Avertir le modérateur

  • TROIS MUSCADETS DE REERENCE ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

    qdhsgf

    Michel MORILLEAU

    Michel MORILLEAU

    (MUSCADET)

    Prieuré royal Saint-Laurent
    44650 Legé
    Téléphone :02 40 26 60 95
    Télécopie : 02 40 26 63 65
    Email : m.morilleau@yahoo.fr

    Classé 1er Grand Vin, et de loin. La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 18 ha.
    Pour ce vigneron passionné et talentueux, “le millésime 2015 sera encore très bon, faiblerendement une fois de plus 20 hl/ ha de moyenne en Muscadet et Chardonnay. Fermentationsalcooliques terminées en douceur, sauf pour les fûts de Chardonnay Exception. Le Gros Plant sera de qualité habituelle.”
    Formidable Muscadet Olympus 2004, avec des notes minérales, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale; un Vin qui mérite une cuisine raffinée comme des huîtres chaudes à la sauce safranée ou des brochettes de lotte au lard fumé.
    Superbe Muscadet Côtes-de-Grand-Lieu sur lie 2010, au nez subtil, d'une belle persistancearomatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, un Vin harmonieux, de belle évolution, parfait sur un poulet au sel ou des escalopes de saumon à l'oseille.
    Le Gros-Plant blanc Prieuré Royal Vieilles Vignes 2014, toujours très bien équilibré en acidité, aunez de fleurs blanches et d’agrumes, est vivace et persistant, très plaisant en finale.

     


    Earl POIRON-DABINMUSCADET Earl POIRON-DABIN

    Earl POIRON-DABIN

    (MUSCADET)
    Jean-Michel et Laurent Poiron
    L’Enclos-Chantegrolle
    44690 Château-Thébaud
    Téléphone :02 40 06 56 42 et 02 40 06 51 43
    Télécopie : 02 40 06 58 02
    Email : dom.poiron@wanadoo.fr
    Site : www.muscadet-poiron.com

    Vignerons de père en fils depuis 1858. Le domaine est regroupé le long de la rivière Maine avant qu’elle ne se jette dans la rivière Sèvre. Les deux frères, Laurent et Jean-Michel, exploitent 70 ha de vignes avec une variété de 10 cépages qui surprennent par leur expression.
    Pour Laurent Poiron, “ce 2015 est un vrai bonheur, aromatique, gros potentiel. Ventes en 2016 : les Muscadets 2014 et 2015, le millésime 2013 en fûts et des 2010 et 2009. Médailles d'Or à Angers, Feminalise à Beaune et à Mâcon pour le Muscadet 2011. La nouveauté : le Berligo rouge 2014.”
    Exceptionnel Muscadet Cru Château Thébaud 2010 (Appellation communale), issu des meilleursterroirs, caractérisés par leur sous-sol de granite schisteux d’une rare qualité à la fois très drainant et capable de conserver l’humidité suffisante à la croissance sans stress de la vigne. Des élevages sur lieslongs de 7 ans permettent de développer la matière et les caractères si spécifiques, le tout donnant cevin tout en délicatesse, ample et distingué, tout en vivacité, de bouche fruitée et persistante, aux arômescomplexes de fleurs blanches et d’agrumes, avec ce côté de fumé spécifique au palais, à prévoir sur des coquilles Saint-Jacques à la nantaise ou un homard breton. Le Muscadet Sèvre et Maine sur Lie Vieilles vignes 2014, médaille d’Or au Concours Ligers 2015, développe une bouche très subtile avec des nuances de noix fraîche et de pomme, tout en parfums. 
    Il y a aussi L’Excel Extra Brut, une belle réussite, aux connotations d’amande et des nuances de lis et de citronnelle, de mousse friande et tout en subtilité, et la Perle de Séduction, “méthode dite Ancestrale, qui fleure bon son Pinot Gris, d’une couleur très délicate, un vin pétillant avec une Perle très fine, une robe légère et des arômes subtils defruits exotiques qui développent au palais beaucoup d’élégance.

    Domaine de la TOURLAUDIÈRE

    Domaine de la TOURLAUDIÈRE

    (MUSCADET)
    Earl Petiteau-Gaubert - Roland, Jeanine et Romain Petiteau
    174, rue de Bonne-Fontaine
    44330 Vallet
    Téléphone :02 40 36 24 86 et 06 89 73 87 47
    Télécopie : 02 40 36 29 72
    Email : vigneron@tourlaudiere.com
    Site : www.tourlaudiere.com

    Roland a vinifié sa première récolte en 1976, un
    fameux millésime obtenu après une formation
    de technicien en viticulture oenologie au Château de la Tour Blanche, dans le Sauternais. Jeanine a fait ses débuts de viticultrice avec le millésime 1982, après avoir effectué la même formation à l'Oisellerie à Angoulême. En 1984, ils ont réuni, sous le nom de Petiteau-Gaubert, des terroirs et des vignes issus d'un patrimoine familial, datant du XVIIe siècle. Le domaine est cultivé selon le cahier des charges Terra Vitis depuis 2004. L'observation, la réflexion et les choix agronomiques permettent d'aller dans le
    sens d'une agriculture durable, et de récolter des raisins de qualité. Leur fils Romain a rejoint le domaine depuis trois ans et a repris les rênes depuis janvier 2015.
    Beau Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie cuvée Domaine de la Tourlaudière 2014, au nez subtil où dominent les fruits frais et le tilleul, unecuvée qui associe une élégance certaine à une rondeur en bouche séduisante. Très agréable Muscadet Sèvre-et-Maine Clos de l’Arzillier, issu de vignes plantées entre 1945 et 1950, sur des terroirs de gneiss recouverts de 50 cm de limons fins et d'argiles, d’une belle harmonie, tout en fruits et finesse, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche parfumée et franche. Le Pinot Gris, mêlant finesse et persistance, est un vin très agréable pour sa fraîcheur et son fruit, et l’excellent Pinot Gris moelleux, tendre et finement acidulé.

     

  • CÔTE DE BEAUNE : ici, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient des vins rouges de grande réputation

    LA CÔTE DE BEAUNE
     

    Sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le coteau des Maranges, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient les vins rouges de grande réputation. Dès le début du XIIe siècle, les abbés de Cîteaux créèrent des celliers à Meursault et à Aloxe-Corton. Plus tard, les évêques et les chanoines, puis les ducs de Bourgogne ont joué un rôle décisif grâce notamment aux relations diplomatiques qu’ils entretenaient avec la chrétienté et avec les princes d’Occident.

    Sur les 4 800 ha que compte le vignoble, on récolte 25 millions de bouteilles répartis en deux tiers de vins rouges et un tiers de vins blancs. Des terrains de silice et argilo-calcaires pour les rouges, de calcaire marneux ou de marnes calcaires pour les blancs.

     

    Les terroirs bourguignons

    Le vignoble s’étale sur les reliefs de la bordure ouest du fossé tectonique de la Bresse, occupant les premières pentes bien exposées à l’est, à une altitude modérée de 200 à 400 m sur les terrains sédimentaires de la couverture mésozoïque souvent faillés et basculés comme le Mâconnais, le Chalonnais et la Côte jusqu’à Dijon, la Côte représentant le sommet de la hiérarchie des Grands Crus.

     

    L’architecture et la morphologie de la Côte sont bien spécifiques pour deux raisons principales : la structure, jusqu’ici monoclinale, devient tabulaire, et la limite ­Jurassique-Tertiaire bressan est toujours un contact de faille à fort rejet vertical. Les chaînons ont disparu, et sont remplacés par des gradins de failles. Une côte ayant valeur d’abrupt de faille domine systématiquement la plaine bressane. Cette morphologie va influencer la disposition du vignoble : il sera souvent restreint au talus de pied de Côte. Le changement structural s’effectue au passage de la Dheune axée sur la bordure tectonique septentrionale du fossé de Blanzy. Les plateaux situés à l’ouest d’une ligne Dijon-Chagny forment deux gradins tectoniques.

     

    À l’ouest, le compartiment de “La Montagne” est le plus élevé (600 m) ; il est structurellement abaissé par rapport au Morvan et à la dépression marneuse liasique périphérique.

     

    À l’est, le compartiment de “l’Arrière-Côte” (400 m) est à son tour effondré par rapport au précédent. Sur la transversale de St-Romain-Meursault, les rejets verticaux sont de 120 m et 300 m. Le rejet de la bordure du fossé est plus difficile à apprécier. Cependant, à Meursault, les calcaires à faciès Rauracien, qui ont leur toit à 400 m sur le rebord du plateau, sont abaissés à 200 m dans le village. Encore ne s’agit-il que de l’une des fractures de bordures. Mais le rejet total peut atteindre sous la Bresse 1 700 m.

     

    La tranche du plateau occidental qui constitue la “Côte” peut être subdivisée en trois parties du sud au nord : la “Côte de Beaune”, la “Côte des Pierres”, la “Côte de Nuits”. Aux processus qui interviennent normalement dans la formation des sols de pente : altération de la roche mère, érosion, culluvionnement, dépôt d’éboulis, s’ajoutent les perturbations liées à l’action de l’homme : défrichement, défoncement, remontées de terre, apports allochtones.

    Il en résulte une grande variabilité des caractéristiques telles que profondeur, pierrosité, texture.

     

    L’implantation du vignoble répond à une nécessité d’ensoleillement maximum qui se trouve réalisée sur ce versant de direction générale N.N.E. - S.S.W. Quant à sa position sur le versant, elle s’échelonne souvent entre 220 et 320 m, parfois 370 m.

     

    Le cru se définit comme un produit émanant du sol, caractérisé par un bouquet original se maintenant à travers les vicissitudes climatiques. Au début du xviie siècle, la différenciation des vins est liée, non plus à la seule personnalité des propriétaires, princes ou moines, mais à l’origine géographique : c’est ainsi que les meilleurs vins étaient localisés près de Beaune en vue d’une consommation rapide et de Nuits pour leur aptitude à la garde. La notion de “climat” apparaît au milieu du XVIIIe siècle.

     

    À l’origine du cru se trouve l’association d’un sol, d’un micro-climat et d’une plante qui définissent des facteurs naturels. La pierrosité (pourcentage de cailloux et graviers) donne lieu à des observations de même type : très faible pour les appellations Bourgogne, elle présente deux phases distinctes pour les Grands Crus : 10 à 20 % par exemple à Corton et autour d’une moyenne de 35 % pour les autres. Le calcaire est toujours en quantité très faible dans les appellations Bourgogne, avec une exception pour un profil sableux, et présente deux phases pour les Grands Crus : 40 à 50 % essentiellement pour Corton, 10 à 20 % pour les autres. Ce sont les sols bruns ou bruns calcaires hydromorphes sur argiles ou cailloutis plio-quaternaires pour les appellations Bourgogne, les sols bruns calcaires sur marne ou calcaire marneux pour une partie des Grands Crus, les rendzines sur calcaires fissurés pour les autres. Dans la grande majorité, les profils en appellation “Grands Crus” et “Premiers Crus” se situent dans les unités de sols de versant sur matériaux en place.

     

    LES VINS QUI COMPTENT

     

    Jean-Pierre DICONNE

    Jean-Pierre DICONNE

    (AUXEY-DURESSES)

    Rue de la Velle
    21190 Auxey-Duresses
    Téléphone :03 80 21 25 60
    Télécopie : 03 80 21 26 80
    Email : contact@domaine-diconne.fr

    Une belle place dans le Classement avec, notamment, cet Auxey-Duresses Premier Cru Les Duresses rouge 2013, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet présent de prune, de groseille et de sous-bois, de très bonne évolution. Le 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, complexe, de belle matière, de bouche charpentée et ample. Le 2011 est très typé, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche, idéal avec une selle d'agneau aux petits légumes glacés ou un caneton froid aux agrumes.
    L'Auxey-Duresses Premier Cru Les Grands Champs rouge 2013, de jolie robe grenat sou- tenu, au nez intense et subtil à la fois (mûre, cerise, humus), a des tanins soyeux. Excellent Auxey-Duresses Vieilles Vignes blanc 2013, subtil au nez comme en bouche, de jolie robebrillante, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d’arômes, tout en harmonie comme cet Auxey-Duresses blanc Terres Folles, tout en fraîcheur aromatique, avec ces notes d’agrumes et d’acacia.
    Le Pommard rouge Les Vignots 2013. mêlant ampleur et rondeur, parfumé au nez comme en bouche, riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de cerise noire macérée et d’humus. Il y a aussi l’Auxey-Duresses blanc, de robe or clair avec de discrets refletsverts, qui allie richesse d’arômes et persistance, ample, aux connotations de fleurs et de grillé, et le Meursault Les Narvaux, charmeur, au nez de fruits frais et d’épices, un vin séduisant par sa richesse et sa finesse, tout en bouche.

     


    Domaine Michel PRUNIER et FilleAUXEY-DURESSES Domaine Michel PRUNIER et Fille

    Domaine Michel PRUNIER et Fille

    (AUXEY-DURESSES)

    18, route de Beaune
    21190 Auxey-Duresses
    Téléphone :03 80 21 21 05
    Télécopie : 03 80 21 64 73
    Email : domainemichelprunier-fille@wanadoo.fr
    Site : www.domainemichelprunieretfille.com

    Un vigneron chaleureux qui est épaulé par sa fille, Estelle. Propriété familiale (4 générations) de 12 ha.
    “Un vin doit raconter sans détour son terroir et son millésime, explique Michel Prunier. Fidèle à cette idée, nous adaptons le travail de la vigne en fonction des besoins de chaque parcelle. Certaines sont labourées pour permettre une meilleure aération des sols et une meilleure absorbtion des eaux de pluie. D'autres sont enherbées pour maîtriser la vigueur de la plante et diminuer l'érosion. D'autres encore sont désherbées à cause de leurs pentes abruptes.
    La culture est raisonnée et les traitements chimiques limités. Nous nous efforçons de préserver l'environnement et de respecter les exigences d'une viticulture durable.
    Pour Michel Prunier, “le millésime 2015 a bénéficié d'une très belle maturité, aucune pourriture et un excellent équilibre entre sucre etacidité. Les rouges sont souples, ont des tanins ronds avec une belle concentration.
    Les blancs sont plus gras, beurrés, ils manquent un peu de vivacité, ce sont des vins tirant sur le fruit. Dans les 2 couleurs, il n'y avait rien eu d'aussi beau depuis les années 1959 et 1966 !
    Nous avons reçu une médaille d'Argent à Mâcon et une médaille d'Or à Paris pour notre rouge Clos du Val Premier Cru 2012.
    Dans la vigne, c’est le renouvellement normal du vignoble, des vignes de 100 ans ont été enlevées et le vignoble se repose quelque temps avant de nouvelles plantations.”
    Superbe Auxey-Duresses Premier Cru Clos du Val rouge 2013 (sol argilo-calcaire, vignes âgées de 38 ans, vendange manuelle avec table de tri à la vigne, élevage de 18 mois en fût avec 25 % de fûts neufs), d’un beau rouge foncé brillant, au nez d’humus et d’épices, associant puissance et finesse, un vin coloré et charnu, avec des tanins riches et soyeux à la fois. Le 2012 est un vin complexe au nezcomme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, riche en arômes et en structure. Le 2011 est de couleurpourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde. Remarquable 2010, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure. 
    Le Pommard Les Vignots 2013, issu de vignes de 24 ans, même sol, 15 à 18 mois en fûts dont 25% de neufs, à dominante de fruitsrouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu, au nez de griotte mûre, est un vin généreux, de bouche bien corsée, riche en couleur, classique, de belle matière.
    Le Volnay Premier Cru Les Caillerets 2013, issu de vignes de 53 ans et 23 ans à parts égales, sur un sol silico-calcaire (18 mois en fûtsdont 25% de neufs), avec ces connotations de cerise et d’humus, aux tanins bien équilibrés, de belle robe soutenue, mêlant charpente et rondeur, où s’entremêlent au palais les saveurs d’épices douces et de fruits surmûris, est un vin alliant structure et velouté. Beau 2012, de couleur prononcée, aux tanins mûrs, bien corsé, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, de bonne bouche, à la fois dense et soyeux. Le 2011 est de robe profonde, riche et complet, avec des notes de réglisse et de cassis, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants. 
    On poursuit avec ce Beaune Premier Cru les Sizies 2012, sol calcaire marneux, issu de très vieilles vignes de plus de 78 ans, élevé 18 mois en fûts dont 25% de neufs, de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fruits rouges, d’épices et de sous-bois, très typé comme le Chorey-lès-Beaune les Beaumonts rouge, sol calcaire marneux zone de plaine. vignes âgées de 45 ans, élevage durant un an en fûts, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, riche en arômes et en structure. Goûtez aussi l’Auxey-Duresses blanc 2014, fruité et gras en bouche, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais defleurs blanches et d’agrumes, marqué par des nuances de genêt et de musc au palais, très bien équilibré comme le Meursault Les Clouds, avec des arômes discrètement minéraux, un vin frais et très harmonieux, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance. 
    Michel Prunier, diplômé d’un BTA au lycée viticole d’Avize en Champagne, élabore lui-même un Crémant de Bourgogne issu d’unassemblage d’Aligoté, de Chardonnay et de Pinot Noir, Médaille d’Or au concours National des Crémants de France, d’une belle rondeur, aux connotations de fleurs blanches et d’amande, de mousse crémeuse.

    Domaine Vincent BACHELETCHASSAGNE-MONTRACHET Domaine Vincent BACHELET

    Domaine Vincent BACHELET

    (CHASSAGNE-MONTRACHET)

    27, route de Santenay
    21190 Chassagne-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 37 27 et 06 19 77 51 87
    Télécopie : 03 85 91 16 93
    Email : bacheletvincent1@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/bacheletvincent

    Domaine de 13 ha de vignes sur la Côte De Beaune, principalement sur Chassagne-Montrachet et dans les Maranges, sans oublierSantenay, Meursault et Pommard. Le propriétaire Vincent Bachelet poursuit la tradition paternelle de Bernard Bachelet. Les vins sont vinifiés et élevés dans de magnifiques caves du XVIIIe siècle, où s’offre un spectacle inoubliable.
    Vincent Bachelet nous propose cette année le Millésime 2014. “Pour les blancs, on est sur un vin minéral avec une belle tension, gras, d’une belle couleur claire. Pour les rouges, c’est une belle année, sur le fruit grâce à un raisin bien mûr, avec une belle matière, facile à boire. Ma fille, Aurore me rejoint cette année sur la propriété, c’est donc en famille que nous allons continuer à travailler nos beauxterroirs et vous proposer de jolis vins.”
    Il faut avouer, en effet, que son Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot blanc 2014, est très charmeur, ample, complet, d’une bonneacidité, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, tout en suavité, vraiment remarquable. Le 2013 développe des notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très flatteur au nez, généreux et ample. Le 2012, de jolie robe dorée, de bouche parfumée et bien persistante, avec ces connotations de fruits jaunes frais, sec et moelleux à la fois, est suave comme il se doit et d’une jolie finale épicée, de belle évolution.
    Le Chassagne-Montrachet Les Benoits rouge 2013, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un vin bien typé, que l’on peut associer aussi bien avec une tourte de mouton qu’avec un turbot braisé.
    Beau Meursault Le Clos du Cronin 2013, une nouvelle fois très séduisant, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très riche au nez. Le 2012 se goûte particulièrement bien, de bouche très subtile avec des nuances d’amande, de robe dorée, d’une belle finale dominée par des senteurs de tilleul et de pêche jaune, à prévoir sur une sole au citron ou un feuilleté de blanc de turbot. 
    Savoureux Pommard Les Chanlins 2014, avec des tanins présents mais fins, un vin intense en couleur comme en arômes, qui fleure lesfruits macérés et les épices, où dominent, en bouche, des notes de groseille et de réglisse. Le Maranges Premier Cru La Fussières rouge, riche et persistant, au bouquet intense de cassis et d’humus, est un vin solide, de belle structure, charnu, très parfumé. LeGevrey-Chambertin 2013 est coloré et trè bouqueté (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistant, comme ce Santenay Premier Cru Clos des Mouches rouge 2013, distingué, charnu, très parfumé, fin et persistant aux papilles, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs, de vanille et de sous-bois, un vin classique, marqué par son territoire, aux nuances de fruits cuits et de sous-bois au palias, de charpente solide.

    Domaine JAFFELIN Père et FilsCORTON-CHARLEMAGNE Domaine JAFFELIN Père et Fils

    Domaine JAFFELIN Père et Fils

    (CORTON-CHARLEMAGNE)
    Roger, Yves et Pierre Jaffelin
    Chemin des Vignes Blanches
    21420 Pernand-Vergelesses
    Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
    Télécopie : 03 80 26 10 39

    Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vinstrès soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…).
    Pour Pierre Jaffelin, “les rouges 2015 sont colorés, avec des degrés magnifiques, des vins qui n'ont pas eu besoin de chaptalisation; seul hic, sur certaines parcelles les quantités sont faibles, et d'une manière générale, - 50 % sur la récolte !
    Les blancs ont davantage de quantité, sont charpentés, vifs, délectables.
    Depuis 2010, nous avons été régulièrement grêlés, le vignoble n'a pu produire que des petites quantités, ce qui nous a empêché de participer à des concours.”
    Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2013, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et deframboise, légèrement poivré, est de bouche intense, d’excellente évolution comme en atteste ce 2010, d’une belle expressionaromatique, avec une attaque soyeuse, dégageant une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2013, coloré, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, coloré, bien parfumé en bouche. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2013, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquetcomplexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs.
    Excellent Pernand-Vergelesses rouge 2013, tout en finale comme le Beaune Premier Cru Belissand 2013, aux connotations de cerise confite, riche en arômes comme en charpente. Le Pernand Vergelesses Clos de Bully 2013 est de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin corsé, ample, avec des tanins soyeux mais très structurés.


    Domaine Pierre MAREY et FilsCORTON-CHARLEMAGNE Domaine Pierre MAREY et Fils

    Domaine Pierre MAREY et Fils

    (CORTON-CHARLEMAGNE)
    Éric Marey
    5 et 6, rue Jacques Copeau
    21420 Pernand-Vergelesses
    Téléphone :03 80 21 51 71
    Télécopie : 03 80 26 10 48
    Email : domaine.pierremareyfils@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-pierremarey

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Éric Marey veille avec amour sur ce très joli vignoble de 11 ha. Les Vins sont élevés en fûts de chêne, suivis par un laboratoire durant toute leur évolution, et sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, le reste étant expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger.
    “Pour faire un bon vin, il faut de jolis raisins : la première des choses, c’est donc de bien entretenir ses vignes, raconte Éric Marey. Je fais tous les travaux manuellement, cultive mesvignes en lutte raisonnée sur mes 11 ha, avec l’apport de compost pour enrichir les sols. Mesvignes sont plantées sur des collines et bénéficient d’exposition sud, sud-est et sud-ouest, c’est l’idéal. L’âge moyen est de 35 ans. Notre terroir est très calcaire, argilo-calcaire, aussi. Il n’y a que 40 cm de terre végétale, ensuite c’est la roche et ses minéraux qui donnent toute la complexité à nos Vins. Toutes nos vignes sont en coteau, c’est parfait pour le drainage, par contre, l’érosion au moment des gros orages nous oblige à remonter la terre bien souvent...
    Pour Eric Marey, “le 2014 a été un millésime qui a bien mûri en fin d’été. Les blancs sont formidables, même exceptionnels, les rouges nous ont donné plus de travail, car il a fallu trier sévèrement, il y avait des risques de piqures.
    Blanc 2014 est un vin qui a beaucoup de richesse, beaucoup de matière, c’est surtout un vin très bien équilibré entre acidité et alcool. On est séduit par de très beaux arômes de fleurs blanches, sa grande complexité, sa minéralité. Il a beaucoup de longueur et de persistance, des Vins bien gras, très réussis, cela promet, c’est tout ce que l’on souhaite retrouver dans de grands Vins blancsbourguignons. Ce sont des Vins que l’on pourra garder en cave, il seront très agréables à déguster jeunes mais on pourra les laisser vieillir car ils en ont le potentiel, grâce à ce bel équilibre.

    Robert AMPEAU et FilsMEURSAULT Robert AMPEAU et Fils

    Robert AMPEAU et Fils

    (MEURSAULT)
    Michel Ampeau
    6, rue du Cromin
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 20 35
    Email : ampeau@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/ampeau

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Dans la famille Ampeau on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est une affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs Vins. Des Vinsrouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits rouges, d'épices d'humus. LesBlancs évoluent parfaitement, très équilibrés et très typés, intenses, classiques et très élégants.
    Splendide Meursault Charmes 1996, marqué par son terroir, aux effluves de petits fruits frais et de pain grillé, d’une belle onctuosité, de bouche puissante, dense, tout en nuances, un vin alliant finesse et structure, à déboucher sur des cassolettes d'écrevisses et de girolles ou un poulet aux amandes. 
    Le Beaune Clos du Roi rouge 1994, tout en harmonie avec des senteurs de petits fruits à noyau, de belle robe intense, aux taninssavoureux et puissants à la fois, très charmeur. Le Volnay Premier Cru Santenots 1993, soyeux et velouté, est très parfumé, aux connotations typiques de mûre, de musc et de sous-bois au palais. Excellent Savigny-Lès-Beaune Lavières 1997, tout en élégance, trèsfruité, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre). Le Meursault Premier CruPerrières 1997, avec beaucoup de finesse aromatique, est harmonieux aux papilles, aux nuances de miel et de noix fraîche, d’une évolution surprenante.
    On se fait tout autant plaisir avec ce Meursault Premier Cru La Pièce Sous le Bois 1995, très typé, avec des arômes discrètement minéraux, un vin dense et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance, vraiment agréable. Le 1994 est gras, avec beaucoup de finesse, des arômes marqués d’amande et de musc, un vin d’une belle intensité, puissant. Autre réussite, ce Blagny LaPièce Sous le Bois rouge 1990, à la fois fin et corsé, avec ses notes très persistantes de mûre, de violette et d’épices, aux taninsveloutés, un vin tout en bouche, vraiment charmeur comme le 1993, d'une grande complexité aromatique (fruits secs), est suave, avec ces saveurs si caractéristiques de fruits jaunes mûrs et de pain grillé.
    Il y a encore ce grand Pommard 1996, ample et dense, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, un vin très parfumé (notes de fruitsfrais, de sous-bois, d’épices...), alliant finesse et charpente. Remarquable 1991, coloré, bouqueté (notes de cerise noire et de réglisse), qui allie délicatesse et puissance en bouche.

    Domaine Guy BOCARD

    Domaine Guy BOCARD

    (MEURSAULT)

    4, rue de Mazeray
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 26 06
    Télécopie : 03 80 21 64 92
    Email : domaineguybocard@gmail.com

    Un domaine familial, où la culture et les vinifications sont traditionnelles et respectueuses desterroirs.
    Remarquable Meursault Charmes Premier Cru 2011, provenant d'un élevage traditionnel en fûts de chêne sur lies fines, mise enbouteilles sans filtrage, aux arômes de pomme et d’amande grillée, de belle robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin gras, ample, puissant et élégant à la fois, idéal sur des délices de sole aux écrevisses ou un mignon de veau orloff gratiné. Le 2008 est octueux, sent la poire mûre et le chèvrefuille, tout en délicatesse. Le 2007, très distingué, d'une grande subtilité d'arômes (fruits frais, miel, rose...), tout en amplitude, se goûte parfaitement, très classique de ce grand millésime. Très beau Meursault Genevrières Premier Cru 2010, typé, riche en arômes (fruits mûrs, pain brioché...), qui associe richesse et persistance, gras, avec des nuances de grillé et de pêche, tout en finale. Le Meursault Vieilles Vignes 2011 est typé, avec des arômes discrètement minéraux, harmonieusement frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d'élégance.
    Bel Auxey-Duresses Premier Cru En Reugnes 2010, typé, le Monthélie Toisières rouge 2010, séveux, généreux, corsé, avec ces connotations de truffe et de fruits macérés, régulièrement réussi, et ce Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes, dont la plus ancienne vigne est de 1952, élevé en barriques de chêne.
    Le Meursault Les Narvaux 2011, sol argilo-calcaire, exposition sud est un très beau vin, d’une robe aux reflets or pâle, aux arômes defleur d’acacia, légèrement miellé, fin et parfumé, très persistant, tout en charme.

    Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils

    Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils

    (MEURSAULT)
    Philippe Delagrange
    10, rue du 11 Novembre
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 22 72
    Télécopie : 03 80 21 68 70
    Email : bernard.delagrange@wanadoo.fr
    Site : www.grands-vins-de-bourgogne.com

    Une exploitation familiale (vignoble de 23 ha). Bernard Delagrange, viticulteurVolnay de père en fils depuis plusieurs générations, installe son exploitation et son habitation à Meursault en 1972. Il a su recréer un ensemble de bâtiments harmonieux, la demeure principale, les communs et les chais enserrant une cour très joliment fleurie, aidé par son fils Philippe et son petit-fils Alban assurant la continuité.
    Coup de cœur pour ce Meursault Premier Cru Charmes 2013, séduisant, aux notes de pêche et de pain grillé, très bien élevé, suave et ample, avec une note de miel en finale.
    Beau Volnay Premier Cru Caillerets 2013, de couleur soutenue, riche au nez, avec des notes de cerise, de truffe et d’humus, un grandvin complexe et puissant, gras et fondu en bouche, à déboucher aussi bien sur un veau en cocotte aux épices que sur une pastilla de pigeon. Le 2012, de belle intensité, aux arômes de fruits noirs cuits et de cuir, aux tanins veloutés. Savoureux Pommard Premier CruPoutures 2013, coloré, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, riche en couleur comme en matière. Le Beaune rouge 2013, épicé, est riche et complexe, tout en bouche, agréablement corsé, l’Auxey Duresses rouge 2013, aux senteurs typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, et le Savigny Lès Beaune 2013, chaleureux, charpenté, aux connotations de griotte mûre.
    Faites une étape dans le restaurant Le Pommard (place de l’Europe à Pommard, tél. 03 80 22 08 08), une bonne occasion d’apprécier les spécialités bourguignonnes.

    Gérard DOREAU

    Gérard DOREAU

    (MONTHÉLIE)
    Earl du Domaine Gérard Doreau
    Rue du Dessous
    21190 Monthélie
    Téléphone :03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
    Télécopie : 03 80 21 62 19
    Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
    Site : http://domaine-doreau.fr

    Vignerons de père en fils depuis la fin du XIXe siècle, vignoble de 4,50 ha. La méthode de culture est traditionnelle et naturelle, sans amendement des sols, ni désherbage. Seul un labourage régulier est pratiqué. Les vendanges sont effectuées manuellement. La vinification est également traditionnelle. Les raisins sont égrappés à 100% et cuvent une dizaine de jours. L’élevage dure 12 à 15 mois en fûts de chêne. Les vins sont mis en bouteilles après unification, collage et légèrefiltration.
    Remarquable Monthélie Premier Cru Champs Fulliot rouge 2013, puissant, ample et distingué, aux connotations de fraise, de prune et de sous-bois, riche en senteurs comme en charpente, un vin typé et distingué. Le 2012 est riche en couleur comme en arômes, avec des notes de cassis très mûr et d’épices, au nez intense et persistant d’humus, un vin d’excellente évolution. Beau 2010, charnu, alliant souplesse et charpente, aux tanins fermes, où se mêlent la truffe et la griotte, généreux et solide. Le Pommard Les Vignots 2013, au nezdominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2012 est très classique et très représentatif de ce millésime, élégant, au nez de violette et de sous-bois, franc, ample, corsé et souple à la fois, aux tanins fermes, de bouche savoureuse. Le 2011, aux notes subtiles de framboise, de pruneau et de poivre, est dense et harmonieux, de couleur profonde, associant charpente et distinction, aux tanins ronds. Le 2010, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d’humus, est un vin concentré, gras, au nez complexe où l’on retrouve les fruits confits. Le Pommard Les Bertins 2011, de robe rubis intense, a des arômes de fruits surmûris et d’épices, un vin charnu, d’une très belle charpente. 
    Le Saint-Romain Sous Roche blanc 2013, tout en nuances aromatiques, d’une belle finale, très bien vinifié, au nez subtil avec des notes de noisette et de lis, est à prévoir avec des rognons sauce madère ou des cailles grillées au ragout de légumes. Excellent MonthélieVielles Vignes 2013, de bouche puissante, bien classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits.

    Marc BROCOT

    Marc BROCOT

    (PERNAND-VERGELESSES)

    34, rue du Carré
    21160 Marsannay-la-Côte
    Téléphone :03 80 52 19 99
    Télécopie : 03 80 59 84 39
    Email : brocot.viticulteur@orange.fr

    Un domaine de 8,25 ha de vignes (moyenne d’âge de 20 à 25 ans).
    Voilà un bel Aloxe Corton 2013, corsé, bien charpenté, au nez de fruits rouges surmûris, bien typé. Superbe Pernand-VergelessesPremier Cru Les Vergelesses rouge 2012, qui sent le cassis et l'humus, charpenté, concentré au nez comme aux papilles, un vin tout en charme, que l’on peut commencer à déboucher sur un jarret de veau aux légumes.
    Savoureux Marsannay Les Champs Salomons blanc 2013, qui développe des arômes de pamplemousse et de noix fraîche, avec cette bouche intense et ces nuances de fleurs blanches et de poire. Le Marsannay Les Échezots 2012, très corsé, de couleur soutenue, ample, mêle structure et bouquet, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, réglisse, épices). Le Marsannay Vieilles vignes2012, parfumé (humus, griotte mûre), aux tanins soyeux, allie souplesse et charpente. Très charmeur Marsannay rosé 2013, rond, fruité, avec, en bouche, des connotations de fraise des bois et d’épices douces, tout en fraîcheur, un vin de caractère, parfait sur un fricandeau de veau ou une côte de veau panée à la milanaise.
    Le Gevrey-Chambertin 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante. Le Marsannay rouge, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus…), est séveux en finale, aux tanins amples, très réussi comme ce joli Crémant de Bourgogne rosé, aux notes d’abricot et de fraise, de mousse vive et délicate, idéal avec des gougères.

    Domaine DENIS Père et Fils

    Domaine DENIS Père et Fils

    (PERNAND-VERGELESSES)
    Christophe Denis
    4, Chemin des Vignes-Blanches
    21420 Pernand-Vergelesses
    Téléphone :03 80 21 50 91
    Télécopie : 03 80 26 10 32
    Email : denis.pere-et-fils@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-denis.com

    Un vignoble de 12,50 ha. Conduite de la vigne traditionnelle et culture raisonnée. L’éraflage est systématique et la macération dure environ 14 jours. Les rouges sont élevés en fûts durant 14 à 18 mois dont une partie de chêne neuf (le fût neuf est utilisé avec vigilance afin de respecter chaque terroir), les blancs sont vinifiés en fûts de chêne où ils seront élevés 12 mois.
    Voilà un beau Corton-Charlemagne 2013, tout en subtilité, racé, persistant, aux arômes subtils de fleurs blanches, de musc, de pain grillé et de citron, d’une belle harmonie. Le Pernand-Vergelesses rouge 2012 est harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru rouge Îles des Vergelesses 2012, de robe pourpre, est souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette), légèrement épicé.
    Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2012, élégant, suave, où l'on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, avec des nuances de pêche fraîche, un vin que l’on peut associer, par exemple, à une nage de poissons aux fèves fraîches ou une blanquette d'agneau à l'oseille.
    Le Pernand-Vergelesses blanc 2013, avec ces nuances de citronnelle et de fleurs blanches, de bouche subtile et puissante (fougère, pomme), corsé, est suave et sec à la fois, tout en délicatesse. Goûtez le Bourgogne Aligoté 2014, franc, vif, très bouqueté, vraiment réussi comme le Savigny Lès Beaune rouge 2012, chaleureux et charpenté, aux arômes de griotte, de fraise des bois mûre et d’épices, de bouche soyeuse, avec beaucoup de saveur.

    Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils

    Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils

    (PERNAND-VERGELESSES)
    Bernard Dubreuil et Christine Gruère-Dubreuil

    21420 Pernand-Vergelesses
    Téléphone :03 80 21 55 43
    Télécopie : 03 80 21 51 69
    Email : domaine@dubreuil-fontaine.com
    Site : www.dubreuil-fontaine.com

    Le père et la fille gèrent ce domaine de 20 ha, où les méthodes culturales sont respectueuses de l'environnement, l'objectif étant de produire une vendange riche et saine, tout en assurant la pérennité des terroirs. Les amendements et les applications de produits phytosanitaires sont raisonnés, les sols travaillés dans le but de préserver au maximum l'équilibre naturel des vignes. La récolte est assurée à la main à maturité et triée à l'arrivée en cuverie.
    Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Clos Berthet rouge 2013, de robe pourpre, qui asso- cie charpente et distinction, au nezcaractéristique où se devinent la violette, la prune et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu mais tout en finesse. LePernand-Vergelesses Premier Cru Clos Berthet Monopole blanc 2011, marqué par son terroir, qui lui confère ce goût minéral, d'une très grande finesse, bien racé, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d'arômes.
    Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Île des Vergelesses rouge 2013 est ferme et coloré, de bouche intense, aux tanins puissants etsoyeux à la fois, très typique de ce cru, aromatique, qui développe au nez des senteurs de mûre et de griotte noire.
    Remarquable Pommard Épenots Premier Cru 2012, au nez dominé par le cuir et la prune, d’une jolie concentration en bouche, auxtanins savoureux, légèrement épicé comme il se doit, un vin coloré et charnu, de très bonne évolution comme le Savigny-Les-BeaunePremier Cru Les Vergelesses rouge 2012, d’une richesse réelle et persistante, charnu, puissant et bien persistant, aux saveurs intenses à dominante de fruits cuits. L’Aloxe Corton Les Vercots Premier Cru 2013, de robe pourpre, au nez subtil (griotte, humus), tout en rondeur, est bien typé.

    Domaine PRIEUR-BRUNETPOMMARD Domaine PRIEUR-BRUNET

    Domaine PRIEUR-BRUNET

    (POMMARD)
    Dominique et Guillaume Uny-Prieur
    Rue de Narosse - BP 9
    21590 Santenay
    Téléphone :03 80 20 60 56
    Télécopie : 03 80 20 64 31
    Email : uny-prieur@prieur-santenay.com
    Site : www.prieur-santenay.com

    Charmante et passionnée, Dominique Uny-Prieur, dirige, avec son fils Guillaume (8e génération), ce vaste domaine de 20 ha sur la Côte De Beaune.
    Superbe Meursault Charmes 2014, où dominent le chèvrefeuille, la poire, le musc et les petitsfruits secs, tout en persistance, d’une belle longueur, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui associe structure et onctuosité en bouche, suave. “La récolte 2014 s’est effectuée par un beau temps chaud, raconte Guillaume Uny-Prieur.  Nous n’avons pas attendu, les maturités étaient là, donc, nous avons décidé de récolter et de rentrer ainsi des raisins bien sains. Toute la vendange est amenée en camions donc aucun risque d’oxydation et, comme maintenant, nous sommes équipés d’un groupe de froid, en blancs comme en rouges, les grosses chaleurs n’ont pas eu d’incidence. C’était la première année que nous utilisions notre nouveau matériel de tri et nous n’entrions, en cuves, que des billes de raisins vraiment magnifiques. Avec ce matériel de froid, nous maîtrisons parfaitement lesfermentations en suivant bien les températures. Nous avons extrait de cette belle matière première ce que l’on souhaitait : couleur, fruit et matière. Nous avons produit des vins souples, d’une acidité normale, au léger boisé, assez concentrés, d’une belle couleur, des vinsvraiment “sur le fruit”. Ce millésime 2014, qualitativement, je le positionne entre le 2012 et le 2010, ce qui laisse augurer de très jolisvins.
    Depuis quelques années nous avons beaucoup investi dans un outil de travail très performant, l’équipement du chai est maintenant achevé. Nous portons nos efforts sur le vignoble qui a un peu souffert ces dernières années après les épisodes de grêle, nous taillons avec une attention particulière car nous observons des bois en souffrance, notre objectif est donc de “bichonner” nos vignes.” Le 2013, avec des notes d’agrumes bien typiques, développe une bouche dominée par les fruits cuits et l’amande, finement miellée comme il le faut. Le 2012 mêle richesse aromatique et densité en bouche, avec des connotations délicates de noisette et d’abricot mûr, où l’on retrouve au palais des notes de fleurs blanches et de vanille, avec des nuances de pêche. Beau Meursault Chevalières 2013, tout en suavité, d’une belle harmonie, ample, aux senteurs subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…).
    Le Bâtard-Montrachet 2013, où l’on retrouve toute la force de son terroir, suave, est tout en harmonie et en fruité, avec cette finale finement acidulée, complexe, qui allie fraîcheur et charpente. Remarquable Pommard Platières 2013, très représentatif des meilleuresbouteilles de l’appellation, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu, aux taninspuissants et souples à la fois.  
    Il y a aussi le Beaune Clos du Roi 2014, riche, aux nuances de fruits des bois et aux notes giboyeuses, puissant et savoureux, un vin ample, très légèrement poivré en finale, ample au palais comme ce Volnay Premier Cru Santenots 2014, de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime à plein. Le 2013, avec des notes intenses de fruits surmûris et d’épices, est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches etharmonieux. Le 2012 a des tanins mûrs, un vin aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat. Très joli SantenayMaladière, dense, parfumé (cassis, sous-bois), avec cette bouche tout en souplesse, aux tanins mûrs, rond et riche à la fois, de belle évolution comme cet autre Santenay Clos Faubard, de belle robe pourpre, avec ces arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample, soyeux, parfait sur un civet de marcassin ou des grives à la liégoise, par exemple.

    Domaine VIRELY-ROUGEOTPOMMARD Domaine VIRELY-ROUGEOT

    Domaine VIRELY-ROUGEOT

    (POMMARD)
    Patrick et Virginie Virely
    9, place de L'Europe
    21630 Pommard
    Téléphone :03 80 24 96 70
    Télécopie : 03 80 22 38 07
    Email : contact@domaine-virely-rougeot.fr
    Site : www.domaine-virely-rougeot.fr

    Domaine de 9 ha. Issu d'une très vieille famille devignerons, Louis Virely s'installe à Pommard en reprenant le Domaine de ses beaux-parents au début du siècle. C'est en 1926, qu'il achètera la parcelle de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, fleuron du Domaine. En 1951, son fils Bernard reprend une partie du Domaine et se marie à une vigneronne de Meursault, ce qui enrichit le Domaine de vins de Meursault. Ensemble, ils achètent et replantent le Clos de l'Ermitage à Beaune, ainsi que diverses parcelles sur le village de Pommard. Le Domaine Virely-Rougeot est né. Au cours de l'année 2003, le Domaine a acquis 12,80 ares de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, ce qui en fait le plus grand propriétaire de cette appellation avec près de 2 ha. Aujourd'hui Patrick, un de leurs fils, et son épouse, Virginie, qui s’occupe de l’accueil et du conseil des clients au caveau, assurent la continuité et perpétuent la tradition familiale.
    Pour Patrick Virely, “la nature a parlé, comblant les raisins de leurs meilleurs atouts, le millésime 2015, splendide, a déjà tout d'un grand, du fruité, de forts degrés dus à la canicule de l'été, de la rondeur, un bel équilibre des tanins, une grande harmonie. Ce millésime se rapprocherait du 2003 par son manque d'acidité. Le tri a été inutile et le vin évolue très facilement. Si la qualité est bien présente, la quantité ne suit pas.
    Millésimes en vente en 2016 : 2013, puis à partir d'Août, 2014. Le Pommard Premier Cru 2013 a été sélectionné par “BourgogneAujourd'hui”. Une contre étiquette est prévue sur le millésime 2014 pour fêter la cuvée du cinquantenaire.”
    Un vrai coup de cœur pour leur Pommard Premier Cru Clos des Arvelets 2013, très typé, élégant, persistant, associant rondeur et structure, d’une finale parfumée, corsé, un vin de jolie robe grenat soutenu, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus). LePommard Premier Cru Les Chamlins-Bas 2013, aux notes de cassis et de sous-bois, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, est bien charnu comme il se doit, de très bonne garde.
    Beau Meursault Premier Cru Charmes 2014, très charmeur, ample, équilibré, d’une bonne acidité, avec des arômes d’agrumes et defleurs blanches, tout en suavité, vraiment plaisant, qui se marie avec, pour exemples, des quenelles de volaille aux épinards ou une daurade au vin blanc. Le Meursault 2014, de robe or clair, dont le nez évoque l’amande fraîche et les fruits blancs, est un excellent vin,bouqueté, de bouche vive.
    Goûtez le Bourgogne Pinot Noir 2013, au bouquet intense de cassis et d’humus, coloré, très parfumé, gourmand, bien classique comme le Bourgogne Chardonnay 2014, de robe délicate, un vin souple, frais, parfumé, sec et rond à la fois.

    Domaine Jacques CARILLON

    Domaine Jacques CARILLON

    (PULIGNY-MONTRACHET)
    Jacques Carillon
    1, impasse Drouhin
    21190 Puligny-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 01 30
    Télécopie : 03 80 21 01 31
    Email : carillon.jacques@free.fr
    Site : www.jacques-carillon.com

    “La vinification que je pratique reste dans la continuité de celle que j’ai toujours faite auprès de mon père, nous explique Jacques Carillon. La recherche de minéralité, de finesse, de subtilité et la forte expression du terroir demeure ma marque de fabrique. Toute l’attention que je porte à la vigne, notre matière première, est incontournable pour mériter notre renommée en France et dans le monde. La finalité étant de vous proposer un grand vin blanc de Bourgogne, millésime après millésime.”
    Il y parvient avec ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Perrières 2013, où s’entremêlent les fruits frais et la vanille, de bouche puissante où dominent les fleurs (aubépine, genêt) et le pain brioché, alliant structure et distinction, tout en harmonie, de bouche persistante, parfait sur une daurade royale au four ou des tagliatelles aux truffes et foie gras. 
    Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Champs-Canet 2013, très marqué par son terroir également, au nez fleuri (aubépine, fleur d’acacia) et une pointe de minéralité, est un vin complexe, finement bouqueté, harmonieux au palais.

    Domaine Jean CHARTRONPULIGNY-MONTRACHET Domaine Jean CHARTRON

    Domaine Jean CHARTRON

    (PULIGNY-MONTRACHET)
    Jean-Michel Chartron
    13, Grande-Rue
    21190 Puligny-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 99 19
    Télécopie : 03 80 21 99 23
    Email : info@jeanchartron.com
    Site : www.jeanchartron.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. L’histoire de la famille Chartron est intimement liée à celle de la Bourgogne et, plus précisément encore, à celle de Puligny-Montrachet. On se doute que la vinification des Vins blancs s'opère de manière traditionnelle. Les Vins fermentent et font leur élevage en fûts de chêne, exception faite des appellations régionales pour lesquelles ces opérations ont lieu pour partie en fûts et pour partie en cuves. Pour les fûts, l'origine de bois de prédilection reste la région de l’Allier pour une grande majorité. Le pourcentage de fûts neufs, varie de 10 à 40%, avec une moyenne d'âge jamais supérieure à 5 ans pour l'ensemble des fûts.
    Deux nouveautés au Domaine Jean Chartron : le retour de la sœur de Jean-Michel, Anne-Laure, qui interviendra plus sur le vignoble pour peaufiner et chouchouter les raisins et ainsi apporter la meilleure matière première possible à son frère vinificateur. La philosophie de la fratrie déjà très orientée agriculture Bio pourrait pour certains travaux prendre des orientations de biodynamie, toujours non certifiée.
    “Depuis 2014, nous dit Anne-Laure Chartron , nous avons deux nouvelles appellations avec des Santenay blancs Village Champs Perrier et Pernand-Vergelesses-Village. Quant au millésime 2015, il s’annonce comme très bon mais, de par un violent orage de grêle le 28 Juin, les volumes ne sont encore pas là… Mi-septembre, les vendanges débutent sous le soleil et dans la bonne humeur. Les raisinsmûrs, sains et aromatiques rejoignent les caves. Les cuvaisons se déroulent sans encombre et la fermentation alcoolique démarre spontanément. Le début de l’automne, très doux, permet aux fermentations malolactiques de s’enclencher rapidement.
    Le millésime 2014 sera une année excellente pour les Vins blancs en Bourgogne. Les raisins, d’une maturité optimale grâce au soleil de septembre, sont d’ores et déjà vinifiés. Ils dévoilent des équilibres parfaits. Leur caractère ciselé et précis présagent d’un beau potentiel de garde.”
    Formidable Chevalier-Montrachet Grand Cru Clos des Chevaliers (Monopole) 2013, à la fois puissant et très fin, dense et très fruité, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une grande longueur au palais, encore jeune, bien sûr.  Le Bâtard-Montrachet Grand Cru2013 n’a rien à lui envier, aux arômes de fruits blancs mûrs, de bouche concentrée et d’une belle ampleur mais tout en fraîcheur, épicé en finale.
    Splendide Corton Charlemagne Grand Cru 2013, où la fraîcheur du Chardonnay se manifeste par des saveurs gourmandes de miel et d’abricot sec, de robe or clair, un vin élégant et subtil.
    Très grand Puligny-Montrachet Premier Cru Folatières 2013, parfumé, intense, aux notes de poire fraîche, tout en bouche, gras mais avec cette nervosité caractéristique, aux notes d’aubépine et de citron, un vin tout en charpente, classique et franc comme cet autrePuligny-Montrachet Premier Cru Clos du Cailleret 2013, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. 
    Excellent Savigny-Lès-Beaune blanc Les Pimentiers 2013, d’une belle harmonie au nez comme au palais, aux arômes subtils de fleurs et de musc, alliant saveur et distinction.

    Domaine Albert JOLYPULIGNY-MONTRACHET Domaine Albert JOLY

    Domaine Albert JOLY

    (PULIGNY-MONTRACHET)
    Famille Joly
    2, rue du Creux de Chagny
    21190 Puligny-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 90 52
    Email : domainealbertjoly21@orange.fr

    Petit domaine familial d'environ 4 ha, dont l'exploitation a été reprise en 2007 par les enfants. Tous les vins sont produits sur le territoire de Puligny-Montrachet. Lesvignes sont cultivées en mode raisonné. Toutes lesappellations sont vinifiées en fûts de chêne issus des forêts de l'Allier et les fermentations sont naturelles. Un sulfitage minimum est pratiqué. Les vins ne sont pas filtrés avant leur mise en bouteilles.
    “Cette année, nous dit Sylvie Joly, nous avons nosblancs 2012, sur le fruit, bien équilibrés, avec une belleacidité. Ce sont des vins très aromatiques, sur la fleurblanche, de garde mais avec lesquels on peut se faire plaisir dès aujourd’hui. Millésime 2011, le Puligny-Montrachet les Tremblots est très minéral, très fin grâce au terroir de silex, Les Charmes est plus gras, corpulent, bien structuré.
    Notre belle propriété tend à se développer car, après l’Asie et le Royaume Uni, nous arrivons sur le marché Américain.”
    Voilà un très savoureux Puligny-Montrachet les Charmes 2012, frais et onctueux à la fois, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, vraiment réussi comme le 2011, élégant, riche en arômes comme en charpente, un vin gras, d’une grande complexité aromatique, avec des notes de poire, de narcisse et de musc, légèrement miellé, de bouche très ample qui évoque la fougère. 
    Le Puligny-Montrachet les Tremblots 2012, issu de vieilles vignes, est un vin gras et complexe, fleurant bon le genêt, le coing, la pêcheet les noisettes, un grand vin harmonieux, riche et fin à la foi, qui s’accordre très bien, notamment, avec une blanquette de ris de veau ou une terrine de poissons sauce mousseline. 

    Domaine Marc JOMAINPULIGNY-MONTRACHET Domaine Marc JOMAIN

    Domaine Marc JOMAIN

    (PULIGNY-MONTRACHET)
    Famille Jomain
    11, rue du Monument
    21190 Puligny-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 93 46
    Télécopie : 03 80 21 94 45
    Email : info@domaine-jomain.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainejomain
    Site : www.domaine-jomain.com

    Les Jomain, alliant modernisme et tradition, exploitent leur domaine de 9 ha. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée, ce qui lui permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en employant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts sont probants car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble (coccinelles, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent).
    Pour Philippe Jomain, “en 2015, les vins ont bénéficié de vendanges précoces, ce qui a donné des rouges colorés avec des degrés élevés, des vins superbes. Les blancs sont riches,aromatiques, souples, vraiment gourmands. Dans les 2 couleurs, des vins d'excellente qualité avec une belle maturité.
    Au Concours Général Agricole 2015 à Paris, nous avons reçu : une médaille d'Argent pour le Bourgogne blanc 2013, une médaille d'Orpour le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes, et une autre médaille d'Or pour le Puligny-Montrachet 2013 !”
    On le comprend aisément en débouchant ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2013, onctueux, de bouche florale et persistante, un vin avec des saveurs de pain grillé, de musc et d’abricot, idéal avec des ris de veau rôti en croute sauce Périgueux ou un ragoût de homard aux petits légumes. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2013, tout en finesse, mêle structure et distinction, où complexité et persistance aromatique s’associent au nez comme en bouche, très marqué naturellement par son terroir, aubouquet subtil de vanille, de rose et de tilleul. Le 2012 développe une belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d'abricot, de bouche structurée, ample, onctueuse. 
     Il y a encore ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Perrières 2013, persistant et racé, au nez de pain grillé, riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix.

    Domaine SEGUIN-MANUEL

    Domaine SEGUIN-MANUEL

    (PULIGNY-MONTRACHET)
    Thibaut Marion
    2, rue de L'Arquebuse
    21200 Beaune
    Téléphone :03 80 21 50 42
    Télécopie : 03 80 21 59 38
    Email : contact@seguin-manuel.com
    Site : www.seguin-manuel.com

    Après avoir repris des terres dans les beaux villages de la Côte de Beaune, nous raconte Thibault Marion, le domaine Seguin-Manuel prend pied en Côte de Nuits en 2013, sur le village de Vosne-Romanée et porte sa surface à 8,50 ha. Au même titre que les autres terres du domaine, cette nouvelle parcelle produit un vinbiologique.”
    Remarquable Vosne-Romanée Aux Com- munes 2013, qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nezbien caractéristique de fruits surmûris et d’humus, bien charnu, parfait avec une daube de bœuf ou un canard aux navets. LeChassagne-Montrachet Vieilles Vignes 2013 sent la noisette et le genêt, un vin vif et rond à la fois, tout en fraîcheur en bouche. LeGevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2012, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, de griotte et de réglisse, est ample, très persistant aux papilles. Excellent Pommard rouge Petits Epenots 2013, aux tanins très harmonieux mais bien fermeségalement, au nez complexe (cuir, framboise, mûre). Goûtez le Puligny-Montrachet les Ruchaux, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, très légèrement miellé, tout en persistance, de bouche pleine, d’une belle longueur.

    Clos BELLEFOND

    Clos BELLEFOND

    (SANTENAY)
    Laurence et Bernard Chapelle
    Domaine Mouis Nié - 2, route de Chassagne
    21590 Santenay
    Téléphone :03 80 20 60 29
    Télécopie : 03 80 20 65 92
    Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/closbellefond
    Site : www.closbellefond.com

    Un domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. À noter qu’avec un spécialiste du tourisme bourguignon, ils développent une activité de tourisme viticole.
    Superbe Santenay Clos Bellefond 2012, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux taninssavoureux et riches à la fois, de garde comme ce 2010, d'un beau rouge foncé brillant, de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre. Le Santenay Clos Genet 2012 possède sa propre spécificité, de couleur grenat soutenu, avec ces notes très persistantes de fumé, d’humus et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, de très bonne garde.
    Ce Pommard Premier Cru La Platière 2012, issu de sols caillouteux, est vraiment remarquable, parfumé (notes de cerise noire et de réglisse), de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de sous-bois, un vin ample, très persistant en bouche, complet. Le 2011 allie délicatesse et puissance au palais. Le 2010 poursuit son évolution, de couleur pourpre, au nez confit, aux taninsharmonieux, est un grand vin typé, avec des nuances de cassis et de cuir, d’une grande richesse comme ce 2009, très parfumé (fruitsrouges frais, humus), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques.
    Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2012, au nez caractéristique dominé par les fruits noirs, un vin aux tanins bien savoureux, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, tout en bouche, de garde comme le Volnay-Santenots Premier Cru 2012, auxtanins très élégants mais bien fermes, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), légèrement épicés. 
    Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru La Comme 2010, au nez de myrtille, de violette et d’épices douces, gras, où la puissance s’allie à la finesse, un vin de couleur profonde aux reflets violacés. Quelques millésimes, 2005 à 2001, sont disponibles.

    Domaine Jean-Jacques GIRARD

    Domaine Jean-Jacques GIRARD

    (SAVIGNY-LES-BEAUNE)
    Agnès, Jean-Jacques et Vincent Girard
    16, rue de Cîteaux
    21420 Savigny-Lès-Beaune
    Téléphone :03 80 21 56 15 et 06 14 68 60 13
    Télécopie : 03 80 26 10 08
    Email : agnes@domaine-girard.com
    Site : www.domaine-girard.com

    En 1529, Jean Girard cultivait sa vigne à Savigny-lès-Beaune. Aujourd’hui, Jean-Jacques Girard et ses enfants perpétuent la tradition en exploitant, en famille, un domaine de 18 ha répartis sur les communes de Savigny-lès-Beaune, Pernand-Vergelesses, Aloxe-Corton, Volnay, Pommard et Beaune.
    Vous allez apprécier ce Savigny-lès-Beaune rouge Premier Cru Les Preuillets 2013, issu d'un vignoble situé à mi-coteau (exposition pleinEst, terre argilo-calcaire avec un sous-sol sablonneux, vignes de 45 ans), marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin de bouche pleine et riche, de très bonne évolution. Le 2012 est un vin de couleur grenat intense, complexe aunez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples et ronds. Il y a également le Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2012 (vignes d'environ 80 ans situées à mi-coteau, expositionplein Est, terre argilo-calcaire avec un pourcentage plus fort en argile), toujours très typé, très parfumé (prune, fraise des bois, épices), d'une jolie structure, aux tanins soyeux. Le Savigny-lès-Beaune Premier Cru Les Lavières rouge 2012, à la fois puissant et velouté, est parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure. Joli Savigny-lès-Beaune blanc, franc, frais, floral.
    Beau Pernand-Vergelesses blanc Les Belles Filles 2013, ample, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, très flatteur au nez.

     

  • EXCLUSIF : LE PROCHAIN CLASSEMENT DES MEILLEURS VINS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Le prochain GUIDE se termine et sort en Août, au mome,t de la parution du GUIDE 2017.

    Voici le CLASSEMENT des meilleurs vins du LANGUEDOC-ROUSSILLON.

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligné)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CASCADES (bl)
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
    SPENCER LA PUJADE
    2 ANES
    AURIS (Bl)
    FONTFROIDE
    LALIS
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES
    CAMBRIEL (bl)
    GRAND-ARC
    MATTES-SABRAN
    VIGN. CAMPLONG
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BARROUBIO (bl)
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    CLARMON
    FABAS (bl)
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)
    AGEL
    CAVAILLES
    GRAND GUILHEM
    PAUMARHEL (bl)
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    VILLEPEYROUX
    AUGUSTINS (Pic-Saint-Loup)
    CAPRICES
    CENTEILLES
    OUPIA
    TERRES GEORGES
    LA GRAVE (bl)
    ZUMBAUM TOMASI (Pic-Saint-Loup)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FAMILONGUE (bl)
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI (bl) (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    CAVE ROQUEBRUN (bl)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
    CLOS BELLEVUE
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL (r)
    L'ESCATTES
    ESTABEL CABRIÈRES (bl)
    GUIZARD
    METEORE (F)
    SAUVAIRE
    ARGENTEILLE
    BOUSQUETTE
    DEVEZE MONNIER
    GRANDES COSTES
    MARMORIERES
    REYNARDIÈRE (F)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    CASA BLANCA (bl)
    MAIRAN (IGP) (bl)
    Mas de MADAME
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    MAS ROUS (bl)
    MOULINES (IGP)
    SERRES (Malepère)
    TERRES DE MALLYCE
    BARTHE (IGP)
    DOM BRIAL



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (LONGUEROCHE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    (ROUDENE)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTIES
    (VALAMBELLE)
    MAS de CYNANQUE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    RIVES-BLANQUES
    (CLOS SAINT-GEORGES)
    ENCANTADE

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (BORDE-ROUGE)
    (ROQUE-SESTIERE)
    (TRILLOL)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    COUPE-ROSES
    (ENTRETAN*)
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (COSTEPLANE)
    (FONTAINE-MARCOUSSE*)
    (MAS NUY)
    PECH DE LUNE
    (LA VERNÈDE)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    (Philippe NUSSWITZ*)
    PIÉTRI-GIRAUD
    LE SOULA

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

     

  • Château GRAND-PUY-LACOSTE, AU SOMMET DE PAUILLAC

    Château GRAND-PUY-LACOSTEPAUILLAC Château GRAND-PUY-LACOSTE

    Château GRAND-PUY-LACOSTE

    (PAUILLAC)
    Domaines François-Xavier Borie
    BP 82
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 06 66
    Télécopie : 05 56 59 22 27
    Email : dfxb@domainesfxborie.com
    Site : www.haut-batailley.fr

    Incontestablement au sommet. François-Xavier Borie se passionne pour son Château Grand-Puy-Lacoste. Le vignoble couvre 55 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs duMédoc. Cuvaison longue de 3 semaines, élevage enbarriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
    “Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
    Typé par son terroir exceptionnel et une maîtrise évidente, très précise, de la vigne au vin, cePauillac 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, un vin de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille,humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des connotations délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. “Château Grand-Puy-Lacoste 2013 est composé en majorité de Cabernets-Sauvignons (80%), précise-ton, ce qui lui donne cette belle trame, cette robe rouge grenat, des arômes de fruits noirs complétés d’une note de cassis et d’épices douces. En bouche, l’attaque est précise, droite et se prolonge sur des tanins fondus et équilibrés, avec une finale très pure. Un vin qui réunit charme, élégance, fraîcheur. Le 2013, un vin de belle qualité à Grand-Puy-Lacoste grâce à son terroir qui a fait la différence.”
    Le 2012 (vendanges du 3 au 16 octobre, assemblage 76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. L’ensemble forme une belle unité alliant finesse, fraîcheur et persistance. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s’allie aux tanins bien mûrs et suaves.
    Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profonde. Lebouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime. “Ce 2010 s'inscrira sans aucun doute dans la belle histoire des années mythiques de notre vignoble, du grand art...”
    Formidable 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes decassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur. C'est donc un vin de grand équilibre et de très longue persistance en bouche, promis à un bel avenir !
    Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. “Pour le 2008, me dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde.”
    Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles senteurs de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec destanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit.
    Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. “Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour leviticulteur, si j’ose dire, c’est un vin qui a beaucoup d’amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d’un très grand Pauillac. Il est d’un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l’on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C’est d’ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C’est un millésime que j’apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c’est vraiment un vin à très fort potentiel, et l’exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947.”
    Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, et cette finale subtilement toastée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un desvins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur soutenue, d’un très bel équilibre, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, que l’on retrouvent aux papilles. Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, auxtanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l’agneau), d’excellente évolution. Très beau 2001 de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus), séveux en finale, à prévoir avec un canard rôti ou un tajine de souris d'agneau.

  • CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES MEILLEURS VINS DE SAVOIE

    Le vignoble de Savoie
     
    - Chignin

    Au sud-est de Chambéry, dans un opulent décor de collines avec des tours millénaires, le vignoble de coteaux s’accroche aux éboulis argilo-calcaires de la face méridionale de sa montagne. Encadré par le cru Saint-Jeoire-Prieur, il rejoint par le sud celui de Montmélian au pied de la falaise de la roche du Guet où veille “la Savoyarde” parée de sa coiffe. On trouve le vignoble renommé de Monterminod dominé par la croix du Nivolet. Il en découle un vin d’Altesse floral et distingué. Chignin s’exprime par une robe brillante, jaune, transparente et une impression fine fleurant la noisette. L’excellent Chignin-Bergeron est récolté à Chignin, Francin, et Montmélian (Roussane). Cette contrée fournit aussi d’excellents rouges ou rosés friands (Gamay, Pinot et Mondeuse).

     
    - La vallée des Usses

    Sur les coteaux ensoleillés des moraines de l’ancien glacier du Rhône, au confluent des Usses et du Rhône, l’Altesse, rapporté de l’île de Chypre sous les croisades, donne sa plénitude dans les appellations Roussette de Frangy et Seyssel. Un vin qui se consomme avec les entrées, poissons de rivière et les gâteaux de Savoie. Associé au cépage Molette, il apporte la typicité du Seyssel mousseux. Grâce à la diversité des alluvions glaciaires, on trouve aussi dans cette vallée d’excellents vins de Savoie rouges (Gamay et Mondeuse).

     
    - La rive du Léman

    Sur la rive gauche du grandiose lac Léman, le Chasselas engendre les appellations : Vin de Savoie avec les crus Marin et Ripaille à Thonon-les-Bains, Marignan à Sciez, Crépy à Douvaine, Loisin, Ballaison. Sec, perlant, fin, léger, à l’odeur d’aubépine avec un fond de noisette et un goût de “pierre à fusil”.

     
    - La vallée de l’Arve

    Dans la vallée de l’Arve près de Bonneville, sur les flancs de la montagne du Môle, le Gringet personnalise le cru Vin de Savoie Ayze. Vin mousseux ou pétillant. Léger et diurétique, il doit être bu brut à l’ancienne.

     

     -La Dent du Chat et Jongieux

    Les portes de la Savoie, sur la rive gauche du Rhône, à l’ouest du lac du Bourget, s’ouvrent à Jongieux sur le vignoble installé sur les contreforts du mont du Chat et de la Charvaz. En blanc : Jacquère, Chardonnay et Altesse, qui donne les Roussette de Savoie avec les crus Marestel et Montoux. Racées, amples, aux senteurs de violette, de miel, d’amande, de noisette, elles s’allient avec les truites, lavarets et ombles chevaliers des lacs. En rouge : Gamay et Pinot noir produisent des vins rouges et rosés légers, parfaits sur un jambon de montagne et des viandes blanches. La Mondeuse noire fait des vins typés aux nuances de framboise et de cassis.

     
    - Abymes et Apremont

    Au sud de Chambéry, Abymes et Apremont, couvrant 5 communes : Apremont, Les Marches, Myans, Saint-Baldoph et Chapareillan. La diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. Ces vins sont élaborés selon des méthodes traditionnelles et la conservation sur fines lies permet l’obtention du type “perlant”, idéal à l’apéritif. Précoces par excellence, les vins se caractérisent par une robe à peine teintée, une sensation olfactive rappelant le chèvrefeuille, un cachet s’apparentant au goût de “pierre à fusil”, une fraîcheur délicieuse et désaltérante. Il faut les boire frais et jeunes avec des fruits de mer, des poissons et la raclette.

     
    - Le berceau de la Mondeuse

    Sur la rive droite de l’Isère, établies sur des éboulis argilo-calcaires et pierreux, les vignes en AOC des communes d’Arbin, Cruet, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Pierre-d’Albigny et Fréterive ornent la côte exposée au sud-est contre le bord escarpé du massif des Bauges. Y sont cultivés les cépages Altesse, Aligoté, Chardonnay, Jacquère en blanc ; Gamay, Mondeuse, Pinot noir en rouge, où l’orientation propice de tous ces terroirs les font mûrir à souhait. Aux côtés des Roussette de Savoie, du blanc de Jacquère et du Gamay, c’est la Mondeuse qui règne ici, d’un beau rouge pourpre, au nez de fraise, de framboise et de violette.

     
    - La Chautagne

    De la pointe nord du lac du Bourget entre le canal de Savières (qui sert de dégorgement au lac) et la rivière du Fier se jetant dans le Rhône. Motz, Serrières-en-Chautagne, Ruffieux et Chindrieux y sont classés en AOC avec le nom de cru “Chautagne” (excepté pour l’appellation Roussette de Savoie). Les sols à vignes formés par des éboulis calcaires au bas des pentes de la montagne du Gros Foug conviennent bien aux cépages rouges Mondeuse, Pinot noir et plus spécialement au Gamay. Le vin, appelé “Gamay de Chautagne”, jouit d’une grande réputation depuis le xviiie siècle (il était le vin préféré de la cour de Sardaigne). Sa robe est légèrement purpurine, la discrétion de son arôme floral, sa saveur fruitée constituent autant de qualités qui séduisent ; il faut le servir (entre 14 et 15 °C) entre 2 et 4 ans d’âge. L’encépagement en blanc est encore très varié ici, avec l’Altesse, l’Aligoté, la Malvoisie rose.

     

    Enfin, la rive sud-est du lac du Bourget, près d’Aix-les-Bains, abrite un petit vignoble à Brison-Saint-Innocent avec les cépages de la Chautagne.

     
     
    Les vins et leurs appellations
    - Roussette de Savoie

    Obtenue généralement avec les cépages Altesse (le plus fin), Chardonnay et Mondeuse blanche, la Roussette de Savoie bénéficie pourtant de quatre crus (Frangy, Marestel, Monterminod, Montheux) qui ne doivent être produits qu’à partir de l’Altesse. Parée d’une jolie teinte jaune clair qui se dore en vieillissant, la Roussette exhale un grand arôme de fleurs et de fruits, en devenir, délicate et subtile. Excellent rapport qualité-prix.

     
    - Crépy

    Quelque 100 ha de vignes sont plantées sur la rive droite française du lac Léman entre Thonon-les-Bains et Genève. Bénéficiant d’un sol fertile (moraine calcaire), d’un ensoleillement exceptionnel accentué par la réverbération des eaux du lac Léman et issus uniquement du cépage Chasselas vert (ou roux), les vins de Crépy sont frais, perlants, secs et sentent bon l’aubépine. Des vins diurétiques à déguster pour se ­désaltérer.

     
    - Seyssel

    Le meilleur des vins blancs, souple et racé, de belle teinte jaune paille, dont le parfum évoque la violette. C’est encore plus le Seyssel méthode traditionnelle (cépage Molette et 10 % au moins d’Altesse) qui séduit par sa fine tendresse et son arôme délicat. L’un des meilleurs vins de mousse de France, à boire pour lui-même.

     
    - Abymes et Apremont

    (Vins de Savoie). Ces deux crus bénéficient de l’appellation contrôlée Vin de Savoie et doivent être récoltés sur les parties délimitées des communes d’Apremont, Chapareillan, Les Marches, Myans et Saint-Baldoph. La diversité des terrains est due à un brassage des matériaux par l’éboulement des sols en place (celui du mont Granier en 1248 dont la trace forme aujourd’hui les monticules couverts de vignes que l’on nomme “les Abymes de Myans”) et convient parfaitement au cépage blanc local Jacquère. Celui-ci est vinifié en primeur, c’est-à-dire à basse température, et mis en bouteilles sur lies. Cela permet d’obtenir des vins frais et légers, de type “perlant”. Généralement fruités et peu colorés, au goût très caractéristique de “pierre à fusil”, il faut les consommer dans l’année sur les poissons et truites de torrent.

     
    - Ayse

    Vin blanc issu des cépages Gringet (cousin du Savagnin jaune ou Traminer) et Roussette d’Ayse (ou Mondeuse blanche). Pétillant ou mousseux, selon qu’il est vinifié par la méthode rurale ou traditionnelle, il est aromatique, franc et regorge de fraîcheur. À déboucher sur les fondues savoyardes.

     
    - Vins de Savoie

    (Chignin, Cruet, Fréterive, Montmélian et Saint-Jeoire-Prieuré). Ce sont des vins blancs dont les crus les plus typés (Chignin, par exemple) se caractérisent par une robe brillante et un fruité discret à la nuance de noisette. Il faut les boire frais dans l’année.

     
    - Les vins rouges

    On en distingue de deux types. Ceux provenant du cépage Gamay noir à jus blanc, cultivé généralement près du lac du Bourget sur des sols formés d’éboulis calcaires ou de dépôts glaciaires. Ils sont (pour les bons) les exemples de ce que peuvent être des vins de Gamay, fruités mais corsés, bien charpentés et nerveux. Chautagne en est le cru le plus expressif. Les autres vins rouges sont issus de la Mondeuse, plantée sur des terrains à vignes composés d’éboulis argilo-calcaires et pierreux, entre Chignin et Fréterive. Ce sont des rouges fermes et typés, aux arômes de fraise et de violette, dont le bouquet s’épanouit en vieillissant comme ceux des vins de Pinot, fins et fruités.

     

     

    Maison MOLLEX

    Maison MOLLEX

    (ROUSSETTE DE SAVOIE)
    Jean-Luc et Sébastien Mollex
    161, place de L'Église
    01420 Corbonod
    Téléphone :04 50 56 12 20
    Télécopie : 04 50 56 17 29
    Email : maisonmollexsa@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/maisonmollex
    Site : www.maison-mollex.com

    Au sommet. La famille Mollex se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vinsdepuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel.
    Superbe Seyssel Roussette Vieilles vignes 2012, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois.
    Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2012, de robe jaune paille, avec des notes de pomme et de noix fraîche, mêlant richessearomatique et persistance, très charmeur. Leur Seyssel cuvée La Tacconnière 2013, fermentation alcoolique très lente, pas defermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois. “La Tacconnière est la Roussettetypique de Seyssel, précise-t-on ici, un blanc sur le fruit, tout en fraîcheur et avec une pointe de douceur. Une intensité aromatiquepropre au cépage, sur des notes de pêche et de poire associées à une belle minéralité”. La Mondeuse 2012, sols argilo-calcaires et molasses d’alluvions glaciaires, est de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus. 
    Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteilles, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...), tout en persistance. Goûtez la Méthode Traditionnelle Extra-Sec, très vive, très fine, aux nuances d’agrumes frais.

     


    Domaine Franck PEILLOT

    Domaine Franck PEILLOT

    (BUGEY)


    01470 Montagnieu
    Téléphone :04 74 36 71 56
    Télécopie : 04 74 36 14 12
    Email : franckpeillot@aol.com

    Un domaine de 9 ha et un vigneron passionné qui privilégie les vieux cépages locaux de Savoieque sont l’Altesse et la Mondeuse, et s’attache à laisser s’exprimer cette osmose qui me séduit tout autant que lui entre le sol et le cépage, loin des “vins de mode” insignifiants.
    Le cru Montagnieu est situé sur l’un des derniers contreforts du massif du Jura. En effet, ce dernier “monticule jurassique” meurt au pied du Rhône et le vignoble de Montagnieu s’étend réellement sur ce “balcon sur la haute vallée du Rhône”. Deux types de sous-sol : marneux, ou l’argile rend le terrain lourd et compact, et l’autre très calcaire composé de roches délitées ou le taux de cailloux plats est très important (souvent supérieur à 30 %).
    Superbe Roussette Bugey Montagnieu Altesse 2014, toujours très typée, séduisant par son nez de fruits avec des connotations discrètes de pomme et de tilleul, de bouche nerveuse, un vin chaleureux et fin. Le Bugey Montagnieu Mondeuse 2014, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), charnu, aux tanins mûrs, un vin très savoureux, ample et persistant. Le Bugey Chardonnay 2014, issu de vignes de 25 ans à faible rendement (50 hl/ha), est toujours vif et frais, de bouche harmonieuse,généreux, d’une grande richesse aromatique en finale. Excellent Bugey Montagnieu Méthode Traditionnelle, Altesse, Chardonnay etMondeuse noire, au bouquet discrètement citronné.

     


    Vins LAMBERT

    Vins LAMBERT

    (SEYSSEL)
    Gérard Lambert
    30, rue de Montauban
    74910 Seyssel
    Téléphone :04 50 56 21 59
    Télécopie : 04 50 59 22 16
    Email : contact@lambert-de-seyssel.com
    Site : www.lambert-de-seyssel.com

    Dès 1856, la Méthode Champenoise de la région fut très appréciée par de nombreux rois et reines. C’est en 1901 que les familles Varichon et Clerc le baptisèrent du nom de Royal Carte Bleu puis Royal Seyssel. En 2007, suite à la fermeture du site de production, le Royal Seysselsemble voué à disparaître.
    Gérard Lambert, dont la famille est originaire du pays depuis cinq générations, va relever le défi et met sur pied un projet d’envergure pour que survive cette Appellation et ce vin qui font partie du Patrimoine Culturel. Le Royal Seyssel renaît de ses cendres et le maître de chai apporte aujourd’hui toute sa passion dans lavinification et l’élevage (36 à 48 mois de vieillissement pour la prise de mousse). Fin 2011, la Cave Lambert a été heureuse de commémorer le 110e anniversaire de ce vin prestigieux.
    Voilà un excellent Méthode Traditionnelle Royal Seyssel cuvée des Artistes blanc 2011, développant des connotations d’abricot et de noix fraîche, de mousse fine, une cuvée qui allie vivacité et distinction, très agréable comme la Méthode Traditionnelle blanc cuvéePrivée 2010, avec ces notes bien caractéristiques de fleurs blanches et de fruits secs. Le Méthode Traditionnelle blanc Royal brutVintage 2010 est une cuvée harmonieuse, d’une bonne rondeur, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle.

     


    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    (ROUSSETTE DE MONTHOU)

    Monthou
    73170 Saint-Jean-de-Chevelu
    Téléphone :04 79 36 83 93 et 06 86 95 34 26
    Télécopie : 04 79 36 80 08
    Email : vinsmillionrousseau@orange.fr
    Site : www.vinsmillionrousseau.fr

    Un vignoble (8 ha), dans la famille depuis quatre générations. Vignoble de coteaux, sur sols demarne désagrégée, caillouteux et de dépôts glacières. Xavier et Michel, 4e et 3e génération, sont des artisans-vignerons passionnés.
    Belle Roussette-de-Monthoux Réserve Confidentielle 2011, un pur Altesse, issu de vieillesvignes, de fermentation lente, un vin typé, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, élégant, d’une belle persistance en finale, parfait sur des quenelles de brochet ou un soufflé aufromage. “L’Altesse est un cépage typiquement savoyard, précise-t-on, qui a probablement été ramené de Chypre en 1366 par Amédée VI, après ses exploits à Constantinople... ou est arrivé dans les bagages de la duchesse Anne de Chypre un siècle plus tard ! Particulièrement bien adapté aux sols d'éboulis, de graviers, en côtes bien exposées.”
    Belle Roussette de Monthoux 2014, franc, frais, typé et séduisant, aux notes de citronnelle et de lis, de bouche ronde, tout en finale. Le Jongieux Jacquere 2014, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine. Excellent Jongieux Gamay 2014, de bouche ronde et persistante, tout en arômes (cerise, violette). Le Savoie MondeuseSélection de Vieilles vignes 2014, aux notes complexes de griotte et d’humus, aux tanins mûrs, de bouche charnue comme il le faut, mais tout en rondeur, comme le Méthode Traditionnelle rosée, marquée par le Gamay, de belle teinte, fruité, aux notes de framboise et de rose, ample en bouche, est de mousse friande.


    Denis FORTIN

    Denis FORTIN

    (APREMONT)
    Bernadette et Denis Fortin
    152, chemin de la Mairie - Domaine de Rouzan
    73190 Saint-Baldoph
    Téléphone :04 79 28 25 58
    Télécopie : 04 79 28 21 63
    Email : denis.fortin@wanadoo.fr

    Installés depuis 1991 sur la commune de Saint-Baldoph, jouxtant la commune d'Apremont, ils cultivent la vigne et produisent leurs vins avec passion sur ce domaine de 7 ha, situé sur les bas coteaux du Granier et bénéficiant d'un ensoleillement généreux. Les parcelles sont enherbées afin de limiter le désherbage chimique et de contribuer à la maîtrise des rendements.
    “Nous avons choisi de conserver une dimension artisanale à notre exploitation afin de maîtriser toutes les étapes de la production, précisent-ils. Ainsi, nous travaillons nos vignes et élaborons nos vins dans le respect de l'environnement et de la santé du consommateur pour offrir des produits authentiques et typiques de notre région.”
    Remarquable Apremont Prestige 2014, cépage Jacquère, élevé sur fines lies, de belle robe jaune d’or soutenu, fin et persistant, où l’on retrouve en bouche des notes de fleurs blanches, ample, avec des nuances de chèvrefeuille en finale, vraiment séduisant. Typée, laRoussette de Savoie 2013, au nez de petits fruits et de fumé, ferme et suave, est très équilibrée, richement bouquetée, un vin fin, très persistant.
    Profitez de votre visite pour vous initier à leur “ferme pédagogique”, qui permet de comprendre le métier de vigneron (plusieurs visites dans l'année qui permettront de découvrir le travail de la vigne aux différentes saisons avec : un temps de travail dans la vigne et/ou dans la cave (observation de la végétation, travail différent selon la période); une activité liée à la géographie, l'histoire, les mathématiques, les pratiques artistiques...).

     

  • TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LA GASTRONOMIE ET LES MEILLEURS VINS DE PROVENCE

    Évoquer la Provence, c’est retrouver toutes les senteurs de sesherbes : sauge, romarin, thym, basilic, origan, marjolaine, sarriette, dont nous nous servons pour agrémenter la plupart des plats. Elles accompagnent particulièrement bien l’agneau, viande privilégiée de cette région, généralement en provenance de Sisteron.

    On trouve également du lapin de garenne et, en période de chasse, le sanglier est très prisé.

    Les Provençaux consomment beaucoup de porc, et en particulier différents saucisson dont le plus réputé est celui d’Arles, ou bien des « gayettes », à base de foie agrémenté de fines herbes. Autre spécialité de cette région aux mille senteurs, la roulade, où cœur et langue hachés sont mélangés avec des olives noires et vertes. En matière de charcuterie, la table provençale est bien garnie. Vous y trouverez toutes sortes de pâtés, essentiellement composés à partir de gibier, comme le pâté de grives, ou celui du mont Ventoux fabriqué avec du lièvre, du faisan, de la grive et du sanglier. A propos de sanglier, citons aussi les « caillettes », ainsi que les jambons de hure. En Camargue, on utilise plus volontiers le canard pour faire le salmis ou la bécassine. Enfin, testez le « merle entier » farci ou le « résigneau », un pâté du pays à la viande.

    On pourrait croire, à l’énumération de tous ces mets, que cette région a uniquement une culture charcutière. Ce serait oublier sa position géographique.

    La Côte d’Azur offre un choix de poissons encore plus grand que celui des viandes et charcuteries : rougets, daurades, loups, barbues, baudroies, congres, maquereaux, merlus, merlans, calmars, poulpes anchois, sardines, rascasses, thons, crabes… auxquels viennent s’adjoindre anguilles de Martigues et truites des gorges du Verdon. Certains de ces poissons servent de base à d’excellentes soupes comme la célèbre bouillabaisse et la bourride, variante de la précédente à laquelle on rajoute de l’aïoli, autre spécialité bien provençale. Laissez-vous séduire par une bonne soupe au pistou, où tous les légumes apparaissent, mélangés au pistou préalablement pilé au mortier, ou par l’« aigo boulido », préparation à base d’ail, de sauge et d’eau bouillie que l’on verse sur des tranches de pain préalablement trempées dans l’huile d’olive.

    Quant on pense aux fromages provençaux, c’est inexorablement le fromage de chèvre qui remporte la palme. Celui de brebis n’est pas loin derrière. Les plus connus sont le picodon, mis à macérer dans du vinaigre puis recouvert de feuilles de noyer et placé dans des pots en grès, ou le banon, à déguster tel quel, parfumé à la sarriette ou bien encore enveloppé de feuilles de châtaignier, ce qui lui permet de garder plus de saveur.

    Autres variétés : au lait de chèvre, la tomme d’Annot de Villars-sur-Var ; au lait de vache, la tomme de Rouvre, fabriquée dans la région de Nice ; au lait de brebis, le « cachat », spécialité du Ventoux. Si vous cherchez bien, vous découvrirez d’autres variétés de brousse au lait de brebis ou de vache, une spécialité à déguster salée ou sucrée, avec de l’eau-de-vie de marc ou de l’eau de fleur d’oranger. A vous de choisir !

    Pour manger tous ces fromages dans d’excellentes conditions, il faut les accompagner avec la fougasse, le coulas, la michette ou le pain de Beaucaire.

    Les spécialités sucrées sont aussi très nombreuses dans ce pays de soleil : fruits confits (Cavaillon), berlingots (Carpentras), nougats (Montélimar), tourons au miel (Gap), calissons, victorines au miel, truffes aux noix (Aix-en-Provence), marrons glacés (Colombrières) et bonbons au miel –la lavande, qui recouvre une partie des champs de Provence, parfume délicieusement le miel.

    Parmi les gâteaux, signalons la pompe à l’huile traditionnelle, qui compose l’un des treize desserts servis le soir de Noël. Elle change de nom selon les régions : « pogne » ou « gibassié » dans le Vaucluse, « fouasse » à Sainte-Cécile ou « fougasseto » à Manosque. N’oublions pas la « tropézienne » fourrée à la crème, dont la recette varie selon les boulangeries-pâtisseries, et, pour la fête des Rois, le traditionnel gâteau aux fruits confits, les biscuits aux pignons et les « cocoricos » d’Auriol.

    Quelle que soit l’époque de votre passage en Provence, vous aurez toujours l’agrément de rapporter quelques fruits frais qui abondent dans ces régions : figues, raisins, cerises, framboises, melons, pommes, poires, pêches, amandes, pignons, marrons.

     

    La BASTIDE BLANCHEBANDOL La BASTIDE BLANCHE

    La BASTIDE BLANCHE

    (BANDOL)
    Michel et Louis Bronzo
    367, route des Oratoires
    83330 Sainte-Anne-du-Castellet
    Téléphone :04 94 32 63 20
    Télécopie : 04 94 32 74 34
    Email : contact@bastide-blanche.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’allie à une structure et à une typicité hors-pair. Tous les Vins sont en Bio depuis 2012. Les fils, Julien et Nicolas, commencent à épauler Michel Bronzo dans la gestion du domaine.
    “Millésime 2015 : nous avons eu un hiver très humide, compliqué à gérer en ce qui concerne les travaux dans les vignes, explique Stéphane Bourret, Directeur.
    Le printemps a été sec et chaud mais contrairement aux années précédentes, nous n’avons pas eu d’amplitudes thermiques importantes entre nuits et jours.
    L’été a été aussi très sec pas forcément caniculaire et toujours pareil sans amplitudes thermiques notables. D’un point de vue végétatif, cela a donné un départ de végétation assez précoce et un début de croissance très rapide, nous laissant craindre une vendange très précoce. Puis la végétation a un peu souffert certainement par le manque d’alternance detempérature entre nuit et jour…Toujours est-il qu’il y a eu un net ralentissement. Au final, nous avons eu des dates de vendanges classiques vers le 10 septembre mais avec une maturité des divers cépages finalement assez homogènes…
    Ce fût donc d’un point de vue cultural très facile car peu de pression…
    La vendange était parfaitement saine, sans tri et abondante…En gros nous sommes ravis (pour une fois !). Cette période de vendanges fut elle aussi clémente (sans pluie) et assez fraîche. Cela nous a permis d’attendre des maturités optimales pour chacun des cépages.
    Les blancs et les rosés sont aromatiques vifs et très typé Bandol avec des notes d’épices caractéristiques du domaine et de l’appellation…Bien qu’encore sur lies, le profil des Vins aujourd’hui nous plaît beaucoup. Et pour ma part, je trouve que les Mourvèdres ont rarement été aussi complets : aromatiques et vifs mais avec une très jolie densité. C’est à la fois moderne et classique dans l’expression bandolaise.
    Pour les blancs, idem. Clairette et Ugni Blanc ont pu arriver à belle maturité et cela donne des Vins très complets.
    Pour les rouges, nous pensions avoir un millésime dans la veine des 2011 ou 2007 : puissant, solaire, sur le fruit noirs. Nous serons plus dans la veine des 2010 : élégant, frais et épicé… Les peaux des raisins étaient assez fines et il a fallu travailler en douceur pour extraire des tanins qui se révèlent assez élégants. L’équilibre des Vins est construit sur le duo tanins/acidité. L’élevage devrait approfondir cesVins. Mais il faudra surtout éviter de travailler sur des élevages trop marqués. Pas sûr que les bois neufs soient intéressants sur ce millésime car ils travailleront le vin trop violemment. Rendez-vous dans 18 mois pour je pense un très beau millésime classique deBandol sans ostentation.
    Millésime 2014 : les blancs se goûtent aujourd’hui très bien. Ils sont aromatiques, gras et frais. Pour les rosés, comme d’habitude pour les rosés de Bandol, ils se goûtent mieux aujourd’hui qu’en début d’été avec des notes épicées prononcés. Malgré tout, la difficulté du millésime se retrouve. Il manque de fraîcheur et de complexité.
    Pour les rouges, après le millésime difficile (pluies et grêle pendant les vendanges) nous sommes très agréablement surpris par cesVins. L’élevage a fait son œuvre. Certes ce n’est pas sur la puissance, mais le vin s’est construit tranquillement. Les notes de fruits se sont révélées… C’est frais, sur les fruits, bien équilibré. Ce n’est pas une année où nous produirons la cuvée Estagnol mais la cuvéeFontanieu est très typé de son terroir (floral, trame tannique serrée et fine).
    Millésime 2013 : fougueux et sur les fruits. Les rouges sont gourmands sphériques et révélent des notes d’épices, de fruits noirs, de zan. Nous sommes sur le type Bandol même, généreux et puissant.
    On retrouve les accents de 2007 peut-être moins alcooleux, plus frais mais tout aussi puissant… Très beaux Vins à boire sur la jeunesse si l’on aime les Vins méridionaux tanniques ou à garder de très nombreuses années. L’acidité présente est un gage indéniable d’un potentiel de garde élevé.
    Millésime 2012 : c’est une année plus froide qu’habituellement avec des maturités un peu plus tardives que les dernières années. Malgré tout, un temps clément nous a permis d’atteindre des maturités optimales et un état sanitaires parfait. Nous sommes en présence d’un millésime plus dans le registre du fruit et de la finesse (un peu comme 2005 ou 2000) que dans le registre de la puissance et des épices comme pouvaient l’être des millésimes comme 2011 ou 2009. L’acidité présente dans les Vins laisse présager d’un potentiel de garde intéressant. Aujourd’hui les Vins développent au nez des notes de fruits noirs et de fleurs bleues. En bouche, ils se révèlent gourmands et digestes avec une trame tannique élégante et des notes plutôt sur les fruits noirs et florales.”
    Exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanieu 2011, marqué par son Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha,vignes de 35 ans), non filtré, un grand vin aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes de cannelle, de bouche harmonieuse et puissante, tout en harmonie, gras et corsé au palais, très racé, de belle garde.
    La Bastide Blanche Bandol rouge 2012, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, est un vin riche et typé, de très bonne garde, qui s’adapte à un agneau à la provençale ou une estouffade de bœuf.
    La Bastide Blanche rosé 2014, à la tête de son appellation, est un beau vin très floral, de très belle robe, très fin, très élégant, vraiment remarquable, tout en bouche comme ce blanc, tout en délicatesse, de bouche subtile aux nuances d’amande et de fruits blancs.

     


    Domaines BUNANBANDOL Domaines BUNAN

    Domaines BUNAN

    (BANDOL)
    Pierre et Paul Bunan

    83740 La Cadière-d’Azur
    Téléphone :04 94 98 58 98
    Télécopie : 04 94 98 60 05
    Email : bunan@bunan.com
    Site : www.bunan.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En Bio depuis le millésime 2011.
    Les domaines Bunan sont le fruit d’une aventure familiale qui commence en 1961 avec Pierre et Paul Bunan. Deux frères passionnés qui ont transmis leur amour de la terre à leurs enfants. Aujourd’hui Francoise, Laurent, Claire et Philippe élaborent des Vins biologiques.
    Depuis 2008, les terroirs Moulin des Costes et la Rouvière, le Bélouvé proposent une mosaïque de Vins qui révèlent les terroirs; avec, par exemple, la cuvée Charriage imaginée il y a quelques années avec de vieux Mourvèdre.
    Cette année encore sept médailles honorent les Domaines Bunan. La famille accueille toute l’année les amoureux du Mourvèdre. “Pour avoir du succès, il faut faire rêver les gens et, au domaine les possibilités tiennent du terroir.
    Pour Philippe Bunan, “le 2015 est une belle année pour les rouges concentrés, avec une certaine expression tannique. Les rosés sontaromatiques, fruités, bien colorés, avec une belle maturité. Les blancs ont, eux aussi, connu une belle année et sont très expressifs.
    Comme chaque année, pratique de vendange verte pour contrôler la production. La pluie a inversé les maturités dans les plaines où lesraisins ont mûri plus vite.
    Ventes en 2016 : les 2014 et 2015 en rosés et blancs, puis les rouges 2012 et 2013, les cuvées la Rouvière et Charriage.
    Médailles d'Or pour tous les blancs de Côtes de Provence et de Bandol dont le Château la Rouvière et le Moulin des Costes, médaille d'Argent pour Moulin des Costes et Mas de la Rouvière rosés. Projets d'agrandissement de la cave, chai à barriques, cuves en béton pour la vinification des rouges.”
    Formidable Bandol Moulin des Costes rosé 2014 (médaille d’argent Concours Général Agricole 2015), où tout est au summum : les nuances d’abricot, la robe (abricot, elle aussi), une bouche d’une grande suavité, avec cette ampleur spécifique associée à une vivacité de grande élégance, vraiment un très grand vin, racé, chaleureux, envoûtant, France entière confondue.
    Le Bandol Moulin des Costes blanc 2014, médaille d’argent Concours Général Agricole 2015, se caractérise par beaucoup de finesse et de fruité, un vin où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de bruyère, très équilibré et ample. Le Bandol Charriage Moulin des Costes rouge 2012, puissant, aux nez expressif de garrigue et de grillé, développe des tanins amples et riches, un vin de bouche savoureuse et souple avec des notes de fruits rouges et d’épices,
    Leur Bandol Château La Rouvière rouge 2012, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est un vin de belle garde, à déboucher sur une terrine de chèvre frais ou une épaule d'agneau à la grecque. Le Bandol Château La Rouvière blanc 2014 (médaille d’argent Concours Général Agricole 2015), est un vin tout en rondeur et persistance en bouche, ample, souple et sec à la fois, d’un bel équilibre, très élégant. Le Bandol Château La Rouvière rosé, avec des nuances de pêche, est également un joli vin, associant richesse et souplesse, de bouche fruitée.

     


    Domaine La CHRÉTIENNE

    Domaine La CHRÉTIENNE

    (BANDOL)
    Thierry Simon
    713, chemin de la Barbarie
    83270 Saint-Cyr-sur-Mer
    Téléphone :06 11 54 88 62
    Télécopie : 04 94 26 18 77
    Email : simon@lachretienne.fr
    Site : www.lachretienne.fr

    “Le domaine est une exploitation de 10 ha qui produit des vins de France et des Bandol, rouges,blancs, et rosés, précise Thierry Simon. Depuis le premier jour, ma philosophie demeure intacte : la rigueur à la vigne et à la terre, l’authenticité, la convivialité et le partage de ma passion avec les clients. Mes vins sont issus exclusivement de raisins produits sur l’exploitation et mis enbouteilles à la propriété. Les raisins sont vendangés et triés manuellement sur la vigne, ils ne sont pas égrappés. Toutes ces attentions quotidiennes n’ont qu’un but : l’expression du terroir.”
    Beau Bandol rouge La Lecque 2012, 90% Mourvèdre et 10% Carignan, élevé 18 mois en cuves tronc conique et demi-muids, d’unecouleur grenat pourpre, très riche en arômes (cannelle, cuir, griotte), puissant, savoureux, riche en charpente, de belle garde. Le Bandolrosé cuvée Embruns 2014 (60% Grenache, 20% Mourvèdre, 10% Cinsault, 10% Carignan), aux senteurs caractéristiques de pêche et defruits secs, allie rondeur et fraîcheur aromatique, complexe et savoureux.
    Très joli Bandol blanc 2013, au nez de petits fruits et de fumé, très équilibré, un vin alliant puissance et élégance. Goûtez l’IGP L’Indomptable rouge, Carignan majoritaire avec 10% de Grenache, élevage 6 mois en demi-muids, vin ni collé, ni filtré, au nez intense avec des notes de réglisse et de pruneaux à l’eau-de-vie.

     


    Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    (BANDOL)
    Scea Férec-Jouve
    2 115, route de L'Argile
    83740 La Cadière-d'Azur
    Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
    Télécopie : 04 94 90 11 18
    Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

    Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par desdépôts santoniens d’origine marine, qui conviennent parfaitement aux cépages Cinsault,Grenache, Clairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique. Pendant les périodes de grande sécheresse, ce sol conserve grâce à l'argile, l'humidité qui n’existe plus ailleurs et qui le sauve. La taille est faite en gobelet traditionnel. Les fumures sont naturelles pour préserver la qualité et sont pratiquées en alternance tous les deux ans. Le désherbage est mécanique. Aucun produit chimique n'est utilisé. La vendange verte est rigoureuse pour ne laisser qu'un minimum de grappes. L'écimage est opéré tardivement et réduit au minimum pour laisser toute la nourriture et le confort aux grappes de raisin. Seuls, du soufre et du cuivre fortifient les souches. La vendange se fait à la main et est recueillie en petits bacs pour éviter tout écrasement et toute oxydation.
    Pour Claude-Marie Jouve-Férec, “un seul qualificatif me vient en tête, “formidable”, dans les 3 couleurs, grâce à une vendange saine. Les rouges 2015 seront dans la lignée des 2011, 2013 et 2014. Ventes en 2016 : les 2012 et 2013 en rouges, les rosés et blancs 2015.”
    Claude-Marie Jouve-Férec a créé un hangar pour avoir plus de place et continue les investissements. Son caviste envisage une cuvéeLouis Ferec 2015 en hommage à son père.
    Superbe Bandol rouge cuvée Spéciale 2013, puissant et charpenté, de belle teinte grenat, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits et d’humus, de fort belle évolution. Savoureux 2012, issu d'une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d'être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres dechêne durant 18 à 24 mois, de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices et de réglisse, auxtanins denses et souples, très bien équilibré en bouche, de très bonne garde. Le Bandol rouge 2013, parfumé (cassis, épices), puissant et persistant, aux tanins harmonieux, est d’une jolie finale.
    Remarquable Bandol rosé, marqué par ses 65% Mourvèdre (et 20% Grenache, 15% Cinsault), fidèle à lui-même, de teinte légèrement saumonnée, au nez complexe, riche et rond à la fois, épicé, avec des nuances de fruits et de fleurs, mêlant structure et finesse, persistance aromatique et longueur en bouche.
    Beau Bandol blanc 2014, avec des senteurs d’agrumes, qui allie charpente et nervosité à la fois, où l’on retrouve en bouche des nuances de citron et d’abricot sec avec des nuances poivrées en finale, à prévoir, pour exemples sur un caviar d'aubergines ou un foie de veau à l'anglaise.


    Domaine de L'OLIVETTE

    Domaine de L'OLIVETTE

    (BANDOL)
    Jean-Luc Dumoutier
    Chemin de L'Olivette
    83330 Le Castellet
    Téléphone :04 94 98 58 85
    Télécopie : 04 94 32 68 43
    Email : contact@domaine-olivette.com
    Site : www.domaine-olivette.com

    Domaine de 55 ha dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Ce propriétaire s’attache à laisser s’exprimer le terroir selon les millésimes et pratique des vendanges manuelles. “Au fil des années, notre famille a bien sû préserver la typicité de ses vins. Le rendement est maintenu trèsfaible : 36 hl/ha. En parallèle, elle a aussi sû faire évoluer son équipement pour créer des expressions de plus en plus belles de son terroir. Une installation de contrôle des températurescôtoie des foudres de chêne; une informatisation des données du cycle de production vient relayer le savoir-faire et la maîtrise humaine.”
    Très beau Bandol rouge cuvée Spéciale 2010, alliant concentration aromatique, rondeur destanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune, de fraise et de fumé, un grand vintypé, puissant, de belle intensité. Le Bandol Tradition 2011 (Mourvèdre, Grenache et Carignan), de caractère vif, frais et fleuri, finement bouqueté, d’une jolie finale, est une nouvelle fois très charmeur, très agréable. 
    Le Bandol cuvée Spéciale blanc 2014 (Clairette et Rolle, éraflage total, suivi d’une macération pelliculaire à froid), de robe limpide et brillante, qui sent les fruits frais et les épices, suave et gras, est à la fois distingué et ample. Le Bandol rosé (Grenache et Mourvèdre), tout en bouche, est un joli vin où la suavité vient épauler une finale aromatique dominée par des nuances d’agrumes frais.

    Château PRADEAUXBANDOL Château PRADEAUX

    Château PRADEAUX

    (BANDOL)
    Les Héritiers du Comte Portalis
    676, chemin des Pradeaux
    83270 Saint-Cyr-sur-Mer
    Téléphone :04 94 32 10 21
    Télécopie : 04 94 32 16 02
    Email : etienne@chateaupradeaux.com
    Site : www.chateau-pradeaux.com

    Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. Depuis 1983, c’est Cyrille Portalis qui a pris la relève de sa tante Arlette, et qui assure la vinification et la culture.
    Etienne Portalis nous présente cette année son rouge 2011, “un grand millésime, plus fin, comparable aumillésime 1983. Il est très frais, facile à boire, floral, sur la violette, d’une belle couleur lumineuse, rubissoutenu.
    Le rosé 2015 est un beau millésime, un vin de gastronomie avec beaucoup de matière, une belle acidité, bien équilibré. Il nous réserve une belle complexité aromatique, sur le pamplemousse, la pêche blanche et lafraise.”
    Superbe Bandol rouge 2010, Mourvèdre majoritaire avec 10% de Grenache et issus de vignes de 35 ans en moyenne, vendanges manuelles, rendements de 20 hl/ha, vinification traditionnelle et vieillissement en foudre de chêne durant 44 mois pour un assouplissement des tanins du Mourvèdre et de sa rafle... Un grand vin au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, de bouche intense et dominé par le pruneau confit et le cuir, très équilibré, tout en persistance, très racé, de garde.
    Le Bandol rouge Le Lys 2011, élevé en foudres de chêne 50 mois (il n’y a pas d’utilisation de bois neuf ni debarriques afin de garder les caractéristiques du millésime), est de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, aux tanins riches et bien fondus, d’excellente évolution.
    Beau Bandol rosé 2014, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, un très joli vin, de belle teinte, parfait sur des rougets grillés aux poivrons ou des brochettes de poissons et de gambas.

    Domaine de TERREBRUNE

    Domaine de TERREBRUNE

    (BANDOL)
    M. Delille

    83190 Ollioules
    Téléphone :04 94 74 01 30
    Télécopie : 04 94 88 47 51
    Email : domaine@terrebrune.fr
    Site : www.terrebrune.fr

    Le domaine (30 ha) étale son vignoble en res- tanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Créé par Georges Delille en 1963, la propriété est un site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d'oliviers séculaires et de fleurs cultivées. Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. La cave fut construite en 1975, suivant les meilleurs principes œnologiques en respectant la noblesse du raisin et du vin, pour permettre la vinification par gravité et l'élevage des vins dans les meilleures conditions. En 1980, c'est la commercialisation des premières bouteilles. C'est également l'année où son fils Reynald intégra le domaine après ses études d'œnologie. Le domaine s'est enrichi d'un label "Vin issu de l'Agriculture Biologique" certifiée par Qualité France.
    Voilà un superbe Bandol rouge Terroir du Trias 2009 (Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, 25 ans de moyenne d'âge desvignes, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl pendant 18 mois), riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, de bouche pleine, de belle matière, aux taninsfermes, au nez dominé par la griotte et les sous-bois, de garde, bien sûr. Beau 2007, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d'épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux, très équilibrés.
    Le Bandol rosé 2014, 60% Mourvèdre, 20% Grenache et 20% Cinsault, de robe brillante rose clair, allie fraîcheur et charpente, tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants, un vin tout en nuances comme ce Bandol blanc, 50% Clairette, 20% Ugni Blanc, 20% Bourboulenc, 5% Rolle et 5% Marsanne, qui possède une originalité certaine, l'un des meilleurs de l'appellation, très distingué.

    Domaine de TOASC

    Domaine de TOASC

    (BELLET)
    Bernard et Jacqueline Nicoletti
    213, chemin de Crémat
    06200 Nice
    Téléphone :04 92 15 14 14
    Télécopie : 04 92 15 14 00
    Email : contact@domainedetoasc.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedetoasc
    Site : www.domainedetoasc.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Propriété de 12 ha, dont 6,5 ha de vignes et 2 ha d’oliviers. Ici, le vent de terre, de mer et la tramontane maintiennent l'état sanitaire des vignes et permettent une culture raisonnée. Sur les pentes où le dénivelé atteint 180 m, le travail est souvent pratiqué manuellement et rythmé par une taille courte, un effeuillage et des vendanges vertes limitant le rendement à 35 hl/ha. Les sols issus des alluvions du Var du quaternaire sont constitués du “poudingue”, agglomérat d'argile, sable et galets roulés, riche en éléments minéraux. Depuis 2012, les Vins sont agréés Ecocert en culture biologique.
    Superbe Bellet rouge 2013, 60% Folle noire, 30% Grenache et 10% Braquet, élevé 12 mois enbarriques, dense, aux tanins souples, au nez intense (notes de pruneau et de mûre), de bouche soyeuse mais puissante, idéal sur un tajine de bœuf aux pois chiches ou un sauté d'agneau. 
    Savoureux Bellet blanc cuvée du Père 2014, pur Rolle, vinifié en barriques avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs (poire, mangue) et de bruyère. 
    Le Bellet blanc 2015, Rolle très majoritaire avec un soupçon de Chardonnay (5%), aux notes de noisette, et d’agrumes, est d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, un vin tout en nuances, comme le Bellet rosé 2015, légèrement épicé, mêlant nervosité et suavité, persistance aromatique et longueur en bouche, aux connotations florales délicates (rose, narcisse), très séduisant.

    Château de FONTCREUSECASSIS Château de FONTCREUSE

    Château de FONTCREUSE

    (CASSIS)
    Jean-François Brando
    Route Pierre-Imbert
    13260 Cassis
    Téléphone :04 42 01 71 09
    Télécopie : 04 42 01 32 64
    Email : fontcreuse@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
    Site : www.fontcreuse.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de lavigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les les 45 hl/ha pour les blancs et les Rosés. Vendanges manuelles. La production annuelle est de 100 000 blancs, 60 000 Rosés et 25 000 rouges.
    “Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d'année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos Vins sont égaux d'une cuvée sur l'autre et se ressemblent.
    Le millésime 2014 : très structuré, vient de se terminer, nous aborderons dès 2016 les millésimes 2015 pour les blancs, composés de 60% de Marsanne, 15% de Clairette, 25% d’Ugni Blanc. Ce sont des Vins subtils, denses avec une touche d’acidité alliée à une rondeur agréable où s’entremêlent des notes de fruits mûrs, tout en harmonie.
    Pour les Cassis Rosés, composés de 75% Grenache et 25% de Cinsault. Les 2015 sont des Vins clairs, fruités et d’une grande finesseoù se mêlent la rose et les fruits blancs. Les rouges 2013, viennent d’être mis en bouteilles, la Syrah y est majoritaire, 75% accompagnée de 25% de Caladoc au goût de cerise, framboise, fruits intenses..”
    Fidèle à lui-même, ce formidable Cassis rosé, avec ce nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômespuissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité, est d’une grande élégance, particulièrement abordable pour un tel niveau, et dont la bouteille est tout aussi élégante.
    Le Cassis blanc 2014 n’a rien à lui envier, très typé également, un vin associe nervosité et gras, nez envoûtant et persistant, un vinsuave, harmonieux, aux notes de fruits blancs, d’une grande richesse aromatique, parfait sur un filet de barbue à la tomate ou un émincé de courgettes aux rougets, pour exemples. Le Cassis rouge 2013, aux nuances discrètes de sous-bois et de mûre, mêle charpente et rondeur, un vin puissant, épicé comme il le faut, de très bonne évolution.

    Domaine de FONTLADE

    Domaine de FONTLADE

    (COTEAUX VAROIS)
    Scea Baronne Philippe de Montrémy - Véronique Goupy
    Route de Cabasse
    83170 Brignoles
    Téléphone :04 94 59 24 34
    Télécopie : 04 94 72 02 88
    Email : fontlade@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateau-de-fontlade
    Site : www.chateau-de-fontlade.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Rigueur et passion, pourrait être notre devise, précise-t-on ici.  Rigueur dans nos méthodes de culture et d’élaboration de nos Vins, passion pour notre métier et notre terroir.
    Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montrémy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des Vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais.”
    On est bien au sommet avec ce Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l’Hermite Maunier Vieilles Vignes 2011 (60% Syrah, 40% Grenache), élevé 8 mois en fûts de chêne, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de garde, un vin qui s’accorde avec des mets épicés comme, pour exemples, un coquelet rôti au thym aux petits pois et artichauts ou un porc à la sauge. Pour ce vin, “les raisins sont cueillis en légère surmaturité à température ambiante, et sont ensuite mis en cuves pour une longue macération (une vingtaine de jours). Egrappés, pressés et vinifiés en cuves. Après la fermentation malolactique, le vin est transféré dans desbarriques de chêne français de deux ou trois Vins pendant 18 mois, avant d’être assemblés en cuves. L’élevage en barriques de bois recyclées permet une micro-oxygénation qui, dans de grands millésimes, permet d’obtenir des tanins fondus et élégants.”
    Le Coteaux-Varois cuvée Saint-Qvinis rosé 2014, Cinsault et Grenache, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée, idéal sur unpoisson au four ou un thon basquaise. Excellent Côtes-de-Provence Aurélia Prima blanc 2013,frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de poire, tout en harmonie, ample, d'une finale persistante.

    Domaine du LOOU

    Domaine du LOOU

    (COTEAUX VAROIS)
    Scea Di Placido
    Chemin du Loou
    83136 La Roquebrussanne
    Téléphone :04 94 86 94 97
    Télécopie : 04 94 86 80 11
    Email : domaine-du-loou@wanadoo.fr
    Site : www.domaineduloou.com/

    Longtemps propriété du clergé de l’Abbaye de Saint-Victor à Marseille, le Domaine du Loou, labour en provençal, appartient à la famille Di Placido depuis 1956. À partir du millésime 2010, tous les vins sont en culture biologique.
    Beau Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée Clémence 2014 (70% Syrah, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Grenache), aux nuances de fruits rouges mûrs (cassis, cerise noire) et de sous-bois, coloré et structuré, subtilement épicé.
    Le Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvé́e Vieilles Vignes 2012, 35 hl/ha, sol argilo-calcaire, exposition sud-sud-est pour le Mourvèdre (80%, Vignes de 50 ans), sol graveleux pour leGrenache (20%, Vignes de 30 ans), de belle robe grenat, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de griotte, de bouche charnue.
    Le Coteaux-Varois-en-Provence cuvée Esprit de Blanc (80% Rolle et 20% Sémillon), macérationpelliculaire à froid, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits blancs et de bruyère, est un vin suave et sec à la fois, vraiment séduisant.
    Le Coteaux-Varois-en-Provence rosé cuvée Rosée de Printemps (très jolie bouteille, aux “épaules larges et carrées”), provenant à 50% du Grenache planté dans des sols de gravette, 40% de Syrah et 10% de Cinsault dans des sols chauds, mêle nervosité et suavité, aux senteurs de pêche et de rose.

    Château TRIANS

    Château TRIANS

    (COTEAUX VAROIS)
    Jean-Louis Masurel
    Chemin des Rudelles
    83136 Néoules
    Téléphone :04 94 04 08 22 et 01 42 96 01 96
    Télécopie : 04 94 04 84 39 et 01 42 15 16 70
    Email : trians@wanadoo.fr
    Site : www.trians.com

    Le Château Trians est assis sur le plateau de la Provence calcaire, qui permet des vendanges tardives, conférant au vin un caractère indéniable. Le plateau argilo-calcaire très caillouteux du secondaire permet une excellente régulation de l'humidité et de la chaleur du sol. Culture biologique, contrôle Ecocert. “Depuis 2007, me précise-t-on, nous avons fait évoluer nos méthodes culturales en passant de l’agriculture raisonnée à la culture biologique.”
    Toujours une référence avec ce Coteaux-Varois-en-Provence cuvée T de Trians rouge, 2012, Cabernet-Sauvignon, Syrah et Grenache, élevage durant 24 mois en foudres de chêne, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêlantfinesse et structure, de bouche soyeuse et puissante à la fois, parfait aussi bien sur un agneau aux pommes de terre nouvelles qu’avec une omelette aux truffes.
    Excellent Coteaux-Varois-en-Provence rouge 2012, Grenache et Syrah, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, qui développe un nezpuissant dominé par la cannelle et la cerise noire, bien en bouche. Il y aussi ce Saint-Clément rouge 2009, Cabernet-Sauvignon etSyrah, de robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant, riche et volumineux.
    Le Coteaux-Varois-en-Provence blanc 2014, 80% Rolle et 20% Sémillon, est le meilleur de son appellation, avec des notes aromatiquesde pêche et de lis, long et équilibré, vif et gras à la fois, vraiment savoureux, très typé. 
    Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rosé 2014, 60% Grenache, 30% Cinsault et 10% Syrah, tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs. 

    Château de BEAUPRÉ

    Château de BEAUPRÉ

    (COTEAUX-D'AIX)
    Marie-Jeanne, Christian et Phanette Double
    D7
    13760 Saint-Cannat
    Téléphone :04 42 57 33 59
    Télécopie : 04 42 57 27 90
    Email : contact@beaupre.fr
    Site : www.beaupre.fr

    Propriété de la famille Double depuis 1855, le Château est conduit aujourd'hui en Agriculture Biologique sous la houlette de Phanette Double, 5e génération à la tête du domaine. Les vinssont agréés Bio depuis 2013.
    Cela donne ce Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2014, 50% Rolle, 25% Sauvignon, 20%Sémillon et 5% Clairette, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave, d’une jolie finale, tout en séduction. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence Collection du Château rosé 2014, 90% Grenache, 5% Syrah et 5% Cabernet-Sauvignon, au nez de rose, est délicat, franc, développant au palais des arômes puissants de fruits frais, avec une touche épicée, à déboucher sur des brochettes de pointe d'asperges grillées ou des calamars farcis.
    Savoureux Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge 2012, 50% Cabernet-Sauvignon et 50% Syrah, de bouche pleine et riche, de belle robegrenat, au nez de cerise confite et d’humus, associant puissance et souplesse. 

    Domaine CAMAÏSSETTE

    Domaine CAMAÏSSETTE

    (COTEAUX-D'AIX)
    Michelle Nasles
    Route de Pélissanne
    13510 Éguilles
    Téléphone :04 42 92 57 55
    Télécopie : 04 42 28 21 26
    Email : michelle.nasles@wanadoo.fr
    Site : www.camaissette.fr

    Un vignoble familial de 40 ha depuis 1901, dont 23 ha de vignes et 4 ha d’oliviers. La plus grande partie du vignoble est plantée sur un plateau argilo-calcaire en sol caillouteux. La production, dans les trois couleurs, se répartit en deux gammes bio. La gamme Domaine est constituée de vins dont les caractéristiques principales sont la fraîcheur et le fruit, des vins prêts à boire. La gamme Amadeus produit des vins élevés en fûts de chêne, complexes, de garde. Tous les vins sont élaborés depuis plusieurs années par Michelle Nasles, aidée de son mari Jacques et de son fils œnologue, Olivier.
    Superbe Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Amadeus 2009, marqué par sa Syrahmajoritaire, à laquelle s’ajoutent les Cabernet-Sauvignon et Grenache, chaque cépage récolté séparément à maturité optimale, assemblage avant un élevage de 18 mois en tonneaux dont 50% de neufs et le reste d'un vin..., le tout donnant ce vin dense et complexe, marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin intense, de bouche pleine, de très bonne évolution, à prévoir sur une cuisine riche comme des perdreaux sauce catalane ou un ragoût de mouton. 
    Le Côtes-de-Provence rouge 2012 dégage un bouquet complexe avec ces notes bien caractéristiques de prune et de cannelle, un vin de couleur profonde. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2015, de jolie teinte, est très parfumé avec des senteurs de pêche et de bruyère, ample et rond. Joli JN’S by Camaïssette rosé 2015, séduisant, avec des nuances de pêche, de garrigue et d’agrumes frais.

    Château des BERTRANDSCÔTES DE PROVENCE Château des BERTRANDS

    Château des BERTRANDS

    (CÔTES DE PROVENCE)

    Route de la Garde Freinet
    84340 Le Cannet-des-Maures
    Téléphone :04 94 99 79 00
    Télécopie : 04 94 99 79 09
    Email : lacave@chateaudesbertrands.com
    Site : www.chateaudesbertrands.com

    “Ancien relais de chasse de Colbert, précise-t-on, le Château des Bertrands est un domaine de 200 ha situé au cœur de la zone protégée Natura 2000, réserve naturelle de la tortue Hermann, au pied de la chaîne des Maures. Le vignoble, entièrement conçu à partir de 1964, représente 84 ha de vignes dont 20 ha plantés en 2012. Le Château est un de ces petits bijoux provençaux proche du littoral que les Vignobles de Berne, propriétaires depuis 2010, s’attachent à restructurer pour en dessiner un haut lieu de la viticulture varoise. Le sol est caractéristique d’une géologie formée par le massif des Maures, sol caillouteux formé de grès rose et de terres sablonneuses. La forte porosité en certains endroits permet de limiter les écarts de températureentre le jour et la nuit améliorant ainsi les conditions de maturation des raisins. Des sols qui permettent d’obtenir une belle minéralité sur les vins produits.”
    On y goûte ce Château des Bertrands Grande Récolte rouge 2014, issu des Grenache, Syrah, Cabernet-Sauvignon, d’une belle couleur pourpre, très riche en arômes (mûre, griotte, fumé),typé, ample, savoureux, riche en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Joli rosé 2015,Cinsault 80%, Grenache 20%, de robe pâle et de bouche franche, avec des notes de pamplemousse et de rose, tout en nuances comme le blanc Grande Récolte 2014, Rolle et Ugni Blanc, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de jolie robe brillante, un vin délicat et parfumé. Le lieu est également un centre équestre.

    CHIC

    CHIC

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Régis Chevalier

    33370 Fargues-Saint-Hilaire
    Téléphone :05 56 21 11 11
    Email : contact@regis-chevalier.com
    Site : www.regis-chevalier.com

    Dynamique et passionné, Régis Chevalier, qui élève l’un des meilleurs vins de Bordeaux Supérieur, raconte : “en 2010, je lance “Chic”, un rosé exclusivement vendu en bouteilles de 1,5l, qui rencontre rapidement un vif succès, tant pour sa qualité que pour son design. Il porte désormais le label AOP Provence.” Issu des Grenache, Cinsault, Tibourin, le 2015 a des senteurs d’agrumes, une robe pâle très brillante, des nuances de pêche jaune et de garrigue au palais, une bouche fraîche et vive.

    Domaine du DRAGON

    Domaine du DRAGON

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Thibaud Lienard
    990, avenue Frédéric Henri Manhes
    13510 Draguignan
    Téléphone :04 98 10 23 00
    Télécopie : 04 9810 23 01
    Email : domaine.dragon@wanadoo.fr
    Site : www.domainedudragon.com

    Domaine de 60 ha, 24 ha de vignes plantées en terrasses, terrain à dominante argilo-calcaire. Le domaine est un site de peuplement très ancien : des fouilles archéologiques ont découvert des poteries, des crânes humains et tout une série d’objets qui sont aujourd’hui exposés au musée de Draguignan.
    Beau Côtes-de-Provence cuvée Les Res- tanques blanc 2014, 100% Rolle, au nez subtil (narcisse, poire), tout en rondeur et persistant en bouche, mais avec une note de fraîcheur caractéristique et séduisante.
    Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Perle Noire 2011, aux senteurs de cassis et de garrigue, de bouche charnue, chaleureuse et parfumée (fruits rouges surmûris, cuir, épices), associe structure et distinction. Le Côtes- de-Provence Grande Cuvée rosé 2014, friandet légèrement épicé, de bouche persistante, de belle robe saumonée, très élégant, est tout en bouche, l’un des meilleurs dégustés cette année.
    On goûte encore ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Castrum 2012, marqué par son Rolle, un vin de belle robe, ferme et suave au palais, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et ce Côtes-de-Provence rosé cuvée Prestige 2014, 90%Grenache et 10% Syrah, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.
    Le Côtes-de-Provence rouge Hautes vignes 2012, 40% Grenache, 38% Syrah, 22% Mourvèdre, élevé en cuves pendant 12 mois, classique, est plus souple que le Côtes-de-Provence rouge Saint-Michel 2009, Syrah 43%, Cabernet-Sauvignon 48%, Grenache 9%, élevé 13 mois en barriques bourguignonnes, qui parvient à maturité aujourd’hui, de robe grenat à reflets noirs, aux notes de griotte confite et de sous-bois, un vin bien corsé. Le domaine, avec sa ferme et sa Bastide entièrement rénovées, offre des possibilités d'accueil pour une quarantaine de visiteurs répartis en 3 entités séparées : la Bastide, Saint- Michel, les Grenaches and la Bergerie.

    Château La FONT du BROC

    Château La FONT du BROC

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Sylvain Mass - Maître de chai : Eric Saignes

    83460 Les-Arcs-sur-Argens
    Téléphone :04 94 47 48 20
    Télécopie : 04 94 47 50 46
    Email : smassa@groupempsa.com
    Site : www.chateau-fontdubroc.com

    Ce Château est né de la rencontre en 1994, de Sylvain Massa et d’un coin oublié de Provence, un domaine surgit de terre à l’aube du XXIe siècle. La cave cistercienne, située à 20m de profondeur, a été créée en 1998. Le domaine exploite également une oliveraie, et Sylvain Massa s’adonne à son autre passion : l’élevage de chevaux lusitaniens de sport, racés et majestueux, qui ajoutent une touche sauvage à l’atmosphère élégante du Château.
    Remarquable Côtes-de-Provence rouge Réserve 1010 (40% Syrah, 30% Mourvèdre et 30% Cabernet-Sauvignon), vendange triée et intégralement égrappée, placée en demi-muids après foulage, élevage de 10 à 18 mois en fûts de chêne, un vin de robe grenat noir, au nez de violette, de musc et de mûre, gras, avec des notes de poivre en bouche, bien charnu, d’excellente évolution.
    Le Côtes-de-Provence rouge 2011, Syrah, Cabernet-Sauvignon et Mourvèdre, de belle couleurrubis, riche et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche. Excellent Côtes-de-Provence blanc 2014, Rolle, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, de robe brillante, un vin délicat et parfumé, charmeur comme le Côtes-de-Provence rosé 2014, Grenache, Syrah, Mourvèdre et Cinsault, de teinte pastel, très distingué, de bouche délicate, complexe et persistante, où dominent la pêche et le coing, à déboucher sur un tajine de daurade au fenouil ou une rouille de seiches.

    Domaine du JAS D'ESCLANSCÔTES DE PROVENCE Domaine du JAS D'ESCLANS

    Domaine du JAS D'ESCLANS

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Matthieu et Gwenaëlle De Wulf
    Route de Callas
    83920 La Motte
    Téléphone :04 98 10 29 29
    Télécopie : 04 98 10 29 28
    Email : contact@jasdesclans.fr
    Site : www.jasdesclans.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine (CruClassé depuis 1955), mentionné dans les archives au XIIIe siècle, figure sur les cartes de Cassini de 1740. Le mot jas est synonyme de mas et de bergerie. Le domaine était une bergerie de transhumance dont il reste des bâtiments. Le vignoble de 55 ha est protégé par les collines environnantes et bénéficie d’une exposition Est-Sud-Est très favorable. Les vignes profitent de l’influence maritime, et sont cultivées en Agriculture Biologique depuis toujours.
    En 2015, nous raconte Matthieu de Wulf, nous avons eu la chance d’avoir un hiver très pluvieux qui a bien aidé à reconstituer les réserves hydriques des sols, le printemps a été sec et l’été très sec, pas unegoutte de pluie trois mois avant les vendanges !
    Le millésime est très beau, l’état sanitaire parfait, un jus très concentré, on ne pensait pas faire de grands rouges alors qu’ils sont magnifiques, ce qui est parfait car nous produisons 40% de rouges (ce qui n’est pas si courant en Provence), 10 % de moins en volume mais la qualité est là ! Les blancs et lesrosés ont conservé beaucoup de fraîcheur avec des arômes très présents.
    Nous préférons que le vin se fasse tranquillement nous sommes partisans de laisser faire la nature. Le taux d’alcool est similaire à 2014, entre 13 et 13,5°. Nous avons la chance d’avoir pas mal de Cinsault, donc, dans les assemblages, cela apporte de la fraîcheur et de l’équilibre. Malgré ces chaleurs incroyables, les blancs et les rosés ont conservé une bonne fraîcheur.
    Au Jas d’Esclans, la culture Biologique est installée depuis toujours, et depuis que nous sommes arrivés nous l’avons fait labéliser, cela fait maintenant 20 ans, puis nous avons entamé la démarche Bio auChâteau de Vaucouleurs en 2010 dès que nous avons acheté la propriété.
    Mon chef de culture est là depuis plus de 40 ans et connaît chaque pied de vigne, il est né avec cela et pour lui c’est une évidence. J’avoue que je n’étais pas forcément convaincu du Bio quand j’ai acheté le domaine, je n’étais pas issu de cette filière et j’étais un peu sceptique mais je me suis vite rendu compte que c’était, dans notre région en tous cas, la meilleure façon de cultiver la vigne. Bien sûr c’est plus difficile à mener, il faut être très vigilant, être présent dans les vignes en permanence. Nous avons droit au cuivre et au souffre dans les traitements curatifs, nous ne faisons que de la protection. Grâce aux excellentes conditions climatiques cette année, nous n’avons fait que trois traitements au lieu des cinq habituels.
    Nous continuons notre programme de replantation au Château de Vaucouleurs.
    Jas d’Esclans se caractérise par la puissance aromatique de ses Vins alors que Vaucouleurs est plus sur la finesse, c’est lié aux deuxterroirs totalement différents.
    Les couleurs sont un peu plus soutenues pour le 2015, ce qui compte le plus pour moi c’est le goût et pas la couleur : beaucoup de gens croient, malheureusement, que plus le rosé est pâle meilleur il est, alors que c’est totalement faux…”
    Formidable Côtes-de-Provence rosé cuvée du Loup 2015, issu de saignée, toujours au sommet de son appellation grâce à une fraîcheur d’une grande élégance, couplée à une persistance d’arômes exceptionnelle (rose, agrumes, lis...), un grand vin, ample, séducteur, très fin, très persisatnt.
    Le Côtes-de-Provence blanc cuvée du Loup 2012 (Vin biologique Cru Classé), issu des Clairette et Rolle, une cuvée élevée enbarriques, de teinte jaune paille, avec des arômes d’agrumes, un vin fin et puissant à la fois, de belle robe jaune pâle, aux nuances de noix fraîche en finale. Le blanc est remarquable par sa finesse aromatique (fleurs blanches et raisin frais), bien sec, vivace et très plaisant. 
    Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Coup de Foudre 2011 (Vin issu de raisins de l’agriculture biologique), de couleur pourpre, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêle finesse et structure, un beau vin de bouche soyeuse et puissante à la fois, d’une grande complexité aromatique (griotte, humus...) en finale. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée du Loup 2012, 75% Syrah et 25% Cabernet, élevé en barriques, est intense, de belle structure, avec des notes de mûre, de poivre et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche complexe et persistante, de garde.
    Il y a aussi le Côtes-de-Provence rouge cuvée Jas d’Esclans 2013, 50% Grenache, 25% Cabernet et 25% Syrah, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, à prévoir, par exemple, sur un Agneau aux courgettes ou une salade de pommes de terre aux truffes.
    Le Côtes-de-Provence rosé cuvée Jas d’Esclans 2015, 50% Grenache, 40% Cinsault et 10% Syrah, est de belle teinte, tout en bouche,fruitée, aux notes de framboise et de rose, à déguster sur des sardines grillées ou un poulet au gingembre. 
    Dans la lignée, le Côtes-de-Provence rosé Cœur de Loup 2015, 80% Grenache et 20% Syrah, au fruité délicat, avec des nuances depêche et de petits fruits secs, est un vin très agréable, sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à la rondeur. 

    Château MAÏME

    Château MAÏME

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Famille Sibran-Garcia
    Route Nationale 7
    83460 Les Arcs-sur-Argens
    Téléphone :04 94 47 41 66
    Télécopie : 04 94 47 42 08
    Email : maime.terre@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-maime.com

    Au sommet. La propriété est riche en vestiges archéologiques et souvenirs religieux. Son nom "Maïme" signifie Maxime en Provençal, et provient de la Chapelle qui se trouve sur la propriété, construite en milieu du Moyen-Âge. Une nouvelle page s’écrit depuis quelques années avec l’arrivée de la famille Sibran-Garcia, conquise par la beauté des lieux et son authenticité. Aux 18 ha répartis entre micaschiste en partie haute et argilo-sablonneux en partie basse, s’ajoutent 18 autres ha de grès sablonneux avec de nombreux galets qui assurent un excellent drainage et une bonne restitution nocturne de la chaleur emmagasinée dans la journée.
    Un enherbement maîtrisé, pour une meilleure aération des sols et une concurrence hydrique desvignes est pratiqué un rang sur deux avec labour de l’autre rang. Les traitements phytosanitaires s’effectuent de façon raisonnée, non systématique. La taille, étudiée, donne un rendementmesuré afin d’obtenir la concentration des meilleurs raisins.
    “Le millésime 2015 est d'excellente qualité, nous confirme Jean-Louis Sibran. Les rosés, qui représentent 90% de la production, sont de belle couleur rose pâle, fruités avec des grains plus prometteurs que ceux de l'an dernier. Les rouges sont sur le fruit et peu tanniques. Une superbe année dans les deux couleurs.
    Millésimes à la vente en 2016: en rosés, 2015, en blancs, 2014, puis 2015, en rouges, 2012, pour la cuvée Véronique et 2014, pour la cuvée Raphaëlle. Notre nouvelle salle de réception peut accueillir 200 personnes.”
    Remarquable Côtes-de-Provence cuvée Véronique rouge 2012, au nez dominé par les petitsfruits rouges à noyau et des notes de fumé, d’une finale complexe, de garde. Pour la (très) bonne bouche, ce 2003, aux senteurs de sous-bois, d'épices et de mûre, un vin capiteux, où s'harmonisent des connotations de cassiset de poivre, et le 2001, qui se goûte également parfaitement, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, charpenté, unvin qui emplit bien le palais. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Raphaëlle 2014 développe un nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, classique, associe saveur et persistance, et se débouche sur un bœuf braisé aux carottes ou des cannellonis, par exemple. Le Côtes-de-Provence rosé, avec ce nez de fleurs fraîches et d’épices, est onctueux et vif à la fois, d’une jolie finale, un vin franc et charmeur, comme ce blanc 2014, fin et rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, de bouche délicatement suave.

    Château MONTAUDCÔTES DE PROVENCE Château MONTAUD

    Château MONTAUD

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Frédéric Ravel

    83390 Pierrefeu-du-Var
    Téléphone :04 94 28 20 30
    Télécopie : 04 94 28 26 26
    Email : contact@chateau-montaud.eu
    Site : www.vignoblesravel.com

    Niché au pied du massif des Maures, le ChâteauMontaud et ses deux mille ans d’histoire, est depuis 1951 la propriété de la famille Ravel. Installé sur de longues terrasses baignées de soleil, le vignoble abrite divers cépages provençaux. La viticulture y est traditionnelle, le travail de la terre, privilégié, ceci afin de conserver la fraîcheur des sols maigres obligeant la vigne à s’enraciner en profondeur.  
    Coup de cœur pour ce Côtes-de-Provence Château Montaud rouge 2012, 40% Grenache, 20% Cabernet-Sauvignon, 30% Syrah, et 10% Mourvèdre, au nez où prédominent le cassis et les sous-bois, aux nuances d’épices, de bouche complexe et intense, où se décèlent les fruits noirs et le poivre, à prévoir sur une daube ou une fondue de poularde.
    Le Côtes-de-Provence Château Montaud rosé 2014, de robe saumonée, a des connotations defruits frais (myrtille), un vin tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense où l’on retrouve la fraise, et je vous le conseille aussi bien sur un taboulé aux fruits de mer que sur des beignets de morue. 
    Le Côtes-de-Provence Château Montaud blanc 2014, 50% Rolle, 40% Sémillon, 10% Ugni Blanc, est un vin franc, très agréable, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, d’une jolie persistance. 
    Goûtez le Côtes-de-Provence Château L’Oasis rosé 2014, de robe délicate, qui sent la rose et la fraise des bois, un vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale en bouche, l’IGP vin de Pays du Var Le Chevalier de Rascasse blanc Chardonnay, aux senteurs de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, avec des connotations de pomme, et le Chevalier de Rascasse roséTibourenc (vin de Pays des Maures), qui sent l’abricot et la noix, de jolie bouche franche et fraîche, un vin tout en séduction.

    Château de POURCIEUX

    Château de POURCIEUX

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Michel d'Espagnet

    83470 Pourcieux
    Téléphone :04 94 59 78 90
    Télécopie : 04 94 59 32 46
    Email : chateau@pourcieux.com
    Site : www.chateau-de-pourcieux.com

    Le Château appartient depuis son origine à la famille du Marquis d'Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d'Espagnet perpétue la tradition familiale et assure les destinées du domaine, venant de planter 2 ha supplémentaires de Rolle.
    Le vignoble, d'une superficie actuelle de 28 ha, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d'engrais chimiques.
    Coup de cœur pour son Côtes-de-Provence rouge 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, tannique, associant structure et finesse, à déboucher sur des magrets de canard rôtis et fricassée de champignons des bois. 
    Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et restanques..., le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous-bois, d'épices et de mûre, capiteux, où s'harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humuset de poivre, médaille d'Argent Paris 2006.
    Le Côtes-de-Provence rosé 2015, tout en arômes, est un vin rond, équilibré, qui sent la groseille, les agrumes et la noix, de très jolie teinte, séducteur comme le blanc 2015, aux senteurs de pêche et de fruits secs, alliant rondeur et fraîcheur aromatique, tout en subtilité, tout en bouche.

    Château RASQUECÔTES DE PROVENCE Château RASQUE

    Château RASQUE

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Gérard Monique et Sophie Biancone
    Route de Draguignan
    83460 Taradeau
    Téléphone :04 94 99 52 20
    Télécopie : 04 94 99 52 21
    Email : accueil@chateaurasque.com
    Site : www.chateau-rasque.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “ChâteauRasque a fêté ses 33 ans, nous confie Sophie Biancone, et, petite fille, c’était mon terrain de jeu. En grandissant, j’y ai vendangé à partir de l’âge de 15 ans, ensuite je traînais dans la cave, c’est comme ça qu’est née ma passion pour le vin.”
    Dès 1983, en effet, les bulls libèrent les espaces nécessaires à l’établissement de ce vignoble. C’est ainsi que leurs enfants, Pascale, Fabio, Sophie, Alexandra et Enzo ont vu naître au fil des ans, le façonnage de ces terres, naître les premières vignes, comprendre l’effort et venir partager avec eux le plaisir de la récompense d’une belle vendange. Monique et Gérard ne se doutaient pas que leur belle aventure se développerait autant et que sur toute la Côte d’Azur les Vins de Rasque auraient une telle notoriété.
    ”Nous ne proposons que des Vins authentiques qui correspondent à notre famille, disent-ils. Toutes nos terres sont travaillées en Bio, les seuls produits que nous nous autorisons étant lesoufre et le cuivre. Cela nous permet de laisser s’exprimer le terroir, sans aucun produit chimique.”
    La particularité de Rasque, c’est sa terre. Sur cette roche de cataclysmes marins et des tremblements de la terre, sont venus les chêneset les pins, le genêt et le ciste, la ronce… Leurs racines ont disloqué peu à peu la pierre rebelle pour la réduire en gravier, en poudre, pour fabriquer le sol de Rasque. C’est cet éperon naturel à 260m d’altitude qui nous offre un sol argilo-calcaire propice à la culture de la vigne. Ce type de sol donne un terrain particulièrement drainant qui nous évite les stress hydriques, typiques à notre région gorgée de soleil.
    Le domaine centenaire de l’Hermitage de Saint-Pons, situé sur la commune de Figanières possède 40 ha de vignes. Un encépagement a été adapté à ce terroir privilégiant le soleil, un sol argilo calcaire permet de produire des rosés qui séduisent le palais des passionnés.”
    Savouré sur place, exceptionnel Côtes-de-Provence rosé cuvée Alexandra 2015 (50% Grenache sur sol argilo-calcaire, très caillouteux et 50% Cinsault sur sol argilo-calcaire). Après avoir vendangé à la main tous nos raisins, notre récolte est conduite au pressoir pneumatique lui assurant un foulage léger. Après 4 à 6 heures de macération pour obtenir la couleur désirée et avant pressurage, le premier jus appelé “jus de saignée” sera isolé pour assurer la production de la Cuvée Alexandra. Le jus de presse étant destiné à la production de la Cuvée Château. Chaque cépage étant vinifié séparément, ce n’est qu’après leur fermentation alcoolique que l’assemblage Grenache-Cinsault vient parfaire les cuvées. Le vin est vraiment splendide, de robe brillante, aux nuances de pêche, de lis et d’épices, avec cette bouche fraîche, longue, exubérante, à servir avec des œufs en gelée aux crevettes ou un taboulé aux fruits de mer. 
    Le Côtes-de-Provence Blanc De Blancs 2015, 100% Rolle sur sol argilo-calcaire très caillouteux, macération à froid, fermentation à bassetempérature, suave en bouche, harmonieux, aux arômes de fruits blancs et de noisette, d’une belle élégance et d’une grande richessearomatique en finale.
    Formidable Côtes-de-Provence rouge cuvée Madame 2009, 80% de Syrah et 20% de Grenache (pigeage manuel sur cuve ouverte en bois de chêne, vieillissement de 12 mois en foudres de chêne), qui délivre des arômes d'épices et de fruits cuits, un vin puissant, riche et volumineux en bouche, de garde comme cet autre cuvée Héritage 2011 (85% Syrah et 15% Grenache, vieillessement de 10 à 12 mois dans des barriques neuves), de robe pourpre soutenu, avec ces notes d’humus, de cuir et de fruits surmûris, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, un vin qui emplit bien la bouche, parfait sur des cailles rôties ou un gigot d'agneau à l'aïl, par exemple.  
    Goûtez également le Côtes-de-Provence L’Hermitage de Saint-Pons rosé, qui sent la fraise des bois, de robe brillante rose clair, qui mêle fraîcheur et ampleur, tout en bouche, avec des arômes persistants au palais. Superbes chambres d’hôtes sur place.

    Domaine TERRE de MISTRALCÔTES DE PROVENCE Domaine TERRE de MISTRAL

    Domaine TERRE de MISTRAL

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Serge Davico
    Chemin du Pavillon - Route de Peynier
    13790 Rousset
    Téléphone :04 42 29 14 84
    Télécopie : 04 42 61 19 47
    Email : contact@terre-de-mistral.com
    Site : www.terre-de-mistral.com

    Une cinquantaine d’hectares pour cette exploitation familiale, où Serge Davico et sa femme Nadia mettent un point d’honneur à produire un vin de terroir à l’image de la Provence, sans artifice juste ce que la nature veut bien donner.
    Cette année, Nadia Davico nous présente ses 2015, son rosé Côtes-de-Provence Sainte Victoire cuvée Nadia, vinifié en partie enbarriques d'acacia, ce qui lui donne du gras, mais qui reste un vin fruité et gourmand. Et son blanc, Côtes-de-Provence cuvée Anna, trèsaromatique et fruité, explosif en arômes.
    “Nous organisons notre 2e festival jazz sur le Domaine, les 8 et 9 juillet 2016, où nous espérons la présence de Kenny Gareth. A partir du mois de mai, une exposition de ferronnerie d'art tout autour du Domaine, avec un artiste d’Aix en Provence.”
    On se fait toujours plaisir avec ce Côtes-de-Provence blanc cuvée Anna 2015 (Rolle), fleurant le musc, la poire et le chèvrefeuille, riche et séduisant, au nez comme aux papilles, d’une belle fraîcheur en finale, aux nuances d’amande et de coing. Le Côtes-de-ProvenceSainte Victoire Rosalie rosé, Rosalie étant la grand-mère maternelle de Serge Davico, Syrah, Cinsault, Grenache et Rolle, parfumé,friand, vif et parfumé, très persistant en bouche où l’on retrouve des nuances de fruits frais, à servir avec une soupe d'étrilles au fenouil ou un loup grillé.
    Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Nadia 2012, Syrah et Grenache, d’une belle couleur grenat pourpre, aux notes discrètes de sous-bois, de poivre et de mûre, un vin aux tanins harmonieux. Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge cuvée Zaello 2013, Zaello étant le père de Serge Davico, Syrah et Grenache, de robe pourpre intense, parfumé (petits fruits rouges à noyau frais,cannelle, humus...).
    Goûtez l’IGP Méditerranée rosé cuvée Mireille, Mireille étant la marraine de Serge Davico, Muscat et Syrah, de belle teinte tout en bouche, aux notes de petits fruits très mûrs, à goûter sur des pêches pochées aux épices, et cet IGP Méditerranée rouge cuvée Sergio 2012, Sergio étant le surnom que donnent ses amis à Serge Davico, Merlot et Syrah, élevage en fûts de chêne, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu