Avertir le modérateur

Ethique

  • L’anthologie du vin

    L’anthologie du vin

     

     

    L’univers tout entier concentré dans ce vin.
    Apollinaire
     
    Boire du vin, c’est boire du génie.
    Baudelaire
     
    Partons à cheval sur le vin.
    Baudelaire
     

    N’est-il pas raisonnable de penser que les gens qui ne boivent jamais le vin sont des imbéciles ou des hypocrites, des imbéciles, c’est-à-dire ne connaissant ni la nature, ni l’homme, etc., des hypocrites, c’est-à-dire des gourmands honteux, des fanfarons de sobriété, buvant en cachette ou ayant quelque vie occulte... Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables.

    Baudelaire
     

    Il y a, au commencement de chaque grand repas, deux sortes de regards furtifs : celui qu’on lance vers le décolleté de la belle madame, celui qu’on lance vers l’étiquette de la bonne bouteille.

    R. Gomez de la Serna
     
    Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles.
    Baudelaire
     
    L’invisible esprit du vin.
    Shakespeare
     
    Quand le vin est pur, il fait voir Dieu.
    Léon Bloy
     

    Le vin a le pouvoir d’emplir l’âme de toute vérité de tout savoir et philosophie.

    Bossuet
     

    Il y a plus de paroles en un plein pot de vin qu’en un muid de cervoise.

    Chrétien de Troyes
     

    Un grand vin n’est pas l’ouvrage d’un homme, il est le résultat d’une constante et raffinée tradition. Il y a plus de mille années d’histoire dans un vieux flacon.

    Claudel
     

    Le vin est professeur de goût et, en nous formant à la pratique de l'attention particulière, il est le libérateur de l'esprit et l'illumination de l'intelligence.

    Claudel
     

    “J’ai toujours à mon arçon, dit l’heureux interlocuteur de Sancho, d’un côté une bonne cantine deviandes froides, de l’autre cette bouteille que j’aime, que je chéris et que j’embrasse à tout moment.

    - Monsieur, reprit Sancho d’une voix tendre, voulez-vous bien me permettre de l’embrasser une fois ?” L’inconnu remit alors la bouteille dans ses mains. Sancho la porte à sa bouche et, se renversant sur le dos, il se met à regarder les étoiles et demeure au moins un quart d’heure dans cette position qui lui plaisait. En se relevant, il fait un soupir, laisse tomber sa tête sur son sein. “Ah! monsieur, dit-il, ah ! monsieur, c’est lui ! je le reconnais: Il est de Ciudad-Real! - Vous avez raison, c’est de là qu’il est; de plus, il a quelques années. - À qui le dites-vous? Mon Dieu! Il n’y a pas de vin dont je ne devine, à la seule odeur, le pays et la qualité; c’est une vertu, un don de famille.”

    Cervantès (Don Quichotte)
     

    Seule, dans le règne végétal, la vigne nous rend intelligible ce qu’est la véritable saveur de la terre. Quelle fidélité dans la traduction! Elle ressent, exprime par la grappe les secrets du sol. Le silex, par elle, nous fait connaître qu’il est vivant, fusible, nourricier. La craie ingrate pleure, en vin, des larmes d’or...

    Colette
     
    C’est Dieu qui créa l’eau, mais l’homme fit le vin.
    Victor Hugo
     

    Sans morale, il n’y a plus de vin de Bordeaux, ni de style. La morale, c’est le goût de ce qui est pur et défie le temps.

    Jacques Chardonne
     
    - Avez-vous le vin tendre ?
    - C’est selon avec qui j’ai trinqué.
    Comtesse Diane
     
    Le ciel fit l’eau pour Jean qui pleure,
    Et fit le vin pour Jean qui rit.
    Marc-Antoine Desaugiers
               

    Le vin est l’emblème de la civilisation... J’entends que, durant le repas, on ne parle que des vins et des breuvages.

    G. Duhamel
     

    Il s’agit du vin, c’est-à-dire de la partie intellectuelle d’un repas. Les viandes n’en sont que la partie matérielle.

    Alexandre Dumas
     

    Miracle du vin qui refait de l’homme ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : l’ami de l’homme.

    Engel
     
    Quiconque a bu du vin pardonne facilement l’ivresse.
    Sied
     

    Il n’est pas de moment plus gracieux dans la vie que l’instant où les convives, assis autour de la table bien dressée, prêtent l’oreille au chantre, tandis que l’échanson, puisant le vin dans l’amphore, remplit les coupes à la ronde.

    Homère
     
    L’eau montre à son effet qu’à boire elle n’est bonne;
    Elle rend l’homme étique, et pâle, et morfondu;
    Mais toi, tu rends gaillarde et saine la personne;
    L’argent qu’on met pour toi n’est point argent perdu.
    Jean Le Houx
     
    Le vin, pris avec tempérance, est une seconde vie.
    Tristan L’Hermite
     

    J’espère noyer ma tristesse dans le vin mais il l’alourdit davantage.

    Li T’Ai-Po
     
    Et tu jures avoir au gosier les étoiles.
    Mallarmé
     
    Donnez-nous grand foison de vin.
    Clément Marot
     

    Vendanges, joies précipitées, urgence de mener au pressoir, en un seul jour, raisins mûrs et verjusensemble. Rythme qui laisse loin la large cadence des moissons. Plaisir plus rouge que les autres plaisirs. Chants, criailleries enivrées, puis silence, retraite du vin, sommeil du vin neuf, cloîtré, devenu intangible, retiré des mains tachées qui miséricordieusment le violentèrent.

    Colette
     

    Bacchus, le vrai, le seul, c’est Bacchus conservant toujours les mêmes grâces qui touchèrent Ariane. Aussi tendre que brillant c’est un dieu à suivre et non à craindre; toujours agréable à Vénus, il ne connut d’ivresse que l’ivresse de l’Amour.

    Montesquieu
     
    Pas de vin, pas de soldats.
    Napoléon
     

    Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans tous les livres.

    Pasteur
     

    Je vais parler de la vigne avec la gravité qui sied à un romain lorsqu’il traite des arts et des sciences utiles; j’en parlerai, non comme le ferait un médecin, mais comme le ferait un juge chargé de se prononcer sur la santé physique et morale de l’humanité.

    Pline
     

    Le vin a la vertu de faire parler librement et franchement et de faire dire la vérité.

    Plutarque
     
    Sur la langue, le vin parle.
    Poupon
     
    Jamais homme noble ne hait le bon vin.
    François Rabelais
     

    Jamais peuple n’a péri par l’excès du vin; tous périssent par le désordre des femmes. La raison de cette différence est claire : le premier de ces deux vices détourne des autres ; le second les engendre tous.

    Rousseau
     

    J'ai toujours remarqué que les gens faux sont sobres et la grande réserve de la table annonce assez souvent des mœurs feintes et des âmes doubles.

    Rousseau
     
    Que faut-il pour être heureux en ce monde ?
    Avoir à sa droite un pot de vin vieux,
    En poche un écu, du soleil aux yeux,
    Et sur les genoux sa petite blonde.
    G. Vicaire
     

    Si le vin disparaissait de la production humaine, je crois qu’il se ferait, dans la santé et dans l’intellect, un vide, une absence, une défection, beaucoup plus affreux que tous les excès dont on rend le vin responsable.

    Baudelaire
     

    Un homme sobre boit du vin ce qu’un homme sage prend de l’Amour : de quoi connaître l’extase etnon l’ivresse.

    Alfred de Musset
     
    Les vins qui sont beaux dans les verres
    Font envie à toute la terre.
    École de Salerne
     
    Cinq motifs pour boire :
    1° L’arrivée d’un hôte ;
    2° La soif présente ;
    3° La soif future ;
    4° La bonté du vin ;
    5° Toute autre cause...
    Aquarium
     

    Les vins français sont d'une telle variété et d'une telle splendeur que c'est presque une activité spirituelle que de les goûter.

    Sieburg
     

    Bonne cuisine et bons vins, c’est le paradis sur terre.

    Henri IV
     

    Et si cela peut se dire, il s’écouta pendant un instant savourer le bouquet du vin.

    Eugène Sue
     

    Manger est un besoin de l’estomac, boire est un besoin de l’âme.

    Claude Tillier
     
    Travaille, vieux soleil, pour le pain et le vin.
    Nourris l'homme du lait de la terre et lui donne
    L'honnête verre où rit un peu d'oubli divin.
    Moissonneurs, vendangeurs, là-bas, votre heure est bonne.
    Verlaine
     
    Comme un qui prend une coupe,
    Seul honneur de son trésor,
    Le bon vin rend l’âme bonne.
    Béranger
     
    Et le rang verse à sa troupe
    Du vin qui rit dedans l’or.
    Ronsard
     

    Les vieux amis sont comme les vieux vins qui, en perdant de leur verdeur et de leur montant, gagnent en chaleur suave.

    Sainte-Beuve
     
  • La foi, le business et les fioles

    image les Médocaines et WIT France

     

    Garçon, une fiole, svp !!!

    Voici le dossier de presse que j'ai reçu concernant, le titre laisse rêveur" : Les Médocaines défilent en WIT

    Le "wit", c'est quoi ? c'est le WINE IN TUBE. Mais si, on vous le dit dans le communiqué : "découvrez le nouveau conditionnement de vin au verre... une vraie innovation au service de la tradition" (fallait oser pour cette conclusion).

    Bref, passons notre chemin, pauvres ringards que nous sommes, avec notre verre : il faut boire les vins dans des fioles de laboratoire maintenant, cela fait tellement plus terroir, non ?

    De mauvais esprits diront que cela leur rappelle leur dernière analyse. Faut dire que les couleurs, sur les photos, ne sont pas des plus délicates. Pourtant, ils sont jolis, ces petits tubes.

    Franchement, que ne faut-il pas faire pour se faire remarquer et avoir un petit article (sur ce point, l'objectif est atteint, ici).

     

    Guibert vs Roland

    En parallèle, j'ai revisionné cet échange entre mon ami Aimé Guibert (Daumas-Gassac) que j'estime depuis 30 ans et le "roi" des œnologues, Michel Roland (que je connais depuis autant de temps, contre lequel je n'ai rien et me ferait plutôt sourire), qui, on ne peut le contester, a su vendre sa "marque" comme on vend de la lessive (c'est le moins que l'on puisse dire). Deux mondes du vin pas différents mais totalement opposés : d'un côté, l'âme du vin, de l'autre, la mondialisation et l'aseptisation œnologique...

    Beaucoup d'entre nous ont vu que Roland s'est fait également largement épinglé dans le film Mondovino, dont voici la bande-annonce et lisent à droite comme à gauche que les doutes subsistent sur les connivences "Parker/Roland" et les notes du premier sur les vins travaillés par le second. Ah, les mauvaises langues !

    Le "pompom", dans cette vidéo, c'est la phrase finale de Michel Roland sur les viticulteurs du coin qui dévoile ce qu'il en pense : "(qui) n'y connaissent rien, de vrais paysans, un peu cul-terreux". Mais que les vignerons du Languedoc se rassurent, on peut croire qu'il pense la même chose des "petits" vignerons de Bourgogne, de Bordeaux, de Loire ou d'ailleurs. C'est beau, l'arrogance...

    De la cause à l'effet, ce qui est le plus amusant, c'est que, ni les vins de Michel Roland (Bon Pasteur, entre autres), ni ceux de ces quatre médocaines (Paloumey, La Tour de Bessan, Taillan, Loudenne), ne sont pas ou plus dans mon Guide, et, pour certains, depuis belle lurette. Étonnant, non ?

     

  • Guide 2009 : Le Classement de Saint-Emilion entièrement remanié

    On ne peut me reprocher de ne pas soutenir les meilleurs crus de la région, tant j'apprécie la typicité des crus de Saint-Émilion. Mon GUIDE DES VINS 2009 reste fidèle à cette évidence. Dans cette région, les terroirs ont une influence réelle, et toutes les techniques œnologiques ou viticoles employées par certains ne changeront rien à l’affaire, que cela plaise ou non।

    Il y a aussi pas mal de querelles de clochers et des absurdités lors des révisions des Classements “officiels”, qui pourraient prêter seulement à sourire, si cela ne laissait pas planer -aussi- un doute sur toute l’appellation.

    Il faut dire qu’il y a de quoi s’y perdre, entre des crus racés par leur sol et d’autres qui baignent les “pieds dans l’eau” à la première averse... Contentons-nous des vrais vins typés, qui ont quelque chose à dire dans ces grands millésimes soyeux que sont les 2006, 2004 et 2001 (et ce 2007, que beaucoup ont vraiment réussi, grâce à des raisins épanouis en septembre), plus représentatifs que les médiatiques 2005 et 2003, où la puissance risque de masquer l’élégance. Un grand Saint-Émilion, c’est un vin fin, distingué et charnu à la fois, et pas un conglomérat de confitures...

    Mon Classement 2009 fait la part belle à ceux-là, qui méritent Le respect et bénéficient de bien beaux rapports qualité-prix-typicité.

     

    Voir aussi nos sélections

     

    Millesimes

  • Mens sana

    d4df922604e113280be5be618200e88a.jpegLe vin, celui que nous défendons en tout cas, est une entité à part entière, magique, unique, qui associe l’inné et l’acquit, le talent et la passion, le ciel et la terre, l’homme et la science, le matériel et l’irrationnel, la poésie et le savoir, le plaisir et la mesure (si l’on a soif, on boit autre chose)... Il y a, pour accéder à cela, deux valeurs, intimement liées, que certains “winemakers” tentent de nous faire oublier :

    - une culture. Celle du vin s’exprime de plusieurs façons. En premier lieu, il faut respecter la nature. C’est elle qui a modelé des territoires, formé des strates, créé l’érosion, apporté des alluvions... Qui peut nier la force d’un terroir de silex à Sancerre, des calcaires marins à astérie à Saint-Émilion, des galets et de l’argile à Châteauneuf-du-Pape, de la craie en Champagne, du calcaire enrichi de marnes rouges à Gevrey-Chambertin, des graves et de l’alios à Léognan ou des marnes du lias en Alsace... ? Cette nature, enrichie d’altitudes et de climats spécifiques (l’influence océanique est forte en Médoc, le mistral souverain en Provence, les bois et forêts protecteurs en Champagne...), il faut donc l’entretenir, la respecter, la mettre en valeur au travers d’une écologie évidente. L’homme n’intervient qu’après. Il a le choix : soit il se prend (très) au sérieux, plante n’importe où, mise sur les sophistications œnologiques, multipliant les “jus de confiture”, bref, fait un “produit”, blanc, rouge, mousseux ou rosé, et parfois à des prix inadmissibles. Soit (on se doute que c’est celui-ci qui a notre préférence), le vigneron fait partie intégrante de son terroir, s’efface devant lui en le laissant s’exprimer, maîtrisant les techniques modernes qui sont alors les bienvenues quand elles ne viennent pas “aseptiser” les vins. Évidemment, il s’agit d’abord d’avoir un terroir digne de ce nom... ceci expliquant peut-être cela. Le vin, c’est donc le reflet d’un état d’esprit.

    - une éthique. Eh oui, il faut avoir une éthique, aujourd’hui plus qu’hier. En-dehors d’une éthique de la vigne, il y a une éthique morale. On ne peut pas accepter l’arrogance de quelques propriétaires (vous n’en trouverez pas beaucoup dans MILLÉSIMES, www.millesimes.fr) face à la crise sociale que connaît (comme d’autres secteurs) le monde du vin en France. Chacun doit être rémunéré et la solidarité doit primer. Le prix n’entre pas en cause, c’est l’état d’esprit qui compte : on peut être riche et savoir partager, élever le plus grand vin du monde et rester modeste, promouvoir sa région avant d’aller chercher ailleurs. C’est cela, qui mérite le respect. L’exception confirmant la règle, un vin doit donc avoir un prix cohérent. Exit les dossiers de presse dythirambiques, la mode, l’exubérance, la frime, les réputations galvaudées... Ce qui compte, c’est le vrai rapport qualité-prix-plaisir. On revient à la culture, aux traditions, à l’humilité. C’est aussi vrai pour notre société, où l’effort doit être encore plus récompensé. Le talent, le travail, le sens des réalités sont les clés du succès et du bien-être. En fait, pour faire un bon vin, et à fortiori un grand cru qui devient un exemple à suivre, il faut simplement aimer la vie et les autres, respecter la nature et ses clients, prendre plaisir à “boire un canon” sans ouvrir son tiroir-caisse, savoir partager, communiquer, investir...

    Si beaucoup de pays nous copient, c’est que nous sommes toujours les meilleurs. Aucun ne peut cumuler une telle spécificité de terroirs, nos traditions gastronomiques, notre savoir-faire ancestral. À nous de le prouver, de se remettre en cause quand il le faut. On sait le faire, et les vignerons dignes de ce nom n’ont pas besoin de “gourous” qui prêchent la standardisation en croyant être “modernes”, alors que notre avenir, notre richesse, c’est notre diversité, du plus grand des grands crus au plus modeste. Ces hommes et ces femmes du vin, qui travaillent le plus souvent d’ailleurs en famille (comme nous) : on les apprécie, on les soutient car nous partageons ces valeurs communes. C’est aussi cela, avoir un esprit sain.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu