois... le tout donnant ce délicieux vin moelleux, qui fleure l’abricot confit, à prévoir sur une tarte aux fruits jaunes. Gîtes et chambres d'hôtes sur place.

    Château PÉPUSQUEMINERVOIS Château PÉPUSQUE

    Château PÉPUSQUE

    (MINERVOIS)
    Renée et Benoît Laburthe
    7, rue du 11 Novembre 1918
    11700 Pépieux
    Téléphone :04 68 91 41 38
    Email : chateau.pepusque@orange.fr
    Site : www-chateau-pepusque.leminervois.com

    Au sommet. Ce couple chaleureux se passionne pour ce vignoble qui s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroir exceptionnel donnant des vins élégants ayant une vivacité, une acidité, remarquées par les connaisseurs. C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le domaine bénéficie aussi de vignes sur le terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. Profitant de cette situation exceptionnelle, Renée et Benoît Laburthe sont revenus travailler les vignes de leur grand-père, en 1986.
    Benoît Laburthe nous explique que, “cette année, j’ai le sentiment d’avoir de très beaux vins en cave. Le 2014 est sur le fruit, d’une belle matière, souple sans excès d’alcool. Sa robe rouge cerise et sa vivacité vous séduiront. Le rosé 2015, très solaire, sur la fraîcheur, d’une jolie couleur pétale de rose, est un rosé comme je les aime. Nous avons mis en place et proposons cette année, une boutique en ligne.”
    Superbe, pur Syrah, le Minervois rouge Terres de Pepusque 2011 (un plateau surélevé, Pépusque en occitan se dit Pech Busca c'est à dire Le sommet boisé, très venté, très chaud, sol très argileux), parfumé (cassis, fraise des bois, épices), d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit. Savoureux Minervois rouge Les Terres Fines 2014, de robe violacée, aunez poivré avec des notes de myrtille et d’humus, aux tanins mûrs et puissants à la fois, qui emplit bien la bouche. “En 2014, explique Benoît Laburthe, malgré des conditions difficiles et grâce à notre travail en amont (ébourgeonnage, vendanges en vert), nous avons pu rentrer une récolte saine et mûre. Cela nous donne un vin parfumé, riche avec de la matière et un degré maîtrisé, frais et bien plein.” Le 2013 suit, d’une belle charpente, avec de la matière et des tanins, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, de couleur pourpreintense, au nez avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire. 
    Très beau Minervois La Livinière cuvée Les Cailloux Blancs rouge 2010, issu du terroir de La Livinière, classé plus haute hiérarchie duLanguedoc. Les cailloux Blancs, des grès, sur un sol calcaire et marneux favorisent la réverbération du soleil et le mûrissement desraisins, et les cépages Syrah (62%) et Mourvèdre (38%), donnent un degré d'excellence à ce vin, qui développe des notes de fruitsrouges et de réglisse, aux tanins denses et bien présents, un vin puissant, ample, très équilibré, de garde. 
    On goûte aussi leur Minervois La Livinière cuvée Les Petits Cailloux rouge 2013 (partie chaude de l'appellation, car protégée du vent et lovée dans ses petits vallons bien boisés, un terroir dans la pinède et frontière de la garrigue), au nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de musc, aux tanins riches et bien fondus. 
    Excellent Minervois Les Gravettes rouge 2014, corsé, qui sent la groseille, bien vinifié comme le joli Minervois Perle de rosée, Cinsault etGrenache, où la mûre s’allie à la framboise, de bouche ample, à déboucher sur un lièvre en civet ou un rôti de veau façon goulash.

     

  • LES INCONTOURNABLES DE LA CÔTE DE NUITS

     

    Domaine François BERTHEAUCHAMBOLLE-MUSIGNY Domaine François BERTHEAU

    Domaine François BERTHEAU

    (CHAMBOLLE-MUSIGNY)

    5, rue du Carré
    21220 Chambolle-Musigny
    Téléphone :03 80 62 85 73
    Télécopie : 03 80 62 84 64
    Email : domaine@francoisbertheau.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

    Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires.
    “Le millésime 2015 est très coloré, très rond, très structuré, très tannique, nous raconte François Bertheau. Il n'y a pas eu de pourriture, d'où pas de tri, et il remplit bien la bouche : qualité et quantité se côtoient.
    Depuis 3 ans, notre cave bénéficie de nouvelles cuves qui permettent d'augmenter encore plus la qualité des vins.”
    Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d'humus et de cannelle en finale, idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou des magrets de canard aux champignons.
    Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2013, très parfumé (notes de mûre et de réglisse), qui allie rondeur et puissance en bouche, un vin bien classique de ce millésime chaleureux. Le 2012 est de couleur intense, avec des arômes puissants et subtils où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, et commence déjà à séduire. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le Chambolle-Musigny Village 2012 est très élégant, de couleur soutenue, aux taninsmûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, opulent.

    Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

    Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT

    (CLOS DE LA ROCHE)
    Claire Fleurot
    5, rue Haute
    21640 Flagey-Échezeaux
    Téléphone :03 80 62 87 88
    Télécopie : 03 80 62 85 55
    Email : Domaine.CLF@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/coquardloisonfleurot

    Cinquième génération de vignerons. Domaine de 9 ha. Vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes 15 à 20 jours, maîtrise des températures par thermorégulation, élevage en fûts de chêne 18 mois environ, pas de collageni de filtration.
    Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), riche, très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Beau Clos Vougeot Grand Cru 2012, généreux etsouple, aux notes typiques de griotte en finale, de belle structure, tout comme ce bel Échezeaux Grand Cru 2012, racé, d’une grande complexité. Le Gevrey-Chambertin 2012, a des arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (griotte, mûre) et cette pointe de musc en finale, typé, de bouche savoureuse.
    Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2012, racé, aux senteurs de cerise noire surmûrie et de poivre, chaleureux comme il se doit, d’une longue finale, un grand vin qui mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits, de cannelle et d'humusau palais. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2011, dans la lignée, est un vin dense, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois caractéristiques), typé, puissant et complexe.

    Domaine GROS Frère et Soeur

    Domaine GROS Frère et Soeur

    (ÉCHEZEAUX)

    6, rue des Grands-Crus
    21700 Vosne-Romanée
    Téléphone :03 80 61 12 43
    Télécopie : 03 80 61 34 05
    Site : www.domaine-gros-frere-et-soeur.fr

    Le domaine est né du partage de la succession de Louis Gros en 1963. A l’origine, le Domaine a réuni, dans la maison familiale, l’héritage de deux de ses quatre enfants, Colette et Gustave. En 1984, Bernard Gros, leur neveu, prend la relève aux côtés de Colette. Bernard replante successi- vement toutes les parcelles. Il augmente de 12 ha le domaine en créant sur le hameau de Concoeur et Corboin (sis au-dessus de Vosne- Romanée), une parcelle en appellation Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits en vigne haute (9 ha en Pinot Noir, 3 ha enChardonnay). La propriété compte aujourd’hui 20 ha de vignes répartis en 8 appellations différentes. On a ici pour vocation d’élaborer des vins en respectant le terroir tout en conciliant le meilleur de la modernité.
    Voilà un superbe Échezeaux 2013, de jolie robe grenat soutenu, un vin qui associe rondeur et structure en bouche, avec ces notes de cerise, de truffe et d’épices caractéristiques, à prévoir avec une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou des paupiettes de veau à la bourguignonne.
    Le Clos Vougeot Musigni Grand Cru 2013, aux connotations caractéristiques de réglisse et de cerise mûre, de robe intense, est tout en bouche, comme ce 2012, complet, de robe pourpre, associant charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruitsmûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tcharnu, de grande évolution. Le Richebourg Grand Cru 2013 n’a rien à lui envier, très typé, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, parfumé (mûre, épices...), alliant puissance et finesse, gras et intensité, un vin classique et très harmonieux, d’excellente garde. Le 2012, volumineux et persistant, de couleur intense, est très parfumé (griotte, mûre), finement épicé, charpenté, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois macérés, de belle évolution.
    Il y a aussi le Bourgogne Hautes Côtes de Nuits rouge 2013, de jolie robe pourpre intense, puissant, aux tanins fermes et équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs (griotte) et de gibier, et le Bourgogne Hautes Côtes de Nuits blanc 2013, fin, de bouche parfumée et bien persistante, aux notes de fruits frais.

    Domaine BERTHAUTFIXIN Domaine BERTHAUT

    Domaine BERTHAUT

    (FIXIN)
    Vincent et Denis Berthaut
    9 et 18, rue Noisot
    21220 Fixin
    Téléphone :03 80 52 45 48
    Télécopie : 03 80 51 31 05
    Email : denis.berthaut@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-berthaut.com

    Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Lesvignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellationset les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Amélie Berthaut a repris les vignes de sa mère (Gerbet), plus celles de son père (Berthaut).
    “Ce millésime 2015 est une très belle année mais petite quantité en Gevrey-Chambertin et Fixin, nous raconte Amélie Berthaut, ce qui n'est pas le cas pour les Vosne-Romanée, qui, eux, sont plus présents en quantité, mais en bref, que dire, sinon que les 2015 sont exceptionnels ! Suite à la fusion avec le vignoble Gerbet de nouveaux vins apparaissent en 2015. Ce sont les Chambolle-MusignyPremier Cru, le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots et le Clos-Vougeot Grand Cru, et de nombreux changements sont prévus : nouvelles caves...”
    Le Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2013, issu d'un petit Clos situé juste en dessous des Premiers Crus, charnu et gras, au nezpuissant où se mêlent la mûre et le cassis, est ample et solide, de bouche soyeuse, aux tanins soyeux, parfait sur un lapin en gibelotte ou une poule à la crème. Le 2012 est remarquable, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, d’une belle complexité, aux tanins graset harmonieux, des notes fondues en finale. Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2012, d’une robe d’un rouge rubis intense, est de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit.
    Il y a également le Fixin Les Crais 2012, coloré, un vin corsé et gras, aux tanins puissants, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices, de robe soutenue, ample.

    Domaine Pierre GELINFIXIN Domaine Pierre GELIN

    Domaine Pierre GELIN

    (FIXIN)
    Pierre-Emmanuel Gelin
    22, rue de la Croix Blanche
    21220 Fixin
    Téléphone :03 80 52 45 24
    Télécopie : 03 80 51 47 80
    Email : info@domaine-pierregelin.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre
    Site : www.domaine-pierregelin.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. Depuis la prise en charge totale du domaine par Pierre-Emmanuel, pour la production et la vinification, quelques modifications culturales ont été apportées. Aucune utilisation d’herbicides, d’engrais autres que des amendements issus de l’Agriculture Biologique, d’insecticides et traitements antipourriture. Les sols sont travaillés mécaniquement et les contours enherbés. Lesvignes sont effeuillées en tout début de véraison, de ce fait les raisins sont bien ventilés et l’état sanitaire très sain. En cuverie, avec le remplacement des cuves bois par des cuves Inox thermorégulées, le contrôle des températures est géré de façon plus précise.
    “En 2013, nous dit Pierre-Emmanuel Gelin, j’ai changé tout mon matériel de réception, j’utilise un érafloir Pellenc, cela apporte beaucoup plus de profondeur à mes Vins. L’éraflage est assez tendre, on ne garde que les baies intactes, tout ce qui est lacéré, les pépins et les jus sont écartés, ce qui permet de faire des macérations intra-pelliculaires, je trouve que cela apporte plus de précision à mon travail. Envinification, un pigeage assez léger par jour pendant toute la phase pré-fermentaire pour, justement, essayer de conserver l’intégralité des baies puis ensuite, quatre pigeages par jour en pic de densité.
    J’ai entamé une conversion Bio, je suis en phase de certification et j’applique aussi quelques principes de biodynamie. C’est assez contraignant j’ai commencé pour les Vins et maintenant je vais appliquer cette année, certains de ces principes dans mes vignes. On essaye de se rapprocher des pratiques naturelles sans trop d’interventions sur les Vins.
    Je n’ai pas produit de Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2012 par manque de rendement. Je suis très content de mes 2013, c’est l’un de mes millésimes préférés. Beaucoup de charme, des Vins très gourmands, très plaisants, au style classique, bien typéBourgogne, avec une belle transparence, très beau nez frais avec des arômes de baies rouges et noires, des Vins bien équilibrés avec une certaine vigueur et de la minéralité, belle structure en finale, notes discrètes de boisé, des Vins très élégants et délicats. Le 2013 est un millésime encore assez solaire.”
    On est bien au sommet avec ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2012, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûtsde chêne, de robe grenat noir, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de réglisse, charnu en bouche comme il se doit, de belle garde. Remarquable 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d'épices, de gibier, aux tanins bien enrobés. Le 2010 est complet, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), alliant gras et intensité, de belle garde. Le 2009 est dense, mêlant structure et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l'humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution, à prévoir sur un rôti de bœuf aux pruneaux farcis ou un pigeon aux légumes. Le 2008 est d'une grande complexité, au nez vraiment très typé, dominé par les fruitscuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
    Formidable Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2012, aux connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout en arômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente garde, très typé. Le 2011, aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, est un grand vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique, idéal sur un lièvre à la royale ou un rôti de veau farci aux truffes.
    Toujours très typé, le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2012 mêle structure et finesse, de couleur soutenue, au nez concentré de griotte, tout en souplesse mais aux tanins présents, de garde. Le 2011 a beaucoup de structure, un nez de cerise et d’humus, une charpente très élégante mais puissante. “Le Clos de Meixvelle issu d’un terroir assez fin, donne un vin avec des tanins plus fondus que sur le terroir de Fixin, où nous avons une texture d’argile beaucoup plus dense, qui donne des Vins plus rustiques; le terroir de Gevrey présente des argiles assez fines avec des petits cailloux de surface calcaire, ce qui donne des Vins assez élégants.”
    Savoureux Fixin La Cocarde 2011, de bouche onctueuse pour l’attaque, mais se poursuit sur un mode tendu et minéral. La texture destanins est croquante et charnue. Une note de poivre gris domine la finale. Cette nouvelle parcelle exploitée donne un vin complet et racé. Le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2012, très bouqueté (mûre, épices...), est un vin tout en charme, qui mêle gras et intensité. LeFixin 2012 est excellent, dense et bien parfumé (cassis, mûre), avec des tanins ronds, à prévoir sur un filet de bœuf aux champignons ou une bécasse flambée.

    Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25
    Télécopie : 03 80 51 85 64
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com
    Site : www.pierre-bouree-fils.com

    Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. En 1922, son fils Bernard lui succède et crée l’enseigne actuelle de la maison : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes- Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
    Exceptionnel Charmes Chambertin Grand Cru 2011, de belle robe pourpre, au nez ample et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu mais puissant, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente, très charmeur, très marqué par son terroir.
    Le Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2012, intense, est harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, classique de ce millésime, un vin charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs au palais. LeMeursault 2012 est de belle robe, d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de grillé et de pêche surmûrie, alliant puissance et souplesse, subtilement vanillé au palais, qui mêle structure et suavité.
    On goûte encore le Monthélie 2012, avec des connotations subtiles de cerise, d’humus, à ouvrir sur une oie au four ou un jambon braisé, le Beaune rouge 2011, gras, au nez présent avec des notes de fruits rouges bien mûrs, et ce Pernand-Vergelesses blanc 2013, classique, suave et parfumé, de bouche puissante, à ouvrir sur une escalope à la crème, par exemple. Le Chassagne-Montrachet blanc2010, au nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, équilibré et harmonieux, est suave, de bouche délicate, finement bouqueté, à déboucher sur une langouste ou des girolles à la crème. S’il en reste, le Pommard 2005, très parfumé (petits fruits rouges mûrs, humus...), avec cette pointe de griotte.
    À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on pro- pose des menus-dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

    Frédéric ESMONINGEVREY-CHAMBERTIN Frédéric ESMONIN

    Frédéric ESMONIN

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    17, rue de Paris
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 89 28 et 09 79 66 20 27
    Télécopie : 03 80 34 14 24
    Email : fredesmonin@orange.fr

    Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés.
    Pour Frédéric Esmonin, ce millésime 2015 signe “une très belle qualité, grâce à une vendange saine qui n'a pas nécessité de tris. Le 2015 est un vin typique, extrêmement prometteur, mais la récolte est en baisse de 30% par rapport à 2014.
    En 2016, vente du 2014 et, en fin d'année, des premiers 2015.”
    Remarquable Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2014, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, qui associe charpente et distinction. 
    Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, harmonieux, très parfumé en finale, aux connotations de cassis et de poivre, parfait avec un coq au vin ou un civet de canard en velours. 
    ll y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2010, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde, et le Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vintypé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais.

    Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

    Philippe LECLERC

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    13, rue des Halles
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 72
    Télécopie : 03 80 34 17 39
    Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
    Site : www.philippe-leclerc.com

    Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j’ai, voici quelques années, repris le flambeau en m’efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d’esprit que mes ancêtres. Dès l’adolescence j’ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d’antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d’années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m’impose pour retrouver la typicité d’autrefois.”
    Il a raison et cela se retrouve dans son grand Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2011 (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. Le 2010 est un beau vin typé, mêlant concentration d’arômes et ampleur, au nez comme en bouche, avec ces notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, de garde, naturellement. Le 2009 est superbe, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, violette, poivre), alliant puissance et finesse,gras et intensité. Le 2008 est ample et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, très marqué par son terroir.
    Très beau 2007, où dominent la groseille et les épices, un vin qui associe richesse et harmonie, avec des notes de pruneau et de truffe en finale, qui poursuit sa belle évolution. Le 2006 est suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices.
    Son Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2011, corsé comme il le faut, avec des tanins mûrs et des parfums subtils dominés par le cassis, la violette et la cannelle, de belle structure, de robe brillante, très équilibré, souple et charnu à la fois. Le 2010 est racé, élégant, tout en bouche, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé comme il le faut au palais, d’une grande harmonie avec des touches de prune macérée, de garde. 
    Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champeaux 2012, très classique, charpenté, aux tanins fermes, est très fin au nez, alliant structure et velouté en bouche, gras, très parfumé (mûre, épices...). Beau 2010, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, qui est également très classique de son appellation, de robe pourpre, très bien élevé. 
    Le Gevrey Chambertin En Champs 2011, de robe pourpre intense, au nez de truffe et de griotte, épicé, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple. Le Gevrey Chambertin Les Champonnets 2011, au nez présent avec des notes de mûre et de réglisse, de bouche soyeuse et parfumée, coloré, corsé, un vin de belle charpente. Le 2010, au nezcomplexe avec des notes de fruits rouges cuits et de réglisse, de jolie bouche. Le Chambolle-Musigny Les Babillaires, tout en élégance,typé, est corsé, aux notes de sous-bois et de fraise mûre, alliant structure et souplesse en finale. 
    Profitez de votre halte pour visiter le très beau musée, en faisant une pause au restaurant du domaine.

    Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIRMARSANNAY Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

    Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR

    (MARSANNAY)
    Patrice Ollivier
    44, rue de Mazy
    21160 Marsannay-la-Côte
    Téléphone :03 80 52 21 12
    Télécopie : 03 80 58 73 83
    Email : fougeraydebeauclair@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/fougeraydebeauclair

    C'est en 1978 que le Domaine, une affaire familiale, se constitue par acquisition et fermage devignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte De Nuits et de la Côte De Beaune. Faibles rendements, tri systématique de la vendange à la vigne et sur une table d'égouttage, macérations longues, fermentations maitrisées par régulation thermique des cuves, élevage adapté à chaque vins en fûts de chêne neufs ou récents...
    “Le millésime 2014 se mérite, nous explique Patrice Ollivier, il ne fallait pas baisser sa garde. A la fois magnifiquement ensoleillé au printemps avec une belle fécondation des inflorescences, cemillésime est devenu unique quant au travail viticole. L’été à la fois chaud et pluvieux a permis de faire grossir les grappes, il fallait être présent 7 jours sur 7, jusqu’au jour de la récolte (25 septembre, début des vendanges). Nous avons réussi à avoir des vins mûrs sur des quantités un peu plus supérieures aux dernières moyennes.
    Les blancs sont frais, droits avec de très belles minéralités. Le Chardonnay dans toute sa splendeur.
    Les rouges eux aussi sont très représentatifs de notre fabuleux Pinot Noir. Le caractère de fruits rouges bien mûrs engendre un gras et une force nette et solide. Nous avons à la fois la structure pour se faire plaisir rapidement mais aussi une charpente qui ne demande qu’à vieillir pour les amateurs de senteurs de sous-bois, de truffe…
    L’actualité du Domaine est très chargée en 2016 : en effet, mon épouse a réalisé cette année sa première cuvée avec une équipe composée uniquement de femmes; à découvrir plus précisément d’ici quelques mois. Nous avons également un gros projet de construction avec agrandissement de nos chais et création d’un nouveau caveau de dégustation.”
    Voilà un formidable Bonnes-Mares 2013, particulièrement représentatif de ce que doit être un Grand Cru bourguignon, de couleurgrenat, puissant mais tout en délicatesse, très parfumé, avec des senteurs de cerise, de kirsch et de sous-bois, légèrement épicé, riche et complexe, tout en bouche, très typé. Le 2012 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe decouleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, de garde, à prévoir sur un lièvre ou des noisettes de chevreuil aux champignons des bois.
    Superbe Gevrey-Chambertin Les Seuvrées 2011, très vieilles vignes sur sols calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, de robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices, de cuir, de truffe, un vin d’une grande structure, avec des tanins veloutés mais denses, d’une très belle finale, de garde, très racé.
    Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2013, très typé également (sols argilo-calcaires avec une forte présence de pierres et fossiles), au nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, est bien classique de son appellation, de robe intense comme cet autre Marsannayrouge les Favières 2013, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe de cerise et de réglisse, de bouche étoffée. Le Marsannay blanc les Aiges Pruniers 2012, fin et riche à la fois, aux notes complexes de pêche et de noix, est charmeur et chaleureux, tout en finesse d’arômes, idéal avec des girolles à la crème.
    Le Fixin rouge Clos Marion Monopole 2013, gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, est un vin qui associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus. Le 2012, au nez délicat (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, allie puissance et souplesse, de très bonne évolution comme le Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2012, au nez de cassis mûr et de violette, corsé, un vin de robe pourpre soutenu. Le Puligny Montrachet Les Meix 2013, où s’associent le musc, le grillé et les fruits frais, très riche en arômes comme en structure, rond et nerveux à la fois, est tout en nuances comme leFixin blanc Clos Marion Monopole 2013, de bouche distinguée, d’une belle finesse, aux notes de fruits secs et de poire, structuré et parfumé au palais. Le Côte De Nuits Villages rouge 2013, coloré, aux connotations de sous-bois, de cuir et de fruits macérés, est un vin ample, concentré au nez comme en bouche, vraiment charmeur.

    Domaine Pierre AMIOT

    Domaine Pierre AMIOT

    (MOREY-SAINT-DENIS)
    Jean-Louis et Didier Amiot
    27, Grande Rue
    21220 Morey-Saint-Denis
    Téléphone :03 80 34 34 28
    Télécopie : 03 80 58 51 17
    Email : domaine.amiot-pierre@wanadoo.fr

    Depuis cinq générations, la famille Amiot est propriétaire de ce domaine de 8 ha. Jean-Louis Amiot gère le domaine avec son frère Didier depuis 1981. Le domaine pratique la lutte raisonnée, aucun traitement n'est fait de façon préventive, labours pour éviter l'usage de désherbants. Un ébourgeonnage est effectué au printemps pour maîtriser les rendements.
    On excite ses papilles avec son Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Blanchards 2013, un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nezde fruits rouges, d’épices et de sous-bois, dense et complexe. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Combottes 2013, est tout aussitypé, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre, aux tanins riches, alliant puissance et finesse. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Millandes 2013 possède son propre caractère, aux nuances épicées, dense, avec ce nez où domine le pruneau, est équilibré, avec des tanins savoureux, d’excellente évolution.
    Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2011, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Ruchots 2011, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nezintense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus) aux notes très persistantes de fumé, d'humus et d'épices, aux tanins puissants mais très fins.

    Domaine des MONTS LUISANTS

    Domaine des MONTS LUISANTS

    (MOREY-SAINT-DENIS)
    Jean-Marc Dufouleur
    51, rue du Faubourg Madeleine
    21200 Beaune
    Téléphone :03 80 24 00 96
    Télécopie : 03 80 22 78 87
    Email : jmdufouleur@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedesmontsluisants

    Au sommet. La constitution du domaine est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté et échangé des parcelles diverses, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent. Vignoble de 3,4 ha.
    “J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, raconte Jean-Marc Dufouleur. Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin concerne ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec des millésimes plus anciens à vendre, à partir de 2000, qui a été mon premier millésime à vendanger, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouve uniquement dans les vins plus vieux. C’est donc particulièrement intéressant d’avoir cette “banque” de millésimes qui permet à chacun de trouver son bonheur.
    Le 2015 est un très beau millésime, nous avons connu deux décennies qui ont donné de très jolis millésimes, mais 2015 semble un cran au-dessus. Ce 2015 au Domaine des Monts-Luisants présente une très belle matière à parfaite maturité, des acidités à tomber à la renverse, on croirait des 2005, avec de très beaux degrés non excessifs, ce qui est très prometteur. Très jolie structure de vin, très beaux tanins soyeux, très fins, on est parti pour faire un très grand millésime, éclat de fruit remarquable, le vin est encore à l’élevage et les fermentations malolactiques ne sont pas terminées, ce qui est un gage de qualité.

    Domaine CHEVILLON-CHEZEAUXNUITS-SAINT-GEORGES Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX

    Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX

    (NUITS-SAINT-GEORGES)
    Philippe et Claire Chezeaux
    41, rue Henri-de-Bahère
    21700 Nuits-Saint-Georges
    Téléphone :03 80 61 23 95
    Télécopie : 03 80 61 13 57
    Email : chevillon.chezeaux@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechevillonchezaux

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En voilà desvignerons avec lesquels on a plaisir à “boire un canon”, comme on dit en Bourgogne, tant ils associent le meilleur du vin: la convivialité, l’humilité et le respect des terroirs.
    “Rouge 2014 est un millésime à la fois aromatique avec beaucoup de fruité et de fraîcheur mais avec également une très grande complexité, c’est ce qui fait la qualité de ce millésime, nous dit Philippe Chezeaux. C’est un vin qui a plus de caractère que le 2013. Ce 2014 est rond,aromatique, avec des arômes de fruits bien mûrs, notamment de fruits noirs comme le cassis.
    C’est un vin d’une intensité colorante prononcée, une entrée de bouche sur le fruit, milieu de bouche assez pleine, prédominance très nette des arômes de fruits qui remplit la bouche, taninsprésents mais bien fondus sans agressivité, de la puissance, de la matière avec une belle rondeur. On est sur un millésime très complexe, ce n’est pas un vin dur, c’est un vin de caractère.
    Blanc 2014 présente un très bel équilibre, aucun accès d’acidité, belle gamme aromatique, puissance et minéralité donnent une bouche harmonieuse, un vin assez plein. On est séduit par des arômes de fruits blancs, pêches blanches, agrumes, poire. Beaucoup de complexité aussi dans ce blanc, un vin que l’on pourra conserver plusieurs années mais accessible dans sa jeunesse, d’un très joli potentiel, l’acidité est bien fondue, en harmonie avec le fruit, c’est cette complexité qui permet de le garder. Le 2014 est un millésimecomplexe aux arômes de fruits frais, qui me fait penser au 2010.”
    Le plaisir est bien là, en effet, avec son Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2013, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris. Superbe 2012, où l’élégance prime, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée au palais, un grand vin qui demande une cuisine délicate comme, par exemple, une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou un rôti de veau en croûte.
    Formidable 2011, très caractéristique de ce beau millésime où l'élégance prédomine, un vin qui allie fermeté et distinction, au nez où dominent la prune et les épices, puis, en bouche, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et dense au palais. Très beau 2010, où le velouté s'allie à la structure, la complexité d'arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d'une matière pleine, de garde. Superbe 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet.
    À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2013, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rougescuits et une pointe de réglisse, de jolie bouche. Le 2012, très fin, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, est idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf aux pruneaux farcis. Beau 2011, puissant, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, aux taninssoyeux. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2013 dévoile un bouquet puissant de violette, de sous-bois et de cuir, un vin séducteur, aux tanins savoureux. Le 2012 dégage des notes de cassis cuit, de robe rubis, souple et corsé à la fois, de belle complexité (cassis mûr, fraise des bois, violette). Le 2011, alliant rondeur et charpente, se goûte remarquablement, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur côte de bœuf flambée ou une épaule d'agneau braisée.
    On continue avec le Nuits-Saint-Georges les Saint Julien 2013, de teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de cassis et deframboise, avec cette nuance de truffe caractéristique, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Bousselots rouge 2013, chaleureux, aunez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, un vin équilibré, de bouche savoureuse, avec des nuances d’humus et de griotte bien mûre, et ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Crots 2013, fumé, épicé, structuré et suave en bouche, aux tanins fins et élégants, un vin d’une belle longueur, avec des notes concentrées de fruits cuits et de violette, qu’il faut prévoir sur des suprêmes de foies de volaille­­­ ou une canette grillée, sauce béarnaise, pour exemple.

    Domaine de la POULETTENUITS-SAINT-GEORGES Domaine de la POULETTE

    Domaine de la POULETTE

    (NUITS-SAINT-GEORGES)
    François et Françoise Michaut-Audidier

    21700 Corgoloin
    Téléphone :03 80 62 98 02
    Télécopie : 01 45 25 43 23
    Email : infos@poulette.fr
    Site : www.poulette.fr

    Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côteviticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porteravec elles le flambeau du Domaine.
    “2015 : superbe millésime, nous dit François Michaut, le temps était excellent pour la vigne, il y a eu un peu moins de quantité due à la grêle, mais ce sera un vin coloré, charpenté, tout en restantsouple. Une année en “5” typique.
    Nos récompenses : médaille d'Or pour le Bourgogne Blanc 2012 au concours des vins de Lyon 2015, médaille de Bronze pour le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les 2010 au Concours Burgondia 2015 et aussi pour cette cuvée, une autre médaille d'Or Féminalise 2015, médaille d'Argent pour leVosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2010 au concours Burgondia, à celui de Lyon et Féminalise 2015 !
    Une nouvelle cuverie, toute en longueur, spectaculaire a vu le jour en 2015.”
    On se fait plaisir avec ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2011, parfumé, d’une belle complexité où s’harmonisent le cassis, la cerise et les sous-bois, de bouche chaleureuse comme ce 2010, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, auxtanins bien équilibrés, un vin généreux et ample. 
    Remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2011, avec des notes subtiles d’humuset de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un beau vin gras et ferme, tout en séduction, à déboucher sur une épaule d'agneau braisée ou un bœuf bourguignon. Le 2010 est corsé, charmeur et racé, de bouche persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, de belle évolution comme en atteste ce 2006, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humuset les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, et le 2003, remarquable aujourd’hui, où s’entremêlent des notes de cassis mûr, de poivre et de réglisse. 
    Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, chaleureux, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits mûrs et d’épices, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2010 est un grand vin, aux notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un vin gras et ferme, tout en séduction comme ce superbe 2007, aux nuances de fruits rouges macérés et de sous-bois.
    Goûtez le Bourgogne Blanc, qui sent les fruits secs, frais au nez comme en bouche, tout en finesse, et ce séduisant Côtes de Nuits Villages Blanc, mêlant rondeur et distinction, qui fleure l’aubépine et la pêche jaune, un joli vin, franc et classique.

    Domaine René CACHEUX et FilsVOSNE-ROMANÉE Domaine René CACHEUX et Fils

    Domaine René CACHEUX et Fils

    (VOSNE-ROMANÉE)
    René et Gérald Cacheux
    28, rue de la Grand-Velle
    21700 Vosne-Romanée
    Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90
    Email : gerald.cacheux@free.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-cacheux
    Site : www.domaine-cacheux.com

    Au début du siècle dernier, François Blée s’installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966, l'exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l’une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d’autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède.
    Gérald Cacheux nous propose cette année les millésimes 2011, 2012 et 2013. “Le 2013 est un millésime qui aura mis à rude épreuve les nerfs des vignerons bourguignons, nous raconte-t-il. Afin d’amener des raisins sains en cuverie, nous avons mené une sévère bataille contre lemildiou et l’oïdium et un tri délicat de la vendange. Un mois de mai, froid et humide, explique en grande partie les vendanges tardives de la seconde semaine d’octobre. Les vins de 2013 sont amples, structurés et très élégants, de belle couleur rubis profond, aux reflets brillants.
    Les accords mets-vins parfaits pour le Bourgogne Les Champs d’Argent sont les légumes en salade, tourtes, volaille, viande rouge grillée, viande blanche rôtie, fromage à pâte cuite comme le Gouda. Le Chambolle-Musigny, lui, s’accorde avec les viandes blanches rôties, filet mignon, pintade, chapon de Bresse, entrecôte grillée, traditionnel plateau de fromages. Pour les Vosne-Romanée et Vosne-Romanée Premier Cru, je vous conseille de servir un pavé de bœuf, gibiers à plumes, pintade forestière, foie gras poêlé, agneau rôti,fromages à saveurs intenses comme l’Epoisse ou le Langres.”
    On se fait en effet vraiment plaisir avec ce Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2013, de couleur grenat, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure, encore très jeune, bien sûr. Le 2012 est de couleur pourpre, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, un vin de bouche dense, de charpente fine et puissante à la fois, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous- bois et de réglisse. Beau Vosne-RomanéePremier Cru Les Beaux Monts 2013, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges mûrs et de réglisse, un vin savoureux. Le Chambolle-Musigny 2013, charmeur, aux tanins équilibrés, typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau.

     

     

  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS VINS D'ALSACE ?

    Partager sur              

    Ce que vous devez savoir sur l'accord des vins et des mets​

    Les grands principes

     

    Vins et Apéritifs

     

     

    L’apéritif est un bon moyen d’éveiller son appétit avant un bon repas mais il faut veiller à ne pas trop surcharger son palais en préparation de la suite !

    Qu’il soit fait d’olives, de frites de légumes, de tapas, de fruits secs, de petits fours, de petites charcuteries ou autres amuses gueules salés comme les chips ou les biscuits salés, l’apéritif appelle un grand nombre d’idées d’alliances de vins. On pourra les choisir secs, doux voire même effervescents !

     

    Apéritifs et Champagne

    Impossible d’évoquer le mot apéritif sans le traditionnel Champagne qui rentre dans l’élaboration du célèbre Kir royal (Mousseux et liqueur de cassis), Porto ou autre Pineau des Charente. Sortez des sentiers battus, avec vos tapas ou vos assortiments d’olives salées ou pimentées ainsi que les fruits secs, proposez des vins de Xérès très secs et spiritueux aux arômes prononcés d’amande et de fruits secs qui iront à merveille. Pour changer du Champagne, goûtez aussi d’autres vins effervescents tels qu’un Crémant d’Alsace fruité et aromatique ou encore une Clairette de Die légère et au fruité délicat.

     

    Apéritifs et vins blancs

    Si vous optez pour des vins blancs, choisissez des vins blancs secs et fruités dotés d’une bonne acidité qui nettoie le palais avec quelques sucres résiduels comme un vin de Pays des Côtes de Gascogne ou encore un Chardonnay du Languedoc. En ce qui concerne les vins doux, même raisonnement, il faut des vins suffisamment frais en bouche, optez pour des vins d’appellations du Sud-Ouest tels que le Pacherenc du Vic-Bihl ou le Jurançon. Ces vins s'accorderont parfaitement avec des préparations à base de fromage (de préférence des Bleus).

     

    Apéritifs et vins rosés

    Le vin rosé peut-être une bonne alternative mème en dehors des périodes estivales, il plaît aux femmes et se marie parfaitement avec un plateau de charcuteries. Optez pour des vins rosés tels qu’un Rosé de Provence ou un Cabernet d’Anjou par exemple.

     

     

     

    Vins et Entrées

     

     

     

     

    Extension de l'apéritif en quantité plus importante ou véritable plat au menu, on retrouvera des préparations chaudes ou froides, salées, sucrées, les deux à la fois...Les vins blancs et rosés seront à l'honneur sur la majorité des entrées telles que les tartes, cakes, mini-pizzas, beignets et autres feuilletés.

     

     

     

    Vins et Salades

     

    On distingue deux types de salades ; les cuites et les crues. Elles mettent en œuvre divers légumes, condiments et sauces vinaigrées ou huileuses. Il en existe à base de tomates, salades vertes, avocats, haricots, concombres, poivrons, choux rouges, betteraves, carottes, salades de terres cuites, Olives, œuf etc…Du fait de la présence de vinaigre dans la préparation d’assaisonnement, les salades seront accompagnées d’eau. Vous pouvez cependant créer vos salades à l’aide d’une sauce non vinaigrée mais plutôt à base de citron qui permettra d’accorder un vin.

     

    Quel vin avec une salade ?

    Sur des salades à base de pâtes ou de pommes de terres cuites, servies avec des sauces plus ou moins grasses comme une mayonnaise, pensez à des vins simples et ronds comme des vins rouges à base du cépage Gamay comme un Beaujolais, on pense tout de suite aux appellations Juliénas ou Saint-Amour. Coté vin blanc, choisissez-le assez opulent et expressif comme un Pinot gris d’Alsace ou encore un Chardonnay du Sud.

     

     

     

    Vins et Soupes / Potages

     

     

    Les soupes et potages, compte tenu de leur consistance, ne nécessitent à priori pas de vins. On distinguera tout de même les différents types de soupes et potages : à base de légumes, de poissons, de légumes secs ou encore de viandes. Si vous désirez marier un vin à votre soupe ou potage, il convient de respecter certaines règles.

     

    Quel vin avec une soupe de légumes frais ?

    Les soupes de légumes frais où dominent les odeurs de légumes n’appellent aucun vin. La verdeur des légumes exacerberait les tanins des vins rouges et donnerait un goût métallique aux vins blancs. Le meilleur accord restera encore et toujours un bon verre d’eau.

     

    Quel vin avec une soupe de légumes secs ?

    Les soupes de légumes secs où dominent la sensation onctueuse des farineux et leurs odeurs particulières permettent des accords mets vins si le potage est épais. On servira alors des vins rouges légers comme des appellations du Val de Loire tels qu’un Anjou, un Sancerre ou bien des vins de Bourgogne tels que Mâcon-Villages, Bourgogne Grand Ordinaire ou tout simplement un Beaujolais nouveau. Pensez aussi aux vins de Pays comme ceux de L’Ardèche, du Centre Loire ou encore de l’Hérault.

     

    Quel vin avec une soupe de poisson ?

    Les soupes de poisson où domine le parfum de la mer appellent des vins blancs secs ou des vins rosés aromatiques. Pour les vins rosés, choisissez des vins de L’appellation Marsannay en Bourgogne, un Côte de Toul ou encore d’Anjou. Pour des vins blancs, orientez-vous vers des appellations provençales telles que Côtes de Provence, vin de Corse Blanc ou bien Picpoul.

     

    Quel vin avec une soupe de viande ?

    Les soupes de viandes où domine le parfum de la viande salée et grasse demandent des vins rouges jeunes tanniques. Le choix des appellations est vaste, on pense à des vins du Bordelais tels que des Médocs comme un Saint-Estèphe ou un Pauillac ou des vins plus rustiques du Sud-ouest comme des irouléguy, Tursan, Madiran et Cahors dans leur jeunesse.

     

     

     

    Vins et Charcuterie

     

     

    La France propose de nombreuses spécialités de charcuterie. Concernant le choix des vins avec ce type de plats, il n’y a pas vraiment de règles, laissez libre court à vos envies, vous pouvez proposez des vins blancs aussi bien que des vins rouges ou rosés mais de style plutôt léger.

     

    Quel vin avec la charcuterie crue ?

    Quand on parle de charcuteries crues donc salées, on pense tout de suite aux saucissons et aux jambons crus. Les vins qui iront le mieux avec ces produits du terroir sont des vins rouges légers, gouleyants et peu alcoolisés tels qu’un vin d’Anjou, un Pinot noir d’Alsace savoureux à souhait et d’autres vins comme ceux du Beaujolais. Les vins primeurs tels que Beaujolais, Gamay de Touraine ou encore un vin de la Côte-Roannaise se marieront parfaitement avec un morceau de saucisson sec. Essayez aussi un vin rosé de Tavel avec une tranche de jambon sec. Pour plus d’originalité, goûtez aussi les vins rouges du Jura issus des cépages Poulsard et Trousseau.

     

    Quel vin avec la charcuterie cuite ?

    Par rapport à la charcuterie crue, la charcuterie cuite est plus aromatisée et grasse. On s’orientera sur des vins rouges plus charpentés, c’est à dire avec plus de corps et de tannins. Sur des rillettes ou des pâtés, proposez un vin rouge comme un Saumur Champigny légèrement tannique, à base de Cabernet franc, qui saura parfaitement balancer l’excédent de gras des rillettes. Un Cru du Beaujolais comme un Juliénas, un Moulin-à-Vent ou bien un Beaujolais Village plus structuré qu’un vin primeur conviendra très bien sur ce type de charcuterie.

     

     

     

     

    Vins et Foie gras

     

    Un seul conseil, prenez grand soin dans le choix de votre foie gras, il devra être de couleur rose ou beige pâle, ferme au toucher et sans tâches brunes. Optez pour un foie gras de canard plus goûteux et moins cher que le foie d’oie. Le foie gras est bien évidemment le produit des fêtes de fins d’années mais on peut le déguster tout au long de l’année avec grand plaisir. On le trouve cuisiné de différentes manières et accorder un vin n’est pas toujours chose simple ! Vous penserez sans doute aux vins naturellement doux tels que les vins de Sauternes ou de Jurançon, mais soyez original, proposez des vins rouges.

     

    Quel vin avec le foie gras en bocal ?

    Moins fondant qu’un foie gras mi-cuit, le foie gras en bocal sera favorisé par des accords privilégiant le gras avec des vins blancs moelleux ou liquoreux. Toutefois, veillez à ne pas trop abuser des sucres en début de repas ! Servez un verre d’accompagnement et réservez vous pour la suite du repas.

     

    Quel vin avec le foie gras mi-cuit ?

    Eviter les accords avec les vins trop pâteux comme certains Sauternes, visez plutôt des vins plus frais comme un Jurançon doux, un Coteaux-du-Layon dont le cépage le chenin blanc apporte fraîcheur et même certains mousseux comme un Moscato d’Asti qui iront à merveille avec un foie gras. Amusez-vous avec un vin rouge pour un accord balancé entre tannins et fondant du foie gras. Servez tout naturellement un Madiran, un Corbières ou encore un vin du médoc comme un Saint-Julien dans leurs premières années.

     

    Quel vin avec un foie gras poêlé ?

    Le foie doit-être saisi sur une face et caramélisé. Il doit rester onctueux à cœur. Le vin choisi devra donc être d’une certaine complexité aromatique pour contre balancer le gras impliqué par la cuisson. Sur ce type d’accord met vin, amusez-vous en présentant aussi bien un vin effervescent qu’un vin tranquille. Misez sur un accord tonique entre les bulles d’une blanquette de Limoux et le gras du foie gras. Les vins rouges tanniques ont aussi leur place, on aura alors un accord par contraste tanins/gras. Optez pour des vins rouges comme une Côte-Rôtie, un Saint-Joseph ou un Faugères.

     

     

     

     

    Vins et Fruits de mer

     

     

    Il n’est souvent pas si simple d’accorder les fruits de mer. Le goût iodé puissant des coquillages et des crustacés peut gâcher un vin. Il faudra choisir des vins blancs suffisamment nerveux donc assez puissants et dotés d’une belle acidité.

     

    Quel vin avec les coquillages : coquilles Saint-Jacques, huîtres, moules, oursins ?

    - Sur des huîtres : Les huîtres crues ont un goût très fin qu’il ne faudra surtout pas masquer par des vins blancs trop boisés ou puissants. Les vins blancs choisis devront être secs, aromatiques et d’une certaine minéralité en bouche. Sélectionnez des appellations comme Muscadet, Chablis ou encore Riesling voire même un Champagne extra-brut.

     

    - Sur des moules marinières, proposez des vins blancs légers et expressif au nez tels qu’un Pinot Blanc d’Alsace ou un Edelzwicker fruité et aromatique ainsi que des vins blancs de Provence comme un Coteaux d’Aix en Provence ou un Coteaux Varois.

     

    - Avec des coquilles Saint-Jacques à la chair plus sucrée et moelleuse, on s’orientera sur des vins blancs plus amples et complexes tels qu’un Condrieu, un Puligny-Montrachet, une Palette ou encore un Meursault.

     

    - Avec des oursins : Le caractère iodé prononcé des oursins appelle des vins blancs secs et dotés d’une bonne acidité et d’une certaine minéralité en bouche, on pense à des vins blancs du Val de Loire qui iront parfaitement tels que les appellations Savennières, Chinon, Sancerre ou encore Pouilly-Fumé.

     

     

    Quel vin avec les crustacés : tourteaux, langoustines, crevettes, homards, langoustes, écrevisses ?

    Les crustacés à la chair fine, plus ou moins dense, permettent de nombreux mariages avec le vin. On pourra accorder des vins rouges légers comme un Irancy, un Pinot noir d’Alsace ou encore un vin d’Anjou, avec des crustacés accompagnés de sauces. L’idéal reste encore les vins blancs à la fois puissants et délicats. Vous choisirez votre vin en fonction du type de préparation à savoir cru ou cuit. On retiendra les accords suivants : Pacherenc-du-Vic-Bilh sec et écrevisses à la gasconne, Langouste et Châteauneuf-du-Pape Blanc ou encore Homard à l’Américaine et Alsace blanc en vendanges tardives.

     

     

     

     

    Vins et Poissons

     

     

    Les alliances mets vins autour du poisson se feront majoritairement avec un vin blanc. En effet, le poisson est riche en protéines qui fondent l’acidité des vins blancs. A la différence des protéines de la viande, celles du poisson ne peuvent adoucir les tanins du vin rouge. Dans le choix du vin, on tiendra compte de l’origine du poisson, s’il est d’eau douce ou de mer et bien sûr du type de préparation (cru, fumé, frit, poêlé, rôti ou encore bien grillé). On réservera les vins rouges pour des poissons cuisinés en sauce à base de vin comme un Cabillaud sauce vigneronne avec un vin rouge de Loire comme un Chinon.

     

     

    Quel vin avec le poisson cru et le poisson fumé ?

    Le poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme des chablis 1er cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien.

     

     

    Quel vin avec les poissons cuisinés ?

    Le poisson peut-être cuisiné de différentes manières. Le nombre d’accords mets vins est presque illimité.

     

    Sur des grillades ou des poissons frits, on servira des vins blancs suffisamment aromatiques et suaves tels que les vins de Provence comme Cassis ou Côtes de Provence ou encore des vins blancs de la rive gauche à Bordeaux comme des Graves. Un merlan frit à la chair fondante et à la peau craquante se mariera bien avec un vin blanc du Languedoc, assez fringuant, comme un Picpoul-du-Pinet, pour un accord par complémentarité acidité/gras.

     

    Sur des poissons en sauce, Il est préférable de servir des vins suffisamment gras pour faire écho à la douceur du plat. On s’orientera vers des vins de Bourgogne tels que Meursault ou encore Beaune 1er cru ou des vins blancs du Bordelais légèrement boisés tels qu’un Bordeaux Supérieur, un vin de Pessac-Léognan ou de Graves.

     

    Sur les poissons d’eau douce, à la chair plus délicate et à la saveur plus fine, le choix du vin est particulièrement important. Privilégiez des vins blancs droits et typés qui rehausseront le goût du plat. Optez pour des appellations comme Savennières et Anjou blanc Vieilles vignes en Val de Loire ou Chassagne-Montrachet et Corton-Charlemagne en Bourgogne.

     

     

     

     

    Vins et Viandes

     

     

    La manière de présenter et préparer la viande va influencer la texture du tissu animal, l’odeur, la couleur et la teneur en graisse. Les types et le degré de cuisson de même que la nature de la coupe, fine ou épaisse vont également générer une palette de sensations tactiles, thermiques et aromatiques. Ces critères de préparation sont déterminants dans le choix des vins. Ce choix devra aussi tenir compte des sauces d’accompagnement : un vin charpenté ou un vin fin fruité n’accompagnera pas une même sauce (épicée ou légère et acidulée).

     

     

    Quel vin avec la viande de bœuf ?

    Les viandes juteuses nécessitent des vins rouges fruités aux tanins assez puissants comme de jeunes Médocs. Les viandes cuites longuement appellent des vins un peu plus vieux et patinés, c’est à dire avec des tanins soyeux en bouche comme certains Hermitage ou un Châteauneuf-du-Pape . Plus le morceau de viande est épais et plus le fait de devoir mâcher longtemps appelle un vin de bonne structure tannique tel que des appellations comme Corton ou Pommard en Bourgogne.

    Sur un tartare de boeuf, servez des vins rouges de texture souples et fruité tels qu’un Côtes du Vivarais, un Saint Nicolas de Bourgueil ou un vin d’Anjou village Brissac.

     

    Sur de la viande grillée, préférez des vins rouges à la structure dense et veloutée comme des Beaujolais Village, un Crozes-Hermitage et encore un Chinon.

     

    Sur un rôti, privilégié les vins rouges charnus et épicés comme des vins de Bordeaux : Pauillac, Fronsac ou encore des vins de la vallée du Rhône tel un Saint-Joseph.

     

    Sur des plats mijotés comme un bœuf Bourguignon, présentez des vins séduisants aux tanins fondus comme un Mercurey, un Fitou ou encore un vin de Saint-Emilion.

     

    Dans le choix du vin, tenez compte de l’accompagnement et en particulier de la sauce qui apporte plus ou moins d’onctuosité ou de force au plat. Les sauces d’aujourd’hui ne doivent ni masquer, ni dominer le produit, elles doivent le sublimer en étant un révélateur : légèreté et subtilité du mariage des ingrédients avec le met principal.

     

     

    Quel vin avec le veau ?

    Le veau a une chair plus fondante en bouche que le bœuf. Pour s’accorder sur cette viande, le vin s’il est blanc devra être gras, rond et riche comme un Fixin, un Graves ou encore un Viognier de la vallée du Rhône. N’hésitez pas à présentez des vins rosés puissants et aromatiques tels que le Tavel ou un Cabernet D’Anjou. Si vous optez pour des vins rouges, ils devront être légers, aromatiques et fins mais pas tanniques ! Des vins tels que le Pinot noir d’Alsace, un Moulis-en-Médoc ou bien des vins rouges de Provence sur des appellations comme un Coteaux-Varois-en-Provence ou un Côtes-de-Provence sont les bienvenus. Essayer une blanquette de veau avec un Alsace Pinot gris. Accompagner des escalopes de veau panées avec un vin de la vallée du Rhône méridionale comme un Lirac.

     

     

    Quel vin avec le porc ?

    La viande de porc se prête à de multiples préparations en passant par la charcuterie jusqu’au plats cuisinés les plus savoureux. Elle épouse sauces et garnitures et s’en imprègne ! Le porc n’est pas difficile, tous les types de vins iront avec et même certains blancs. Servez un Savennières blanc ou un Bourgogne Aligoté qui sont des vins légers et fruités sur des filets mignons à la crème. Sur des côtes de porc grillées, proposez des vins rouges simples du type Bordeaux supérieur sur des tanins charnus pour balancer la sécheresse de la viande. Avec un rôti de porc froid, optez pour des vins fruités et tendres comme les vins du Beaujolais tels que Fleurie, Chiroubles ou encore Saint-Amour. Pour marier un vin avec un petit salé aux lentilles dont le salé et le goût des lentilles sont assez fort, il conviendra d’accorder des vins suffisamment riches avec une certaine matière tels que Bourgueil ou bien Morgon.

     

     

    Quel vin avec le lapin ?

    La viande de lapin a plutôt une chair fade mais tendre. Le lapin se prête à de nombreuses préparations comme les pâtés, les grillades ou encore des recettes accompagnées de sauce. On privilégiera des vins rouges assez ronds et veloutés pour balancer la fadeur du lapin, la sauce jouera aussi un grand rôle dans l’accord mets-vins. Le choix des vins est large, Bourgogne, Val de Loire, Sud-Ouest ou Provence. Sur un lapin au pruneau, optez pour un vin rouge suffisamment évolué et puissant pour accompagner les pruneaux à la saveur prononcée comme un Côte du Roussillon ou un vin des Baux de Provence. Sur un lapin à la moutarde, servez des vins rouges comme un Bourgueil ou encore un Montagny, vins fruités et friands qui équilibreront la note acidulée de la moutarde tout en dévoilant leur fruité.

     

     

     

     

    Vins et Volailles

     

     

     

     

    Poulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi.

     

    Quel vin avec les volailles rôties ?

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne.

     

    Quel vin avec les volailles braisées ?

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

     

    Quel vin avec les volailles mijotées ?

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

     

    Quel vin avec le canard ?

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes.

     

     

     

    Vins et Gibiers

     

     

    Les gibiers qu’ils soient à plumes comme le canard, le faisan, la bécasse ou la caille ou à poils comme un chevreuil, une biche, un sanglier ou encore le lièvre annoncent les repas d’automne et les fêtes de fin d’années. Leur goût est fort. Il faut donc les accompagner dignement de vins puissants et d’un certain âge. Ils appellent de grands vins rouges de garde.

     

     

    Quel vin avec le gibier à poil : chevreuil, sanglier

    En ce qui concerne le gros gibier à poil, il faut les servir avec des vins encore vifs et d’une belle structure tannique comme des vins rouges de Bordeaux rive droite tels que Fronsac, des grands vins rouges de la Côte de Nuits tels que Gevrey-Chambertin, Richebourg ou encore certains vins rouges du Sud structurés et capiteux comme ceux de Provence ou de Corse, un Coteaux Varois, un Bandol ou encore un Patrimonio.

     

     

    Quel vin avec le lièvre ?

    La viande de lièvre est délicate et parfumée, il faudra l’accompagner de vins fins et racés. Pensez à des appellations comme Banyuls en Languedoc-Roussillon, Châteauneuf-du-Pape dans la vallée du Rhône méridionale ou encore Croze-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale. Les accords à découvrir : Le lièvre à la broche avec un Patrimonio rouge, le lièvre à la Royale et un Corton.

     

     

    Quel vin avec le gibier à plumes peu goûteux : faisan, caille, bécasse ?

    Sur des gibiers à plumes peu goûteux comme le faisan ou la caille, optez pour des vins rouges fins, aux tanins déjà bien fondus comme ceux de Vosne-Romanée ou de Châteauneuf-du-Pape. On aimera le faisan Souvaroff (faisan rôti fourré d’une farce aux truffes et au foie gras) avec un Côte-rôtie, la puissance aromatique du vin faisant résonnance avec celle du plat. On aimera les cailles rôties aux petits pois et aux lardons accompagnées d’un vin rouge de la vallée du Rhône méridionale tel un Gigondas de quelques années.

     

     

    Quel vin avec le gibier à plumes très odorants : perdreau, canard ?

    A l’inverse sur du gibier à plumes comme un perdreau qui sera plus odorant, accompagnez-le de vins rouges charpentés, puissants et riches en arômes tels que Hermitage, Minervois et Madiran ou pourquoi pas un Pommard de Bourgogne à base de cépage Pinot noir. Sur du canard, servez des vins rouges de caractère du Languedoc tels que Pic-Saint-Loup ou encore un savoureux Médoc comme des Saint-Julien ou des Margaux.

     

     

     

    Vins et Fromages

     

     

    La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume. Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou… ?

    On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc simple, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Reuilly, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert... ?

    Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque... ?

    Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin. Pensez aussi aux bières de caractère et pourquoi pas à une eau-de-vie de type marc de Bourgogne.

     

    Quel vin aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-Nectaire, Tomme de Savoie... ?

    Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté... ?

    Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Bleu de Bresse, Fourmes d’Ambert, Roquefort...?

    La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

     

    Quel vin avec les fromages de chèvre ?

    Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.

    Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un coteau–du-Giennois, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.

    Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur.

     

     

     

    Vins et Desserts

     

     

     

     

    Les types de desserts sont nombreux ; glaces, tartes aux fruits, desserts chocolatés, aux cafés, crèmes et autres mousses… Ils appellent généralement des vins rouges ou blancs d’évolution différente. Les desserts sont sucrés par nature, un accord par similitude est à rechercher et une certaine harmonie peut être obtenue avec des vins moelleux. Ne perdons pas de vue que pour un équilibre parfait, les accords par complémentarité acidité/sucre fonctionnent aussi à merveille !

     

    Quel vin avec les desserts à base de fruits frais ?

    Sur des salades de fruits frais, les vins doux naturels à base du cépage Muscat sont privilégiés car ils apportent une vaste palette aromatique de fruits en passant des fruits exotiques aux notes d’abricots ou encore de raisins frais. Ce type de vin apportera une sensation de douceur à la fraîcheur acidulée de la salade de fruits. Pensez aux Muscats du Cap Corse ou encore aux Muscats de Beaumes de Venise. Le Champagne sera parfait, également.

    Les tartes à pâte feuilletée ou brisée, sorties du four sont toujours croustillantes et goûteuses. Les tartes aux fruits rouges, telles que framboise, fraise ou encore celles aux petites baies noires comme les myrtilles demandent surtout des vins rouges sucrés c’est à dire que leur fermentation a été stoppée soit par le froid ou par un ajout massif de SO2. Les vins sont alors enrichis en arômes proches du fruit, on parle alors d’arômes primaires. On peut citer des vins d’appellations comme Maury ou Banyuls. On favorisera les vins élevés en milieu réducteur c’est à dire à l’abri de l’air pour une meilleure restitution des petits arômes de fruits rouges pour un accord ton sur ton magique. Le Champagne rosé a également toute sa place.

     

    Quel vin avec les tartes à base de fruits jaunes ou blancs ?

    Pour les tartes aux fruits jaunes ou blancs, telles qu’abricot, pommes ou encore mirabelle, on choisira plutôt des vins blancs moelleux du Val de Loire tels que le Coteaux du Layon ou le Bonnezeaux, un Champgne Grand CRu ou Premier CRu, des vendanges tardives alsaciennes ou encore du Sud-ouest comme un Bergerac moelleux ou encore un Saussignac.

     

    Quel vin avec un dessert chocolaté et un dessert au café ?

    L’amertume du chocolat pose un problème, tout en étant voulue, et ne doit pas s’imposer !

    Un grand Champagne rosé fera merveille. Les vins devront être suffisamment puissants et riches. Les vins doux naturels rouges seront aussi es plus adaptés. Optez donc pour un Maury, un Banyuls et un Rasteau. Sur des desserts au café, servez des vins doux naturels élevés sous milieu oxydatif, qui évoluent vers des notes fruitées, puis miel, torréfaction, café et rancio (noix).

     

    Quel vin avec les glaces ?

    Pour choisir le vin, on se basera sur les parfums du dessert glacé. Sur une glace ou un sorbet aux fruits rouges on servira un vin doux naturel rouge comme un Maury. Sur des glaces aux parfums plus exotiques tels que mangue ou abricot, on pensera à des vins liquoreux comme un Sauternes ou encore une Sélection de Grains Nobles d’Alsace.

    Vous l’aurez bien compris, la variété des desserts est importante mais vous proposerez presque toujours des accords mets vins intéressants avec des vins doux naturels ou des vins liquoreux.

     

     

     

    Sur ideevins.com, l’accord idéal des Vins et des mets

     

    Idéevins vous conseille pour vos accords mets et vins. Quel vin, quelle recette ?

    Idéevins vous accompagne dans le choix du vin ou de la recette de cuisine idéale.

    Quel vin boire, choisir, servir ?

    Découvrez les conseils et les accords mets vins :

     

    Il y actuellement 5044 accords mets et vins

    et 2774 plats dans idéevins.com

     

     

     

    A chaque plat, ses vins

     

     

    À l’apéritif

    Champagne (et Crémants de Saumur, d’Alsace…), Sauternes, vins doux naturels et la plupart des vins blancs secs ou moelleux.

     

     

     

     

    Les entrées

    - Asperges : un Muscat d’Alsace.

    - Artichaut : un rosé sec d’Anjou.

    - Avocat : des blancs secs (Graves, Quincy, Touraine), voire moelleux (demi-secs de Loire).

    - Caviar : Corton-Charlemagne, Champagne, Pouilly-Fumé.

    - Choucroute : Riesling ou Tokay d’Alsace.

    - Escargots : un Bourgogne, rouge ou blanc.

    - Foie gras : Champagne rosé ou grand millésime, assez vineux, Gewurztraminer et Tokay Vendanges tardives avec un foie d’oie alsacien, Barsac ou Sauternes avec un foie de canard du Sud-Ouest.

    - Jambon de Parme ou de San Daniele : blancs secs (Pouilly-Fuissé) ; essayez aussi des blancs moelleux (Loire, Alsace).

    - Œufs : des rouges légers (Beaujolais…), voire un Clairet de Bordeaux.

    - Pâtes, sauce à la crème : blancs secs de Bourgogne ou des Graves.

    - Pâtes, sauce tomate : un CDR-Villages.

    - Pâtés et terrines : des vins assez solides comme un cru du Beaujolais (Juliénas, Morgon…), un Madiran, un Chinon, un Coteaux-du-Languedoc, un Moulis…

    - Potages : un Champagne rosé, un Coteaux-d’Aix blanc ou des rouges frais.

    - Quiche : un Tokay Pinot Gris jeune, des rouges légers (Beaujolais, Loire, Jura, Bergerac…) ou des demi-secs de Loire et du Sud-Ouest.

    - Paella : un Bandol rouge, un Corbières ou un CDR-Villages. Sinon, les rosés, avec une priorité pour les plus parfumés comme ceux de Provence, du Languedoc ou un Clairet de Bordeaux.

    - Saumon fumé : Pouilly-Fumé, Champagne.

    - Terrines de légumes : vins blancs de Loire.

     

     

     

     

    Les fruits de mer et les crustacés

    - Coquillages : Muscadet ou Entre-Deux-Mers.

    - Coquilles Saint-Jacques : soit un blanc sec (Graves, Pouilly-Fuissé, Chablis), soit un blanc moelleux si elles sont à la crème.

    - Crevettes : la plupart des blancs, et surtout ceux d’Alsace.

    - Cuisses de grenouilles : un blanc rond, fruité comme un Graves, un Mâcon, un Côtes-du-Rhône ou un Touraine.

    - Écrevisses : un Pouilly-Fumé ou un Chablis.

    - Homard : des vins suaves et parfumés comme les Meursault, Chablis Grands Crus, Châteauneuf-du-Pape ou Pinot Gris, et les grandes cuvées de Champagne.

    - Huîtres et moules : Sylvaner, Muscadet, Entre-Deux-Mers…

     

     

     

     

    Les poissons

    - Bouillabaisse : des blancs (Cassis, Bandol, Côtes-de-Provence), un rosé ample et fruité.

    - Poissons grillés : des vins blancs secs (Anjou, Mâcon, Pinot blanc, Côtes-de-Provence, Entre-Deux-Mers…).

    - Poissons en sauce ou à la crème : des vins blancs puissants (Meursault, Pernand-Vergelesses, Pessac-Léognan, Tokay), voire liquoreux.

    - Poissons de rivière : des vins blancs relativement secs comme le Sancerre, un Apremont, un Chassagne-Montrachet ou un Riesling. Avec la lamproie, du Sauternes. Sinon, Champagne.

    - Sardines fraîches : un blanc très sec et très frais (Sancerre, Muscadet, Abymes, Gaillac, Entre-Deux-Mers…).

    - Saumon grillé : des vins blancs puissants (Pouilly-Fuissé, Chablis, Montrachet).

     

    Les viandes blanches

    - Brochettes et côtelettes d’agneau : la plupart des vins rouges, avec une préférence pour les Bordeaux relativement souples ou des vins très parfumés (Corse, Bourgueil…).

    - Côtes, escalopes et ris de veau : des rouges légers comme les vins du Beaujolais, un Sancerre rouge, voire un Graves. Sinon, des blancs denses et parfumés (Alsace, Pernand-Vergelesses, Vouvray).

    - Côtes, escalopes et ris de veau à la crème : un Puligny-Montrachet, un Châteauneuf-du-Pape blanc, un Coteaux-du-Layon jeune.

    - Curry d’agneau : un vin blanc onctueux et épicé comme le Gewurztraminer, ou un Condrieu.

    - Gigot d’agneau : des Bordeaux tanniques (Médoc, Pessac-Léognan), un Saumur-Champigny, un Chinon ou un Chambertin.

    - Jambon, côtes et rôti de porc : des rouges légers (Beaujolais) ou plus ronds (Saumur, Touraine, Côtes-de-Bourg, Gaillac), et des blancs complexes (Côtes-du-Jura, Condrieu, Pouilly-Fumé, Chablis Premiers Crus).

    - Rognons : des vins riches, rouges (Volnay, Saint-Émilion) ou blancs (Jura, Quincy) selon leur préparation.

     

    Les viandes rouges

    - Bœuf bourguignon ou pot-au-feu : le même vin rouge que celui employé pour la cuisson, et tout particulièrement un Bourgogne puissant (Pommard, Mercurey), un Gigondas, un Minervois ou un Bandol.

    - Bœuf rôti : la plupart des vins rouges assez corsés et tanniques, les Bordeaux relativement jeunes, les Bourgogne (Auxey-Duresses, Santenay), ceux de la vallée du Rhône (CDR-Visan), ceux de la Loire (Chinon)…

     

    Les volailles et le gibier

    - Canard : des vins puissants et parfumés comme un Hermitage, un Châteauneuf-du-Pape, un Gevrey-Chambertin ou un Pauillac.

    - Confit de canard : des vins corsés (Madiran, Cahors, Saint-Émilion, Corbières, Corton).

    - Gibier à plume : des rouges corsés (Pommard, Hermitage, Moulin-à-Vent, Bandol, Cahors, Pauillac, Saint-Émilion, Châteauneuf-du-Pape…) ou Ven­danges Tardives et Sauternes.

    - Gibier à poil : des rouges encore plus puissants (Côte-Rôtie, Bandol, Saint-Estèphe).

    - Oie : soit un vin blanc légèrement moelleux (Anjou…), soit des rouges frais et légers (Beaujolais, Touraine…). Si c’est une oie farcie, un Margaux ou un Côte-de-Beaune.

    - Poulet à la crème : des blancs demi-secs ou moelleux de Loire, dess blancs secs puissants et ronds (Pessac-Léognan, Meursault)

     

    Les fromages

    - Fondue au fromage : des vins blancs de montagne (Savoie, Jurançon).

    - Fromages de chèvre : un Sancerre ou un Anjou demi-sec.

    - Fromages à pâte sèche : des blancs secs de montagne ou légèrement moelleux.

    - Fromages doux à pâte molle : des rouges légers et fruités (Beaujolais) et des blancs parfumés (Alsace, Sancerre, Pacherenc-du-Vic-Bihl).

    - Fromages forts à pâte molle : vins blancs secs ou demi-secs (Anjou, Gewurztraminer, Tokay, Châteauneuf-du-Pape, Saint-Joseph…).

    - Fromages persillés : des grands vins blancs moelleux et doux d’Alsace (Gewurztraminer Vendanges Tardives), de la Loire (Quarts-de-Chaume) et de Bordeaux (Sauternes).

     

    Les desserts

    - Avec la plupart des desserts (à l’exception des fruits et des glaces), les vins doux ou liquoreux (Sauternes, Quarts-de-Chaume ou Vendanges Tardives d’Alsace).

    - Tartes aux fruits, babas : Champagne et des blancs demi-secs de Loire, d’Alsace ou du Sud-Ouest.

    - Gâteaux au chocolat : un Banyuls, un Rasteau, une grande cuvée rosée de Champagne.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L’Alsace

    L’Alsace est l’exemple caractéristique des grandes régions vinicoles et gastronomiques françaises où le mariage des vins et des mets peut surprendre le plus. Bien sûr, on connaît les spécialités du pays, les choucroutes, les fromages, les charcuteries ou le kouglof, et l’intensité aromatique des grands crus, alliant finesse et richesse en bouche. On se doute bien qu’un vin d’Alsace se déguste aussi avec des crustacés ou des fruits de mer mais on oublie parfois l’extraordinaire osmose d’un Muscat avec des asperges, par exemple.

    Les vins peuvent se boire pratiquement tout au cours d’un repas. Sur la choucroute (Riesling), avec une sole meunière (l’Alsace est riche également de poissons de rivière), avec des crustacés. Plus original, le fameux “poulet au Riesling”, une blanquette de veau à l’ancienne. La puissance de son bouquet et sa persistance aromatique en bouche place le Gewurztraminer comme un apéritif idéal. Il est superbe (comme le Tokay Pinot Gris) avec un pâté en croûte ou une terrine de foies blonds, ainsi que sur la tarte flambée. Les Vendanges Tardives se savourent sur un foie gras d’oie d’Alsace, au naturel ou en brioche, et sur des fromages forts comme le maroilles, le munster ou le roquefort.

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    7 VIGNES
    P. ARNOLD
    BECK/REMPART
    BESTHEIM
    GRESSER
    Georges KLEIN
    G. METZ
    REINHART
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    VIELWEBER
    ZOELLER
    Jean-Louis KAMM
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM
    HAEGI
    HAULLER
    D. PETERMANN
    Lucien SCHIRMER
    BAUMANN ZIRGEL
    Pierre FRICK
    André HARTMANN
    BECKER
    (Claude BERGER)
    C. BLEGER
    DUSSOURT
    R. FALLER
    FREY-SOHLER
    TOKAY PINOT BLANC
    Ch.et Dom. FREY
    Cave HUNAWIHR
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    RUHLMANN-SCHUTZ
    SCHLÉRET
    Aline et Rémy SIMON
    Edmond RENTZ
    GILG
    P. SCHAEFFER
    SCHLUMBERGER
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM
    Jacques ILTIS
    Ch. et Dom. FREY
    Pierre FRICK (PB)
    André HARTMANN (PN)
    HUBER et BLEGER
    Georges KLEIN
    Aline et Rémy SIMON
    STOEFFLER
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch.et Dom. FREY
    GRESSER
    HAEGI
    HAULLER
    Jacques ILTIS
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    ZOELLER
    BROBECKER
    Fernand ENGEL
    René FLECK



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Edgar SCHALLER
    Victor HERTZ
    (DOPFF ET IRION)
    Château d'ORSCHWIHR
    SAINT REMY
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER*
    (Damien KELHETTER)
    KLINGENFUS
    (H. REYSER*)
    FACKER-ACKERMANN
    GSELL
    HAEGELIN
    J. et C. LINDENLAUB
    TOKAY PINOT BLANC
    Cave KAES (Muscat)*
    CAVE PFAFFENHEIM
    HALBEISEN (Muscat)
    KIRSCHNER
    André ANCEL
    (2 LUNES)
    STINTZI*
    CREMANTS PINOT NOIR
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    (Charles BAUR)
    (BLANCK)
    (KOESTEL)
    Maurice SCHOECH*
    GEWURTZTRAMINER
    (Léon BOESCH)
    TOKAY PINOT BLANC
    (Jean BUTTERLIN)
    CREMANTS PINOT NOIR
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu