Avertir le modérateur

Dégustations

  • BORDEAUX : 10 BEAUX COUPS DE CŒUR !

    Imprimer Pin it!

    Pour Bordeaux, globalement, les meilleurs à boire actuellement : 2012 (mais il a du potentiel), 2011, 2008, 2007, 2006, 2004, 2002 et 2001. Ceux qu’il faut encore attendre : 2016, 2015, 2010, 2009 (mais déjà formidable), et 2014, néanmoins plus rapide à boire. Le 2013, si les prix sont vraiment plus accessibles. Les plus décevants, car trop “chauds”, atypiques : 2005 et 2003.

    Il y a bien sûr une différence entre les vins de la rive droite (ceux du Libournais) et ceux de la rive gauche (Médoc et Graves). On retrouve des “paires” de millésimes où la qualité est inversée : le 2005 est bien meilleur que le 2006 à Saint-Emilion et c’est le 2006 qui prime en Médoc. Il y en a d’autres, notamment 2003-2002...



    - Dans le Médoc, misez sur les 2014, 2012, 2011, 2010, 2009, 2007, 2006, 2004 et 2002 (supérieur au 2003), voire 2001, très classiques, et faites-vous toujours plaisir avec les 1999, 1996 ou 1990. En parallèle, les prix très exagérés de certains vins renommés sont difficilement cautionnables, surtout pour les 2013 et 2005.

    Pomerol. Structure, charme, intensité, distinction, les plus grands vins de Pomerol sont particulièrement sensibles et marqués par leurs sols, très diversifiés. Ici, nul besoin de s’escrimer à vouloir abuser de la barrique neuve ou d’une surconcentration pour faire un grand vin, c’est le terroir qui prime, et signe la distinction. Les 2015, 2014, 2011, 2010, 2009, 2007, 2006, 2004, 2003 et 2002 sont très savoureux (le 2002, peut-être même supérieur), le 2001 remarquable, plus fin, le 2000 parvient à maturité. Le 2013 se maintient, certes beaucoup moins intéressant que le 2012. Plus anciens, les grands font la différence, comme le 1995, voire le 1990.

    - À Saint-Émilion, les 2014 et 2011 sont très classiques et charmeurs, comme le 2007. Le 2013 n’a pas beaucoup d’intérêt. Beaux millésimes 2016, 2015, 2010 et 2009, le 2008 un ton en-dessous, 2006, 2004 et 2001, éclipsés à tort par le 2005 ou le 2003. Quelques crus ont remarquablement réussi le 2003, d’autres beaucoup moins, notamment ceux qui sont trop “confiturés”. Débouchez les millésimes 2007 à 1990 en ce moment, et notamment le grandissime 1995. Certaines bouteilles de 1994 et 1993, notamment, sont surprenantes d’évolution. Un certain nombre de crus pratiquent des prix qui ne sont pas justifiés. Certains se flattant ici d’élever des cuvées très “spéciales”, il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins de Saint-Émilion, satellites compris, du plus grand des grands crus au plus modeste.

    - Dans les Graves, les blancs 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2011, 2010, 2009, 2008, 2006, 2005, 2004, 2001, 2000, 1998 ou 1997 sont excellents. Des crus réellement exceptionnels, issus des territoires de Pessac, Martillac, Léognan, mais aussi ceux de Podensac ou Portets, certains d’entre eux, dans l’appellation Pessac-Léognan comme dans celle des Graves, bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir. C’est le berceau des beaux vins blancs de la région bordelaise, aux côtés de rouges puissants et typés, si l’on frappe à la bonne porte. Attention néanmoins à des prix incautionnables de certains vins de Pessac-Léognan.

    - Dans les Côtes ou Bordeaux Supérieur, on peut acheter les millésimes 2016, 2015, 2014, 2012 à 2006, avec l’opportunité des excellents 2012, 2011 et 2008. Les meilleurs tiennent la distance avec les millésimes 2006 ou 2002.

    - Pour Sauternes, privilégions la finesse au côté sirupeux, préférons la fraîcheur à la liqueur. Ici, les millésimes 2016, 2011 et 2007 sont formidables, dans la lignée du 2001. Plusieurs millésimes, en dehors du 2002 (où le plaisir est bien rare), comme les 1999 ou 1998 sont de toute beauté. Les 2006, 2005 et 2003 sont réussis, les 2012, 2005 et 2003 certainement moins intéressants, et le 2004 particulièrement savoureux et classique. Quant au 2013, les très rares vins savoureux vont se compter sur les doigts, même si ceux qui les ont réussis offriront de beaux vins...

     

    BORDEAUX : 10 BEAUX COUPS DE CŒUR !

    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation

    du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    Château de CARLES

    Château GRAVES DE PEZ

    Château SAINT-GEORGES

    Château GUIMBERTEAU

    Clos des MENUTS - Maison RIVIERE

    Château La CONFESSION

    Château JUGUET

    Château CAILLOU

    Château LARIBOTTE

    Château GRAND FRANÇAIS

     

  • BEAUJOLAIS : LES 24 VIGNERONS DE L'ANNÉE !

    Imprimer Pin it!

    En Beaujolais, pour les crus, les vins sont très bons, du 2016 au 2009, le 2008 est assez réussi, le 2007 a été très difficile à maîtriser, le 2006 est excellent, le 2005 très typé, le 2004, dense et très aromatique, et le 2003, trop mûr, beaucoup moins intéressant.


    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    Domaine de BALUCE
    Domaine BARON de L'ECLUSE
    Domaine BRISSON
    Château de CHAMP-RENARD
    Domaine Anthony CHARVET
    Cave du CHÂTEAU DE CHENAS
    Pierre-Marie CHERMETTE
    Domaine des CHERS
    Domaine Émile CHEYSSON
    Domaine de la COMBE AU LOUP
    Domaine CRÊT des GARANCHES
    LES VINS GEORGES DUBOEUF
    Earl DUFOUR Père et Fils
    Domaine des FOURNELLES
    Domaine GAGET
    Domaine LEONIS
    Domaine MONTERNOT - Les Jumeaux
    Domaine MORTET Père et Fils
    Domaine PARDON
    Domaine des PIERRES
    Château de PIZAY
    Domaine de ROTISSON
    Domaine SAMBIN
    Michel et Sylvain TÊTE

     



    Rechercher par région :

    Alsace
    Beaujolais
    Bordeaux
    Bourgogne
    Champagne
    Jura
    Savoie
    Languedoc
    Provence-Corse
    Sud-Ouest-Périgord
    Val de Loire
    Vallée du Rhône

    Consulter l'index général des producteurs
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

  • DU PLUS GRAND AU PLUS ABORDABLE, LE MEILLEUR DE POMEROL

    Imprimer Pin it!

    Le développement de ce vignoble (790 ha) dans la région de Pomerol, à partir du xiie siècle et durant tout le Moyen Âge, autour des commanderies des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (dont les chevaliers de Malte sont, aujourd’hui, les continuateurs), est aussi largement attesté par la tradition et la mémoire collective. Pomerol et son hospice, totalement détruit au cours des siècles suivants, furent, à l’évidence, une étape importante sur la route des pèlerins cheminant à travers toute l’Europe, vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Plus tard, la guerre de Cent Ans conduisit à l’abandon du vignoble. Reconstitué ultérieurement, celui-ci fut de nouveau largement mis à mal à l’époque des guerres de Religion. Au XVIIe siècle, un procès-verbal fut dressé (le 7 mai 1761), à la demande d’un bourgeois, négociant à Libourne, Louis-Léonard Fontemoing, propriétaire à Pomerol au lieu-dit Tropchaud. En 1753, celui-ci avait hérité de son père un vignoble planté à prédominance de cépages blancs (Folle et Douce). En 8 ans, il avait entrepris de le transformer, en remplaçant les cépages blancs par des cépages rouges. À côté du Noir de Pressac, on voyait déjà apparaître le Bouchet (ou Cabernet franc) et le Merlot. La caractéristique essentielle de ce terroir est de constituer, à lui seul, une entité, un ensemble géologique unique. Au long des millénaires, ont vu se succéder dépôts molassiques, sableux ou argileux, presque entièrement recouverts par la nappe alluviale de graves. Ce sont ces graves de surface plus ou moins compacte ou sablonneuse, et son sous-sol comportant des oxydes de fer, appelés régionalement “crasse de fer”, qui assurent aux vins leur personnalité. Des vins splendides, très typés par le Merlot, savoureux, de garde.

     


    Château BEAUREGARDPOMEROL Château BEAUREGARD

     

    Château BEAUREGARD 

    (POMEROL)
    Directeur : Vincent Priou

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 13 36
    Email : beauregard@chateau-beauregard.com
    Site : www.chateau-beauregard.com

     

    Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol. La famille Moulin a repris en 2014 cette propriété, elle s’y consacre entièrement car elle vient de vendre le Château Bastor-Lamontagne et le Château Saint-Robert, a Monsieur Joseph Helfrich, PDG des Grands Chais de France, à titre personnel.
    “Le millésime 2016 est fantastique, nous dit Vincent Priou, nous sommes sur un millésime plus classique, avec un peu plus d’acidité que sur le 2015. Nous savons que c’est un millésime qui pourra vieillir sans problèmes avec une très belle longueur en bouche, des tannins qui sont présents avec une très belle amplitude.
    Nous avons une grosse partie de Cabernet Franc dans nos vins (environ 30%), le Bio nous aide également dans ces grandes années, nous constatons une accélération du process de maturation du raisin tout en diminuant l‘écart entre la maturité physiologique et phénolique, ce qui permet de préserver davantage l’acidité.
    Concernant la vendange 2018, nous sommes un cran encore au-dessus du 2016, nous avons été touché sur une petite partie par la maladie mais, nous avons un volume très convenable alors que nous sommes en Agriculture Biologique. Pour le Pavillon Beauregard (en Lalande de Pomerol), nous avons eu un gel total en 2017, et, donc, en 2018 nous avons eu des rendements plus modestes.
    Nous replantons de nouvelles parcelles avec une densité de 9200 pieds/hectare, cela nous permet de porter un peu moins de fruits sur chaque pied tout en gardant des rendements très corrects, nous avons 1/3 de la propriété actuellement planté avec cette densité.”
    Beau Pomerol 2016, vraiment remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Le 2015, 70% Merlot et 30% Cabernet Francvignes de 35 ans en moyenne, parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de prune en bouche. Le 2014, de robe intense, de bouche persistante avec ces arômes d’épices, de cuir et de myrtille, est d’une belle complexité au palais, aux nuances de fumé.  Le 2012, plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux, de garde.
    Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes de truffe et de groseille surmûrie au palais. Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet Francvignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale. Superbe 2009, de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde.
    Le Second Vin, Benjamin de Beauregard 2016, mêle puissance et distinction, il est charnu, d’une rondeur et d’une bouche persistantes, où dominent la prune et l’humus.
    Goûtez également le Lalande-de-Pomerol Pavillon Beauregard 2016 , aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, c’est un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé comme il se doit, corsé et ferme, qui associe distinction et richesse, avec ces senteurs de fumé et de prune en finale.

    Château BELLEGRAVEPOMEROL Château BELLEGRAVE

     

    Château BELLEGRAVE 

    (POMEROL)
    Jean-Marie et Pascal Bouldy
    Lieu-dit René
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 20 47
    Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubellegravepomerol.com

     

    Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à̀ la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vignechais et commerce). En Bio depuis 2001.
    Remarquable Pomerol 2016, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2014, très typé, qui dé́gage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, est d’un bel équilibre, tout en nuances.
    Le 2013, “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin savoureux. joli 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corséferme et persistant, de très bonne évolution.
    Le 2011 dé́gage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins. Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. On poursuit avec ce remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, de belle couleur.

    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

     

    Château CERTAN de MAY de CERTAN 

    (POMEROL)
    Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes… plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies… Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
    “Vendange 2018 : nous avons ramassé de très beaux raisins et cela après un printemps délicat qui aurait pu nous laisser présager autre chose, nous raconte Jean-Luc Barreau, nous avons fait une récolte tout à fait correcte, peut-être de quantité un peu moindre. Le vin est actuellement à l’élevage en barriques, il présente déjà une belle robe très sombre, on retrouve des arômes de fruits rouges, c’est un vin dense, suave, très moelleux avec des tanins fins. Je diminue l’impact de l’élevage en bois en diminuant le pourcentage de barriques neuves. Je ne souhaite pas que le bois masque les beaux arômes du vin. Je n’aime pas lorsque c’est trop boisé. En plus, on s’aperçoit qu’avec nos étés très chauds dans le Sud-Ouest, les tanins sont un peu brûlés, c’est un boisé naturel bien suffisant.
    Le millésime 2017 sort sur le marché, nous venons de faire les assemblages, il est en cuves actuellement, nous le mettons en bouteilles début avril. Il est marqué par de délicieux arômes de fraise et de framboise. C’est un vin très délicat, beaucoup de chair en bouche, des tanins très soyeux, je suis vraiment très content du 2017 qui, pourtant au démarrage, fut un peu compliqué car nous avons eu 5 % du vignoble qui a gelé. Heureusement, avec la belle arrière-saison, nous avons fait une récolte normale.
    Les travaux se poursuivent au Château Certan de May de Certan, j’ai un nouveau cuvier avec des cuves réfrigérées, j’ai d’ailleurs changé tout le matériel de réception, les deux chais à barriques sont terminés et la salle de dégustation aussi. Les travaux avec les petites entreprises locales s’achèveront début 2020. Ce qui fait que toute notre installation aura été rénovée en totalité. Nous nous adaptons au réchauffement climatique, ces cuves réfrigérées sont bien utiles, je peux descendre les températures des jus rapidement. En 2018, ce n’était pourtant pas la canicule, mais, toutefois, il y avait de grosses amplitudes entre le jour et la nuit. Nous commencions donc à vendanger tôt le matin, et, arrêtions dès 10 h car les températures commençaient à être élevées et il fallait préserver la récolte !“
    En effet, voilà un formidable Pomerol 2016, remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Superbe 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, structuré, qu’il faudra attendre.” Le 2013, est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !” Le 2012, se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011, est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème. Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

    Clos RENÉ

     

    Clos RENÉ 

    (POMEROL)
    Jean-Marie Garde – Scea Garde-Lasserre

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 10 41

     

    Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
    Un grand Pomerol 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, un vin généreux. Le 2015, puissant en bouche, corsécharpenté, avec des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir), d’un beau rouge profond, est un vin dense, mais aux tanins fins, qui mêle structure et distinction. Le 2014, au nez subtil, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de fumé et de fraise cuite, de bouche pleine, associant structure et finesse, de robe intense. “En 2014, nous précise Jean-Marie Garde, nous avons une très belle cuvée où l’on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeuxaimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.”
    Le 2013, de robe pourpre, intense, est charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche fondue, et s’apprécie actuellement avec des brochettes d’agneau ou une oie rôtie. Très beau 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d’une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de Garde.
    Goûtez également le Château Moulinet Lasserre 2016, un vin grascorsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie une belle structure tannique à une grande expression aromatique avec ce goût fumé, de bouche suave et velouté, de fort bonne évolution.

    DUCLOTPOMEROL DUCLOT

     

    DUCLOT 

    (POMEROL)
    Jean Moueix
    3 place Rohan
    33082 Bordeaux Cedex
    Téléphone :05 56 48 01 29
    Télécopie : 05 56 81 18 87
    Email : contact@duclot-export.com
    Site : www.chateaunet.com

     

    Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes. Ici, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois…
    Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien.
    À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne.
    La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton.
    Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…”
    Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose… Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassisprune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
    Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution.
    Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.
     

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-FrançoisPOMEROL Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

     

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François 

    (POMEROL)
    Jean-François Janoueix
    37, rue Pline Parmentier – BP 12
    33506 Libourne
    Téléphone :05 57 51 41 86
    Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
    Site : www.josephjanoueix.com

     

    Jean-François Janoueix est chaleureux, respecté et respectable, et porte la bonne parole des crus du Libournais aux quatre coins du monde.
    Exceptionnel Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2016, qui dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, c’est un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs. Superbe 2015, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Le 2014, toujours marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, est charnu comme il se doit. Savoureux 2012, d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, avec de la matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes, que l’on retrouve au palais. Très beau 2010, de belle robe rubis intense, très équilibré, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, est vraiment remarquable. Beau 2009, charmeur, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et la fraise des bois, de belle couleur rubis profond, charnu, de bonne base tannique, riche, ample et structuré, d’une belle finale.

     

    Magnifique Pomerol Château La Croix 2016, un très beau vin, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, il est gras et corséferme et persistant, de très bonne évolution. Au sommet avec ce 2015, très typécorsé, aux tanins riches, au nez de mûre et de sous-bois, un vin riche en couleur comme en matière, dense et tenace qui associe structure et souplesse, de bouche dominée par la groseille et les épices. Le 2014, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.
    Goûtez le Pomerol Clos des Litanies 2010, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie.
    Vous allez aussi adorer ce Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2016, élevage sur lies jusqu’au printemps, puis 12 mois en barriques de chêne français, il a une belle concentration d’arômes (cassis, épices…), ample, de belle charpente, de couleur pourpre, très bien élevé, de bonne garde, naturellement. Le 2015, médaille d’Or au Concours Général Agricole de Paris, avec cette touche de griotte mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux. Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure; il est conforme à l’esprit de ce vinGrand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix. Il y a aussi ce remarquable Saint-Émilion GC Château Vieux-Sarpe 2016, de couleur pourpre, avec des notes de fruits cuits et de fumé, soyeux et dense en bouche, c’est un vin riche et harmonieux.
    Le 2015, riche en arômes, est d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, est un vin tout en distinction. Beau 2014, avec ce nez puissant et subtil à la fois, est marqué par des notes de fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et charnue, tout en couleur et en matière. Remarquable 2010, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime. Goûtez également le Côtes de Castillon Château La Gasparde, 85% Merlot pour la rondeur, 12% Cabernet Franc pour l’élégance, 3% Cabernet Sauvignon pour la charpente, il est dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, un vin de bouche intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, à déguster lors de vos repas conviviaux en famille ou entres amis.


    Château LAFLEUR du ROYPOMEROL Château LAFLEUR du ROY

     

    Château LAFLEUR du ROY 

    (POMEROL)
    Laurent Dubost
    Catusseau
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
    Site : fr.chateaux-dubost.com

     

    Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%).
    Le vignoble bénéficie d’un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d’alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”.
    Le vignoble n’est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l’histoire de la commune.
    Aujourd’hui, c’est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d’école d’agriculture, qui gère l’exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.
    Toujours très agréable Pomerol 2016, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, il est structuré, avec des tanins soyeux, c’est un vin à la fois charnu et distingué.
    Très joli 2015, avec des arômes de fruits noirs et d’épices, c’est un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée, tout en finale, généreux et persistant, de jolie structure.
    Le 2014 est de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche.
    Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

    Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

     

    Château MAZEYRES 

    (POMEROL)
    Direction : Alain Moueix
    56, avenue Georges-Pompidou
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 00 48
    Email : mazeyres@wanadoo.fr
    Site : www.mazeyres.com

     

    Splendide Pomerol 2016, 14 mois en barriques (30% de fûts neufs et 70% de fûts de un vin, 40 hl/ha), où, comme d’habitude, la finesse prédomine, de robe intense, au nez complexe où s’entremêlent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut, de garde, bien entendu, parfait avec un carré d’agneau rôti aux courgettes et tomates farcies ou un mignon de veau orloff. Le 2015, de robe grenat intense, au nez de fruits mûrs (griotte) avec quelques arômes de cuir et, en bouche, on retrouve les nuances de fruits rouges avec un côté soyeux et une belle longueur, est un grand vin alliant structure et velouté. “L’augmentation de la part de Cabernet franc (21%, colonne vertébrale) et l’arrivée du Petit Verdot (4%, acidité́ naturelle) dans l’assemblage, associé à la biodynamie (pé́cision, éĺé́gance et fraîcheur) marquent une étape importante dans la définition tannique et aromatique de ce cru.”
    Le 2014, très fin mais volumineux, coloré, où, au nez, se mêlent la griotte et l’humus, a une bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2013 (12 hl/Ha seulement), pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2011, d’une grande fraîcheur, d’une grande netteté, de robe pourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré. Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique. Le 2009, avec ce côté “fumé” classique des sols graveleux de Pomerol, il est charmeur, plus rond, plus souple aux papilles, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Voir le Château Fonroque à Saint-Émilion.

    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

     

    Clos du PÈLERIN 

    (POMEROL)
    Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
    Email : egreteau.norbert@orange.fr

     

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants).
    “Nous avons eu un peu de mildiou en 2018, nous dit Josette Égreteau, cela a entrainé une baisse de volume (-30%). Mais la qualité est restée parfaite, et pour y arriver, il a fallu beaucoup trier durant de longues vendanges.
    De nombreux millésimes sont proposés actuellement : 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.”
    On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles.Excellent 2011, d’un beau rouge profond, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.

    Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

     

    Château PLINCE 

    (POMEROL)
    Scev Moreau

    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 68 77
    Email : plince@aliceadsl.fr
    Site : www.chateauplince.fr

     

    D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année.
    Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe.
    Pour Michel Moreau, “le 2018 est une année parfaite, où quantité et qualité se rejoignent, nous pratiquons, par ailleurs la culture raisonnée qui nous permet de détecter la moindre trace de maladie et de la traiter immédiatement, et cela a joué en notre faveur. Le millésime 2018 a tous les atouts pour être un très grand vin.
    En 2019, nous vendons les appellations allant de 2002 à 2016, sauf le 2015, épuisé.
    Nous avons régulièrement des médailles d’Or à Paris, soit quatre au total pour les 2000, 2007, 2012 et 2016.”
    Savoureux Pomerol 2016, médaille d’Or à Paris, charnu, c’est un vin riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins équilibrés, complet, élégant, aux notes de truffe, d’une grande harmonie. Son 2015, élevé 12 mois en barriques, de couleur profonde, au nez de pruneau et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, d’une très belle persistance, de garde. Le 2014, développe un nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013, est de belle robe soutenue et brillante, d’une très jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d’agneau rôtie à l’ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde, comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.

    Château de VALOISPOMEROL Château de VALOIS

     

    Château de VALOIS 

    (POMEROL)
    Vignobles Leydet
    Rouilledinat
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 19 77
    Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

     

    Vignoble de 8,22 ha (âge des vignes 35 ans, 77% Merlot, 19% Cabernet franc, 3% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
    Belle réussite avec ce beau Pomerol 2016, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille…), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution. Le 2015, parfumé, persistant, qui mêle finesse et richesse aromatique, au nez de pruneau, de cannelle et d’humus, de bouche veloutée, d’excellente évolution. Le 2014, est de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), très bien équilibrégras, aux tanins mûrs, riche en couleur comme en matière, aux nuances de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, un vin tout en bouche, que l’on peut apprécier, notamment, sur une poularde truffée aux légumes ou un rosbif en croûte.
    Son Saint-Émilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2016, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de myrtille et d’épices, est d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2015, dominé par les fruits rouges surmûris et les sous-bois, est un vin au nez intense, de bouche savoureuse, d’une belle robe pourpre, aux nuances de fruits (mûre, prune) et d’humus au palais. Excellent 2014, corsé, au nez subtil marqué par des nuances persistantes de cassis et d’épices, aux tanins très élégants mais bien fermes, concentré mais tout en rondeur, qui se goûte très bien actuellement.

       
     
    Pour voir d’autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S – T – U – V – W – X – Y – Z – Tout voir
  • TOUT AU LONG D'UN REPAS, L'ALSACE EST TOUJOURS AU SOMMET

    Imprimer Pin it!
    SCHAEFFER-WOERLY SCHAEFFER-WOERLY

    SCHAEFFER-WOERLY


    Maxime Woerly
    3, place du Marché
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 40 81
    Email : info@schaeffer-woerly.fr
    Site : www.schaeffer-woerly.com

    Un vignoble de 8 ha (la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans, les vendanges sont manuelles, la taille en guyot double) planté en coteau sur des sols granitiques, où l’on s’attache à pratiquer une culture saine. Leurs vendanges se font entièrement à la main et le raisin est amené entier sur le pressoir. En 1996, ils se sont lancés dans la production intégrée, une viticulture plus respectueuse de l’environnement.
    Maxime Woerly représente la nouvelle génération, jeune professionnel à temps plein, véritable passionné. C’est son grand-père qui a démarré la production en 1947. Ses parents sont toujours présents, mais il est désormais “le chef” de l’entreprise familiale de 8 ha depuis janvier 2016. Il a participé à la reconversion du Domaine en Agriculture Biologique en 2011 et assisté à la première récolte Bio en 2014.
    “En 2018, nous dit Maxime Woerly, nous avons été très chanceux par rapport à la météo, pluies en Mars et Avril, d’où réserve hydrique puis Mai et Juin secs, puis canicule.
    Les Gewurztraminers ont une belle concentration, un potentiel de sucrosité élevé et une certaine acidité. Ils sont superbes, notamment, les moelleux. Les Rieslings n’ont pas souffert de la sécheresse, ont des degrés oscillant entre 12 et 14°, sont bien spécifiques de leur terroir et sont eux aussi magnifiques.
    Cette année, nous commercialisons les vins de terroir Riesling 2017, les génériques en Riesling Cuvée de l’Ours 2018, et les Gewurztraminers secs 2018.
    Nous intensifions la culture en Bio, c’est la 8e année de notre conversion.”
    On a l’habitude d’exciter nos papilles avec les vins de la famille, dont ce Riesling Breitstein 2016, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche fine, qui est de jolie robe dorée. Le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015, qui associe finesse et structure, richesse et distinction, est un vin complexe, fin et mûr à la fois, tout en persistance aromatique.
    Superbe Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2016, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, un vin où la structure s’allie à l’élégance, tout comme le Riesling Grand Cru Frankstein 2016, au bouquet d’une grande finesse, c’est un vin de jolie robe dorée, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, de bonne bouche parfumée (litchi, rose), ample au palais.
    Vous allez aimer aussi le Pinot Gris La Patte de Malo 2016, de jolie robe dorée, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de grillé et de fruits frais, et ce Riesling Grand Cru Frankstein 2016, d’une belle typicité que l’on perçoit dès le premier nez avec beaucoup de complexité, un nez vif et fruité et en bouche on retrouve ces notes de pêches blanches sans trop d’acidité, à déboucher aussi bien sur une poitrine de veau farcie à l'oseille qu’avec une nage de poissons aux fèves fraîches.
    Remarquable Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2016, d’une très belle rondeur avec des arômes sucrés qui font penser à des fruits bien mûrs, presque confits. Le Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2016, épicé comme il se doit, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, est vraiment charmeur, très racé.
    Superbe Riesling Clos du Breitstein 2016, généreuxvif et harmonieux, tout en persistance d’arômesrond et dense en bouche, très bien équilibré, avec des notes subtiles d’agrumes, d’amande et de chèvrefeuille.
    Le Riesling Cuvée de L’Ours 2016 est typé, tout en fruits avec une pointe de minéralité qui fait tout son charme, un vin qui procure un plaisir immédiat. Le Gewurztraminer Vieilles vignes 2016, de robe doré brillant, très finement épicé, subtil et suave en bouche, élégant, d’une jolie persistance.
    L’Eléphant rose est un rosé, une production confidentielle pour cette Cuvée atypique, d’une teinte soutenue, un nez que l’on peut caractériser de “bonbon” avec ces arômes très sucrés mais, en bouche, c’est la surprise car il n’y a pas cette sucrosité à laquelle on pourrait s’attendre grâce au Pinot Noir qui apporte de la fraîcheur et du caractère à ce vin.
    Quant à l’Auxerrois La Patte de Malo 2016, c’est une Cuvée atypique avec cette teinte presque cuivrée, des arômes qui sortent de l’ordinaire avec des notes de fruits confits cette fois bien prononcés accompagnés d’une belle amplitude avec de la longueur en bouche. Gîte sur place.

    Charles SCHLÉRET Charles SCHLÉRET

    Charles SCHLÉRET



    1, route d'Ingersheim
    68230 Turckheim
    Téléphone :03 89 27 06 09
    Email : charles.schleret@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l’excellent terroir de Turckheim sa connaissance des techniques modernes.
    “Cette cuverie, dit-il, m'a permis de faire il y a trente ans déjà, une fermentation sous contrôle des températures”, à un moment où, seules, quelques grandes maisons étaient équipées.” Il préservait déjà ainsi une fraîcheur aromatique extrême, très intense au nez comme en bouche, qui allait faire la réputation de ses cuvées. Ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux français et internationaux.
    “Je garde les Vins en cave, pour qu’ils vieillissent le mieux possible et que les amateurs puissent les acquérir dans les meilleures conditions. J’ai une gamme de millésimes qui va de 1997 à 2007. Les Vins que je propose sont des Vins à maturité, les Grands Crus d’Alsace se bonifient en vieillissant, ce n’est pas toujours l’idée que le public se fait des Vins d’Alsace. Il y a des amateurs de Vins jeunes mais, les Grands Crus peuvent vieillir jusqu’à une trentaine d’années, la dégustation est bien plus intéressante, ce sont des Vins d’une grande complexité d’arômes.”
    Toujours enthousiaste et passionné lorsqu’il parle de ses Vins, Charles Schléret nous propose des millésimes anciens (ce qui devient de plus en plus rare), des Vins mûrs, aboutis, vraiment délicieux, des Grands Crus qui méritent d’être appréciés à leur juste valeur. Ses Vins sont régulièrement récompensés dans de nombreux concours internationaux, découvrez le Pinot Blanc médaille d’Or, le Riesling médaillé au concours des Meilleurs Vins d’Asie et au challenge Best French Wines aux USA, le Pinot Gris médaille d’Or à Lyon, le Gewurztraminer médaille d’Or au concours international du meilleur Gewurztraminer au Monde, Gewurztraminer 2000 sélection grains nobles médaillé à Montréal et à Bruxelles… La liste est longue pour ce vinificateur très “pointu” qui ne laisse rien au hasard.
    “Je suis très fier d’avoir obtenu une distinction rarissime à Montréal : le Prix Spécial de la Meilleure Sélection présentée aux Sélections Mondiales Montréal 2002, c’est un concours qui n’a lieu que tous les deux ans et réservé au producteur ou négociant qui aura obtenu au cumul, la meilleure note moyenne pour l’ensemble de ses Vins présentés (au minimum 5) à ce Concours.”
    Des Vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux excellents terroirs associés à un travail méticuleux dans le plus grand respect des traditions alsaciennes.
    En effet, on ne peut qu’aimer son formidable Pinot Gris 2007, médaille d’Or à Lyon 2010, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse. Le Riesling 2007, médaille d’Or au Challenge to the best wines USA Miami 2015, intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, est à prévoir sur une galette à la truite de mer ou une oie à la choucroute et aux pommes. Envoûtant Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2006, médaille d’Or Lyon 2010, développant des arômes de brioche et de fruits confits, qui associe finesse et structure, de grande garde. Le Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2000, puissant, aux notes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution, parfait sur un Bleu de Bresse ou une tarte aux pommes caramélisées et aux raisins.
    Superbe Riesling 2005, Trophée Prestige Grand Concours des Vins du Monde les Citadelles de France, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, un vin typé et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, qui a collectionné les récompenses. On excite encore ses papilles avec ce beau Gewurztraminer 2007, médaille d’Or au Challenge international du Vin, très aromatique (épices, agrumes), riche au nez, ample et typé.

     

    Alsace Gewurztraminer (Blanc sec)

    Domaine Aline et Rémy SIMON Domaine Aline et Rémy SIMON

    Domaine Aline et Rémy SIMON


    Sarl Les Coteaux du Vignoble
    12, rue Saint-Fulrade
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 04 92
    Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
    Site : www.domaine-simon.fr

    “Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation débute au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 8 ha, nous produisons des vins à haute expression et alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.”
    Pressurage de raisins entiers sur pressoir pneumatique, thermorégulation et contrôle de fermentation, vinification traditionnelle en foudres de bois et cuverie Inox... Pour toutes les cuvées, les vendanges sont toujours manuelles avec tri sélectif dans la vigne, et les fermentations toujours thermorégulées, sans ajouts d’intrants. Gîtes et chambres d’hôtes.
    Vous allez aimer comme nous cet Auxerrois Vieilles vignes 2016, issu d’une vigne plantée en 1969 sur terrain argio-calcaire, au bouquet fleuri, aux notes d’amande et de musc au palais, alliant souplesse et structure, un vin d’une très jolie finale et particulièrement abordable, comme d’ailleurs le Riesling Burgreben 2016, prix d’Excellence à la Confrérie du Haut Kœnigsbourg, très harmonieux, d’une belle élégance, au nez de fleurs blanches et de raisin frais, vivace et persistant en bouche, parfait avec les coquillages ou une truite.
    Le Pinot Gris Vieilles vignes 2015, prix d’Excellence à la Confrérie du Haut Kœnigsbourg, issu d’une vigne plantée en 1966 sur sol granitique et gneissique, dévoile une robe jaune or, un nez de narcisse et une bouche parfumée aux nuances florales, tout en nuances comme l’est le Gewurztraminer Silbergrub 2016, qui a obtenu un Sigille de qualité à la Confrérie Saint-Étienne, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense et suave en bouche, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut.
    Quant à leur Saint-Hippolyte rouge 2015, vendange manuelle après contrôle de maturité, macération d’un quinzaine de jours avec pigeage 2 fois par jour, d’une robe rouge cerise limpide, il a un nez de griotte avec des arômes de cassis et de pivoine, un vin aux tanins bien fondus qui demande une cuisine un peu relevée.

    Domaine STOEFFLER Domaine STOEFFLER

    Domaine STOEFFLER


    Vincent Stoeffler
    1, rue des Lièvres
    67140 Barr
    Téléphone :03 88 08 52 50
    Télécopie : 03 88 08 17 09
    Email : info@vins-stoeffler.com
    Site : www.vins-stoeffler.com

    Un domaine entièrement en culture biologique depuis 2000 (complété entre temps par la biodynamie). La pureté, l’équilibre et la personnalité dans chacun des crus sont privilégiés, et la même attention est portée à tous les vins du plus simple Sylvaner aux vins les plus nobles : maîtrise de rigueur et des rendements (travail du sol et amendements organiques pour la vie du sol, recherche de petits raisins bien mûrs), récolte manuelle, pressurage doux et lent, fermentation naturelle (entre 1 et 6 mois), aucun adjuvant de vinification. Sulfite uniquement avant la mise en bouteilles pour les vins secs. Élevage sur lies fines avec bâtonnage (environ 1 an en foudre de chêne), très légère filtration avant mise en bouteilles.
    Nous sommes régulièrement sous le charme de son Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2016, vignes de 35 ans, marqué par son terroir de sols argileux, souvent très caillouteux, un vin fleurisuave et souple, d’une belle persistance aromatique en bouche, dense et distingué à la fois.
    Excellent Riesling Lieu-dit Kronenburg 2015, issu de vignes de 45 ans, avec ces connotations subtiles où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense, comme le Pinot Gris Lieu-dit Salzhof 2016, provenant de vignes de 18 ans, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, ample, aux arômes de pomme et de narcisse, bien fruité, qui allie finesse et suavité, un vin charmeur et typé.
    Superbe Crémant d’Alsace Blanc De Blancs brut Millésimé 2013, 100% Chardonnayvignes de 25 à 35 ans en Agriculture Biologique depuis 15 ans, qui mêle rondeur et nervosité, avec ces nuances en bouche de fruits frais et d’acacia, de mousse persistante, un vin qui mérite, à table, des quenelles de brochet ou un Saint-Pierre aux épices douces.
    Et puis, il y a ce Gewurztraminer Vieilles vignes 2016, vignes de 35 à 50 ans, intense au nez comme en bouche, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques au palais, et le Muscat d’Alsace Vieilles vignes 2015, parcelle de 35 ans, cultivées en Agriculture Biologique avec Certification Ecocert, au nez de pêche fraîche, rond et floral en bouche, très aromatique, très franc.

    Maison ZOELLER Maison ZOELLER

    Maison ZOELLER


    Christèle et Mathieu Zoeller
    14 - 16, rue de l'Eglise
    67120 Wolxheim
    Téléphone :03 88 48 88 59 et 06 60 85 33 49
    Email : vins.zoeller@wanadoo.fr
    Site : www.vins-zoeller.fr

    Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de dix générations la tradition vinicole. Respect de la faune et de la flore pour la santé de la vigne. Les vendanges sont effectuées à la main. Propriété en Agriculture Biologique.
    De très beaux vins, dont le Pinot Gris Les Orchidées 2017 AB, complexe, tout en bouche, au bouquet où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, il est très agréable sur un riz au curry, par exemple . Séduisant Pinot Noir Barriques 2017, de jolie robe grenat, il est ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis. Le Sylvaner 2017 AB, a un nez de fruits blancs et de fleurs blanches en bouche, le vin forme un bel ensemble, très équilibré, assez complexe dans son expression, avec quelques notes minérales discrètes.
    Le Pinot Blanc 2017 AB, est francfrais, tout en vivacité, très agréable, parfait avec un soufflé ou des émincés de veau à la zurichoise, par exemple. Excellent Riesling de Wolxheim 2017 AB, parfaitement équilibré, au nez complexe, c’est un vin bien typé, de bouche intense où dominent la rose, le musc et les fruits secs, d’une belle longueur. Le Muscat 2017, est floral, d’une très bonne persistance aromatique, de belle couleur, avec ces nuances de fruits jaunes frais persistantes. Remarquable Gewurztraminer Les Orchidées 2015, dense et fleuri, très fruité au nez comme au palais, un vin gras et fin, avec des connotations de lis et de fumé caractéristiques.
    Très beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015 AB, ample, classique, aux senteurs de mirabelle cuite et de miel, mêlant finesse et structure, tandis que le Riesling Sélections de Grains Nobles 2015, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, est très gras mais d’une belle fraîcheur, aux notes de fruits confits, idéal sur, notamment, un Bleu de Bresse ou un crumble framboise et citron.
    Goûtez le Crémant blanc Chardonnay, médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants, avec des notes florales persistantes, idéal à l’apéritif ou sur un dessert. Rafraîchissant Crémant rosé AB (très jolie étiquette), de robe claire, tout en arômes, aux notes d’abricot et de fraise, un joli vin de mousse abondante, que l’on vous conseille sur un pavé de saumon aux épices ou des sushis.

    Alsace Riesling (Blanc sec)

    Domaine Robert KLINGENFUS Domaine Robert KLINGENFUS

    Domaine Robert KLINGENFUS


    Marie-Antoinette et Robert Klingenfus
    60, rue de Saverne
    67120 Molsheim
    Téléphone :03 88 38 07 06
    Email : alsace-klingenfus@wanadoo.fr
    Site : www.robert-klingenfus.com

    Cinq générations de passionnés : Guillaume Klingenfus s’installe à Molsheim en 1863, il acquiert les premiers arpents de vignes. Charles Klingenfus né en 1886, grâce à la qualité des vins produits, devient fournisseur officiel d'Ettore Bugatti constructeur de la célèbre marque à Molsheim. Antoine Klingenfus né en 1927, vraie cheville ouvrière, crée la marque Pur Sang avec le Gewurztraminer Bugatti en 1963. Robert Klingenfus né en 1959, développe les ventes à l'export, et est secondé, par Guillaume, 5e génération. “En 1998, précise Robert Klingenfus, j’ai adhéré à l’association Tyflo (viticulture raisonnée intégrée) et mis en pratique des mécanismes naturels pour élaborer des vins équilibrés avec l’empreinte : du millésime, et du terroir. Avec Guillaume, nous avons créé notre première cuvée de vin naturel sans sulfites en 2012. Nous avons investi dans une cave écologique, à faible production d’oxygène et de carbone. Aujourd'hui nous sommes certifiés HVE (Haute Valeur Environnementale) mise en place par l’Union Européenne pour une agriculture durable.”
    “L’année 2018 est marquée par mon arrivé en octobre sur le domaine, nous précise Guillaume Klingenfus, le fils de Robert, et surtout par un millésime exceptionnel, que nous allons proposer à la vente en 2019. Il est bien équilibré, riche, aromatique, d’une belle concentration et d’un agréable croquant.
    Nous avons fait le choix d’acquérir 7 ha afin d’apporter la totalité du domaine a 25 ha. Ce sont des terroirs en particulier (fleckstein, immerschenberg..), nous souhaitons donner une identité à nos vins, et développer des cuvées parcellaires. Nous avons aussi cette nouvelle cuvée “Complantation Terre Rouge”, composé à 30% de Riesling, 30% de Pinot Gris et le reste en Gewurztraminer.”
    On excite ses papilles avec leur Pinot Blanc Signature 2017, vif comme il se doit, intense au nez, de bouche savoureuse et complexe, avec des notes de fleurs et de fruits frais, à déboucher sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une blanquette de saumon.
    Beau Gewurztraminer Signature 2017, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, un vin harmonieux comme sait l’être le Riesling Signature 2017, franc et fruité, aux senteurs de pomme, de fumé et de fleurs blanches, de bouche persistante, avec des notes minérales en finale, que l’on retrouve également dans ce Pinot Gris Grand Cru Bruderthal 2016, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment racé.
    Beau Riesling Grand Cru Bruderthal 2016, où la suavité s’allie à une fraîcheur d’une jolie intensité, avec des senteurs minérales et florales complexes, un vin qui s’accorde bien avec les crustacés. Quant au Gewurztraminer Grand Cru Bruderthaul 2015, il est riche, subtil au nez comme en bouche, de jolie robe brillante, au nez de fleurs et de miel, tout en complexité d’arômes, un vin épicé, très fin, très marqué par son terroir.
    Excellent Sylvaner Clos des Chartreux, marqué par son terroir calcaire à flanc de colline, développe des arômes d’agrumes et de petites fleurs, a des nuances de noisette et de poire au palais, un vin tout en bouche persistante et fine. Le Pinot Noir Signature 2015, aux arômes puissants de fruits noirs et de violette, un vin ample et très chaleureux. Le Crémant blanc, issu de cinq cépages (Pinot NoirPinot GrisPinot Blanc, Pinot ChardonnayRiesling), est une réussite, tout en finesse, aux notes d’aubépine et d’amande, de belle complexité aromatique, de mousse vive.

    Jean-Paul MAULER Jean-Paul MAULER

    Jean-Paul MAULER


    Julien et Aurélie Mauler
    3, place des Cigognes
    68630 Mittelwihr
    Téléphone :03 89 47 93 23
    Email : vins.jpmauler@orange.fr
    Site : www.vins-mauler.fr

    Propriétaires récoltants, Julien et Aurélie Mauler représentent la troisième génération.
    Le domaine fut fondé en 1935 par Paul et Alice Mauler, avec 1,5 ha de vignes. A l'époque, la production était revendue en tonneaux à des négociants.
    C'est en 1960 que Jean Paul et Yvette, la seconde génération, commercialisent les premières bouteilles. Aujourd’hui, l’exploitation compte 7,5 ha de vignes, et le travail se fait dans le respect de la vigne et de son environnement. Les ventes se font à 90% auprès de la clientèle particulière.
    Voilà un superbe Riesling Grand Cru Schœnenbourg 2014, vignes de 40 ans, sur sol argilo-marneux, riche en bouquetharmonieux, aux notes de fruits secs et de petites fleurs, réussi, c’est un vin de belle matière, parfait aussi bien sur une choucroute de poissons qu’avec une poularde de la Vallée d'Auge, par exemple.
    Leur Pinot Gris Grand Cru Mandelberg 2016, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, et cette finesse caractéristique de ce sol calcimagnésique très particulier.
    Tout aussi typé, le Gewurztraminer Grand Cru Mandelberg 2016 est intense au nez comme en bouche, mêlant structure et distinction, avec ces notes d’épices alliées à des nuances de poire, de fumé et de narcisse.

    Maison PETTERMANN Maison PETTERMANN

    Maison PETTERMANN



    9, rue Dieffenthal
    67650 Dambach-La-Ville
    Téléphone :03 88 92 42 01
    Email : contact@maison-pettermann.fr
    Site : www.vins-pettermann.com

    Vignerons de père en fils et descendant d’une longue tradition viticole, ils ont acquis au cours du temps une expérience qui est mise au service de la nature en respectant la vigne et la terre en élaborant passionnément les vins. Nichée en plein coeur de l’Alsace sur le Piémont des Vosges, Dambach-la-Ville borde la route des vins. Le sol caractéristique est granitique, issu de la décomposition lente des éboulis et de l’érosion des massifs vosgiens protégeant le vignoble des excès de pluie. Les sols sont dynamisés grâce aux labours des rangs, à l’enherbement naturel et à l’apport de fertilisants organiques. Les vendanges sont manuelles, et l’épamprage ou la taille d’été et d’hiver permettent d’éviter les passages trop fréquents des machines. 
    Remarquable Muscat Découverte 2017, typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et mûrs), de bonne bouche parfumée, mêlant richesse et distinction. L’Auxerrois Découverte 2017 est tout en charme, mêlant finesse aromatique et ampleur au palais, avec des notes fruitées et délicates, tout en finale comme le Riesling Découverte 2017, typé et parfumé, un vin puissant, avec des arômes discrètement minéraux, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance. Beau Pinot Gris Découverte 2017, complexe comme il se doit, au nez intense, un vin élégant, subtil et conséquent en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches. Le Gewurztraminer Découverte 2017, avec des dominantes d’amande et de coing, intense, distingué, tout en richesse aromatique, très bien équilibré, allie saveur et distinction au palais, et le Pinot Noir 2017, de couleur grenat, est un vin riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus.

    RUHLMANN-SCHUTZ RUHLMANN-SCHUTZ

    RUHLMANN-SCHUTZ



    34, rue Maréchal Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 86
    Email : vins@ruhlmann-schutz.fr
    Site : www.ruhlmann-schutz.fr

    De génération en génération, depuis 1688, le domaine s’est agrandi à près de 30 ha de vignes, dont une grande part de Grands Crus et lieux-dits, le savoir-faire des hommes s’est affirmé et la réputation des vins élargie. Christine et Jean-Victor Schutz, Laurence et André Ruhlmann, ont réussi à faire fructifier l’héritage légué par Jean-Charles Ruhlmann. Chambres d’hôtes.
    André Ruhlmann nous explique avec passion, “le bonheur de voir évoluer le Château Valmont, depuis notre acquisition il y a 4 ans. Nous nous sommes équipés de nouveau matériel, avons modifié certaines installations afin de travailler par gravité et ne pas perturber le raisin, afin de toujours améliorer la qualité des vins.
    Le vignoble est en Bio et nous bichonons nos magnifiques terroirs. Nous proposons le rosé 2017, qui est soyeux avec de beaux tannins. Le 2018 est magnifique, belle souplesse, texture moelleuse, sur la gourmandise. Nous avons également la cuvée signature rouge 2016, le vin est poivré, aux arômes de griottes, l’élevage d’un an en barriques de chêne français amène un côté torréfié et une belle puissance. La cuvée Aventure 2017, sur la fraîcheur, est un vin racé, soupleéquilibré, facile à boire.
    En ce qui concerne notre domaine en Alsace, nous avons fait une belle vendange 2018, la canicule à donné une belle couleur saumonée à nos Pinot Gris et une belle matière.
    Les Gewurztraminers sont épicés, poivrés, avec des arômes de fruits exotiques et de pain d’épices. Les Rieslings ont une belle minéralité, sur la fraîcheur, quant aux Pinots Noirs, l’été ensoleillé leur a donné une couleur rubis intense.”
    Comment résister à ce superbe Riesling Grand Cru Frankstein 2016, marqué par ce terroir granitique, riche en bouquet, avec ces connotations de rose, de noix fraîche et de petites fleurs, de bouche puissante et d’une longue finale. 
    Le Muscat Grand Cru Frankstein 2016, est très typé, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes mûrs et de narcisse, au même prix, le Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2015, très racé, mêlant richesse et finesse en bouche, c’est un vin de jolie teinte dorée, au nez subtil de fleurs blanches et de fumé. 
    Beau Crémant d’Alsace brut rosé Harmonie de Rosé 2016, de mousse très perlante et très persistante, riche, tout en bouche, où l’on retrouve des nuances de fraise et de prune, tout en finale comme le Crémant d’Alsace Extra brut Boisé des Dès 2016, d’une jolie mousse persistante, c’est une cuvée riche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, fruitée au nez comme en bouche.
    Le Muscat Vendanges Tardives 2015, est un grand vin au nez expressif et puissant, de bouche très subtile avec des arômes de miel et de coing, d’une grande finesse, de jolie garde, un vin que l’on peut savourer avec un un turbot en filet, sauce pain d'épice ou un strudel aux pommes, et le Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, ferme et parfumé, est frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses, de bouche profonde. Il y a encore l’excellent Riesling “Granit S” 2015, toujours fidèle à lui-même, au nez subtil de rose, d’une jolie persistance, un vin intense, très fin au palais.
    Le Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2016, au nez de fumé bien typique, persistant, alliant finesse et structure, et ce Pinot Gris cuvée des Amoureux 2015, tout en subtilité d’arômes, un vin associant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche puissante.

    Alsace Pinot blanc (Blanc sec)

    Alsace Pinot gris (Blanc sec)

    Pierre ARNOLD Pierre ARNOLD

    Pierre ARNOLD


    Pierre et Suzanne Arnold
    16, rue de la Paix
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 70 et 06 08 03 36 33
    Email : alsace.pierre.arnold@orange.fr
    Site : www.vins-pierre-arnold.fr

    Propriété familiale créée en 1711, transmise de père en fils. A partir de 1926, mise en bouteille au domaine. Les trois épis de blé représentés sur l’étiquette sont l’emblème de la famille Arnold. Pierre Arnold a repris le domaine familial en 1986, il représente la 8e génération. A 20 ans, après ses études, il a travaillé durant 4 années au Domaine Michel Voarick à Aloxe Corton. De cette période, il a gardé la passion des vinifications en pièces bourguignonnes. Avec son épouse Suzanne, ils exploitent 8 ha et élaborent une gamme de grande tradition en Agriculture Biologique.
    Superbe Riesling Grand Cru Frankstein 2017 Bio, au nez complexe, de bouche intense où dominent la rose, le musc et les fruits secs, d’une belle longueur, c’est un grand vin racé, très typé comme on les aime, parfait aussi bien sur des gambas flambées
    qu’avec des quenelles de volaille.
    Le Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2016, riche et rond, est très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance aromatique, d’une belle longueur.
    Beau Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2016, au nez délicat (acacia, narcisse, noix fraîche), est tout en rondeur en bouche, avec cette suavité caractéristique. Séduisant Pinot Gris Prestige 2016, d’une robe aux reflets or pâle, finement épicé, il est subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, tout en persistance. Agréable Pinot Noir 2015, élevé en pièces bourguignonnes, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins mûrs, de couleur pourpre, un vin de référence.

    Domaine BROBECKER Domaine BROBECKER

    Domaine BROBECKER


    Pascal Joblot
    3, place de L'Eglise
    68420 Eguisheim
    Téléphone :06 87 52 80 72
    Email : joblot.brobecker@gmail.com
    Site : www.vins-brobecker.com

    Pascal Joblot a pris la succession de son beau-père Joseph Brobecker. Ici pas d’artifice, on vous recevra à la cave au milieu des fûts. Gîte de France 4 épis sur place.
    Excellent Pinot Noir 2017, d’une belle couleur grenat pourpre, très parfumé, harmonieux, au nez de mûre et de sous-bois, un vin bien corsé, comme ce Pinot Gris 2017, complexe, racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. 
    Joli Gewurztraminer 2017, suave et sec à la fois, un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et dense. Plus complexe, le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg 2016, riche, d’une grande maturité, développant des arômes de fruits secs et de petites fleurs, de bouche savoureuse, au nez puissant, finement épicé comme il le faut. Goûtez encore le Riesling Grand Cru Pfersigberg 2016, qui est tout aussi typé, de belle robe doré, subtil et suave, bien équilibré, de bouche parfumée, aux connotations de citron et de pomme.

    Paul FAHRER Paul FAHRER

    Paul FAHRER


    Jean-Yves Fahrer
    3, place de la Mairie
    67600 Orschwiller
    Téléphone :03 88 92 86 57
    Email : vins@paulfahrer.fr
    Site : http://paulfahrer.fr

    Ce domaine familial constitué au fil du temps compte actuellement plus de 6 ha, repris par Jean-Yves Fahrer depuis 2009. La première mise en bouteille à la propriété date de 1950, et les premières bouteilles de Crémant d’Alsace sont élaborées à partir de 1980. Le vignoble situé principalement autour d’Orschwiller, est constitué de vieilles vignes de plus de 25 ans, sur plus de 60%.
    Belle réussite avec son Pinot Gris Vieilles vignes 2015, aux arômes de noix fraîche avec des dominantes d’amande et de pêche en bouche, à la fois fin et charpenté, un beau vin typé, que l’on peut associer, notamment, avec un millefeuille de poireau et roquefort ou des escalopes de foie gras au pain d'épices. Joli Gewurztraminer Terroir du Haut-Kœnigsbourg 2015, de teinte délicatement dorée, aux notes discrètes de miel, de noix et de rose, qui allie fraîcheur et charpente, c’est un vin tout en arômes. Excellent Riesling Vieilles vignes 2015, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, aux senteurs de noisette et de rose, il est puissant, tout en finesse d’arômes au palais.
    On poursuit avec le Pinot Gris Les Frênes 2016, raffiné, rond en bouche, avec des arômes de fruits secs et d’agrumes, un vin généreuxfranc et bien typé comme le Gewurztraminer Coteaux du Haut Kœnigsbourg 2016, avec ces connotations subtiles où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense.
    Vous apprécierez également cet excellent Crémant d’Alsace blanc brut, de belle couleurfrais et fleuri, qui associe rondeur et persistance au palais, de mousse abondante et délicate, à déboucher aussi bien sur une tarte aux brugnons qu’avec un turbot sauce hollandaise, par exemple.

    Robert FALLER et Fils Robert FALLER et Fils

    Robert FALLER et Fils


    Nicolas Faller
    36, Grande-Rue
    68150 Ribeauvillé
    Téléphone :03 89 73 60 47
    Télécopie : 03 89 73 34 80
    Email : sarlfaller@orange.fr

    Maison familiale depuis le XVIIe siècle et un vignoble en culture raisonnée (11 ha).
    Nous avons bien dégusté son Riesling Trottacker Vieilles Vignes 2016, très réussi, avec des notes d’agrumes bien typiques (pamplemousse), de bouche fruitée et vivace, tout comme le Muscat Kirchberg 2015, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits frais (poire, coing), tout en subtilité aromatique, très parfumé et chaleureux en bouche. Agréable Riesling Geisberg 2015, qui est classique, aux nuances complexes, fruitées et florales.
    Très beau Pinot Gris cuvée Bénédicte 2016, typé, est de jolie robe dorée, au nez riche et bien présent dominé par des notes de grillé et de fruits frais, tout en bouche, c’est un vin que l’on peut associer aussi bien avec un gratin de queues d'écrevisses que sur un canard laqué, par exemple
    Excellent Pinot Noir Réserve 2016, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, persistant et d’excellente évolution, parfait avec des aiguillettes de bœuf braisées ou un foie de veau au bacon, et un joli Pinot Blanc Tradition 2016, au nez fleuri, avec ces nuances de petits fruits secs et de tilleul.

    Domaine René FLECK et Fille Domaine René FLECK et Fille

    Domaine René FLECK et Fille


    Stéphane et Nathalie Steinmetz-Fleck
    27, route d’Orschwihr
    68570 Soultzmatt
    Téléphone :03 89 47 01 20
    Email : renefleck@orange.fr
    Site : www.renefleck.com

    Exploitation viticole familiale qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations et en 1995, c'est Nathalie, la plus jeune des trois filles de René et Lucie, qui reprend le domaine après des études de viticulture et d'œnologie. Elle s'occupe notamment de la vinification des vins et, en 2002, son mari Stéphane vient l'épauler pour les travaux dans les vignes. Ils gèrent ensemble les 8,5 ha de vignes dont presque 4 ha en Grands Crus. Nouvelles étiquettes sur la gamme tradition.
    Vous allez adorer leur Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2016, où dominent des notes de pain grillé et de poire, allie puissance et distinction, d’une belle ampleur en bouche.
    Beau Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2016, alliant des notes florales et fruitéesfranc au nez comme en bouche, un vin épicé, classique comme nous les aimons, de belle structure.
    Joli Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2015, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, aux senteurs de noix et de rose, puissant, tout en finesse, un vin qui mérite une cuisine raffinée comme des vols-au-vent aux fruits de mer ou une tarte aux asperges et saumon. Joli Pinot Gris 2016, de belle robe d’un doré brillant, très finement floral, subtil et suave en bouche, très élégant, d’une jolie persistance avec une note de fumé. Le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015, au nez de rose et de miel, de bouche onctueuse, c’est un grand vin qui nous a vraiment séduit, complexe à l’extrême, où les fruits confits prédominent, de garde. Goûtez aussi le Pinot Blanc 2016, d’une jolie finesse, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité.

    Pierre FRICK et Fils Pierre FRICK et Fils

    Pierre FRICK et Fils


    Jean-Pierre, Chantal et Thomas Frick
    5, rue de Baer
    68250 Pfaffenheim
    Téléphone :03 89 49 62 99
    Email : contact@pierrefrick.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
    Site : www.pierrefrick.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981.
    À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois.
    Joli Gewurztraminer 2016 Macération, c’est un vin complexe, suave en bouche, réussi, de belle robe jaune soutenu aux reflets or, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample. Beau Pinot Gris Vorbourg 2016, il est dense, aux notes fruitées et florales intenses et complexes, très fondu, très flatteur. On est toujours sous le charme de ce Muscat Steinert 2016, de bouche bien fruitée, suave, finement bouqueté, un vin où la richesse s’associe à la distinction, à associer avec une tarte amandine ou un quatre-quarts aux pralines roses. agréable Pinot Noir 2016, pur vin sans sulfite ajouté, il offre cette couleur rubis, des arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices délicate et persistante au palais.

    Domaine GRESSER Domaine GRESSER

    Domaine GRESSER


    Rémy Gresser
    2, rue de l'Ecole
    67140 Andlau
    Téléphone :03 88 08 95 88
    Email : domaine@gresser.fr
    Site : www.gresser.fr

    Au sommet. “Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne.” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilègiant les moyens biologiques. Le Domaine, certifié AB par Ecocert et en conversion en biodynamie, possède de grands terroirs de schistesables et argile sur 10 ha 30 de vignes de 40 ans. Les Grands Crus sont très marqués par leurs terroirs : Kastelberg (schiste de Steige), Wiebelsberg (grès des Vosges), Moenchberg (calcaire fossilé).
    Remarquable Riesling Grand Cru Kastelberg 2016, de robe pâle, brillante et limpide, qui mêle la fraîcheur à l’élégance, il est d’une jolie complexité où l’on retrouve des connotations de citron, de musc et de lis.
    Le Pinot Blanc Saint-André 2015, est franc et fruité, fin et riche à la fois, avec des notes de pomme et de noisette, d’une très jolie finale.
    Formidable Gewurztraminer Grand Cru Mœncherg 2016, au nez de fumé typique, toujours très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche, il est à apprécier sur un bar en croûte de sel, par exemple. Le Muscat Brandhof 2017, de belle robe limpide, est très fin, complexe, au nez de petits fruits frais, très charmeur, est de bouche suave. Joli Riesling Grand Cru Moenchberg 2015, tout en fraîcheur, tout en nuances, avec des notes d’agrumes et de fleurs, très persistant, un vin équilibré, d’une jolie finale. Le Riesling Duttenberg 2015 possède sa propre originalité, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant, avec des arômes de fougère et de fruits frais, idéal, notamment, avec un canard sauvage au vinaigre de miel ou une galette à la truite.
    Superbe Pinot Gris Grand Cru Wielbelsberg 2015, de jolie robe dorée, aux arômes intenses, associant charpente et finesse, un vin très bien équilibré, ample en bouche, avec des nuances subtiles de noisette et de fruits blancs bien mûrs. Excellent Pinot Gris Brandhof, de robe jaune or, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales, un vin riche et distingué, d’une belle finale, tout en fraîcheur.
    Joli Pinot Noir Clos de l’Ourse 2013, de couleur rubis, avec ces arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (fraise, mûre) et cette pointe d’épices bien typique.

    Domaine HAEGI Domaine HAEGI

    Domaine HAEGI


    Haegi Daniel Earl
    33, rue de la Montagne
    67140 Mittelbergheim
    Téléphone :03 88 08 95 80
    Email : info@haegi.fr
    Site : www.haegi.fr

    Un vignoble familial de 9 ha qui fait partie des pionniers de la mise en bouteilles (depuis 1951). Ici, la taille est très courte et optimise le potentiel des lieux-dits en les vinifiant séparément. Vignes enherbées pour diminuer la vigueur des plants et labour sur l'autre rang afin de favoriser un enracinement en profondeur de la vigne. Apport de matière organique, tous les 4 à 8 ans, sous forme de fumier composté en fonction de l'état du sol des parcelles. La devise de Daniel Haegi est “nourrir le sol afin que le sol nourrisse la plante”. Le 2013 a été le premier millésime Bio.
    Voilà bien un superbe Riesling Grand Cru Zotzenberg 2017 Bio, toujours marqué par ce terroir d’origine marno-calcaire, où l’on retrouve des nuances de poire et d’amande, une cuvée de robe claire, tout en souplesse, très bien équilibrée, qui dégage des connotations de grillé en finale, associant finesse et structure, richesse et distinction, une grande réussite.
    Comme nous en avons l’habitude, le Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2017 Bio, est très subtil et parfumé, aux arômes de fruits frais, d’une belle finale, tout en nuances comme le Pinot Blanc 2017 Bio, 100% Auxerrois, parcelle de 43 ans, au nez subtil à dominante de fleurs blanches, de bouche fruitée et bien persistante. Le Riesling Brandluft 2017 Bio,issu de Vignes de 40 ans, est d’une belle persistance aromatique, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, il développe une bouche raffinée, il est particulièrement abordable, comme l’est cet autre Riesling Stein cuvée Prestige 2016, Vin Biologique, de robe dorée, d’une jolie finale aromatique, il est riche au nez, avec des notes de rose et d’aubépine, élégant et persistant, de bouche délicate.
    Les coups de cœur se poursuivent avec l’envoûtant Riesling Vendanges Tardives 2015 Bio, de bouche intense, très harmonieux, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs et mielleuses, puis des notes briochées.
    Beau Pinot Gris cuvée Aline 2016 Bio (prénom de la fille cadette) tout en subtilité d’arômes,mêlant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche puissante et parfumée. Exceptionnel Gewurztraminer cuvée Prestige 2016 Bio, issu de vieilles Vignes de 45 ans, de bouche puissante et harmonieuse, tout en finesse, au nez minéral, bien marqué par des connotations d’agrumes associant souplesse et vivacité. Que dire encore de ce Gewurztraminer Vendanges Tardives 2015 Bio, au nez complexe et puissant, où s’épanouissent des nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches, un vin très onctueux, très élégant.
    Pour les vins de mousse, on a le choix entre cet Emotion brut L’Excellence du Crémant d’Alsace, issu du cépage Chardonnay, vieillissement sur lattes de 30 mois, de mousse légère, d’une belle harmonie, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secssuave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), très harmonieux, et le Crémant d’Alsace rosé, médaille d’Or Colmar, 100% Pinot Noir, avec ses notes de petits fruits mûrs, de mousse fine mais bien crémeuse, mêlant saveur et distinction.

    Vignoble André HARTMANN Vignoble André HARTMANN

    Vignoble André HARTMANN


    Jean-Philippe Hartmann
    11, rue Roger Frémeaux
    68420 Voegtlinshoffen
    Téléphone :03 89 49 38 34
    Email : contact@andre-hartmann.fr
    Site : www.vins-andre-hartmann.fr

    Implanté à Voegtlinshoffen depuis 1640, le domaine est issu d’une longue lignée de vignerons qui avec passion ont constitué ce vignoble. La vigne est conduite dans les règles de la culture ancestrale excluant l’usage d’engrais chimiques, assurant un respect de l’environnement, on y conjugue tradition et modernité. Leur fils, Justin, vient d’arriver sur le domaine.
    Vous allez adorer comme nous ce grand Gewurztraminer Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2015, où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, de bouche savoureuse, un vin tout en finesse et en arômes, mêlant souplesse et vivacité au palais, d’excellente évolution. A ses côtés, le Riesling Bildstoecklé Armoirie Hartmann 2016, de bouche persistante, avec ces notes de lis, de pomme et de rose fraîche, associant fraîcheur et rondeur, équilibrésuavetypé, parfait, notamment, sur des grenouilles à l'alsacienne ou un jarret de porc aux courgettes. Beau Pinot Gris Fleurs de Pierres 2016, tout en puissance aromatique, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, classique et floral. 
    Remarquable Pinot Gris Grand Cru Hatschbourg 2016, un vin que nous avons particulièrement apprécié, aux notes florales délicates, très marqué par ce terroir spécifique, un vin riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, au nez de fumé, qui associe le fruit à la charpente, opulent et d’une belle finale. 
    Goûtez le Crémant d’Alsace brut rosé, avec une bouche dense et persistante où l’on retrouve la fraise des bois, un vin équilibré et savoureux, de jolie mousse, tout en fruité en finale.

    Alsace Sylvaner (Blanc sec)

    HUBER et BLÉGER HUBER et BLÉGER

    HUBER et BLÉGER


    Claude, Marc et Sébastien Huber et Franck Bléger
    6, route du Vin
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 01 12
    Email : domaine@huber-bleger.fr
    Site : www.huber-bleger.fr

    Un domaine familial de 27 ha certifié en Agriculture Durable depuis douze ans (Terra Vitis). A la tête du Domaine, Claude et son frère Marc ont remplacé Marcel, leur père, tandis que Franck a succédé à son oncle Robert. Sébastien, installé en 2005, est le premier représentant de la troisième génération. Le vignoble est presque exclusivement implanté sur des terroirs granitiques situés à Saint-Hippolyte et à Kaysersberg. Et c’est un choix qui privilégie la minéralité, la finesse et l’élégance des vins issus de ce type de sols.
    Vous allez aimer leur Crémant d’Alsace brut, 40% Pinot Blanc et 60% Chardonnay, parts égales de Pinot Blanc et de Pinot Noir, de robe or clair, alliant finesse et structure, aux connotations de fleurs d’acacia, de mousse délicate, il est bien équilibrée en acidité, tout en persistance d’arômes comme l’est le Crémant d’Alsace brut Rosé, 100% Pinot Noir, au fruité complexe, généreux et charmeur, très rond mais très fin. Excellent Muscat 2016, médaille d’Argent Colmar, 70% Muscat d’Alsace et 30% Muscat Ottonel, de bouche harmonieuse, avec des nuances délicates de pêche blanche et de fruits frais. Le Riesling Éclat du Terroir 2016, est un vin que nous connaissons bien, fondu, de bouche intense où dominent les agrumes et les fruits secs, d’une belle longueur, comme le Pinot Gris 2016, médaille d’or Colmar, qui mêle intensité aromatique et persistance, avec des notes de fleurs blanches et de noisette, de belle bouche.
    En rouges, deux réussites : le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2016, aux nuances de fruits rouges à noyau fraischarnu et bien classique, tout en bouche, et le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2015, élevé en barriques, aux nuances délicates de fraise et de prune, de très bonne structure, tout en bouche avec un boisé fondu, chaleureux.

    Jacques ILTIS & Fils Jacques ILTIS & Fils

    Jacques ILTIS & Fils



    1, rue Schlossreben
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 00 67
    Email : jacques.iltis@iltis.fr
    Site : www.iltis.fr

    Un domaine de 12 ha de vignes, situé au pied du Haut Koenigsbourg. Ici on pratique exclusivement des vendanges manuelles. Pour respecter les différents terroirs du domaine, on privilégie des vinifications parcellaires afin que les vins puissent révéler toute leur typicité. L’élevage sur lies fines favorise la puissance et la complexité des vins.
    On ne peut qu’être admiratif de ce Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2016, sol argilo-calcaire rouge, riche en roches calcaires (l'exposition plein sud, l'éloignement du front vosgien et la forte pente favorisent un microclimat chaud et tempéré propice à la surmaturation), le tout donnant ce vin franc et fruité, fin et riche à la fois, avec des notes de pomme et de noisette, d’une très jolie finale. Le Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2014, n’a rien à lui envier, c’est un vin dense et très parfumé, avec des notes fraîches, fumées et minérales à la fois, très marqué par ce terroir, comme sait l’être le Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2014, à la robe intense, d’une grande persistance, un vin puissant, d’une longue finale, qui sent la poire et le musc, et mêle élégance et structure, un vin idéal, notamment, sur des crevettes ou un feuilleté de blanc de turbot.
    La dégustation se poursuit avec le Riesling Schlossreben 2014, à dominante de fleurs blanches et de citron, de bouche très fruitée et persistante, franchement très abordable, comme le sont également le Riesling Vieilles vignes 2015, qui est tout en structure et parfums, de bouche très subtile avec des notes d’amande, à la fois minéral et fumé, le Muscat d’Alsace 2016, de belle robe limpide, très fin, complexe, au nez de petits fruits frais, très bien équilibré, de bouche suave, parfait sur des asperges, et le Pinot Gris Sélection 2016, suave et sec à la fois, bien corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et fruitée. Goûtez l’incontournable Saint-Hippolyte rouge 2015, avec cette touche de fraise des bois bien mûre, souple et corsé à la fois. d’un beau grenat foncé, classique et bouqueté, que l’on débouche sur un gibier à plumes ou le Saint-Hippolyte rouge Vieilles vignes 2016, remarquable, de robe grenat intense, dégage des senteurs de prune et de pivoine, de bonne structure, gras, un vin de bouche riche et très équilibrée, d’excellente garde, à déboucher, par exemple, sur une potée de bœuf à l'alsacienne ou des pavés de sandre.
  • DES BORDEAUX PARTICULIÈREMENT SUPÉRIEURS !

    Imprimer Pin it!

     

    Château SAINTE-BARBEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château SAINTE-BARBE

    Château SAINTE-BARBE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille de Gaye
    Route de Burck
    33810 Ambès
    Téléphone :05 56 77 49 57
    Email : commercial@chateausaintebarbe.fr
    Site : www.chateausaintebarbe.fr

    Sainte Barbe est une propriété historique de Bordeaux située sur un terroir viticole au riche passé mais aujourd’hui plutôt oublié et pourtant si proche. La Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l'Angleterre et de l'Europe du Nord. Une autre spécificité est l’utilisation d’un cuvier gravitaire de type médocain construit au XIXe. Le vignoble de Sainte Barbe couvre actuellement 30 ha d’argiles sur des sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. Les Merlot s’y plaisent beaucoup et représentent 85% de l’encépagement, accompagné de Petit VerdotCabernet sauvignon et franc.
    Excellent Bordeaux Supérieur 2016, MerlotCabernet-sauvignonCabernet francPetit Verdot sur sols d’alluvions (argile, silice, gravier), de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Beau 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, aux arômes de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus au palais.
    Vous apprécierez tout autant le Bordeaux Merlot 2016, avec ces notes de mûre et de griotte, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche ample.
    Goûtez le 2015, de belle robe, de bonne base tannique, il est ample et corsé, avec ce nez subtil dominé par la fraise mûre, un vin qui mêle charme et richesse, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, en finale.

    Château THURONBORDEAUX SUPÉRIEUR Château THURON

    Château THURON 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Jean-Pierre et Pierrette Lallement

    33190 Pondaurat
    Téléphone :05 56 71 01 89
    Email : contact@chateauthuron.com
    Site : www.chateauthuron.com

    Propriété familiale depuis le XVIIe siècle de 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Le vin est vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré.
    “La vendange est récoltée à la main à l'optimum de la maturité dans un état sanitaire parfait. Mise en cuve après éraflage et macération préfermentaire de 5 à 6 jours, la fermentation se fait sous contrôle de la température et avec ses propres levures, pour conserver la typicité de ce terroir d'exception. La macération post-fermentaire dure de 2 à 3 semaines, selon les années.
    La vinification est conduite avec comme objectif de favoriser l'extraction des arômes fruités ainsi que d'obtenir une structure tannique longue et soyeuse en préservant la rondeur naturelle du vin.”
    Nous avons goûté cette année le Bordeaux Supérieur 2016, il développe des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré, classique, d’excellente garde.
    Savoureux 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, de fort belle évolution.
    Domaine L'ENTRE DEUX MONDESBORDEAUX SUPÉRIEUR Domaine L'ENTRE DEUX MONDES

    Domaine L'ENTRE DEUX MONDES 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Jean-François Moniot
    49, chemin de l'Escarderie
    33141 Villegouge
    Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
    Email : moniot@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/lentredeuxmondes
    Site : www.lentredeuxmondes.fr

    Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%), puis 84 ares en 2015, pour atteindre 3,37 ha. Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chaivinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016.
    - La pratique culturale : les rangs de vignes, enherbés, autorisent la faune et la flore auxilliaires. La taille est en majorité en guyot double à deux astes avec 8 bourgeons par pied. Les rangs sont travaillés sous les pieds. Les entrecoeurs sont éliminés. L'effeuillage se fait du coté du soleil levant. La vigne est accompagnée par des préparations de plantes, des algues (lithotamme), et un minimum de cuivre et de soufre. Les vendanges sont faites à la main dans une atmosphère conviviale. Une première sélection des baies est faite sur pied et, depuis 2008, un deuxième tri est réalisé sur table à l'entrée du chai.
    - La vinification : une première macération à froid précède la fermentation naturelle sans apport de levures extérieures. Selon les années (la quantité de récolte) celle-ci est parfois faite en tonneau ouvert à l¹ancienne (pigeage à la main). Une macération post fermentaire à chaud est généralement utilisée. La fermentation malolactique est faite en cuve ou en tonneau. L'élevage est réalisé en partie en cuve et en partie en barriques. La mise en bouteille est réalisée sans filtration (ou presque). La maturation a lieu à température constante dans la carrière souterraine.
    “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.”
    Vous allez aimer ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée des Mille et une Nuits 2015, charpenté, bien charnu, de belle robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Le Bordeaux Supérieur 2014 Bio, 80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon, d’une robe rouge cerise limpide, développe des arômes de cassis et de griotte et une bouche fraîche aux tanins fondus, est un vin qui s’accorde, par exemple, avec des tendrons de veau aux champignons et à la tomate ou un filet d'agneau au chou.
    Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée Lise 2012, élevage en barriques, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes d’épices (cannelle) et de griotte, aux tanins équilibrés, et ce Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011, riche mais fin, très parfumé, au nez où dominent la prune et le musc, harmonieux, idéal avec des grillades au barbecue.

    Château AUX GRAVES DE LA LAURENCEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE

    Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Bernard et Marie-Odile Hébrard
    42, route de Libourne
    33450 Saint-Loubès
    Téléphone :06 82 05 21 94 et 06 71 80 06 74
    Email : h.auxgravesdelalaurence@yahoo.fr

    Le Château est un ancien domaine viticole situé au nord de Bordeaux, où, compte tenu de sa petite production, le travail peut se faire “à l'ancienne” : vendanges et tris manuels. Bernard Hébrard a marqué l'œnologie bordelaise grâce à son activité dans les centres oenologiques et à la Chambre d'Agriculture. Il élabore maintenant son propre vin avec l’aide de sa famille et dans le respect du terroir.
    Excellent Bordeaux Supérieur Réserve Traditionnelle 2016, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise, il dégage des notes de violette au palais.. Le 2015, charpenté, élégant, aux tanins denses, est tout en bouche, aux senteurs de mûre et de pruneau. Le 2014, médaille d’Or Concours japonais Sakura, de belle robe soutenue et brillante, riche, d'une belle concentration d'arômes (cassis, épices...). Le 2013, avec des nuances de cerise confite et de bruyère, mêle charpente et élégance en bouche, tout en souplesse au palais, avec des nuances de groseille mûre. 
    Toujours une très belle étiquette pour la cuvée Ampélos Biturica 2016, qui développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et la prune, mêlant puissance et finesse, un vin élégant et intense, très parfumé en bouche (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale.  Le 2015, riche et harmonieux, au nez intense de fruits macérés, avec des notes épicées, aux tanins amples, un vin charnu et concentré. 
    Le 2014 est savoureux, avec ces notes de fumé et de pruneau, charpenté, de bouche dense mais bien fondue, où s'entremêlent des notes de fruits rouges macérés et de réglisse en finale. Cette cuvée est élevée en fûts de chêneassemblage unique de 6 cépages rouges bordelais (45% Merlot noir, 25% Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, 7% Petit Verdot, 5% Malbec et 3% Carmenère), cuvée exceptionnelle car elle ne peut être réalisée que lorsque les 6 cépages produisent, ce qui est loin d'être le cas tous les ans. cuvée produite en tout petit nombre, présentée en caisse bois. 

    Château LAJARRE

    Château LAJARRE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Grégory Lovato
    24, avenue des Châteaux
    33350 Mouliets-et-Villemartin
    Téléphone :05 57 41 08 69
    Email : chateaulajarre@hotmail.fr
    Site : www.chateau-lajarre.com

    Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, cette propriété de 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux, appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes.
    Grégory Lovato met sur le marché cette année les 2017 et 2016. “En 2017, les vignes ont subi fortement les dégats causés par le gel, principalement les parcelles de Castillon Côtes de Bordeaux où aucune bouteille n’a été produite. Sur les hauts coteaux, les vignes, plus anciennes, ont été épargnées et nous pouvons ainsi présenter la cuvée Eléonore 2017 qui est de grande qualité, mais réduite en quantité : seulement 50.000 cols. Après deux années d'essais, nos vins sont maintenant vinifiés sans apport de soufre et ce millésime 2017 en est le précurseur.“
    Vous allez apprécier en effet ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2017, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), tout en bouche, avec des notes caractéristiques de cassis et d’épices, il très bien élevé, de garde. Le 2016, médailles de Bronze à Londres et d’Argent à Bordeaux, est également une réussite, ample, avec ces fines nuances de fruits noirs et de poivre en finale. 
    Goûtez le Bordeaux Supérieur rouge Château Lajarre 2017, qui est bien classique du millésime, dégage des notes complexes de mûre et d'humus, aux tanins ronds, de bouche charnue comme il le faut.

    Château LAUDUCBORDEAUX SUPÉRIEUR Château LAUDUC

    Château LAUDUC 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Grandeau
    Maison Grandeau Lauduc - 8, chemin de Lapeyre
    33370 Tresses
    Téléphone :05 57 34 43 56
    Email : contact@lauduc.fr
    Site : www.lauduc.fr

    Domaine de 115 ha (55 ha pour Lauduc), situés sur 8 communes bordelaises, sur des coteaux, à dominante argilo-calcaires et graveleux. Certification HVE (Haute Valeur Environnementale).
    Très agréable Bordeaux blanc Classic 2018, tout en finesse, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, il est très séduisant, avec des nuances de pomme fraîche en bouche.  Le Bordeaux rouge Classic 2017, où se mêlent la griotte et l’humus, c’est un vin classique, de très bonne charpente. Le Bordeaux rosé Classic 2018, est rafraîchissant, fruité, idéal à l’appéritif. Goûtez également le Bordeaux rouge “L’invincible” 2018 Sans soufre ajouté, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, associant puissance et finesse, c’est un vin bien corsé, de bouche ample. Le Château Lauduc Grande Cuvée 2016, coloré et parfumé, fleure la framboise mûre et la violette, mêle richesse et fondu en bouche, un vin très classique, très réussi. Agréable également à l’apéritif, le Crémant Lauduc Brut, sa bulle est fine. On se fait plaisir avec le Bordeaux Supérieur Cuvée Prestige 2016, c’est un vin de couleur pourpre, de jolie charpente, épicé comme il se doit, de bouche corsée. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2016, a un nez dominé par le cuir et les framboises, est d’une belle intensité en bouche, il est ample et savoureux.

    Château PANCHILLEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PANCHILLE

    Château PANCHILLE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Pascal Sirat

    33500 Arveyres
    Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
    Email : info@chateaupanchille.com
    Site : www.chateaupanchille.com

    Ce propriétaire passionné n’a pas perdu son temps en réalisant de nombreux investissements dans son vignoble de 20 ha (86% de Merlot, 12% de Cabernet franc, 1% de Malbec, 1% de Petit Verdot pour les rouges, et 60% Sauvignon, 40% Sémillon pour les blancs) : mise aux normes du traitement des effluents viti et vinicole, achat de nouvelles cuves Inox de 90 hl, volumes plus petits qui permettent de vinifier séparément les parcelles et offrent plus de choix pour les assemblages, automatisation de la régulation de température, restructuration du vignoble d’une parcelle de 1 à 2 ha tous les 4 à 5 ans. Le Château Panchille est engagé dans la démarche du SME des vins de Bordeaux.
    Remarquable Bordeaux Supérieur 2016, issu, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, qui a la couleur rouge soutenu, reflets pourpres, nez boisévanillé, notes de moka, fruits rouges mûrs, bonne concentration, tanins à la fois puissants et enrobés, la finale est longue et boisée.
    Toujours ce beau Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2015, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, aux tanins présents, riche et intense en bouche, marqué par son Merlot, au parfum de cerise et de sous-bois.
    Excellent Bordeaux blanc de Fernand, créé par Pascal pour son fils Fernand, vieilles vignes de Sémillon 50% et Sauvignon 50%, d’une finale longue aux agréables notes d’agrumes, de bouche vive. Comme le Bordeaux rosé (50% Sémillon, 50% Sauvignon), de robe rose pâle, à la fois sec et friand.
    Et pour finir le Graves de Vayres rouge 2016, (90% Merlot, 10% Cabernet franc, au nez de fruits noirs macérés, aux connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, un vin dense, complexe, séducteur, de garde.

    Château PASCAUDBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PASCAUD

    Château PASCAUD 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Scea Jalousie-Beaulieu - Famille Person
    1, Chemin La Jalousie
    33133 Galgon
    Téléphone : 05 57 74 30 13
    Email : contact@jalousie-beaulieu.com
    Site : www.jalousie-beaulieu.com

    Le Château Pascaud a rejoint, en 2017, la belle exploitation familiale des Vignobles Jalousie Beaulieu. Cette transition s’est effectuée en douceur, puisqu‘elle fait suite à 20 ans de fermages auprès de l’ancien propriétaire, Bernard Avril. Agé de 55 ans, Philippe Person a grandi au Château Jalousie Beaulieu. Une fois son diplôme d'oenologue obtenu, il a travaillé une dizaine d'années à l'extérieur avant de retrouver la propriété familiale en 1995. Formé par son oncle, Pierre Duporge, Philippe a connu le métier de la vigne, développé son savoir-faire et mûri ses projets de développement du vignoble. Philippe Person, 5° génération dans l'histoire de Jalousie Beaulieu, est marié et a trois enfants : Alexandre, Pierre et Guillaume. Le Vignoble Pascaud représente 27 ha sur un terroir argilo-calcaire planté à 4 600 pieds/ha. La vinification est traditionnelle tout en bénéficiant des techniques les plus modernes et d’un suivi parcellaire pour optimiser les vendanges à maturité. Le vignoble de 160 ha à Galgon, proche de Villegouge, s'étend jusqu'aux côteaux de Fronsac. Toute l’équipe est fière d’avoir contribué à ce que la propriété obtienne en 2018 la Certification HVE (Haute Valeur Environnementale) attestant d’une agriculture respectueuse de l’environnement soumise à un cahier des charges très rigoureux.
    Savoureux Bordeaux Supérieur 2016, médaille d’Or Paris 2018, 100% Merlot, il est charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé, persistant, très réussi.
    Goûtez aussi son excellent Bordeaux Supérieur Château Jalousie-Beaulieu 2016, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en couleur, bien classique de ce très grand millésime bordelais, alliant finesse et structure, un vin qui poursuit sa très belle évolution.

    Château PENINBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PENIN

    Château PENIN 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Patrick Carteyron
    39, impasse de Couponne
    33420 Génissac
    Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
    Email : vignoblescarteyron@orange.fr
    Site : www.chateaupenin.com

    Un domaine de 45 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne.
    On se fait plaisir avec le Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2015, généreux en bouche, tout en subtilité, il développe au nez des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin typécharpenté et riche. Le Bordeaux Supérieur Grande Sélection 2015 est ample et bien parfumé, aux connotations de mûre et de cannelle, un vin bien corséferme et persistant.
    Le Bordeaux Natur rouge 2017, pur Merlot, vinifié et conservé sans ajout de soufre, au nez à dominante de fruits rouges frais, un excellent vin, charmeur, rond, et d’une jolie finale épicée. Il y a également ce Bordeaux rouge Cabernet franc by Château Penin 2017, avec des notes de prune surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample et parfumé, très réussi.
    Son Saint-Émilion Grand Cru Château La Fleur Penin 2015, 85% Merlot et 15% Cabernet francvignes âgées de 35 à 70 ans, à la robe profonde, aux nuances de cuir et de myrtille, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale, idéal, notamment, sur un jarret de veau aux cèpes ou des cailles rôties. Le  2014 est tout en bouche, aux tanins souples mais riches, dense, d'une belle longueur, très réussi, au nez mariant élégamment les fruits mûrs et les épices. 
    Il y a encore le Château Penin Tradition 2016, le Château Penin blanc 2017, de robe claire et brillante, c’est un joli vin au nez de petits fruits frais et de fleursfranc et persistant, le Château Penin roséfruité, aux notes de framboisefranc et persistant, et ce très séduisant Clairet, toujours gourmand, comme il se doit.
    Château BELLEVUE-FAVEREAUBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BELLEVUE-FAVEREAU

    Château BELLEVUE-FAVEREAU 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignobles Michel Galineau et Fils
    Moulin de Favereau
    33790 Pellegrue
    Téléphone :06 87 71 47 74
    Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-galineau.com

    Depuis plus de 4 générations, la famille Galineau s’est forgé une expérience profonde de la vigne et de ses terroirs. La famille est vigneronne depuis l’arrière grand-père René Galineau, né en 1886. En 1968, Michel et Marie Claude exploitent ce vignoble. La famille Galineau s’investit quotidiennement au profit du vignoble et de ses terroirs tout en développant les derniers moyens techniques de production pour réaliser des vins de grande qualité. Depuis 2003, Dominique Galineau a succédé à ses parents.
    Voilà un très beau Bordeaux Supérieur 2016, de robe grenat intense, aux notes de cassis bien mûr, corsé, est un vin typé, avec ses notes persistantes de fumé et de cerise noire, d’une belle finale.
    Le 2015, qui mêle finesse et richesse aromatique, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, de garde, bien sûr Le 2012, de robe grenat, d’une belle harmonie avec ces notes de petits fruits rouges mûrs, associe couleur et matière, de bouche ample à dominante de fruits frais et d’humus.
    Le 2010 se goûte parfaitement aujourd’hui, de belle couleur, aux arômes de musc et de groseille cuite, gras et persistant, aux tanins amples, charpenté, idéal, par exemple, sur un filet de bœuf à la salardaise ou un rôti de veau en papillote. Joli Bordeaux blanc, à dominante de fleurs blanches et de noisette, fruité, harmonieux.

    Château BOSSUET

    Château BOSSUET 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Dubost et Fils

    33500 Catusseau
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Email : contact@chateaux-dubost.com
    Site : fr.chateaux-dubost.com

    Le vignoble, créé et planté par Yvon et Pâquerette Dubost en 1975, est situé sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de Lalande de Pomerol et Montagne-Saint-Emilion. La propriété de 9 ha, située à 70m d'altitude, exposée au sud-ouest, a des vignes vieilles de 30 ans en moyenne. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. L'encépagement à prédominance de Merlot noir (65%) est complété par du Cabernet franc (17,5%) et du Cabernet-Sauvignon (17,5%).
    Superbe Bordeaux Supérieur 2016, vendanges manuelles, triage pendant le ramassage, vinification traditionnelle..., il a une belle robe pourpre, un vin au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, de bouche charnue et poivrée. Le 2015, qui développe un nez intense où s’entremêlent la griotte et l’humus, est un vin corsé, mêlant distinction et structure, finement tannique, tout en bouche, parfait sur une pintade aux lardons et au céleri ou un rôti de magrets de canards, notamment. Le 2014 est corsé, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibré́s, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche souple, de bonne garde. Le 2012 est un vin de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois.
    Séduisant Bordeaux blanc Château Pâquerette, 65% de Sauvignon, 25% de Sémillon et 10% de Muscadelle, au nez de fleurs fraîches et de petits fruits secssuave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, un vin charmeur. Même propriétaire que le Pomerol Château Lafleur du Roy.

    Château BRAN de COMPOSTELLEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BRAN de COMPOSTELLE

    Château BRAN de COMPOSTELLE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Éric Barrat - Vignobles Gagné et Barrat
    La Maçonne
    33760 Frontenac
    Téléphone :05 56 23 98 50
    Email : brancompostelle@aol.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

    Superbe Bordeaux Supérieur cuvée Louisa Bio 2016, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes 25 ans en moyenne, Merlot et Cabernet-Sauvignon sur sol argilo-calcaire), au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde. Le 2015 est dans la lignée, très parfumé, au nez persistant (griotte, violette), très équilibré, aux tanins savoureux, ample et parfumé, associant puissance et finesse au palais, avec des nuances de de cerise confite et d’humus.
    Le 2014, médailles d’Argent au Concours des Vins Biologiques Amphore Paris 2016 et de Bronze au Challenge Millésime Bio 2016, Challenge International du Vin 2016 et à Mâcon 2016, est de robe grenat, au nez puissant et persistant de fraise des bois et de cassis, avec, au palais, des nuances de fumé et de prune mûre, un vin comme nous les aimons, franc et typé, de très bonne garde.
    Le Bordeaux Supérieur 2015, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, est un vin corsé, savoureux. 
    Quant au Bordeaux rouge Bio 2016, il est très classique, de couleur grenat soutenu, tout en richesse et finesse, un vin de bouche puissante et charnue, parfumé (mûre, humus...), avec des tanins mûrs. Vous allez aimer également ce Bordeaux rosé Bio Mademoiselle Adèle B. de Compostelle 2018, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, un joli vin charmeur. Voir le Château Pont Les Moines, dans les Côtes.

    Château de CRAINBORDEAUX SUPÉRIEUR Château de CRAIN

    Château de CRAIN 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Fougère

    33750 Baron
    Téléphone :05 57 24 50 66
    Email : fougere@chateau-de-crain.com
    Site : www.chateau-de-crain.com

    Exploité depuis 5 générations. Le Château a été bâti au XIIIe siècle par le roi Edouard IV d'Angleterre; c'est l'un des plus vieux châteaux féodaux d'Aquitaine. Marie-Cécile Fougère, charmante et dynamique, s'occupe des vinifications de cette belle propriété qui compte quelque 50 ha de vignes sur sol argilo-calcaire.
    Superbe Bordeaux Supérieur 2014, médaille d’Or à Paris, 57% Merlot, 27% Cabernets et 16% Malbec, aux nuances complexes de fruits des bois, tout en bouche, où se décèle une jolie finale épicée au palais, d’une robe rouge cerise limpide. Le 2012, médaille d’Or à Blaye, se goûte parfaitement aujourd’hui, un vin très parfumé, très équilibré́, aux tanins mûrs, au nez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse au palais.
    Le 2010 est coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mû̂rs, avec des tanins souples et très équilibrés, un vin typé, comme à son habitude. Le 2009, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense en bouche, mêle structure et souplesse, classique de ce très grand millésime bordelais. Il y a aussi ce remarquable Entre-Deux-Mers, issu d’une macération pelliculaire courte, élevage sur lies, très expressif, d’une belle persistance aromatiquevif, qui sent les fruits frais.
  • BORDELAIS : SEPT TRÈS GRANDS CRUS CLASSES PREMIERS GRANDS VINS

    Imprimer Pin it!

    LES PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    Le sommet, même il s’agit de « comparer » non plus uniquement l’image de marque mais une réelle et très grande régularité qualitative. Aux côtés de crus incontournables et historiques (principalement en Médoc ou Champagne), d’autres atteignent des sommets, selon les années, notamment pour récompenser un savoir-faire et un rapport qualité-prix indéniable. 

    Par exemple, à Bordeaux, les prix peuvent varier de 1 à 20 (de 30 € à 600 €, et plus) entre deux « Premiers Grands Vins Classés ». Cela ne remet pas en cause le vin le plus inaccessible financièrement, parfois la « mode » ou le « marketing » aidant. Un vin très (trop ?) cher n’est pas obligatoirement un critère de qualité. C’est le plaisir qui compte, avant l’étiquette !

    Il en est de même pour les très grandes cuvées de Champagne.

    Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de chaque classement, les premiers des Premiers Grands Vins classés étant supérieurs aux autres Premiers. On l’aura compris, ce sont de grands “coups de cœur”.

     

    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

    Château CERTAN de MAY de CERTAN 

    (POMEROL)
    Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
    “Vendange 2018 : nous avons ramassé de très beaux raisins et cela après un printemps délicat qui aurait pu nous laisser présager autre chose, nous raconte Jean-Luc Barreau, nous avons fait une récolte tout à fait correcte, peut-être de quantité un peu moindre. Le vin est actuellement à l’élevage en barriques, il présente déjà une belle robe très sombre, on retrouve des arômes de fruits rouges, c’est un vin dense, suave, très moelleux avec des tanins fins. Je diminue l’impact de l’élevage en bois en diminuant le pourcentage de barriques neuves. Je ne souhaite pas que le bois masque les beaux arômes du vin. Je n’aime pas lorsque c’est trop boisé. En plus, on s’aperçoit qu’avec nos étés très chauds dans le Sud-Ouest, les tanins sont un peu brûlés, c’est un boisé naturel bien suffisant.
    Le millésime 2017 sort sur le marché, nous venons de faire les assemblages, il est en cuves actuellement, nous le mettons en bouteilles début avril. Il est marqué par de délicieux arômes de fraise et de framboise. C’est un vin très délicat, beaucoup de chair en bouche, des tanins très soyeux, je suis vraiment très content du 2017 qui, pourtant au démarrage, fut un peu compliqué car nous avons eu 5 % du vignoble qui a gelé. Heureusement, avec la belle arrière-saison, nous avons fait une récolte normale.
    Les travaux se poursuivent au Château Certan de May de Certan, j’ai un nouveau cuvier avec des cuves réfrigérées, j’ai d’ailleurs changé tout le matériel de réception, les deux chais à barriques sont terminés et la salle de dégustation aussi. Les travaux avec les petites entreprises locales s’achèveront début 2020. Ce qui fait que toute notre installation aura été rénovée en totalité. Nous nous adaptons au réchauffement climatique, ces cuves réfrigérées sont bien utiles, je peux descendre les températures des jus rapidement. En 2018, ce n’était pourtant pas la canicule, mais, toutefois, il y avait de grosses amplitudes entre le jour et la nuit. Nous commencions donc à vendanger tôt le matin, et, arrêtions dès 10 h car les températures commençaient à être élevées et il fallait préserver la récolte !“
    En effet, voilà un formidable Pomerol 2016, remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Superbe 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, structuré, qu’il faudra attendre.” Le 2013, est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !” Le 2012, se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011, est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème. Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.
    Domaine de CHEVALIERPESSAC-LÉOGNAN Domaine de CHEVALIER

    Domaine de CHEVALIER 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Olivier Bernard
    102, chemin Mignoy
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 16 16
    Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
    Site : www.domainedechevalier.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas si courant, d’autant plus qu’il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité.

    Le 2016 est le grand millésime de ces dix dernières années, nous dit Olivier Bernard, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais.

    Domaine de Chevalier 2017 n’a pas été un millésime facile… Heureusement, notre plateau de vieilles vignes n’a pas été touché par le gel et, ainsi, notre grand vin a été assez sauvegardé. Notre 2017 est très prometteur, un petit cran en-dessous des 2015 et 2016. Domaine de Chevalier rouge 2017 est encore à l’élevage mais il me fait penser aux 2012 et 2014. Notre blanc sec 2017 est supérieur en qualité, c’est un très joli vin, très réussi.
    Depuis cette année, nous bouchons tous nos Vins avec des bouchons Diam, Domaine de Chevalier blanc et rouge. Ce sont des bouchons plus denses, nous utilisons le haut de gamme, “Diam 30” qui est garanti 30 ans. C’est une véritable révolution, je suis sûr que d’ici les dix prochaines années, ces bouchons se retrouveront sur 80% des bouteilles dans le monde entier. Son aspect diffère un peu des bouchons traditionnels. Le réel avantage est de ne plus rencontrer de goût de bouchon dans un vin et de le préserver au maximum. C’est la garantie de déguster intact le fruit du travail du vigneron. Le bouchon Diam a révolutionné le monde viticole.

    Sauternes, au Clos des Lunes, nous avons fait une très belle récolte en 2017, c’est un très beau millésime en sec comme en liquoreux. De jolis Vins qui présentent une belle acidité, beaux équilibres.
    Les blancs 2017 sont supérieurs aux blancs 2016. Les Vins sont grasgénéreux, belle puissance et en même temps, une très belle fraicheur, ce qui est la signature des grands millésimes. Pour les liquoreux, cette puissance, cette structure, cette fraicheur s’expriment encore mieux. Le botrytis s’est très bien développé ce qui donne des Vins aromatiques bien équilibrés.

    Nous allons passer en Bio au Château Suau, 2e Grand Cru Classé de Sauternes. Nous attachons beaucoup d’importance au Bio, nous cultivons déjà 45 ha en Biodynamie, et la prochaine étape sera la conversion de plusieurs de nos Vins en label Bio.

    Vous allez exciter vos papilles avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus, de garde, évidemment. Le 2014, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme.
    Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012 est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus. Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance.
    Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. “Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé.”
    Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et de cassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois.
    Formidable Pessac-Léognan blanc 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d’une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013 est de belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Le 2012 est remarquable, où l’on ressent toute la force de Chevalier, très droit, tout en nuances, typé et aromatique, avec des arômes d’agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité, de garde. 
    Superbe 2011, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie. Le 2010 dégage des senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, est un vin complexe.
    Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche longue. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de fleurs blanches et de poire. 

    Château CROQUE MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CROQUE MICHOTTE

    Château CROQUE MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Pierre et Lucile Carle

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 13 64
    Email : chateau@croque-michotte.fr
    Site : www.croque-michotte.fr

    Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, collectionne les récompenses !

    récompenses, et c’est mérité.

    suivant les règles de l’Agriculture Biologique.


    Pour Lucile Carle, “les vendanges 2018 se sont très bien passées, nous avons eu un peu de perte sur le Merlot à cause du mildiou, alors que le Cabernet a été très peu touché, globalement, nous avons fait une belle récolte et nous sommes plutôt contents. Nous continuons les vinifications sans sulfites comme nous le faisons depuis 2015, utilisation de la table à tri optique depuis 2012… Beaucoup d’efforts qualitatifs auxquels nous sommes attachés, cela fait partie de notre philosophie de travail. Ce 2018 va être un très beau millésime, il ressemble au 2015.
    Le 2017 est un très bon millésime, nous en avons de petites quantités, donc, nous en aurons très peu à vendre aux particuliers. C’est un peu pareil pour le 2016 qui est composé d’une majorité de Cabernets, moitié-moitié, pratiquement, alors que pour le 2017, il y a une majorité de Merlots. Ces 2017 et 2018 sont des vins au bon potentiel de garde.
    Cela fait 20 ans cette année que nous sommes en culture biologique labélisée, nous avons été l’un des premiers, si ce n’est le premier domaine, à cultiver en Agriculture Biologique. Nous travaillons toujours avec la même équipe, nos ouvriers agricoles sont avec nous depuis pratiquement 20 ans et, c’est grâce à eux, que l’on produit du bon vin, ils connaissent très bien les parcelles, 80% de travail se fait tout au long de l’année en travaillant les vignes, c’est aussi un atout du Château Croque-Michotte.”
    Comment résister à ce Saint-Émilion GC 2016, généreuxplein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d’une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par 5 médailles lors de Concours : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent (bravo !), intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. Le 2014, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s’il a un réel potentiel d’évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin. Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n’a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Quant à ce 2008, parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d’une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse. Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale. Gage de ce que donne l’évolution d’un vrai grand vin, le 2001 est formidable actuellement, racé, velouté, parfumé, un vrai régal !



     
     
    Château LASCOMBESMARGAUX Château LASCOMBES

    Château LASCOMBES 

    (MARGAUX)
    Dominique Befve
    1, cours de Verdum
    33460 Margaux
    Téléphone :05 57 88 70 66
    Email : contact@chateau-lascombes.fr
    Site : www.chateau-lascombes.com

    Lascombes s’étend sur 112 ha. Beaucoup de soins et d’observation sont apportés au vignoble composé de 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% de Petit Verdot. Effeuillage manuel, éclaircissage raisonné pied par pied. Toutes ces efforts ont pour but de favoriser la maturation du raisin en lui offrant un environnement plus aéré et une parfaite exposition au soleil jusqu’aux vendanges. Une centaine de vendangeurs viennent chaque année récolter à la main les précieux raisins après analyse des maturités. Le raisin est déposé sur une première table de tri puis passe au tri optique, une dernière table de tri permettant de parfaire le travail. Le raisin est ensuite légèrement foulé, sa température est abaissée pour une macération à froid. La fermentation alcoolique se déroule à une température maîtrisée de 28°, rythmée par de légers remontages. Le réaménagement du cuvier permet désormais de réaliser l’écoulage et l’entonnage par gravité. La fermentation malolactique s’effectue en barriques. Le vin est élevé 18 à 20 mois. Les différentes démarches qualitatives, entre autres HACCP, permettent de maîtriser la qualité et la traçabilité et garantissent ainsi la protection du consommateur.

    Superbe Margaux 2016 50% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, 3% de Petit Verdot, élevage 70% barriques neuves), d’un rouge très foncé, puissant, d’une grande complexité, avec des tanins très soyeux, un vin où tout est merveilleusement fondu, dont l’équilibre est parfait, extrêmement typé, avec des notes de fumé, des senteurs très complexes, vraiment un très grand vin. Le 2015 (50% Cabernet-Sauvignon, 47% Merlot, 3% Petit Verdot, élevage 70% en barriques neuves), de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, très prometteur. Le 2014 est savoureux, charnu, au nez d’épices et de griotte mûre, très riche, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, de bonne garde. Le 2013 est de robe grenat, concentration moyenne qui correspond bien au fruité et à la fraîcheur du millésimetanins fins et réguliers, vin équilibré dominé par les fruits, classique et élégant. Le 2012 a une belle robe pourpre intense, joli bouquet de fruits rouges et noirs bien mûrs assortis de notes de pain grillé, torréfaction, milieu de bouche gras et velouté, belle finale longue qui promet une bonne garde. Le 2011 a des arômes intenses de fruits noirs, notes florales, mais aussi d’épices et de réglisse. Volume et concentration emplissent la bouche, les tanins sont denses, bel équilibré entre alcool acidité et structure. Le 2010 est splendide, arômes très présents de mûre, notes de chocolat et de moka, du gras, de la vivacité, arômes très élégants de fruits noirs, d’épices, superbe finale.
    Le Chevalier de Lascombes 2016, de couleur profonde, est structuré, ample, avec des tanins mûrs et qui se fondent bien, des arômes de fruits cuits (cassis, griotte...).
     
    Château GRAND-PUY-LACOSTEPAUILLAC Château GRAND-PUY-LACOSTE

    Château GRAND-PUY-LACOSTE 

    (PAUILLAC)
    Domaines François-Xavier Borie
    BP 82
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 06 66
    Email : dfxb@domainesfxborie.com
    Site : www.chateau-grand-puy-lacoste.com

    Incontestablement au sommet. Le vignoble couvre 58 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs du MédocCuvaison longue de 3 semaines, élevage en barriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
    “Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
    Pour Émeline Borie , “les vendanges 2018 ont été généreuses en qualité et nous atteignons pratiquement nos rendements habituels. Les vins sont à l’élevage, jolies couleurs, de la concentration, cela devrait donner un bien joli vin.
    Château Grand-Puy-Lacoste 2016 est un millésime somptueux du style des 2010 et 1990. Beaucoup de fruit, de chair, d’élégance, de complexité, d’équilibre, un vin très typé Pauillac, il a tout pour plaire. Je me régale à chaque fois que je le déguste !
    Le 2017 est dans la même lignée que le 2016, peut-être un peu moins charmeur mais c’est un vin d’une belle élégance. C’est dommage, dans l’opinion publique, les millésimes qui se terminent par un 7 ont mauvaise réputation. Si certains viticulteurs cette année-là ont connu des épisodes de gel, cela n’a pas été le cas ici, nos vignes sont très protégées.
    Notre ancien maître de chai Philippe Gouze est parti en retraite après de bons et loyaux services, une nouvelle génération lui succède avec notre nouveau maître de chai Benoit Estassy qui est arrivé le premier jour des vendanges 2018.“

    Formidable Pauillac 2016, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin harmonieux et complet, avec une belle fraîcheur en finale, de garde, bien sûr. Le 2015 est un très beau vin de robe pourpre, volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, mêlant puissance et distinction, finesse et structure, de garde. Remarquable 2014, de robe pourpre intense, aux tanins riches mais veloutés, très équilibrécharnu, élégant, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des connotations délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. Le 2012 (76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée.
    Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profond. Le bouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime. Envoûtant 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes de cassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur.
    Château CORBIN MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CORBIN MICHOTTE

    Château CORBIN MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Boidron

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 64 88
    Email : vignoblesjnboidron@wanadoo.fr
    Site : www.boidron.info

    Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité. 
    “La vendange 2018 est exceptionnelle, nous explique Emmanuel Boidron, pas de maladie dans notre vignoble, donc aucune incidence sur la qualité des vins. Grâce à nos terroirs d’exception, qui sont limoneux mais avec du sable et des graves, donc très drainants, nous avons une excellente maturité des Cabernets francs, ce qui n’est pas négligeable, sachant que le vignoble en est composé de 30% !”
    Nous proposons le 2015, une année idéale, nous avons pu vendanger à la carte, on se promenait et on prenait son temps car le climat a été extrêmement clément, et, ainsi, on a pu laisser mûrir les raisins à leur rythme. Nous avons obtenu un très joli millésime, un vin très concentré, aux arômes de fruits bien préservés.
    Nous accentuons le respect de l’environnement, nous continuons à ne pas utiliser de désherbants, nous avons éliminé tous les produits dangereux de synthèse en les remplaçant par des produits naturels qui sont essentiellement à base de cuivre et de soufre. Nous sommes passés à 100% du travail du sol et cela dans la totalité des vignobles Boidron, que ce soit à Corbin Michotte, à Calon ou à Cantelauze.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2015, un grand vin de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse, de garde.
    Le 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, est typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013, est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique.
    Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, un vin qui est complexe, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, avec des notes de prune cuite, finement poivré, idéal avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l’élégance, très typé, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir sur un carré d'agneau ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008, est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007, est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime, vraiment remarquable aujourd’hui.
    Vous allez aimer aussi leur Montagne-Saint-Emilion Château Calon 2012, sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries, un vin au sommet de son appellation, très typé, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, qui a des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample. Et ce Pomerol Château Cantelauze 2012, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d’humus et de cerise noire, de bouche ample, de garde.
     
    Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

    Château HAUT-MARBUZET 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Henri, Hugues et Bruno Duboscq
    1, rue Saint-Vincent
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 54
    Email : infos@haut-marbuzet.net

    Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir. 
    Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide...

    “J’avais présenté le millésime 2016 en disant : “après 55 millésimes que j’ai produis ici, Château Haut-Marbuzet 2016 correspond à la beauté du Monde”… Je n’avais jamais rien vu de si beau, mais, à ce moment-là, je ne savais pas que le 2016 pouvait avoir une sœur siamoise…, nous dit Henri Duboscq.
    En effet ce millésime 2018 est tout à fait exceptionnel, il a tout ! De la structure avec des tanins tellement fondus qu’on les confond avec le fruit, une belle maturité qui lui confère beaucoup d’onctuosité sans excès, un bel équilibre, c’est vraiment un vin de délice.
    Haut-Marbuzet 2017 n’atteint pas les sommets, c’est plus un vin de plaisir, disons que ce n’est pas un monument mais, il a la vertu de la gorgée qui en appelle une autre, un vin gourmand, très agréable, beaucoup de finesse et de distinction, un vin qui permet d’attendre l’épanouissement des plus grands.
    Le secret de ces derniers grands millésimes est le résultat de conditions climatiques particulières : sècheresse, températures élevées, soleil pendant les vendanges… Par le passé, on avait entre 50 et 80% de pluie pendant la récolte ! Dorénavant, on obtient des matières premières d’un état sanitaire remarquable, on se demande presque à quoi servent les tables de tris… C’est grâce au réchauffement de la planète que l’on obtient des millésimes si merveilleux.”

    Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
    Vous allez donc exciter vos papilles, avec ce Saint-Estèphe 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. 
    Superbe 2012, “chatoyant”, dit Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. Le 2011 est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche, c’est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d’une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant.
    Le 2004 est exceptionnel, très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
    On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. Le 1978 est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.




     

  • CLASSEMENT MEDOC : Le talent à l’état pur

    Imprimer Pin it!

    Ici, intrinsèquement, un Margaux n’a rien à voir avec un Pauillac (ni même avec un autre Margaux, tant les sols sont différents dans l’appellation), un Saint-Julien doit refléter l’élégance quand c’est la structure qui signe un Saint-Estèphe...

    Les terroirs signent les vins : graves garonnaises à Saint-Julien, quartz et cailloux roulés à Saint-Estèphe, croupes de graves maigres à Pauillac, graviers et cailloux à Margaux, formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile en Médoc...

    Pourtant, il est parfois bien difficile aujourd’hui de retrouver cela, tant certains crus sont “lissés” par des vinifications sophistiquées, de vraies “bêtes à concours”. 

    Il y a de nombreux vins bien trop chers, qui s'accrochent encore à un "classement de 1855" désuet, obsolète, quand d'autres crus élevés par des propriétaires passionnés sont -eux- garants d'un formidable rapport qualité-prix-régularité !

    Ceux qui élèvent les véritables grands vins médocains, ceux qui ont une “âme”, dont le millésime 2019 ne ressemble pas au 2009, ou le 2012 au 2011... les voici.

     

    CLASSEMENT MEDOC
     
    e_medoc.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD

    _____

    CLERC-MILON
    GRAND-PUY-LACOSTE
    LASCOMBES
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    LAFITE-ROTHSCHILD (Hors Classe)
    (MARGAUX)

    _____

    BATAILLEY
    HAUT-MARBUZET



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    BEAU SITE
    FONBADET
    LA GALIANE
    (LYNCH-BAGES*)

    _____

    BEJAC ROMELYS
    BOIS CARRÉ
    LA LAUZETTE
    DAVID
    DEVISE D'ARDILLEY
    FONTESTEAU*
    GRAND BRUN
    GRAVES DE PEZ
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT BARRAIL
    HENNEBELLE
    LE MEYNIEU*
    SAINT-HILAIRE
    TEMPLE DE TOURTEYRON

    _____

    AGASSAC
    (BRANE-CANTENAC*)
    (CALON-SÉGUR*)
    CAMBON LA PELOUSE
    (COS LABORY*)
    GRAVIERS
    ROSE BRANA

    _____

    CASTERA*
    MARQUIS DE TERME*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    CÔME*
    CLARKE
    CANTENAC-BROWN*
    BRIDANE
    DESMIRAIL
    FOURCAS-DUPRÉ
    (GLORIA*)
    MAYNE LALANDE
    MONGRAVEY
    LA MOULINE
    PANIGON
    SIRAN*
    SOCIANDO MALLET
    SAINT-ESTEPHE
    TOUR-DU-ROC
    TRONQUOY-LALANDE*

    _____

    ANDRON
    LE BOURDIEU*
    CARONNE-SAINTE-GEMME
    LAYAUGA-DUBOSCQ*
    (LÉOVILLE-BARTON*)
    PLANTIER ROSE*
    SOULEY-SAINTE-CROIX*
    VIEUX GABAREY

    CROIX du TRALE
    HAUT BRISEY*
    HOURBANON

    _____

    LAUGA
    MILLE ROSES

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    (LAMOTHE-BERGERON*)
    LUSSAN
    PETIT BOCQ
    TOUR DU HAUT-MOULIN

    _____

    CHANTEMERLE
    COUDOT
    HAUT COTEAU
    HOURTIN DUCASSE
    Clos MANOU
    (PEYRABON)
    TOUR MARCILLANET
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    DONISSAN
    LES MARCEAUX
    FAUGEROUX
    LOUSTEAUNEUF
    MOULIN ROUGE
    (REYNATS)
    SAINT CHRISTOLY
    LE TEMPLE*
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
     

    Guide des vins
    Millesimes
    Guide des vins
    Vinovox
    Millesimes
    Vins du Siècle
    Millesimes
    Ideevins
    Millesimes
    Guide du terroir
  • VINS DU SIECLE : LE TOP DE LA CHAMPAGNE

    Imprimer Pin it!
    AVENAY
    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL

    En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, ...


    AY
    CHAMPAGNE GOSSET

    La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs Président du Syndicat National des Producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ses deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison de Vins de la Champagne : Aÿ 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en ...


    BINSON ET ORQUIGNY
    CHAMPAGNE XAVIER LORIOT

    Notre maison se transmet depuis 5 générations et pour la première fois, c’est une histoire de Femme. Charlène reprend l’exploitation avec le soutien de son père Xavier, et vinifie toutes les cuvées de la maison. Notre statut de Vigneron indépendant nous permet de créer de nouvelles cuvées en permanence ou pour des occasions particulières comme la naissance d’un enfant dans la famille (la cuvée Sans sulfites, notamment qui est le reflet de la 6ème génération Théo, né en 2013). Une cuvée vieilles ...


    BOUZY
    CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE

    Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique.
    Cette maison vous propose ce superbe ce Champagne Grand Cru Millésimé 2008, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, une cuvée de bouche ferme, équilibrée et harmonieuse. Le brut Grand Cru, nous a séduit par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de ...


    BRUGNY
    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART

    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation ...


    CHARLY-SUR-MARNE
    CHAMPAGNE CHARPENTIER

    C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées ...


    CHOUILLY
    CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS

    Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à ...


    COURMAS
    RION SIMON

    Notre domaine familial de 2.14 ha s’étend en intégralité sur le terroir de Courmas, petit village se situant dans le secteur de la petite Montagne de Reims à 10 km au sud-ouest de Reims, sur la route du Champagne.
    Depuis 2007, je représente la 4ème génération, et succède ainsi à mon père Pascal Rion. Plus qu’un métier, une passion, j’y apporte mon savoir-faire ainsi que mes idées tant sur le travail à la vigne que sur l’œnologie. J'ai développé une viticulture respectueuse de ...


    CRAMANT
    EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER

    Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité.
    Très beau Champagne Millésime 2011, 100% Chardonnay, 100% Grand Cru Cramant, une savoureuse cuvée, au nez concentré où dominent le genêt et les ...


    EPERNAY
    CHAMPAGNE ELLNER SAS

    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. ...


    LE BREUIL
    CHAMPAGNE PIERRE MIGNON

    Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l'export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété ...


    POUILLON
    CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS

    Exploitation familiale de 5.36 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants ...


    SAINT-MARTIN-D'ABLOIS
    CHAMPAGNE LOUIS HUOT

    Des Récoltants-Manipulants depuis quatre générations. Virginie Huot exploite avec son frère Olivier, le domaine familial fondé dans les années 1950, soit 7 ha de vignes. Orientation en viticulture raisonnée, et association de l’expérience ancestrale et des techniques œnologiques modernes.
    Beau Champagne cuvée Annonciade Millésime 2012, Chardonnay et Pinot noir à parts égales, une cuvée élaborée uniquement les années de ...


    TALUS-SAINT-PRIX
    CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN

    Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à ...


    VERZENAY
    SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS

    Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation ...


    VILLERS-MARMERY
    CHAMPAGNE SADI MALOT

    C’est au cœur du vignoble à Villers-Marmery, village situé au sud de la Montagne de Reims que vous découvrirez notre exploitation familiale qui perdure depuis 5 générations. C’est avec passion que nous cultivons nos vignes sur les communes de Villers-Marmery - Premier Cru et Verzy - Grand Cru.
    Socrate et Yvonne, Sadi et Simone, Michel et Nycol, Franck et Christine et Florien et Cindy…. Chez les Malot, l’amour de la vigne et du vin se transmet de génération en génération.

  • VINS DU SIECLE : LE TOP DE BORDEAUX

    Imprimer Pin it!
    BLAYE COTES-DE-BORDEAUX
    CHATEAU PONT LES MOINES

    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un ...


    BORDEAUX
    CHATEAU DU MASSON

    Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs, producteurs d'un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est unanimement reconnue. Situé à 8 kilomètres de Saint-Emilion, le vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires, de plateaux de même nature et contigus au fleuve, d’une plaine au sol siliceux avec en fond, les ...


    BORDEAUX SUPERIEUR
    DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES

    Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, ...


    COTES DE BOURG
    CHATEAU GRAND MAISON

    Le Château Grand Maison est une des rares propriétés de 6.5 ha d'une seul tenant, située sur les hauteurs, dominant de ses 80 mètres d'altitude presque toute l'appellation Côtes-de-Bourg.
    Dédié à la vigne depuis plusieurs siècles, ce grand terroir spécifique dominant la Gironde, fût déjà mentionné parmi les meilleurs Crus de Bordeaux dans l'édition du Féret de 1850, sous le nom de son ancien propriétaire P. Berniard, et repris dans le Féret de 1922 avec la mention de "Premier Cru ...


    FRONSAC
    CHATEAU DE CARLES

    Au flanc du tertre de Fronsac, au-dessus de la vallée de l’Isle, ce château fortifié à la fin du 14e siècle prend son aspect actuel au cours de la Renaissance. Célébré par Ronsard, il a vu défiler les esprits les plus brillants : Montaigne, La Boétie, Rousseau, et de nombreux autres... Il y a 120 ans, le Sénateur Guillaume Chastenet de Castaing entre en scène. Il est suivi par son fils Jacques, illustre historien de l’Académie Française, et par son petit-fils Antoine.
    Depuis 1983, ...


    GRAVES
    CHATEAU DE CHANTEGRIVE

    Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs ...


    HAUT-MEDOC
    CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX

    Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la ...


    LALANDE-DE-POMEROL
    CHATEAU DE ROQUEBRUNE

    Florent GUINJARD est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout, faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais ...


    LISTRAC
    CHATEAU MAYNE LALANDE

    Depuis plus de 6 générations, la famille Lartigue est attachée à la terre de Listrac. C’est en 1973 que Bernard LARTIGUE devient le nouveau maître du domaine. En vrai médocain dans la lignée de ses ancêtres, et profondément attaché aux vraies valeurs médocaines, c’est avec passion qu’il créera les propriétés Château Mayne Lalande (Listrac), Château Myon de l’Enclos (Moulis) ainsi que Les Cinq Sens du Château Mayne Lalande, sa maison d’hôtes.



    Les autres Domaines ...


    LOUPIAC
    CHATEAU LOUPIAC-GAUDIET

    Vignoble de 28 ha, situé autour du château, bénéficiant d’une exposition plein sud et qui appartient depuis 6 générations à la famille, Le vin est issu de vendanges manuelles. Les vignes, très anciennes, sont plantées sur des coteaux qui surplombent la Garonne, dans un terroir argilo-calcaire.
    C’est en 1964 que Marc Ducau, après avoir secondé son père dès l’âge de 14 ans, devint le propriétaire du ...


    MARGAUX
    CHATEAU LA GALIANE

    Le Château La Galiane doit son nom au Général Anglais "Galian" qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, sa superficie de 5 hectares plantée de 45 % de Merlots, 50 % de Cabernets Sauvignons et 5 % de Petits Verdots présente un parfait équilibre, très classique et traditionnelle de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. Cultivé de père en ...


    MEDOC
    SCEA CHATEAU DAVID

    Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 13 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot. Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne.
    Le nouveau propriétaire, Thierry Kerdreux, à une réelle volonté de travailler dans une culture plus raisonnée tout en gardant toute l’équipe du domaine qui a une grande expérience et connaissance de ces vins.
    Vous allez ...


    MOULIS
    CHATEAU LA MOULINE

    Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël LASSERRE qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine LASSERRE, épouse de Jean COUBRIS en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité ...


    PESSAC-LEOGNAN
    DOMAINE DE GRANDMAISON EARL

    Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse ...


    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION
    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR

    Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire et dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...).
    On est toujours au sommet avec leur superbe ...


    SAINT-EMILION Grand Cru
    CHATEAU CANTENAC

    Nicole Roskam-Brunot, après des études de droit et d'économie régionale à l'université de Bordeaux, a décidé de se consacrer entièrement à son vignoble et d'apporter les soins les plus attentifs à la vinification et au terroir en veillant à ce que le sol dispose de tous les oligo-éléments nécessaires à sa prospérité. Aujourd’hui, Nicole Roskam-Brunot est aidée de ses fils. Frans s’occupe de la partie technique et d’une partie de la commercialisation. Il gère également en Haut-Médoc le Château ...


    SAINT-EMILION Grand Cru
    CLOS TRIMOULET

    Situé au nord de Saint-Emilion, le "Clos Trimoulet" est une propriété exclusivement familiale, où cinq générations de viticulteurs se sont transmis un savoir faire ancestral. Guy Appollot et ses deux fils, Alain et Joël, ont su préserver cet héritage traditionnel tout en le conjuguant aux techniques les plus modernes. Les hectares de la propriété sont répartis sur plusieurs parcelles avec des sols argileux et sablonneux qui apportent au vin charpente, longévité et finesse. Les raisins sont ...


    SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION
    CHATEAU MACQUIN

    Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion.
    Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la ...


    SAINT-JULIEN
    SCEA VIGNOBLES BRUNO SAINTOUT

    À la fin de l’ancien régime, la paroisse de Saint-Laurent du Médoc avait un curé nommé l’abbé Bridane, qui était meunier. Son moulin se trouvait sur la commune de Reignac (devenue Saint-Julien), sa trace est restée dans l’histoire locale car c’était un prêtre jureur, favorable aux idées de la révolution. Ses prises de position politique lui ont permis de continuer à exercer son ministère et son activité minotière.
    Superbe Saint-Julien Château la Bridane 2016, provenant d’un vignoble sur ...

  • VINS DU SIECLE : LE TOP DE LA BOURGOGNE

    Imprimer Pin it!
    BOURGOGNE COTE SAINT-JACQUES
    DOMAINE ALAIN VIGNOT

    Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
    En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne ...


    CHABLIS
    DOMAINE GERARD TREMBLAY

    Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et leurs enfants Vincent et Éléonore, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd'hui 37 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s'ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru Vaudésir, l'un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de ...


    CHAMBOLLE-MUSIGNY
    DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU

    Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles.
    On est bien à la tête de son appellation avec ce superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2016, aux arômes de fruits ...


    ECHEZEAUX
    CHATEAU DE BEAUFORT - J. COUDRAY-BIZOT

    Les clients français et étrangers du Château de Beaufort utilisent les mêmes qualificatifs pour décrire les vins J. Coudray-Bizot : élégance et finesse. Le Domaine est abrité dans la demeure prestigieuse de l'hôtel David de Beaufort, bâtisse classique du 17ème siècle, bénéficiant de caves situées sous les remparts de Beaune. Jean-Jacques Coudray-Bizot perpétue la tradition des grands vins fins de Bourgogne, en limitant les intrants, et en ayant les soins les plus attentionnés possible pour les ...


    FIXIN
    DOMAINE PIERRE GELIN

    Le domaine GELIN est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété créée en 1925 par Pierre Gelin, est maintenant exploitée par Pierre-Emmanuel qui a intégré la société en septembre 2000. Types de vins : Bourgogne Passetoutgrain, Bourgogne aligoté, bourgogne rouge, Fixin 1ers crus Les Hervelets, Les Arvelets et le Clos Napoléon (Monopole), Gevrey Chambertin "Clos de Meixvelles" (monopole), Gevrey Chambertin 1er cru Clos Prieur et ...


    MARSANNAY
    DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR

    Ce domaine familial fut créé en 1978 par Jean-Louis et Evelyne Fougeray, par acquisition et fermage de vignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. C’est en 1999 que Patrice Ollivier le gendre, a repris la direction ainsi que la vinification du Domaine. Le vignoble s’étend aujourd’hui sur 17 ha de Marsannay La Côte jusqu’à Puligny-Montrachet, notre dernière acquisition.
    Les bouteilles dégustées sont particulièrement ...


    MEURSAULT
    ROBERT AMPEAU

    Dans la famille Ampeau,on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs vins. Des vins rouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits ...


    MOREY-SAINT-DENIS
    DOMAINE DE MONTS LUISANTS

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés.
    Domaine familial de 3.4 ha en Bourgogne, situé au coeur des plus Grands Crus rouges réputés de la Cote de Nuits, le Domaine des Monts Luisants ne produit que des vins rouges sur les 4 finages suivants :
    - Morey Saint Denis, en Pierre Virant
    - Morey Saint Denis 1er Cru Les Monts Luisants
    - Morey Saint Denis 1er Cru Les Genavrières
    - Clos de la Roche, Grand Cru
    distinctifs de leurs sols argilo-calcaire ...


    NUITS-SAINT-GEORGES
    CHEVILLON-CHEZEAUX

    Ici, on est vignerons depuis 5 générations (9 ha de vignes). Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois. Le Domaine Chevillon-Chezeaux produit plusieurs appellations : Bourgogne Pinot Noir, Bourgogne-Passetoutgrain, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Blanc et Rouge; des appellations villages, Vosne Romanée, Nuits-Saint-Georges, et des appellations ...


    PULIGNY-MONTRACHET
    DOMAINE MARC JOMAIN

    Philippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier créé le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble à PULIGNY-MONTRACHET dont 4 produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans les appellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver ...


    SANTENAY
    SCE DU CLOS BELLEFOND

    Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en ...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu