Avertir le modérateur

Loisirs

  • DIX CHAMPAGNES DE REFERENCE ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

     

    Michel TURGY Michel TURGY

    Michel TURGY 


    Jean-Michel Turgy
    17-18, rue de l'Orme
    51190 Le Mesnil-sur-Oger
    Téléphone :03 26 57 53 43 
    Télécopie : 03 26 57 52 05 
    Email : infos@champagne-turgy.com 
    Site : www.champagne-turgy.com 

    Toujours à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Une famille de vignerons champenois au Mesnil-sur-Oger depuis 1881, commune classée 100% Grand Cru Blanc De Blancs. Un vignoble de 6 ha de vignes.
    La Maison est née en 1881. Emile Turgy épousant Eugénie Doiselet, déjà propriétaire d’un petit vignoble, fonda l’exploitation, et ce fut son fils Maurice qui reprit la succession et créa la marque Turgy dans les années 1920, en y assurant lui-même la vinification. En 1955, Michel Turgy, pris la relève de son père en développant sa marque pendant 40 années. C’est aujourd’hui Jean-Michel Turgy, qui perpétue, depuis plus de 20 ans, la tradition et l’expansion de cette Maison, fort de l’expérience transmise par ses prédécesseurs. 
    Jean-Michel Turgy propose cette année le brut Sans Année, le Millésime 2010, la Cuvée Vieilles vignes (base de vignes très anciennes), le Rosé (base de Blanc De Blancs avec 5,5 % de vin rouge, c'est un vin d'assemblage).
    Thibaut Turgy nous dit que “le 2016 a comblé toutes ses espérances tant sur le point de la quantité que sur celui de la qualité, où finesse, structure, complexité, rondeur et fruité se rejoignent. Actuellement en fûts, une nouvelle Cuvée de Blanc De Blancs qui sortira dans 5 ans. Cette année, la superficie de stockage a été doublée et les travaux se sont portés sur une nouvelle cuverie, une nouvelle cave.”
    C’est le moment de savourer ce remarquable Champagne Blanc De Blancs millésimé 2010, un Champagne de robe jaune doré, alliant puissance et structure, aux parfums de fruits frais et d’épices, d’une grande finale complexe, d’une belle maturité et d’une séduisante longueur, parfait sur des huîtres gratinées au Champagne ou des écrevisses en papillottes aux fines herbes. 
    Beau Grand Cru Blanc De Blancs Réserve Sélection, où se décèlent des nuances de citron et de narcisse, qui allie une bonne rondeur et une bouche très persistante, aux nuances de pêche blanche et de noisette. 

    Le Champagne rosé Grand Cru, avec cette bouche dense où l’on retrouve la fraise des bois, de mousse vive comme cet autre Champagne Vieilles vignes, une savoureuse Cuvée, au nez concentré où dominent le genêt et les petits fruits secs, d’une grande subtilité, alliant charpente et finesse, tout en persistance. 



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox
    BARON ALBERT BARON ALBERT

    BARON ALBERT 


    Famille Baron
    1, rue des Chaillots - Grand-Porteron - BP 12
    02310 Charly-sur-Marne
    Téléphone :03 23 82 02 65 
    Télécopie : 03 23 82 02 44 
    Email : champagnebaronalbert@wanadoo.fr 
    Site : www.champagnebaronalbert.fr 

    La maison est désormais dirigée par des femmes : les trois filles de Claude Baron : Claire, Lise et Aline. Elles poursuivent la tradition familiale, et ont changé les étiquettes, inscrivant des noms évocateurs sur chacune des cuvées, seule demeure celle du Champagne Jean De La Fontaine. “Pour Claire Baron, “le 2016 est un superbe millésime où la qualité et la quantité se trouvent réunies. En 2017, sont prévus les changements des pressoirs et des chaines automatiques.”
    En vente en 2016 : les cuvées Tradition et Carte d'Or, Préférence 2010, Préférence Demi-sec 2011, et Jean de la Fontaine 2008. Nous poursuivons les investissements et améliorations, avec, cette année, un gros chantier pour le chargement du raisin, notamment.”
    Beau Champagne cuvée la Préférence millésime 2010, 70 % Chardonnay (35% vinifiés en fûts), 20% Pinot Noir, 10%Pinot Meuniervinification Inox et bois, vieilli 6 à 10 ans en caves, expressif, harmonieux, raffiné, une cuvée intemporelle qui s'apprécie pour son équilibre entre féminité et maturité. La Préférence Demi-sec, millésimé 2011, est un Champagneonctueux, gourmand, suave, très équilibré
    Séduisante cuvée L’Universelle brut, 70% Pinot Meunier, 30% Chardonnay, base 2013, vin de réserve 2012, élaboré en cuves Inox, 3 à 4 ans en caves, un vin frais, élégant. “Cette cuvée fédératrice vous transportera dans notre univers féminin”, dit Claire Baron. L’Enchanteresse est un brut Rosé, 40% Pinot Meunier, 30% Pinot Noir, 30% Chardonnay, base 2010, vin de réserve 2009-2008, vinifié en fûts 5 à 7 ans en caves, un savoureux Champagnebrillant, très fruité comme cette cuvée L’Émancipée, un rosé de saignée brut, Millésimé 2010, 50% Pinot Noir, 50% Pinot Meunier, élevé et vinifié à 100% en fûtsde chêne 6 mois, plus intense, vineux mais fin, qui sent bon les fruits rouges cuits, symbole du savoir-faire des sœurs Baron.
    Il y a aussi la Pimpante, un Blanc De Blancs brut vieilli en fûts de chênevins de réserve 2005, 2004 et 2003, un Champagne distingué, structuré, solaire, tout en persistance comme ce Champagne L’Éclatante, un autre Blanc De Blancsbrut Millésimé 2007, vieilli 8 à 10 ans en caves, très fin, tout en fraîcheur d’arômes.
     

     

    CHARPENTIER CHARPENTIER

    CHARPENTIER 


    Jean-Marc et Céline Charpentier
    11, route de Paris
    02310 Charly-sur-Marne
    Téléphone :03 23 82 10 72 
    Télécopie : 03 23 82 31 80 
    Email : info@champagne-charpentier.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/champagnecharpentier 
    Site : www.champagne-charpentier.com 

    Belle exploitation familiale dont la devise me plaît particulièrement : “mieux vaut viser l’excellence et la rater d’un peu que de viser la médiocrité et de l’atteindre”. C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette Maison fondée en 1855. Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la Marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunieret 15% de Pinot Noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Émotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées à l’élaboration des cuvées Terre d’Émotion sont cultivées en biodynamie. Selon Jean-Marc Charpentier, en 2016, “si la récolte en Pinot Meunier et Pinot Noir a été faible, il est fort content des vignes cultivées en Biodynamie qui ont donné des vins plus profonds, plus longs. Une nouvelle cuvée est en cours de maturation et sortira fin 2017, début 2018, et ce sont les 2012 qui sont sur le marché cette année.”
    En effet, ce Champagne brut Terre d’Émotion rosé, est vraiment remarquable, assemblage uniquement de vieilles vignes à dominante de Chardonnay, aux arômes subtils de fraise des bois, de bouche bien équilibrée où l’on retrouve des notes de brioche et d’amande, un vin comme on les aime, franc, de belle teinte, charmeur sur une viande blanche à la crème comme sur un gâteau aux fruits. Leur Champagne Terre d’Émotion Blanc De Noirs (Pinot Noirmajoritaire, et Pinot Meunier, issu de vieilles vignes), charpenté, dégage un fruité complexe, généreux et charmeur, un vin très rond mais très fin également, de mousse persistante. Le Terre d’Émotion Blanc De Blancs (pur Chardonnay vieilles vignes et vinifications parcellaires) est de mousselégère et intense, de bouche puissante, riche en arômes (amande, fleurs blanches...), de belle charpente. Le Champagne Terre d’Émotion brut Vérité, aux notes florales complexes (rose, acacia…), fondu, de jolie mousse, de belle teinte, tout en fruité, est parfait sur des huîtres gratinées au Champagne ou des écrevisses en papillotes aux fines herbes.
    On poursuit avec le brut Réserve, assemblage de trois cépages à dominante Pinot Meunier avec des vins de réserve en plus grande proportion, à la fois charpenté et distingué, d’une belle nervosité, d’une grande élégance, une cuvée aux senteurs d’agrumes mûrs et de noix. Le Charpentier brut rosé est d’une belle vinosité mais avec cette nervosité charmeuse, de très bonne bouche, tout en nuances d’arômes. Le Charpentier brut Millésime 2008, au bouquet fin, discrètement citronné et épicé, exhale des senteurs acidulées et élégantes.

     

     

    Jean-Michel PELLETIER Jean-Michel PELLETIER

    Jean-Michel PELLETIER 



    22, rue Bruslard
    51700 Passy-Grigny
    Téléphone :03 26 52 65 86 
    Télécopie : 03 26 52 65 86 
    Email : champagnejmpelletier@wanadoo.fr 
    Site : www.champagne-jeanmichel-pelletier.com 

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Quatrième génération pour ce domaine familial. Jean-Michel Pelletier perpétue la tradition de la culture de la vigne dans le respect de la nature. Car ici, et depuis longtemps, le respect de la nature est un sentiment très fort… 
    Aujourd’hui, chaque geste est raisonné, réfléchi, en fonction de ses conséquences sur l’environnement. Attaché à la transmission familiale et soucieux de perpétuer les acquis transmis par les anciens, Jean-Michel Pelletier, œnologue de formation, par ailleurs responsable des assemblages au sein de la coopérative viticole de Passy-Grigny, met tout son savoir-faire pour élaborer des cuvées d’excellentes qualités. Et l’on attache un soin particulier à l’habillage, car les étiquettes sont vraiment réussies.
    “Nous avons fait un petit clin d’œil au passé, nous dit Jean-Michel Pelletier. En effectuant le travail du sol avec la charrue tirée par un cheval, nous réduisons l’utilisation de produits chimiques.”
    Le Blanc De Blancs cuvée Confidentielle est particulièrement réussi (très belle étiquette), alliant distinction et structure, une belle cuvée ample et florale, de jolie bouche, très élégante, de mousse intense et fruitée, un Champagne à déboucher aussi bien sur un turbot sauce hollandaise qu’avec une île flottante.

    La cuvée Origine, pur Pinot Meunier, développe des arômes de pomme et de noix fraîche, avec cette bouche intense et ces nuances de fleurs blanches et de citronnelle, de mousse élégante. On se fait également vraiment plaisir avec la cuvée Grande Réserve brut, avec ce nez aux notes florales et fruitées, un vin de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de tilleul, une belle cuvée de mousse crémeuse. Remarquable Champagne cuvée Anaëlle Millésime 2008, alliance délicate de Chardonnay vieilli en fûts et de Pinot Meunier, de mousse fine et persistante, d’une belle complexité en bouche, tout en fruité et finesse, un Champagne ample et charpenté, qui sent le pain grillé et les fleurs fraîches. 
    La cuvée Candice, charmeuse, est tout en distinction, puissante et raffinée, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de fleurs fraîches et de fruits mûrs en finale. Excellent brut Tradition, à l’effervescence fine et constante, parfumé, de bouche savoureuse, comme le brutrosé, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise…), avec cette touche délicatement épicée en finale.
    Vous aimerez également son très joli Demi-Sec, l’une des plus jolies bouteilles de cette catégorie, tout en arômessuave, parfumé au palais, associant élégance et rondeur, à déboucher aussi bien sur un poulet à la crème et aux champignons que sur des pêches Melba, par exemple.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox
    LABBÉ et Fils

    LABBÉ et Fils 


    Didier Labbé
    5, chemin du Hasat
    51500 Chamery
    Téléphone :03 26 97 65 45 
    Email : contact@champagnelabbe.com 
    Site : www.champagne-labbe.com 

    Un vignoble d’une dizaine d’hectares dans la famille depuis quatre générations. “Récoltant manipulant depuis 1975, précise-t-on, nos Champagnes reflètent l’expression de nos magnifiques terroirs. Chargé en craie dans leur sous- sol, en argile et en sable dans leur surface, ils confèrent à nos champagnes fruité, finesse et élégance. Dispersé sur la commune de Chamery et les communes adjacentes, nos parcelles accueillent les trois cépages champenois: Pinot NoirPinot Meunier et Chardonnay nous octroient une mixité variée pour nos assemblages
    Au fils des années, chaque génération de viticulteur de la famille a su faire évoluer le Champagne Labbé & Fils en s’adaptant et en utilisant les techniques propres à son époque. Ceci tout en conservant une continuité dans l’esprit et la qualité de ce Champagne. Ainsi, nous avons un regard particulièrement attentif quant au respect de l’environnement en adoptant une démarche de viticulture durable.”
    Ce Champagne Blanc De Blancs est une cuvée ample et parfumée, de bouche florale, légère et ronde à la fois, tout en charpente, un vin généreux, très équilibré, de mousse bien persistante. La cuvée Prestige Premier Cru, issu de 50% Chardonnay et 50% Pinot Noir, dégage un nez de pomme mûre et une bouche suave, complexe, où s'entremêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches.
    Le Champagne Carte Blanche, 65% Pinot Noir, 20% Pinot Meunier et 15% Chardonnay, est une cuvée parfumée, de mousse dense et florale, ample en bouche, très harmonieuse, qui sent bon les noisettes et la pomme. Excellent Champagne Carte d’Or, 50% Pinot Noir, 25% Pinot Meunier et 25% Chardonnay, riche en parfums, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d'abricot, de bouche vineuse avec des nuances crémeuses. 

      

    VEUVE OLIVIER et Fils VEUVE OLIVIER et Fils

    VEUVE OLIVIER et Fils 


    Sandrine Charpentier-Olivier
    10, route de Dormans
    02850 Trélou-sur-Marne
    Téléphone :03 23 70 24 01 
    Télécopie : 03 23 70 36 87 
    Email : info@champagne-veuve-olivier.com 
    Site : www.champagne-veuve-olivier.com 

    Le vignoble de 18 ha est exploité par Sandrine Charpentier-Olivier avec la bienveillance de ses parents Michelle et Pierre qui lui ont transmis leur savoir-faire de vignerons champenois.
    Sandrine Charpentier-Olivier vend ses brut Carte D'or, Grande Réserve, Vieille Réserve, Terre de Lumière, Rosé brutassemblageRosé de saignée, et au cours de l'année, un blanc cuvée La Cathotte, et poursuit, en 2017, la construction du centre de pressurage.
    C’est l’occasion de déboucher ce Champagne brut cuvée Perle de Lumière, tout en arômes (fruits secs, citron, narcisse), de bouche élégante, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, un vin très charmeur, de jolie teinte, très parfumé en finale, aux nuances de pêche et de bruyère. Excellent Champagne Carte d’or brut, dominance en Pinot Meunier, d’une belle longueur, fin, de mousse intense, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, est bien spécifique de son cépage, avec cette touche délicatement épicée. 
    Le brut Rosé de saignée, parfumé et intense, à la fois fin et charnu, de robe soutenue, est classique avec ce nez de framboise mûre, de très bonne bouche, parfait sur un soufflé glacé au cassis ou une tarte amandine. Le ChampagneVieille Réserve brut, bénéficie d’un long vieillissement dans les caves, tout en distinction, est de bouche puissante et persistante, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de fleurs fraîches et de fruits mûrs en finale.

     

    Champagne R.H. COUTIER

    Champagne R.H. COUTIER 


    René et Nathalie Coutier
    7, rue Henri-III
    51150 Ambonnay
    Téléphone :03 26 57 02 55 
    Télécopie : 03 26 57 59 58 
    Email : champagne.coutier@wanadoo.fr 

    C’est la quatrième génération qui exploite ce domaine familial de 8,5 ha. Des vignerons passionnés, dont les prix sages s’associent à une très belle régularité qualitative.
    Beau Champagne Grand Cru millésime 2008, de très belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, de bouche intense, parfait sur des coquillages. Le brut Blanc De Blancs Grand Cru sans année, parfumé et persistant, mêle finesse et structure, une bonne rondeur, très aromatique, aux connotations de fleurs blanches et de fruits secs. Excellent Champagne Tradition, qui allie complexité d’arômes et longueur, au nez de fruits (coing, citron), vineux et fin à la fois, charmeur et riche comme le brut rosé, d'une robe à reflets saumonés, aux doux arômes de cerise croquante et de fraise, de bouche riche, avec une légère pointe de vivacité qui fait tout son charme.
    On poursuit avec ce Blanc De Blancs, de robe dorée, au nez d’amande et de rose, tout en fruits, bien dosé, fin et riche, très aromatique au palais. La cuvée Grands Vintages est d’une superbe robe or pâle, de très bonne bouche, où l’on retrouve des nuances de citron et de brioche, un Champagne suave, alliant finesse et structure, comme cet autre cuvée Henri III 2008, au nez d’amande fraîche et d’agrumes mûrs, très frais, intense et ample, qui associe charpente et distinction, un très beau Champagne, très harmonieux, tout en bouche avec ces connotations en finale de fleurs et de fruits jaunes, puis des notes grillées, parfait aussi bien sur une truite citronnée en papillote qu’avec un gâteau de riz aux fruits frais.

     

    BRIXON-COQUILLARD BRIXON-COQUILLARD

    BRIXON-COQUILLARD 


    Alain Brixon
    40, rue Victor Hugo 
    51500 Ludes
    Téléphone :03 26 61 11 89 
    Télécopie : 03 26 61 14 82 
    Email : alainbrixon@wanadoo.fr 
    Site : www.champagne-brixon-coquillard.fr 

    Né en 1900 dans une famille de vignerons, Georges Coquillard a 20 ans lorsqu'il décide de se constituer un vignoble en greffant lui-même ses plants afin de produire ses propres vins. Pour lui, le mariage des années folles et le pétillement divin du Champagne était une évidence alors... C'est dix ans plus tard, en 1932, qu'il vendait ses premières bouteilles... À la fin des années 1960, sa fille Hélène et son gendre Gabriel allaient lui succéder et donner un nouvel élan à l'aventure. Alain, son petit-fils, les rejoint à partir des années 1980, perpétuant alors le savoir-faire acquis.
    Alain Brixon vend cette année toute la gamme actuelle. “2016 est une année particulière, mais, heureusement, l'automne a sauvé la récolte, produisant de beaux équilibres. Qualité et quantité se rejoignent.”
    Vous allez aimer ce Champagne Extra brut, qui développe un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, un Champagne de mousse légère, de bouche franche, vive, charmeuse.
    Le Champagne Blanc De Blancs Premier Cru, alliant subtilité et complexité, intense au nez, où dominent les fleurs et les fruits jaunes frais, développe une bouche très élégante, bien marquée par son Chardonnay, d’une belle finale fine, comme le Champagne brut Prestige 2009. 
    Le brut Réserve, ample, de bouche fraîche et ronde à la fois, de jolie robe dorée, très fin, au fruité délicat, aux senteurs de noisette et de narcisse. Le Champagne brut rosé est une cuvée ample, de jolie bouche persistante, de mousse intense et fruitée dominée par l’abricot et la mûre.

     

    BEAUMONT des CRAYÈRES BEAUMONT des CRAYÈRES

    BEAUMONT des CRAYÈRES 


    Directeur : Olivier Piazza
    BP 1030
    51318 Épernay
    Téléphone :03 26 55 29 40 
    Télécopie : 03 26 54 26 30 
    Email : contact@champagne-beaumont.com 
    Site : www.champagne-beaumont.com 

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. “Beaucoup de nouveautés cette année, nous raconte Olivier Piazza, à commencer, par la sortie d’un jéroboam de collection 1998, un vin superbe, un grand millésime.
    Nouveau millésime 2008 pour nos trois cuvées Fleur de Prestige, Fleur Noire et Fleurde Rosé. Le 2008 est une très bonne année. Pour la petite histoire, c’est l’année de ma nomination, ici, à Beaumont des Crayères, je me souviens donc bien de cette vendange… Pas de grande maturité, les raisins étaient très colorés et l’état sanitaire était parfait, ce sont des Vins qui ont un potentiel de vieillissement absolument remarquable. Des Champagnes d’une très belle fraîcheur avec un grand équilibre en bouche, un super millésime.
    Nous sommes en haut des coteaux d’Épernay au début de la vallée de la Marne et nous faisons partie des terroirs les plus réputés, des meilleurs crus de Meunier. Nous sommes en coteau sur un sol crayeux, d’où le nom Beaumont des Crayères (qui pourrait se traduire par joli Mont de Craie). Les sols sont bien drainés et bien exposés et ce terroir de Craie évite le stress hydrique des vignes. Nous travaillons sur les Champagnes de très belle expression sur le fruité, rondeur, moelleux naturel en bouche, avec une très grande pureté et finesse aromatique. Nous n’utilisons que le cœur de cuvée, la qualité obtenue provient du travail très précis au moment des pressurages et bien sûr de la sélection rigoureuse des raisins. Lors du deuxième semestre, nous allons sortir une édition limitée Grande Réserve avec un packaging « décoiffant », très coloré, nous souhaitons communiquer sur la couleur, rajeunir aussi notre image, cette belle bouteille devrait beaucoup plaire aux 30-40 ans.”
    Beau Champagne Fleur de Prestige 2008, complexe au nez comme en bouche, de jolie robe dorée, tout en structure et parfums en finale, ample, aux notes de verveine, de citron confit, de pâtisserie au beurre, intense, bien équilibré entre fraicheur et finesse, d’une belle finale persistante alimentée par un cordon crémeux. “C’est notre assemblage emblématique, poursuit Olivier Piazza, je suis un apôtre des assemblages, cela permet de trouver le meilleur équilibre et avec 50% Chardonnay, 40% Pinot Noir et 10% de Pinot Meunier, on obtient des Champagnes de très belle expression, des Vins très ciselés, très purs.”
    Le Champagne Fleur Blanche Blanc De Blancs 2008, 100% Chardonnay, est remarquable, aux notes de frangipane, de pêche confite, de zeste d’agrumes, sensation de rondeur, notes beurrées, belle finale amande grillée, pamplemousse et miel, de la complexité associée à la fraîcheur. Fleur Noire 2008 est un Blanc De Noirs de toute beauté, de grande fraîcheur très équilibré, une cuvée ample et délicieuse, très fine et charpentée à la fois, bien fruitée, harmonieuse, tout en bouche, un vin puissant et persistant, d’une grande intensité au palais avec des senteurs de brioche, tarte au citron, notes de caramel, finale persistante. 
    Fleur de Rosé 2008 est un assemblage au fruité admirable, d’une belle robe saumonée, nuances aromatiques fraiches de griotte, zestes agrumes, pamplemousse et brioche. 
    Vous allez également aimer ce Fleur de Meunier brut Nature 2012, zéro dosage, un Champagne rafraichissant, d’une belle effervescence soyeuse, notes de dragées et de citron vert, bouche ample, joli fruité bien présent de fruits à noyau et d’agrume, minéral en finale.

     

    Xavier LECONTE Xavier LECONTE

    Xavier LECONTE 


    Famille Leconte
    7, rue des Berceaux
    51700 Troissy-Bouquigny
    Téléphone :03 26 52 73 59 
    Télécopie : 03 26 52 71 81 
    Email : contact@champagne-xavier-leconte.com 
    Site : www.champagne-xavier-leconte.com 

    Une histoire de passion familiale depuis 6 générations. C'est en 1978 que Xavier rejoint l'exploitation avec un brevet de technicien en viticulture et œnologie en poche. En 1980, il prend en charge l'exploitation de son grand oncle Roger, et c'est à cette date que la totalité des raisins est écrasée sur leur pressoir, puis vinifiée et vieillie dans leurs caves. Son fils œnologue conseil, l’a rejoint et représente la sixième génération sur le Domaine.
    Coup de cœur pour ce Champagne Pinot Noir Millésime 2006, de bouche fruitée, est de mousse persistante et légère, aux notes subtiles de noix et de pêche blanche, de bouche dense. La Signature du Hameau brut est une cuvée gourmande et chaleureuse, aux nuances de fruits jaunes cuits et de noisette, tout en bouche. “Cette cuvée est représentative de l’encépagement de notre vignoble avec ses 80% de Pinot Meunier, 15% de Pinot Noir et 5% de Chardonnay. Élaborée avec 80 % de vins de l’année de récolte et complétée de 20 % de vins de réserve. Vinification en cuves Inox thermo-régulées et pour partie vinifiée en fûts. Les vins de réserve sont stockés en foudres.”
    Le Champagne Le Charme d’Anaïs brut Millésime 2010, de teinte délicatement dorée, aux notes discrètes de miel, de noix et de rose, allie fraîcheur et charpente, tout en arômes. La cuvée L’Intuition d’Alexis brut, élaborée spécialement pour Alexis, le fils aîné, de teinte dorée, aux nuances de fruits mûrs, aux notes de tilleul et d’abricot, est de bouche vineuse avec des touches crémeuses.
    Excellente cuvée Prestige, 60% de vins de l’année de récolte et 40 % de vins de réserve, Vinification en cuves Inox thermo-régulées et pour partie vinifiée en fûts (les vins de réserve sont stockés en foudres), où l’on retrouve des nuances d’agrumes et d’amande, de bouche ample, de mousse délicate. 
    Excellent Rosé de Saignée 2008, macération de 48 heures du raisin dont seule la Saignée est extraite, composé uniquement de Pinot Meunier, de robe saumonée, qui sent bon les fruits frais (fraiseframboise).
    Il y a également cette Collection Vintage-Scellés de Terroirs, qui regroupe de fort jolies bouteilles, dont ce Pinot Noir 2006, le Meunier 2007, et le Rosé de Saignée 2008.

     

     

  • LES SAINT-EMILION DE REFERENCE

    Château BALESTARD La TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD La TONNELLE

    Château BALESTARD La TONNELLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Jacques et Thierry Capdemourlin

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 62 06
    Télécopie : 05 57 74 59 34
    Email : info@vignoblescapdemourlin.com
    Site : www.vignoblescapdemourlin.com

    “En 2016, la récolte a été très généreuse et très qualitative, nous dit Thierry Capdemourlin. La maturité était à son apogée, les raisins très beaux. Le vin est fruité, les couleurs sont très prononcées, beaucoup de richesse, vin très suave, tanins très ronds et très profonds. Le 2016 est un millésime à garder, je n’ai jamais vu cela, un millésime fabuleux !
    Nous avons aussi repoussé la date des vendanges pour le 2015, afin d’obtenir une maturité optimale, l’état sanitaire était parfait. Nous avons commencé la récolte des Merlots vers le 13 octobre et le 22 octobre pour les Cabernets, un millésime un peu plus généreux en quantité (45hl/ha). Le 2015 est un vin d’une grande complexité aromatique avec des couleurs très soutenues, une richesse en bouche, des notes savoureuses de fruits noirs, un vin racé, dense, avec du gras, belle onctuosité, finale très longue, beau potentiel de garde.
    Concernant le 2014, nous avons vendangé vers la mi-octobre. Dans l’ensemble de nos propriétés les robes sont homogènes, le vin est généreux, vineux, ample, notes de cerise noire et truffe, bouche superbe, dense et racée, des tanins remarquablement enrobés par un boisé délicat. Finale longue et persistante, un superbe vin de garde. Pour le Château Cap de Mourlin, la robe est grenat intense, notes de fruits noirs, attaque franche et fraîche, belle concentration, tanins serrés, gras et onctueux, un très grand vin de terroir. Château Petit Faurie de Soutard séduit par ces notes de réglisse, la bouche est franche bien équilibrée, belle texture, tanins frais et soyeux. Château Roudier, Montagne Saint-Emilion : joli nezfruité, arômes de fruits rouges, bouche ample, puissante, tanins assez soyeux, un millésime qui mérite quelques années de bouteilles pour être apprécié pleinement.
    Nous cherchons à obtenir cette complexité aromatique en vendangeant tardivement et en faisant de petits rendements de 35hl/ha. Nous avons prolongé l’élevage en barriques de 15 à 18 mois.”
    Beau Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2014, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des taninssoyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. Le 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, un vin charmeur.  Excellent 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé au palais. Le 2011 est un vin complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches.
    Le Saint-Émilion GCC Château Capdemourlin 2014, 14 ha de vignes, mêlant concentration d’arômes et ampleur, a des notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, une bouche savoureuse et dense, de garde, naturellement. Joli 2013, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, d’une grande souplesse au palais.
    Le Saint-Émilion GCC Petit Faurie de Soutard 2014, issu de 8 ha de vignes, parfumé (cassis, myrtille), est corsé comme il le faut, avec des tanins mûrs et des parfums subtils dominés par le cassis, la violette et la cannelle, de belle structure, de robe brillante, très équilibré, souple et charnu à la fois. Le 2013 est classique, ample, de bouche fondue. Savoureux 2012, qui réunit puissance et distinction, un vin gras, corsé, intense au nez comme au palais avec de petites nuances de cerise noire et de truffe.

    Château BELLISLE MONDOTTESAINT-ÉMILION Château BELLISLE MONDOTTE

    Château BELLISLE MONDOTTE

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Héritiers Escure
    103, Grand Pey
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 74 41 17
    Email : heritiers.escure@wanadoo.fr

    Propriété familaile, 3e génération. Quelque 25,6 ha pour le Château Grand-Pey-Lescours, sur sol graveleux et sableux, âge moyen du vignoble de 25 ans, et 4,54 ha pour le Château Bellisle Mondotte, sur sol argilo-calcaire, avec une moyenne d’âge de la vignes de 30 ans. En Bio depuis le millésime 2014.

    Françoise Escure nous indique que, outre les millésimes récents, sont mis sur le marché les 2006, 2007, 2008, 2009, 2010. “Le 2016 est superbe, bouqueté, tannique, équilibré, de garde, concentré, mais la quantité ne suit pas”. Projet d'un nouveau chai de stockage.
    Ce Saint-Émilion GC Château Bellisle Mondotte 2012, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges mûrs et de réglisse, est de bouche séduisante, comme le 2008, équilibré, avec ces connotations de prune cuite, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois. Quant au 2007, il est tout en bouche, aux nuances de fruits des bois et aux notes giboyeuses.

    Le Saint-Émilion GC Château Grand-Pey-Lescours 2012, tannique mais tout en délicatesse, parfumé (cassis, cannelle, poivre), charnu, est de belle charpente. Le Saint- Émilion GC cuvée Prestige Château Grand- Pey-Lescours 2010 est un beau vin charnu, épicé, de bouche soyeuse, riche et corsé, concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, avec une jolie finale légèrement poivrée, de très bonne évolution.

    Château TROTTE VIEILLESAINT-ÉMILION Château TROTTE VIEILLE

    Château TROTTE VIEILLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe Castéja
    86, cours Balguerie Stuttenberg
    33082 Bordeaux
    Téléphone :05 57 24 71 34
    Télécopie : 05 57 87 60 30
    Email : domaines@borie-manoux.fr
    Site : www.borie-manoux.com

    Au sommet, naturellement. On fait remonter l'origine de son nom à une vieille dame qui habitait cette maison il y a plusieurs centaines d'années. La légende veut qu'à proximité du château, au croisement de ses routes se trouvait un arrêt de diligence, et chaque fois qu'un attelage s'arrêtait, la vieille dame descendait en trottinant pour aller aux nouvelles d'où le nom Trotte Vieille. Le Second Vin fût créé en 2002, sous le nom de La Vieille Dame de Trotte Vieille. Un vieux parchemin en Gascon datant du XVe siècle atteste déjà de l'utilisation de ce nom. Fait exceptionnel, il existe encore une pièce de vigne datant d'avant le phylloxéra.
    Formidable Saint-Émilion 1er GCC 2012, 45% Cabernet franc, 50% Merlot et 5% Cabernet-Sauvignon, volumineux, un vin riche et structuré, au nez épicé dominé par des senteurs de framboise, de poivre, de musc, alliant une charpente réelle à une belle rondeur en bouche, aux tanins très équilibrés, très typé, classique de ce millésime séduisant. Très beau 2011, avec une belle matière, un vin qui allie charpente et finesse, avec des senteurs de cuir et d’épices, aux tanins savoureux, où dominent les fruits mûrs et les sous-bois au palais, de bouche flatteuse et riche à la fois. 

    Château CADET-BONSAINT-ÉMILION Château CADET-BON

    Château CADET-BON

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy et Michèle Richard
    1, Le Cadet
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 20
    Télécopie : 05 57 24 66 41
    Email : chateau.cadet.bon@orange.fr
    Site : www.cadet-bon.com

    “Nous entamons une conversion en Bio, nous explique Guy Richard, nous étions déjà en culture raisonnée, cela fait longtemps que nous n’employions plus du tout de désherbant, nous travaillons les sols en les labourant.
    Le 2016 est encore à l’élevage, ce sera un excellent millésime, nous avions de très belles maturités, le vin est très homogène avec un très bel équilibre, de bons pH. Le 2015 est un très joli millésime qui se déguste déjà très bien, nous le mettons en bouteilles début mai. Jolie couleur très rouge bien soutenue, puissants arômes de fruits rouges et de cassis, beaucoup de matière, de charnu, le boisé est très fondu, un millésime de garde, une grande réussite.
    Dégusté sur place, ce Saint-Émilion GCC 2015, un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples et denses. Le 2014 est remarquable, marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin de bouche pleine et riche, de très bonne évolution. “Château Cadet-Bon 2014 est composé de 70% de Merlot et 30% de Cabernet franc. Il a bénéficié d’un élevage d’un tiers de barriques neuves. C’est un vin qui s’illustre par un bon équilibre, beaucoup de finesse et d’élégance. L’état sanitaire était bon ce qui nous a permis de terminer les vendanges fin octobre et de profiter de la très belle arrière-saison, les raisins étaient bien mûrs.” Le 2013, de belle robe pourpre, avec des arômes de griotte, de prune et d’humus, un vin savoureux, de bouche ample, est tout en souplesse. Remarquable 2012, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction.
    Goûtez la cuvée privée 2014 pour François Louis Vuitton, un vin structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, prune...), d’une belle persistance. Le Just'un Bon 2016, issu de jeunes vignes, est un vin tendre et gourmand, qui sent bon les fruits rouges frais.

    Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

    Château CANTENAC

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicole Roskam-Brunot
    2, Cantenac - RD 670
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 22
    Télécopie : 05 57 25 19 15
    Email : johan.roskam@chateau-cantenac.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
    Site : www.chateau-cantenac.fr



    “Nous avons reçu un Best Of du Tourisme décerné par la Chambre d’Agriculture avec le coup de cœur du Jury pour notre action d’œnotourisme, nous raconte Johan Roskam. C’est mon épouse Adrienne Jenifer qui anime cette activité au Château Cantenac depuis 3 ans. Nous avons aussi reçu le prix Trip Advisor 2016-2017. Nous reconduisons notre participation aux Grandes Heures de Saint-Émilion la première semaine de décembre, un concert organisé dans des propriétés, une manifestation de prestige qui rencontre un franc succès. Les portes ouvertes au Château Cantenac se déroulent cette année le premier week-end de mai, à cette occasion, nous accueillons toujours un artiste qui expose ses œuvres.
    Pour les vins, nous n’utilisons plus du tout de désherbant entre les rangs, pratiquons les labours, les plantations à 6600 pieds par hectare pour une meilleure concurrence…, cela entraîne plus de travail car il y a plus de pieds, les rendements sont mieux maîtrisés, et tous ces efforts font partie logiquement de notre démarche qualitative.
    millésime 2016 : l’été s’est avéré très sec, chaud, et les jeunes vignes sur graves commençaient à manquer d’eau à la fin août. La petite pluie de mi-septembre a permis aux vignes de poursuivre leur maturation et de classer cette récolte comme excellente. Les vendanges ont débuté fin septembre par nos jeunes vignes puis se sont prolongées en octobre.”
    Dégusté sur place, ce Saint-Émilion GC 2015, terroir de sable sur graves et argile bleue, 75% Merlot et 25% Cabernets. Robe profonde et dense, reflets violine, belles larmes. Nez expressif, élégant, fait de fruits bien mûrs sur fond de chêne toasté, crayeux, épices douces. L’attaque est ample, la bouche pleine dotée d’une charpente pleine, intense en fruits mûrs sombres, rafraichissante. Un ensemble harmonieux et puissant dans la lignée des grands vins de garde. “Le millésime 2015 a démarré avec de bonnes réserves hydriques, précise Frans Roskam. Le mois d'avril, ensoleillé et particulièrement chaud nous a offert un débourrement rapide et régulier. Les belles journées de fin mai et début juin ont permis une floraison rapide et homogène de tous les cépages. Le maintien de ce beau temps exceptionnel a permis l'installation de bonnes contraintes dès le début du mois de juillet, à un stade très bénéfique pour la synthèse des précurseurs de polyphénols. La véraison a évolué de façon régulière, rapide et homogène. Après un mois d'août alternant périodes ensoleillées et quelques averses orageuses, la phase de maturation s'est poursuivie sur septembre sous des conditions plutôt sèches et douces permettant de conserver une belle fraîcheur aromatique et concentration des raisins. Les vendanges ont été sereines tant pour la récolte que pour le potentiel de cette excellente année. Un grand millésime. ”
    Le 2014 est de belle Robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie. 
    La Sélection Madame 2014, de Robe rubis assez profonde, brillante, a un Nez net, élégant et nuancé de fruits rouges mûrs (fraise, framboise, cerise), de la mûre, réglisse, du toasté moka, notes encens. L’entrée en bouche est tendre, parfums de fruits mûrs et réglissée, avec de la matière soyeuse qui affiche une certaine structure sur une finale séduisante.
    Il y a aussi l’excellent Haut-Médoc Cru Bourgeois Château La Lauzette 2014, 60% Cabernet Sauvignon, 37% Merlot et 3% Cabernet franc, élevage 12 mois en barriques dont 1/3 de bois neuf, au Nez de petits fruits cuits, est un vin qui allie puissance et souplesse, de Robe grenat soutenu, très aromatique en bouche.

    Château CORBIN MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CORBIN MICHOTTE

    Château CORBIN MICHOTTE

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Boidron

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 64 88
    Email : hboidron@gmail.com
    Site : www.boidron.info

    Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité. 
    “Le 2016 est un très joli millésime après un départ de saison problématique, nous explique Hubert Boidron, il se révèle très prometteur, il est encore à l’élevage. Le 2015 est un très grand vin de très belle couleur, les tanins sont fondus, nous avons un peu poussé l’extraction mais pas trop, un vin déjà agréable dans sa jeunesse, aromatique, sur le fruit. Nous développons l’œnotourisme sur notre autre propriété Château Calon à Montagne Saint-Émilion, nous réhabilitons des moulins à vent, qui se visitent.”
    Belle verticale cette année : vous allez aimer ce Saint-Émilion GC 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013 est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique. Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, avec des notes de prune cuite, finement poivré.
    Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l’élégance, très typé, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir, par exemple, sur un carré d'agneau persillade ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008 est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. 
    Le 2007 est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime à plein, vraiment remarquable aujourd’hui.

    Château La CROIX MEUNIERSAINT-ÉMILION Château La CROIX MEUNIER

    Château La CROIX MEUNIER

    (SAINT-ÉMILION)
    Sandrine et Camille Meunier
    N° 7 Montlabert
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 72 54 et 06 88 15 26 19
    Télécopie : 05 57 24 72 54
    Email : sand.pierre.meunier@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulacroixmeunier

    Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation.
    “Le 2016 est charpenté, fruité, riche en couleur, flatteur, nous dit Sandrine Meunier, il a des tanins souples et des degrés élevés (13,5°), bénéficie d'une superbe qualité et d’une belle quantité. Ce sera un vin de garde, nettement supérieur au 2015.
    Une nouvelle cuvée, actuellement élevée en fûts de bois neuf, devrait apparaître fin 2017. Le travail de la vigne exige, de remplacer, chaque année, les anciens plants par des nouveaux.” Ventes en 2017 : les 2014 et 2015.
    On se fait vraiment plaisir avec ce Château La Croix Meunier cuvée Georges Meunier 2014, à la robe profonde, aux arômes d'épices, de cuir et de myrtille, d’une belle complexité, qui développe des tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale, aux nuances de réglisse et de mûre. “En 2014, nous avons fait une belle vendange saine, sur trois jours, poursuit Sandrine Meunier, qui, au final, nous donne un vin très complexe, avec de la matière, une belle couleur, sur le fruit (fruits rouges, cassis) comme nous savons le faire au Château. Sa belle acidité me permet de dire que se sera un millésime de garde.”
    Le 2012 est tout en arômes, gras, au nez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des arômes de framboise et de mûre, de très bonne garde. Le 2011, avec cette touche de fumé caractéristique, ample et très équilibré, où se retrouve une belle subtilité d’arômes dominée par la griotte et la mûre, d’une grande harmonie en bouche, est savoureux, tout en finesse. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux, est bien marqué par son terroir, de garde, naturellement.

    Château CROQUE MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CROQUE MICHOTTE

    Château CROQUE MICHOTTE

    (SAINT-ÉMILION)
    Pierre et Lucile Carle

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 13 64
    Email : croque.michotte@free.fr
    Site : www.croque-michotte.fr

    Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, collectionne les récompenses, et c’est mérité.
    Vous allez le constater par vous-même en débouchant ce Saint-Émilion GC 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de très belle évolution.
    Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer aussi bien sur un civet de lapin qu’avec des ris de veau sur canapé.
    Le 2010 est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009 n’a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime.

    Château DARIUSSAINT-ÉMILION Château DARIUS

    Château DARIUS

    (SAINT-ÉMILION)
    Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

    33330 Saint-Laurent-des-Combes
    Téléphone :06 24 38 06 83
    Email : gfadespommiers@orange.fr

    Un vignoble de 6 ha 60 sur sols argilo-calcaires. Agriculture raisonnée. 
    Excellent Saint-Émilion GC Darius 2012, 60% Merlot, 40% Cabernet franc, riche en couleur, tout en nuances aromatiques en bouche, où se mêlent la griotte et l’humus, ample et fondu, aux tanins savoureux, un vin qui mêle finesse et structure. Le 2011, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), un vin intense au nez, plein en bouche, velouté, bien classique du millésime, d'un beau rouge profond. Le 2010, de belle attaque ronde et charnue, généreux et persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, est un vin suave et harmonieux, séduisant, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins.

    Château LE DESTRIER

    Château LE DESTRIER

    (SAINT-ÉMILION)
    Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
    7, Peyrouquet
    33330 Saint-Pey-d'Armens
    Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
    Télécopie : 05 57 47 13 82
    Email : contact@vignobles-cheminade.com
    Site : www.vignobles-cheminade.com

    Dans la famille depuis plus de quatre générations. “En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin septembre début octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Le vin est entonné dans des fûts de chêne durant 12 mois pour son élaboration et son vieillissement.”
    Beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2014, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Le 2012 est de couleur grenat, aux tanins savoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et de poivre. 
    Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2014, velouté, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois, est un vin ample et très chaleureux. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2014, vieilli en fûts, aux tanins savoureux, avec des notes de griotte et d’épices.

    Château FONROQUESAINT-ÉMILION Château FONROQUE

    Château FONROQUE

    (SAINT-ÉMILION)
    Alain Moueix

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 60 02
    Télécopie : 05 57 24 74 59
    Email : info@chateaufonroque.com
    Site : www.chateaufonroque.com

    Au sommet. Le Château est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrières grands-parents d'Alain Moueix, exploitant de cette jolie propriété viticole. En 1979, la gestion du domaine est confiée aux Établissements Jean-Pierre Moueix. L'entretien du vignoble se fait alors sur la base d'un programme de replantation régulier assorti de drainages. Au cuvier, l'introduction d'une gestion méticuleuse des fûts ainsi que la rigueur des assemblages constituent des apports qualitatifs importants. Alain Moueix se voit confier la gestion de la propriété familiale en 2001. En 2005, l'ensemble du vignoble passe à la biodynamie. Vignoble de 17,6 ha sur plateau calcaire et côte argilo-calcaire, 85% Merlot et 15% Cabernet Sauvignon.
    “La biodynamie est un état d'esprit qui cherche à respecter le vivant, explique Alain Moueix. Celle-ci fait prendre conscience du potentiel de son vignoble et permet de mieux l'exprimer. Ainsi, elle aide l'homme à s'effacer devant son terroir, ce qui est une belle récompense. Elle est exigeante, mais elle donne beaucoup.”
    Dégusté sur place, ce Saint-Émilion GCC 2015, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruits rouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet. Le 2014, Merlot très majoritaire, 85%, et Cabernet franc, avec 30 à 35% de barriques neuves, est un vin puissant, solide, structuré, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois. Le 2013 est excellent, marqué par son terroir argilo-calcaire, finement bouqueté, avec cette bouche tendue, ample, où se décèlent des connotations de griotte, de fraise et d’épices aux papilles. Le 2012 est gourmand, de couleur rouge sombre, fin, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée, d’une finale persistante, très distingué, avec un joli potentiel d’évolution. Le 2011 est plus souple, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, tout en complexité aromatique, aux tanins ronds mais présents, parfait aujourd’hui sur un poulet aux amandes ou des côtes de veau grand-mère. 
    Très beau 2010, tout en couleur et en matière, au nez riche de framboise mûre, dense et gras, d’une jolie concentration, de belle garde. Dans la lignée, le 2009, d’une texture très généreuse, est un grand vin dense, complexe, aux nuances de kirsch.

    Château FRANC LARTIGUESAINT-ÉMILION Château FRANC LARTIGUE

    Château FRANC LARTIGUE

    (SAINT-ÉMILION)
    Elisabeth et Jean-Pierre Toxé - Vignoble Marcel Petit
    6, chemin de Pillebois
    33550 Saint-Magne-de-Castillon
    Téléphone :05 57 40 33 03
    Email : contact@vignobles-petit.com
    Site : www.vignobles-petit.com

    La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles à faible teneur azotée mais riches en humus. Domaine en démarche qualitative tout en respectant l’environnement (certification HVE 3 - ISO 1401).
    Pour Jean-Pierre Toxé, “le 2016 a une belle maturité, volumes satisfaisants, un vin charpenté, des degrés élevés (13-14°), gros potentiel, notamment sur Saint-Émilion.” Ventes en 2017 : Saint-Émilion 2014 puis, en mai, les 2015, Côtes de Castillon 2014, et en Septembre 2015, Tradition fût de bois 2015. Sortie de “L'Embellie 2015” (Merlot) en Septembre.
    Vous allez apprécier ce Saint-Émilion GC 2014, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets Franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, d’une robe rouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins fondus, un vin qui demande une cuisine riche, comme, par exemple, un pigeon en compote de cèpes ou un mignon de veau orloff gratiné. 
    Très joli 2013, parfumé et fin, tout en bouche, à dominante de rondeur, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction. Excellent 2012, alliant puissance et distinction, charnu, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits, de bouche riche, aux tanins équilibrés.  Le 2011, savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant aux papilles, à déboucher sur une côte de veau panée à la milanaise ou un pigeon aux légumes, par exemple.  
    Le Castillon Côtes de Bordeaux Vieilles vignes Château Pillebois 2014, 95% Merlot et 5% Cabernet-Sauvignon, riche en bouquet comme en matière, charnu, qui mêle couleur et structure, avec ces notes de cerise et d’humus.

    Château La GRACE FONRAZADESAINT-ÉMILION Château La GRACE FONRAZADE

    Château La GRACE FONRAZADE

    (SAINT-ÉMILION)
    François-Thomas Bon - Earl Persevero
    4, route de Jaquemeau
    33300 Saint-Emilion
    Téléphone :06 70 02 81 67
    Email : persevero@lagracefonrazade.com

    “Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, nous raconte François-Thomas Bon. Nous avons acheté la maison principale fin 2010, et après une longue réflexion, la décision de refaire la totalité des bâtiments a été prise en 2013. Les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique que nous souhaitons. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Nous avons fait le choix d’être en agriculture bio, dans le respect des sols et de la nature (les Saint-Émilion sont AB dès le millésime 2013, les Bordeaux, à partir du millésime 2016). La propriété compte 5 ha en Saint-Émilion Grand Cru et 6 en Bordeaux ou Castillon Côtes de Bordeaux, ainsi que les parcelles de blanc car les vignes se trouvent sur la commune de Gardegan-et-Tourtirac.”
    Bénédicte Bon propose en Saint-Émilion les 2013, 2014, et fin 2017, les 2015; en Bordeaux Supérieur les 2013, 2014 et les 2015 au printemps, en blancs, les 2014 puis les 2015 en Juin. “Le 2016, nous dit-elle, rejoint la série des 2009 et 2010, a bénéficié d'une année gorgée de soleil, il est fruité, coloré, tannique, de garde, et, en plus, la quantité est présente !”
    Beau Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2014, alliant une finesse tannique à une structure en bouche persistante, d’une très jolie finale avec des notes de fumé et de fraise des bois surmûrie, de belle garde. Le 2013, 75% Merlot noir, 15% Cabernet Sauvignon et 10% Cabernet franc, de couleur grenat, aux tanins savoureux, est très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et de poivre, de belle amplitude au palais, où s’esquissent des nuances de grillé et de réglisse, d’une grande persistance. Le 2012, d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, de belle charpente, de couleur pourpre, très bien élevé, de bonne garde, naturellement. 
    Le Saint-Émilion Grand Cru Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2014, 100% Merlot noir, alliant fermeté et rondeur, aux tanins riches, de robe intense, au nez persistant avec des nuances de fruits à noyau et une pointe d’épices douces, est très équilibré. 
    Il y a aussi le Bordeaux Supérieur rouge Château de Gardegan 2014, 100% Merlot noir , aux notes de fruits rouges mûrs (cerise, cassis), de bouche corsée, le Bordeaux rosé Château de Gardegan, 100% Merlot noir, de belle teinte, aux notes de fraise et de rose, et ce Grand Vin Blanc du Château La Grâce Fonrazade, pur Sauvignon gris, un Vin tout en nuances d’arômes, tout en subtilité, parfait sur des sushis.

    Château GRAND CORBIN-DESPAGNESAINT-ÉMILION Château GRAND CORBIN-DESPAGNE

    Château GRAND CORBIN-DESPAGNE

    (SAINT-ÉMILION)
    François Despagne

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 08 38
    Télécopie : 05 57 51 29 18
    Email : f-despagne@grand-corbin-despagne.com
    Site : www.grand-corbin-despagne.com

    “Après mes études de biologie moléculaire spécialisées en microbiologie, en œnologie et ampélologie suivies d’une expérience dans le conseil et la direction de domaines viticoles, précise François Despagne, ma famille me confie cette propriété en 1996.”
    Il élève soigneusement son très beau Saint-Émilion GCC 2014, de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais présents, persistant en finale. Joli 2013, très bien élevé, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle. Beau 2012, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, tout en nuances aromatiques, très bien charpenté, d’un bel équilibre en bouche, aux tanins denses et savoureux. Le 2011, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins amples, corsé, tout en bouche, chaleureux, au nuances de fraise, de truffe et d’humus. Le 2010, intense, associe finesse et charpente, est très parfumé (truffe, groseille), aux tanins fermes.

    Château GROS CAILLOUSAINT-ÉMILION Château GROS CAILLOU

    Château GROS CAILLOU

    (SAINT-ÉMILION)
    Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
    Télécopie : 05 57 74 40 98
    Email : vignobles.dupuy@orange.fr
    Site : www.chateau-gros-caillou.com

    Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibre alcool, acidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariage cépage (Merlot, Cabernetfranc) sol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.”
    “Le 2016, nous raconte Éric Dupuy, est surprenant par son volume et sa qualité, puissant, élégant, de couleur profonde, très fruité, avec une fin de bouche très longue.”
    Ses ventes en 2017 se portent sur les 2011, 2012 et 2013 pour le Château Gros Caillou, 2011 et 2012 pour L’Excellence et Moulin de Cantelaube.
    Coup de cœur pour son Saint-Émilion GC 2014, ample, tout en bouche, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, aux nuances fruitées et épicées, aux tanins mûrs et pleins. “Avec de la patience, une gestion parcellaire et une vinification précise avec notre œnologue, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).”
    Le 2013, légèrement épicé, avec beaucoup de souplesse, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est généreux. Le 2012 est d’une belle complexité d’arômes (cannelle, fraise des bois, épices...), riche au nez comme en bouche, aux tanins amples, de très bonne évolution. Très joli 2011, qui mêle puissance et distinction, bien charnu, rond, d'une bouche persistante, où dominent la prune et l'humus. Le 2010 (95% Merlot), avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de belle couleur, corsé, aux notes de fruits mûrs (prune, griotte) et de truffe au palais. Beau 2009, aux notes de cassis, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, parfumé au palais (mûre, cannelle, fumé...), aux tanins ronds, tout en bouche, parfait actuellement.
    Plus intense, l'Excellence du Château Gros Caillou 2012, 100% Merlot, 25 hl/ha,élevé durant 12 mois en barriques neuves, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits et de cuir, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais denses, d’une belle longueur. Excellent 2011, charnu, aux tanins fermes et savoureux à la fois, avec des notes de griotte, de musc et de cuir. Le 2010 sent la groseille mûre, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique.
    Il y a aussi son Saint-Émilion Château Moulin de Cantelaube 2012, classique, dense, charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, fondu mais puissant en bouche.

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    (SAINT-ÉMILION)
    Sylvie Courreaud-Fompérier
    La Gaffelière
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 46 92
    Télécopie : 05 57 74 49 16
    Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr
    Site : www.lecellierdesgourmets.fr

    Vignoble de 14 ha sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
    Ce Saint-Émilion GC 2014 est particulièrement savoureux, corsé, aux tanins souples, où se mêlent la griotte bien mûre, le poivre et la fraise des bois, de robe grenat soutenu, un vin dense au nez comme en bouche. Le 2013 se goûte très bien, de bouche charnue, de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, tout en charme. Beau 2012, de robe brillante, aux senteurs de fruits rouges cuits, avec une bouche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d'une belle longueur. Le 2011 poursuit une jolie évolution, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, de bouche chaleureuse. Le 2010 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, aux notes de cuir et de fruits confits, de belle charpente. Le 2009, corsé, est ample et flatteur, généreux, fin mais charnu, avec des senteurs de violette, groseille et d’épices que l’on retrouve au palais, charmeur.

    Clos LABARDESAINT-ÉMILION Clos LABARDE

    Clos LABARDE

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicolas Bailly
    Bergat
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 39
    Télécopie : 05 57 74 40 26
    Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

    Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : labour et pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelées chaque année.
    Nicolas Bailly juge “le 2016 très prometteur, plus équilibré que le 2015, structuré, bien tannique, des degrés élevés avec une superbe qualité et une quantité normale. Nous proposons les 2014 et 2015. Le 2014 est un millésime très agréable à déguster, belle tenue dans les vins, il ne faudra pas être pressé pour les ouvrir. Le 2015 est plus concentré. Il nous reste du 2013, un peu plus léger, très agréable à déguster maintenant, il a très bien évolué.”
    En effet, voilà un remarquable Saint-Émilion GC 2014, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien soyeux, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante. Le 2013 est très agréable, de couleur intense, charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres. Beau 2012, fin, aux tanins harmonieux et riches, charpenté, associant structure et velouté, à dominante de fruits frais et d’humus, de bouche gourmande. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, qui se goûte remarquablement bien.

    Château La MARZELLESAINT-ÉMILION Château La MARZELLE

    Château La MARZELLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Gérant : Philippe Genevey

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 10 55
    Télécopie : 05 57 55 10 56
    Email : info@lamarzelle.com
    Site : www.lamarzelle.com

    Au sommet. “Nous accroissons notre effort pour la culture en biodynamie, nous explique Philippe Genevey, nous avons fait les 2015 et 2016 en suivant ses principes. Depuis deux ans, nous observons des améliorations dans le végétal et le fruit. Nous faisons des préparations de plantes et de silice uniquement pour traiter la vigne. C’est une originalité importante ici et nous mettons encore plus en valeur notre terroir de la haute terrasse de Saint-Émilion que nous partageons avec Cheval Blanc, Petrus et Figeac. Nous nous situons sur l’ancien lit de l’Isle, une rivière qui passait il y a deux millions d’années. Nos vins ont reçu d’excellentes notes, il faut dire que nous mettons tout en œuvre au service de la qualité : sélections très poussées ce qui induit maintenant la production de trois vins, Château la Marzelle, le Grand Cru Classé, Château Prieuré La Marzelle et un troisième vin, L de La Marzelle. Nous faisons des sélections drastiques à la réception de vendanges, nous ne nous contentons plus de sélections parcellaires mais nous choisissons grain par grain. Les baies sont calibrées, les plus grosses seront saignées, et, nous réservons les plus petites et mûres au grand vin.
    Avec la culture en biodynamie, nous avons observé une diminution des Ph. C’est intéressant pour la couleur qui offre de beaux reflets violets, la tenue en bouche, la droiture du vin, les arômes de fruits frais bien préservés et purs.”
    Vous allez aimer ce Saint-Émilion GCC 2014, élevé 100% bois neuf, de couleur grenat intense, au nez profond et complexe avec des notes de fruits rouges (cerise) et un côté un peu fumé. En bouche, les tanins sont déjà fondus, les fruits très présents avec une touche légèrement boisée et parfaitement fondue. Le 2013, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration, est tout en charme.
    Remarquable 2012, très gourmand, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le 2011, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est structuré, d’une belle ampleur, complexe, un vin encore jeune, qui demande à se fondre. Superbe 2010, un très grand vin, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse, de garde, naturellement. Le 2008 est velouté, complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, d’une grande netteté, c’est un vin complet, ample et très équilibré, et poursuit une très belle évolution, même s’il se goûte parfaitement, actuellement.  
    Le 2007 est vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Le 2006, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, est classique et puissant, élégant, avec de la matière, et poursuit une évolution prometteuse. Le 2004 est chaleureux, au nuances de fraise cuite, de truffe et d’humus, parfait sur un sauté de veau et de rognon à la crème ou un tournedos aux cèpes.

    Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

    Château MAUVINON

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Tribaudeau
    217, Mauvinon
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 64 79 et 06 10 84 03 97
    Email : chateaumauvinon@orange.fr
    Site : www.chateaumauvinon.com

    Au sommet, tant ce cru possède une véritable typicité, marqué par une alliance entre la finesse et la richesse, le tout lui conférant un potentiel de garde conséquent. On y voit aussi toute la force du Cabernet franc, sous-estimé par rapport au Cabernet-Sauvignon. Une propriété de 6,50 ha. Sol et sous-Sol : 70 % silico-graveleux, 30% sables humifères. Âge moyen du vignoble 30 ans, 65% Merlot, 35% Cabernet franc, vendanges manuelles à la cagette et tri manuel. Cuvaison : 3 à 4 semaines selon les années, puis élevage en barriques de chêne renouvelées par moitié, de 12 à 16 mois. “Je suis très fière du 2014, nous raconte Brigitte Tribaudeau, un vin qui a du corps. Il est formidable, il a tout pour lui, il est concentré, belle couleur rouge foncé, des arômes de fruits rouges, c’est un super millésime, j’ai le sentiment que c’est le meilleur vin que l’on ait fait à Mauvinon depuis 25 ans, c’est dire la qualité…
    Le 2016 est très prometteur. Pour la première fois, nous avons vinifié les 2015 et 2016 sans soufre. C’est notre envie, notre idée, de ne pas mettre de soufre après les malos. Je pense que c’est l’avenir, cela correspond au désir de la clientèle aussi.
    Nous avons construit un nouveau chai flambant neuf où nous avons vendangé le 2016, nous avons opté pour des petites cuves thermorégulées, de forme trapue pour faire de meilleures extractions, des pigeages, nous procédons à un encuvage gravitaire, échangeur tubulaire à froid pour refroidir très rapidement la vendange, cela nous a permis de faire une semaine de pré fermentaires à froid à 4°.
    Notre cuvée haut de gamme Gabriel Lauzat n’est produite que pour les meilleurs millésimes 2008, 2009, 2010, 2012, 2014. Un vin vendangé de nuit pour préserver la fraîcheur des raisins, un vin plus concentré, vinifié dans de petits contenants, vieillissement en barriques neuves, de chauffe douce, ce qui donne au vin un léger boisé au vin. J’ai en projet de passer Mauvinon en biodynamie.”
    Superbe Saint-Émilion GC 2014, qui dégage des arômes de baies rouges soulignées par des notes de poivre, un très beau vin charnu, complet et complexe, déjà séducteur mais de belle évolution. Le 2013 est particulièrement charmeur, de bouche corsée, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, parfait sur une terrine de ris de veau aux girolles ou des cotelettes d'agneau aux aubergines frites.
    Le 2012, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, est riche en couleur comme en charpente, d’une belle longueur, tout en élégance, comme le 2011, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins ronds, classique et soyeux, avec de la matière.
     Il y a aussi la cuvée Gabriel Lauzat 2012, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, de bonne structure, de garde. 

    Clos des MENUTS - Maison RIVIERESAINT-ÉMILION Clos des MENUTS - Maison RIVIERE

    Clos des MENUTS - Maison RIVIERE

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Rivière
    Rue de L'Abbé-Bergey
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 59 59
    Télécopie : 05 57 55 59 51
    Email : mriviere@riviere-stemilion.com
    Site : www.maisonriviere.fr

    Ici, on cultive et valorise plus de 100 ha dans la région bordelaise. En trente ans, Jean-Pierre et Philippe Rivière ont constitué un vrai domaine, fait de propriétés distinctes, chacune ayant sa spécificité. Dans les années 50, le Clos des Menuts, ne comptait qu'un seul hectare. Aujourd'hui, il s’étend sur 25 ha tout près des remparts de la cité médiévale, pour l'essentiel à l'ouest de la commune. Situé au cœur même de Saint-Émilion, le Clos des Menuts possède de superbes caves médiévales monolithes à température constante de 12°. Il y règne une “religiosité” propice au vieillissement de ces grands crus en fûts de chêne.
    “Toutes nos terres ne se ressemblent pas, précise-t-on ici. Depuis 2001, nous avons repensé nos méthodes de culture en fonction de ces différences, dues principalement à leurs particularités géologiques. C’est ainsi que nos traitements phytosanitaires sont particulièrement contrôlés et compatibles avec les bonnes pratiques de la culture raisonnée.
    Ainsi, la plupart de nos parcelles sont enherbées, ce qui a pour principal avantage de réduire significativement les doses d’herbicide, d’une part, alors que l’herbe retient les produits de traitements, d’autre part. Tous les traitements utilisés sont estampillés “respectueux de l’environnement” et afin d’assurer une totale traçabilité sur la conduite des vignobles, chaque intervention est soigneusement consignée. Ce sont parfois des travaux d’envergure telle la reconstitution des parcelles, le drainage comme cela fut entrepris pour le Château Haut-Piquat ou le remplacement complet des vignes qui permettront aux terroirs d’exprimer tout leur potentiel. Les bonnes pratiques doivent également se retrouver pendant toute la conduite du vignoble et, lors des vendanges. Pour le Clos des Menuts, c’est un effeuillage manuel, 45 jours avant la récolte qui viendra soutenir la maturité de nos raisins. La taille Guyot double, les vendanges manuelles transportées en cagettes jusqu’au cuvier où s’opère un second tri des meilleures grappes…”
    Ces efforts se retrouvent dans ce très beau Saint-Émilion GC Clos les Menuts l’Excellence 2012 (belle étiquette orange vif), issu des plus anciennes parcelles, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, un vin intense, gras, de belle robe grenat profond, au nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits et l’humus, de bouche puissante et parfumée. 
    Le Saint-Émilion GC 2014, au nez de violette et de sous-bois, est tout en couleur, avec en bouche ces notes de kirsch et de fruits rouges surmûris, aux tanins puissants mais bien fondus, un vin tout en nunaces. 
    Le 2013, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, souple, est de bouche ample. Le 2012, de couleur grenat soutenu, d’une belle intensité, très parfumé (framboise, épices), est plus dense, et mêle distinction et richesse. Goûtez aussi le Graves Château de Callac rouge, régulièrement réussi comme le Lalande-de-Pomerol Château Moulin de Lavaud.

    Château ORISSE du CASSE

    Château ORISSE du CASSE

    (SAINT-ÉMILION)
    Danielle Dubois
    248, lieu-dit Lartigue
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 72 75
    Email : dubricru@terroirsenliberte.com
    Site : www.terroirsenliberte.com

    La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
    “Les Grands Vins de Bordeaux s’éloignent de plus en plus de la tradition, écrit Danielle Dubois, du respect des équilibres entre le terroir, les Cépages, et le Vigneron responsable de l’élevage. En ce qui concerne la qualité, la conceptualisation technologique du vin a permis un grand bond en avant. Hélas, l’arrivée de quelques “gourous” conséquence de la Mondialisation, amène les concepteurs de vin à penser “uniforme”. Qu’il soit de Bordeaux ou de Taïwan, il faut faire le vin selon leurs critères, leurs absolutismes, pour qu’il se vende et se vende cher. Cette vue à court terme, où seul l’intérêt économique dirige, n’est pas pour nous plaire. Nous ne voulons pas de standardisation dans la création d’un Grand Cru. L’élaboration d’un cru n’est pas une industrie, soumise aux normes, ce n’est pas une activité qui souffre de se plier à la lourdeur, à la furie législative, au logo adelphe, aux écotaxes, au numéro de lot etc… Nous avons donc choisi, sur la commune de Saint-Sulpice-de-Faleyrens (le pied de Saint-Émilion), une magnifique croupe graveleuse sur laquelle nous avons, jour après jour, utilisé tout notre savoir-faire ancestral et notre interprétation des usages modernes pour permettre à ce mamelon de nous offrir le plus grand fruit possible ! Enfin, pour respecter au maximum ce grand fruit, nous bannissons tout appareil mécanique (érafloir, pompe, etc…).
    Nous présentons Château Orisse du Casse, 2014, il est supérieur au 2013. Le 2015 est à l’élevage, il a beaucoup plus de structure, la couleur est très profonde. Pour le P. du Roy sont à la vente les 1998, 1999 et 2002. Pour la cuvée Arthémis, c’est le 2005, et bientôt le 2008. J’ai la volonté de garder les Vins en caves, de les laisser vieillir afin de les présenter aboutis.”
    Elle a raison et on le voit avec son Saint-Émilion GC 2014, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple.  Le 2011, de belle couleur, charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, de garde. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé et s’apprécie avec un lièvre en terrine ou un mignon de veau à l'embeurrée de chou. Belle cuvée Arthémis 2005, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d'humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins denses et souples à la fois, qui commence à se dégusqter pleinement, à prévoir sur un filet de veau en croûte de cèpes ou une poularde truffée aux légumes, par exemple. “Ce cru, en quantité très limitée, est avant tout et surtout l’expression d’un beau d’un grand terroir, seul capable de nous offrir un magnifique fruit. Nous nous contentons de respecter ce fruit en bannissant pour une grande partie les manipulations mécaniques. Ce nectar arrive jusqu'à vous notamment sans avoir subi de pompage (nous déplaçons dans un premier temps le moût puis par la suite le vin uniquement par gravité). Non filtré, ce cru est l’expression même du fruit au naturel, de la structure en dentelle liée au sol calcaire.”

    Château de PASQUETTESAINT-ÉMILION Château de PASQUETTE

    Château de PASQUETTE

    (SAINT-ÉMILION)
    Laurence et Marc Vincent
    Lieu-dit Pasquette
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :06 87 03 37 26
    Email : chateaudepasquette@hotmail.fr
    Site : chateaudepasquette.com

    Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Anjou-Saumur) sont tombés sous le charme de cette propriété, déjà mentionnée en 1762 sur la carte de Belleyme. Le vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileux, faibles rendements.
    “Notre Saint-Émilion Grand Cru offre un très joli fruit expressif, précis au nez comme en bouche. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette, explique Marc Vincent. Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. J’ai l’intention d’ailleurs de diminuer les plants de Cabernet-Sauvignon au profit du Merlot. Nous avons effectué notre première vendange en 2010. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.”
    C’est le cas avec ce Saint-Émilion GC 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris, un vin où l’élégance prime, tout en bouche. Très joli 2013, à la fois fin et corsé, avec ses notes de mûre, de violette et d’épices, qui développe des tanins velouté. Le 2012 est d'une grande élégance, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.

    Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

    Château PIGANEAU

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Baptiste et Vincent Brunot
    1, Jean-Melin
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 09 99
    Télécopie : 05 57 55 09 95
    Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-brunot.fr

    Au sommet. Vincent Brunot poursuit la tradition familiale qui est de privilégier le fruité et de réduire l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix.”
    Château Le Gravillot, poursuit Vincent Brunot, est une toute petite cuvée, 6000 bouteilles produites sur un hectare d’un très joli terroir sur le plateau de Néac, tout proche de Pomerol, cela fait partie de nos plus belles parcelles. Nous l’élevons 100% en barriques neuves, c’est un vin concentré, avec de la matière.
    Au Château Piganeau, nous aménageons l’entrée pour recevoir les visiteurs, développons un accueil œnotouristique dans le chai, ce qui nous permettra aussi de participer aux journées “Portes ouvertes” de Saint-Émilion. Il y a une entrée paysagée qui offrira un meilleur accueil. Nous avons l’avantage d’être au bord de la route près de Libourne, pas très loin de Saint-Émilion, c’était logique d’organiser cette “vitrine” pour recevoir les visiteurs au Château Piganeau.”
    “Le 2016 est un grand millésime que ce soit dans nos trois propriétés, en Bordeaux, en Lussac Saint-Émilion ou dans notre Grand Cru de Saint-Émilion, nous explique Vincent Brunot.
    J’aime privilégier le fruit plutôt que le boisé, j’aime les vins harmonieux, souples et équilibrés, d’une belle élégance. Le terroir de Piganeau est composé de sables cela donne beaucoup de finesse dans les tanins du vin, en 2015 nous avons beaucoup de matière. Le 2015 est très belle année, vin très équilibré avec des degrés maîtrisés, belle couleur, beaucoup de matière, un vin plus corsé mais très harmonieux que l’on pourra apprécier dans sa jeunesse grâce aux tanins bien mûrs, la bonne maturité des raisins a apporté de la souplesse mais le vin a un joli potentiel de garde.
    Nous commercialisons actuellement Château Tour de Grenet 2015 et Château Maledan 2015, des vins délicieux. Château Maledan 2012, 2014 et 2015 sont à la vente, cette propriété est située sur le plateau de l’Entre-Deux-Mers. 13 ha sur un terroir homogène d’argile et de graves. Un terroir plus chaud qu’à Lussac. Les raisins arrivent facilement à maturité, des vins fruités, très gourmands, très accessibles. Mon épouse Béatrice m’aide, elle travaille à temps partiel avec moi, elle s’occupe de la partie administrative et de l’accueil des clients.”
    On excite ses papilles avec ce Saint-Émilion GC 2014, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux tanins mûrs et structurés, au nez de cassis, de griotte et d’épices, ample en finale. “Château Piganeau 2014, 100 % Merlot puisque nous n’avons plus que des Merlots sur la propriété, est un vin un peu plus souple, sur le fruit, grande finesse des tanins. Nous avons eu une très belle arrière-saison, un été indien qui a permis de concentrer les baies juste avant les vendanges. Depuis quatre ans nous faisons un léger boisé, nous renouvelons par tiers nos barriques de chêne français. L’idée est d’avoir un boisé pas trop prononcé qui laisse le fruité s’exprimer pleinement.” Le 2012, épicé au nez, solide et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, est un beau vin très charmeur et très abordable. Le 2011 est dans la lignée, bien dense, est très bien charpenté, riche, parfumé, aux notes de fruits mûrs, tout en bouche, un vin riche, au nez intense et complexe (fraise des bois, violette, cuir…), de couleur profonde, d’un bel équilibre, aux tanins savoureux, et s’accorde parfaitement avec une épaule d'agneau braisée ou un chapon rôti. Le 2009, vraiment remarquable, est structuré, élégant, avec des tanins veloutés, associant distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, ample et persistant en bouche. Le 2008, aux tanins amples, charpenté, est un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseille, poivre...), tout en persistance.

    Château CLOS des PRINCESAINT-ÉMILION Château CLOS des PRINCE

    Château CLOS des PRINCE

    (SAINT-ÉMILION)
    Marie-Christine et Gilles Prince
    68, rue Emmanuel Roy
    33420 Branne
    Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
    Télécopie : 05 57 84 64 54
    Email : vignobles-prince@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-closdesprince.com

    Un vignoble de 4 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge des vignes de 48 ans (80% Merlot et 20% Cabernet franc). Le suivi du vignoble est permanent afin de préserver au maximum les sols (sables profonds, graves...) et de respecter les vignes. Ce soin particulier et constant, quelle que soit la saison, nous amène tout naturellement à des pratiques culturales raisonnées et raisonnables. La taille, élément fondamental de la qualité, est précise et limite ainsi les rendements, gage d'excellence. Au chai, on applique le même souci de perfection et de modernité maîtrisée. Vendanges manuelles en cagettes, tris sévères, tapis roulants et tables vibrantes pour une vinification parcellaire, dont une partie est réalisée en "vinification intégrale" (baies de raisins entières), une pratique qui confère au vin un soyeux et une élégance subtils et délicats.
    Marie-Christine Prince met en vente cette année les 2011, 2012, 2013 et 2014. Elle considère le 2016 “très prometteur, équilibré, fruité, avec de bons tanins, bien coloré, seul hic, une quantité réduite : 43 à 44 hl/ha. Un nouveau vin pour 2017 : la Cuvée Offrande 2015.”
    Tout cela explique ce beau Saint-Émilion GC 2014, un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant et volumineux en bouche, de belle évolution. Le 2011, séduisant avec ces notes de framboise et de griotte très mûres, très aromatique, d’une jolie finale, ferme, à dominante de rondeur. Quant au 2010, il dégage un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelle, un vin harmonieux, de belle matière. 
    Il y a également cette Cuvée Offrande du Château Clos des Prince 2012, mêlant structure et charnu, avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin riche, d’une belle longueur, à déboucher, notamment, sur des feuilletés de cèpes au foie gras ou un poulet farci.

    Château La ROSE- POURRETSAINT-ÉMILION Château La ROSE- POURRET

    Château La ROSE- POURRET

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe et Laure Warion

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 13
    Télécopie : 05 57 74 43 93
    Email : contact@la-rose-pourret.com
    Site : www.la-rose-pourret.com

    Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernet franc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage en barriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année...
    Philippe Warion propose à la vente cette année les 2011, 2012, 2013 et 2014. Il considère le millésime 2016 “exceptionnel, il a tout : puissance, rondeur, bouquet, charpente, équilibre, des tanins très doux, une belle couleur, et, en plus de la qualité, il conjugue la quantité. C'est le millésime que tout vigneron aimerait retrouver chaque année.”
    Savoureux Saint-Émilion GC 2014, qui mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits, parfait, par exemple, avec un lapin en cocotte aux boulettes ou un chaud-froid de cailles.
    Le 2013 est très réussi, fin et élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, au nez où dominent les baies rouges et la mûre, mêlant charpente et rondeur.  Excellent 2012, dense et puissant au nez comme au palais, avec ses tanins soyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée. Le 2011, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, est un vin qui emplit bien les papilles, d'une finale très savoureuse. Très beau 2010, riche, aux tanins denses, ferme, très bien élevé, tout en nuances d’arômes (griotte, groseille, cannelle), de bouche riche et persistante, très équilibrée, dominée par les fruits cuits. Le 2009 séduit toujours autant, de couleur profonde, complexe au nez (pruneau, épices), de bouche flatteuse et riche à la fois, aux nuances de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, avec des tanins veloutés. Le 2008, harmonieux, tout en finesse, aux tanins riches, légèrement corsé comme il se doit, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, au nez comme au palais (griotte, cannelle, sous-bois...), d’une matière soyeuse.

    Château CLOS de SARPESAINT-ÉMILION Château CLOS de SARPE

    Château CLOS de SARPE

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Guy Beyney - Scea Beyney
    Place du 11 Novembre 1918
    33330 Saint-Christophe-des-Bardes
    Téléphone :05 57 24 72 39
    Télécopie : 05 57 74 47 54
    Email : contact@closdesarpe.com
    Site : www.clos-de-sarpe.com

    Ancienne propriété du Baron du Foussat de Bogeron, achetée par Jean Beyney en 1923.

    Reprise par son fils Yvan Beyney en 1950; cette propriété familiale est actuellement dirigée par Jean-Guy Beyney - aux cotés de son épouse Christine - qui représentent la 3e génération et en assurent la vinification avec passion, sérieux et savoir faire.
    Très beau Saint-Émilion GCC 2015, ample, qui mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave, très parfumée (fruits rouges cuits, cannelle), riche en couleur comme en charpente, un vin d’une belle finale, de garde Le 2014, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, est remarquable, riche et savoureux en bouche. Le 2012 est de charpente élégante, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le GC 2011 mêle charpente et finesse, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, un vin parfait sur des rognons de veau à la moelle ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 

    Château LA TOUR DU PIN FIGEACSAINT-ÉMILION Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Giraud
    4, Cheval Blanc Ouest
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 06 10
    Télécopie : 05 57 51 74 99
    Email : giraud.belivier@wanadoo.fr
    Site : www.giraud-belivier.com

    Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
    Coup de cœur pour ce Saint-Émilion GCC 2014, riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche, un beau millésime, ample et chaleureux. Le 2013 est parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux taninssoyeux, de bouche franche, où se retrouvent des connotations de framboise mûre et de sous-bois. Le 2012 est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Le 2011, de couleur soutenue, est structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), un vin complexe, d’une belle finale.
    Superbe 2010, au nez puissant et subtil à la fois, tout en bouche, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...) et de cuir, un vin dense, de garde. Beau 2009, au nez délicat où dominent le cuir et la griotte, d’une jolie concentration, avec des tanins savoureux, un vin de couleur profonde, idéal avec des côtes de veau à la paysanne ou des cuisses de poulets farcies. Le 2008 se goûte parfaitement bien, très classique de ce beau millésime libournais, un vin qui a des nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre. Le 2007 a une bouche fondue particulièrement séduisante, des tanins mûrs, une belle finale avec des nuances de fraise des bois et de truffe, très équilibré. Le 2006, dense, complexe, développe des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir) et persistants, parfait aujourd’hui avec un tournedos aux cèpes ou une terrine de ris de veau aux girolles, notamment. Le 2005 est vraiment remarquable, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, suave et de bonne structure. Le 2004, surprenant par sa tenue, est corsé, au nez marqué par la prune, riche et rond à la fois, avec ces notes de cerise mûre en finale, de bouche fondue comme ce 2001, intense, velouté, très parfumé, tout en bouche, aux nuances de cassis mûr et d’épices, harmonieux. Beau 2000, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin typé et très structuré, d’une belle complexité. Voir le Château Le Caillou, à Pomerol.

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Télécopie : 05 57 74 45 88
    Email : contact@clos-trimoulet.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
    Site : www.clos-trimoulet.com

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens de l’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !
    “Cette année, les 2013, 2014 et 2015 sont à la vente, nous dit Alain Appollot. Le 2013 est un vin assez facile, plutôt sur sur le fruit, pas besoin de les faire vieillir longtemps. Le 2014 est un vin aromatique plutôt sur la finesse, je conseille 3 ou 4 ans de garde.
    Le 2015 est un millésime charnu, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et d’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde.
    En 2016, la très belle arrière-saison a été très bénéfique et a fait le millésime. C’est un très joli vin, les tanins sont riches et présents, un résultat qualitatif et quantitatif. Les degrés sont assez corrects sachant que l’on est dans une année chaude, néanmoins, le vin reste équilibré.
    Nous avons toujours le souci de travailler en amont dans les vignes pour apporter le meilleur raisin au chai. En 2016, nous nous sommes adaptés au climat en effeuillant moins pour protéger la vigne. Nous sommes toujours désireux de respecter la Nature, le millésime avec ses particularités.
    Nous nous investissons beaucoup pour offrir des vins à des prix très intéressants, notre rapport qualité-prix est imbattable, nous tenons à rester dans cette gamme de prix, car nous tenons à ce que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à notre vin, à notre appellation de Saint-Émilion Grand Cru. Nous préférons produire des vins de plaisir, nous sommes contre les vins hyper concentrés, notre vin est apprécié et accompagne très bien tout le repas, notre récompense, à nous vignerons, est de voir une bouteille vide, ainsi le vin a plu !”
    Vous allez vous faire plaisir avec ce Saint-Émilion GC 2014, au nez délicat, mêlant puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveux, généreux aux papilles. Le 2013, médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale, à prévoir avec des côtelettes d'agneau aux aubergines frites ou des cèpes à la béarnaise. Remarquable 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux, est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, chaleureux.

    Château VIEUX RIVALLON

    Château VIEUX RIVALLON

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Bouquey Rivallon

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 27
    Télécopie : 05 57 51 95 02
    Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr
    Site : www.chateau-vieux-rivallon.com

    D'une superficie de 20 ha, le Château est situé sur la commune de Saint-Émilion, au pied du coteau, à l'ouest de la cité médiévale, sur un sol tantôt silico-argileux, tantôt silico-calcaire avec Cela donne cet excellent Saint-Émilion GC 2014, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vieilles vignes âgées de 35 ans en moyenne, aux connotations de prune macérée et d’épices, ample, charnu et bien classique, à prévoir, notamment, sur une terrine de ris de veau aux girolles ou des côtes de veau grand-mère. 
    Le 2012 se goûte très bien, un vin aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de mûre et d’humus. Le 2010, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, de bouche harmonieuse. Le 2009, de couleur intense, est charnu, d’une jolie rondeur, aux notes de groseille et de cerise mûres, de bouche savoureuse.

       

  • RHÔNE : LE CLASSEMENT DES VIGNERONS QUI COMPTENT

    De Châteaunauf-du-Pape à Vacqueyras, de Beaumes-de-Venise à Vinsobres, de Côte-Rôtie à Cairanne... Le Classement parle de lui-même, et c’est la grande régularité qualitative, qui prime, ici comme ailleurs, avec des vins racés, chaleureux, dont le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.

     

    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    BEAUCHENE (Bl)
    FORTIA (BI)
    André MATHIEU (BI)
    MONT-REDON (BI)
    LES 3 CELLIER (Bl)
    ABBE DINE
    CHARBONNIERE
    HAUT DES TERRES BLANCHES
    JACUMIN (Bl)
    La MEREUILLE
    CLOS SAINT-PIERRE
    SAJE (Bl)
    SERGUIER (Bl)
    SOLITUDE
    TOUR SAINT-MICHEL
    SABON ROCHEVILLE
    BOIS DE BOURSAN
    GRADASSI
    MASQUIN
    NALYS
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    VENTOUX

    ARNOUX (Va)
    CHAMP-LONG (Ve)
    Pierre AMADIEU (Gigondas)
    DEURRE (Vi)
    GARRIGUE (VA)
    MOULIN (Vi)
    TARA (Ve)
    CROIX DES PINS (Gigondas)
    ERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    CARABINIERS (Lirac)
    JABOULET (Ermitage)
    LEVET (CR)
    ROSIERS (CR)
    SAINT CLAIR (Cr-H)
    DUCLAUX (CR)
    JONCIER (Lirac)
    TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
    4 VENTS (Cr-H)
    BRUYERES (Cr-H)
    OR ET DE GUEULES (Cn)
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    LUBERON
    JAQUES FAURE (Die)
    Gilles FLACHER (SJ)
    GUY FARGE (SJ)
    MONTINE (GA)
    PEYRE (Lu)
    PUY DES ARTS (Lu)
    ROUCHIER (SJ)
    ROYERE (Lu)
    GRANGIER (CO)
    LA VERRERIE (Lu)
    AURETO (Lu)
    BIZARD (GA)
    FONTVERT (Lu)
    PICHON (CO)
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    ALARY (BI)
    AMAUVE
    BEAUVALCINTE
    CLAVEL
    GAYÈRE
    MOULIN POURPRÉ
    REDORTIER
    SAINT-ESTÈVE
    VALERIANE
    COLLINES
    CAVE DE GRAVILLAS
    LAURIBERT
    MAGALANNE
    ROLIÈRE
    BERNARDINS
    CHATEAU VIEUX
    CROIX BLANCHE
    Cave SAINTE-CÈCILE
    CHAPELLE

    CLIQUEZ POUR ACCEDER GRATUITEMENT A LA SELECTION DE MILLESIMES 2017

    EN FEUILLETANT LE MAGAZINE

    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    JULIETTE AVRIL*
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    VENTOUX

    CAMARETTE (Ve)*
    ENCHANTEURS (Ve)*
    (PESQUIÉ (Ve)*)
    PUY MARQUIS (VE)*
    PÉQUELETTE (Vi)
    (PIERRE DU COQ*)
    CLOS des CAZAUX (Va)
    ERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    VALCOMBE (Cn)
    (MOURGUES DU CRES (Cn))
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    LUBERON
    (CANORGUE (Lu)*)
    FONTENILLE (Lu)
    POULET (Die)
    COULET (CO)
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    AURE
    BONUM VINUM*
    GRAVENNES
    (CABASSE)
    FAVARDS

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    BANNERET*
    BRUSQUIÈRE*
    LOU FREJAU
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    VENTOUX

    (SAINT-VINCENT (Vi))
    TERRA VENTOUX
    ERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    LUBERON
    (Baron d'ESCALIN (GA))
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    FONTSEGUGNE*
    MARTIN
    (CAVE DE VISAN)
  • SUD-OUEST : LES MEILLEURS VINS ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

     

     

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    BOVILA
    CAMINADE
    LA COUTALE
    CROZE DE PYS
    GAUTOUL
    LAVAUR
    NOZIÈRES
    PAILLAS
    MERCUES
    PASSELYS
    PELVILLAIN
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    GRAND-JAURE (P)
    LAROQUE (BI)
    LAULERIE (Bl)
    PÉROUDIER (BI)
    LA PLANTE
    VIEUX TOURON (M)
    MOULIN-POUZY (M)
    PECANY
    PERREAU (Montravel)
    SADILLAC (Bl)
    GAILLAC
    BOURGUET
    COMBELLE
    GRAND CHENE
    LABARTHE
    VIGNALS
    MAYRAGUES
    MADIRAN
    JURANCON

    BARRÉJAT
    Cru LAMOUROUX (J)
    NIGRI
    PARADIS
    PICHARD
    ROUSSE (J)
    COUSTARRET
    CUQUERON
    AUTRES APPELATIONS

    JOY (IGP)
    POUYPARDIN (G)
    SAINT-GUILLHEM (F)
    VIGNERONS BUZET (Bt)
    COUREGE-LONGUE (Buzet)
    GUTIZIA (Irouléguy)
    HERREBOUC
    PLAISANCE (F)
    VIGNERONS BRULHOIS



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    ARMANDIERE
    MAISON NEUVE
    TRIGUEDINA
    EUGÉNIE
    (FAMAEY)
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    CLOS DU BREIL*
    HAUT-FONGRIVE*
    PANISSEAU (BI)
    GAILLAC
    (L'EMMEILLÉ*)
    LECUSSE (Bl)*
    LACROUX
    (RHODES)
    MADIRAN
    JURANCON

    CAUHAPE*
    CRAMPILH (J)
    LAPUYADE*
    SERGENT*
    VIELLA*
    LAFITTE-TESTON
    AUTRES APPELATIONS

    GUILLAMAN (IGP)
    HAILLE (IGP)*
    CAVE IROULÉGUY (I)*
    GENSAC
    VOIE BLANCHE (VP)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CAHORS
    (TROTTELIGOTTE)
    BERGERAC
    COTES-DE-BERGERAC
    MONBAZILLAC
    (ROQUES-PEYRE*)
    GAILLAC
    MADIRAN
    JURANCON
    Prod. JURANÇON (J)
    AUTRES APPELATIONS

    (CAVE FRONTON (F))
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD
  • BEAUJOLAIS : LES VINS DE L'ANNEE ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

    Il y a deux façons de déguster les crus du Beaujolais : dans leur jeunesse, en profitant de leur couleur et de leur fruité avec des charcuteries, des rillons, des fromages à pâte molle ou une viande rouge grillée (les Beaujolais-Villages, les crus de Brouilly, Côte-de-Brouilly, Chiroubles et Saint-Amour sont parfaits), ou parvenant à maturité, notamment les crus plus charpentés, c’est-à-dire avec un minimum de quatre à cinq années d’évolution, sur une cuisine plus élaborée.

    - Fleurie, Juliénas. Très parfumés, à dominante de fruits rouges et de sous-bois, à présenter avec une oie farcie, un fromage bleu (Auvergne ou Bresse), ou un gibier (perdrix).

    - Chénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié. Bouquetés et denses, parfaits sur une terrine de gibier, du jambon fumé ou un foie de veau.


    Château d'EMERINGES


    Domaine Bel Avenir


    Domaine MORTET Père et Fils


    Domaine CHAMPAGNON


    LES VINS GEORGES DUBOEUF

    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom 

     

    Prix d’Honneur

     

    Prix d’Excellence 

     
    Alain Bernillon (Fournelles)

     

    Satisfecits 

     
    Jean-Jacques Baronnat
    Gilles Bonnefoy (Madone)
    Famille Chatelet

     

     
     
     
  • MEDOC : LE CLASSEMENT POUR COMPRENDRE UN CLASSEMENT !

    En Médoc, le Classement "officiel" qui date de... 1855 ! n'est plus vraiment représentatif du réel plaisir que l'on a aujourd'hui (je l'ai adapté dès 1985).

    Trois raisons pour le comprendre :

    - Le Classement de l'époque était surtout celui du négoce, pas forcément celui des terroirs et des hommes. Un seul exemple : qui peut douter de la place de Lynch-Bages en Premier Grand Vin aujourd'hui, alors que ce n'était qu'un modeste "5e Grand Cru" dans le Classement de 1855 ?

    - Les extensions de vignobles en 160 ans ont bouleversé les donnes : les territoires, à de rares exceptions près, ne sont plus les mêmes.

    - Les progrès et les efforts des hommes (et des femmes), depuis quarante ans, notamment de ceux et celles qui ont su mettre plus à profit le terroir que des sophistications œnologiques acrobatiques, ont permis l'émergence de propriétés (en Haut-Médoc et Médoc, notamment) où l'on élève aujourd'hui des vins remarquables, à prix doux.

    Il y a donc des vins suecôtés et beaucoup trop chers en Médoc, d'autres trop concentrés, d'autres trop dépersonnalisés, souvent appartenant à des propriétaires imbus de cette notoriété, condescendants, et qui ne comprennent pas grand chose à la réalité des choses, tant ils sont habitués à ne goûter que leur propre vin, à investir dans des cuves, dans des trucs, agrémentant leur chai de machins... en oubliant l'essentiel : le rapport qualité-prix-régularité-plaisir (c'est long, je sais, mais il s'agit bien de tout cela).

    Un exemple : à 35 €, comment ne pas placer Haut-Marbuzet dans la catégorie des Premiers Grands Vins ? Outre les millésimes récents, toujours parfaitement maîtrisés par Henri Duboscq lui-même (et ses fils), on atteint vraiment les sommets, aujourd'hui, avec des millésimes comme 1989, 1986 ou 1982.

    Et c'est là le secret d'un grand vin : son potentiel de longévité, rien d'autre. 

    On est loin des ersatz noirs comme de l'encre, sirupeux comme de la confiture, flatteurs à souhait les deux premières années et fardés comme personne, devenant insignifiants, au bout de 10 ans...

    Clauzet, toujours à Saint-Estèphe, est un vin tout aussi séduisant, élégant, très abordable, et les millésimes 2009, splendide, 2008 ou 2004 le prouvent aisément.

    Parmi le sommet des sommets, Latour est certainement le vin le plus fantastique qui soit, à tel point que son second vin, Les Forts de Latour, "écrase" littéralement d'autres crus à la réputation usurpée (un bon nombre anciennement classés seconds, troisièmes, etc). C'est dire à quel niveau nous sommes avec le Premier Vin.

    C'est d'ailleurs à Pauillac que l'on retrouve la plus forte concentration de vrais vins typés du Médoc : Latour, Lynch-Bages, Pichon Comtesse, qui renoue avec une très grande élégance sous l'impulsion intelligente de Nicolas Glumineau, Mouton, bien sûr, puissant, dense, complexe, avec Clerc-Milon, l'archétype du Pauillac, Batailley, très typé, tout en distinction, tout en arômes, comme Grand-Puy-Lacoste, qui sait marier la structure à l'élégance. 

    En Margaux ou à Saint-Estèphe, l'homogénéité est beaucoup moins de mise : les sols sont très variés, l'orientation des vignes également (être ou non près du fleuve change beaucoup de choses à Saint-Estèphe). Lascombes, classé Premier, fort bien dirigé par Dominique Befve, outre une série remarquable des derniers millésimes (et un splendide 2008, notamment), est très différent de Brane-Cantenac, parfois décevant (c'est la raison de ses "parenthèses", j'attends une verticale pour reconfirmer ou non sa place en Premier), ou de Cantenac-Brown, un formidable vin dont la progression a commencé lorsqu'il était sous la houlette de Jean-Michel Cazes (Lynch-Bages) et se poursuit sous la direction de José Sanfins, dont la priorité reste la distinction (millésimes 2012, 2011, 2009 ou 2008, très classique d'un grand Margaux). C'est certainement l'un des crus qui peut monter dans le Classement très prochainement.

    Montrose a toujours été un vin splendide, et cela continue, aussi bien sur les 2014, 2012, 2011 (très typé), 2010 ou 2005, bien sûr, exceptionnels.

    Dans la catégorie des Seconds Vins Classés, les coups de cœur sont nombreux, tant on accède à des vins garants de prix sages et d'une réelle régularité qualitative. Et peu importe les appellations, tant un bon nombre de ces crus ridiculisent d'autres vins (beaucoup) plus chers. Je veux parler de Mayne-Lalande, La Mouline, Mongravey, La Bridane et Fourcas-Dupré.

    Tronquoy-Lalande (mêmes propriétaires que Montrose) est un vin qui mérite ses lettres de noblesse, d'une grande finesse mais qui se targue aussi d'un beau potentiel d'évolution, il peut monter en Premiers. Haut-Batailley et Beau Site sont les grandes références de cette hiérarchie, et un cru comme Calon-Ségur a tout le potentiel de monter également en grade. Là encore, je patiente pour une verticale.

    Suivent Fonbadet (Pascale Peyronie peut en être fière), Villegeorge, où Marie-Laure Lurton a toujours élevé l'un des meilleurs vins de son appellation, typé, classique mais charmeur comme on les aime, La Galiane, un Margaux tout en suavité, Rollan de By et Lagrange confirment leur haut niveau qualitatif.

    A la suite, toujours de beaux coups de cœur avec Petit Bocq, Le Bourdieu, toujours très classique, comme Fontesteau ou Le Meynieu, grandes valeurs sûres de la région, depuis bien longtemps.

    Et puis Raux, Hennebelle, Caronne Sainte-Gemme, Saint-Hilaire, Panigon, Hourtin-Ducasse, David, Pomys, Cambon La Pelouse... bref, ceux que vous allez trouver dans la seconde partie de cette hiérarchie.

    Voilà de quoi se faire plaisir, dans toute la gamme ce prix, dans tous les styles, aujourd'hui, sans se référer à 1855 !

    En comprenant cela, on comprend le Classement de 2017, qui va changer et encore évoluer, durant nos dégustations pour la préparation de MILLESIMES puis du GUIDE DES VINS. 

    Rien n'est figé dans le vin !

     

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD
    GRAND-PUY-LACOSTE
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
    CLERC-MILON
    LYNCH-BAGES
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    LAFITE-ROTHSCHILD
    MARGAUX
    BATAILLEY
    LASCOMBES
    CLAUZET
    HAUT-MARBUZET
    LÉOVILLE-BARTON



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    BEAU SITE
    (CALON-SÉGUR*)
    FONBADET
    LA GALIANE
    HAUT-BATAILLEY
    TRONQUOY-LALANDE
    AGASSAC
    CAMBON LA PELOUSE
    CHANTEMERLE
    CISSAC
    CLEMENT PICHON
    COUDOT
    DAVID
    FONTESTEAU*
    FOURCAS-HOSTEN
    HAUT COTEAU
    HENNEBELLE
    HOURTIN DUCASSE*
    LAGORCE BERNADAS
    LE MEYNIEU*
    LES MOINES
    RAUX
    (ROSE BRANA)
    SAINT-HILAIRE
    BEYZAC*
    BOIS CARRÉ*
    (BROUSTERAS)
    LA CROIX*
    LAMOTHE-CISSAC
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT BARRAIL*
    LAGNEAUX
    TOUR DU HAUT MOULIN*
    ESTEAU
    (LAFON ROCHET*)
    TEMPLE DE TOURTEYRON
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (BRANE-CANTENAC*)
    CANTENAC-BROWN*
    BRIDANE
    COS LABORY
    DESMIRAIL*
    FOURCAS-DUPRÉ
    LAGRANGE
    MAYNE LALANDE
    MONGRAVEY
    LA MOULINE
    ROLLAN DE BY
    VILLEGEORGE
    LE BOURDIEU
    CARONNE-SAINTE-GEMME*
    DEVISE D'ARDILLEY
    DONISSAN
    DOYAC
    LAYAUGA DUBOSCQ
    MAUCAILLOU
    PANIGON
    PETIT BOCQ*
    PLANTIER ROSE
    POMYS
    REYNATS
    SAINT-AHON
    TOUR-DU-ROC
    ESCOT*
    HOURBANON*
    (LAMARQUE*)
    LOUSTEAUNEUF*
    LUSSAN*
    LES MARCEAUX*
    MARQUIS DE TERME*
    SAINT CHRISTOLY*
    SOULEY-SAINTE-CROIX
    VITICULTEURS FORT MEDOC
    MOULIN ROUGE
    (TOUR DE BY*)
    CROIX du TRALE
    GRANINS-GRAND-POUJEAUX*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    DOMEYNE
    (GORRE*)
    PONTAC-LYNCH
    TOUR SIEUJAN
    TOUR MARCILLANET
    LABADIE
    SIORAC
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (POUJEAUX)
    FAUGEROUX
    LARRIVAUX
    LE TEMPLE*
    SENILHAC
    SÉRILHAN
    (SIGOGNAC)
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  

    Lire la suite

  • TROIS FORMIDABLES ARMAGNACS, TROIS FORTES PERSONNALITES

     

    H. DARTIGALONGUE et FilsALCOOLS H. DARTIGALONGUE et Fils

    H. DARTIGALONGUE et Fils

    (ALCOOLS)
    Françoise Dartigalongue
    Place du Four - BP 9
    32110 Nogaro
    Téléphone :05 62 09 03 01
    Télécopie : 05 62 09 01 78
    Email : contact@dartigalongue.com
    Site : www.vinsdusiecle.m/dartigalongue
    Site : www.dartigalongue.com

    Formidable Bas-Armagnac cuvée 20 Ans d’Âge, présenté dans cette superbe carafe Yogi, (dont 100% du packaging est Made in France, et pour la plupart Made in Sud-Ouest !), un assemblage de plusieurs Millésimes élevés plus de 20 ans en fûts de chêne, dont les millésimes 1992, 1990, 1987 et 1988. Long en bouche, il développe une finale gourmande et délicate avec des arômes pâtissiers (vanille, fruits confits) d’agrumes, d’une grande finesse. Parfait sur un dessert comme une tarte tatin ou un fondant au chocolat.
    Parmi la collection de vieux Armagnac, quatre millésimes expriment toutes leurs qualités en étant dégustés à des degrés supérieurs à 40% ont été mis en bouteille d’exception de 70 cl, cette gamme est destinée à des amateurs d’Armagnac de caractère. Le Millésime 1978 est à 44%, de couleur ambre soutenu, de grande persistence d’arômes, où toute l’élégance de la maison vient s’allier à une intensité d’une grande persistance. Savoureux Bas-Armagnac de 25 ans, de robe limpide, d’une belle présence tannique, où s’entremêlent des nuances de prune cuite, de vanille et de réglisse. Le Bas-Armagnac de 30 ans, issu de plusieurs Armagnacs dont le plus jeune a donc, au minimum, 30 ans, est très racé, aux connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale.
    “Notre Blanche Armagnac, nous dit Benoit Hillion, est issue d’un assemblage des cépages Ugni Blanc, Baco et Folle Blanche. À la sortie de l’Alambic, le distillat qui titre 60° est réduit de nombreuses fois afin de libérer progressivement ses arômes et obtenir une eau-de-viedont la finesse et la longueur en bouche sont remarquables. Nous faisons une réduction en plusieurs étapes successives, puis une stabilisation en cuves Inox 3 mois, le degré de commercialisation est de 43°. Sa couleur est limpide, son nez a des notes de fleursblanches, poire, pomme, baie de genièvre. On retrouve en bouche les mêmes arômes, avec une finale aux notes d’amande douce. Belle texture à la fois puissante et onctueuse, remarquable longueur.”


    Château GARREAUALCOOLS Château GARREAU

    Château GARREAU

    (ALCOOLS)
    Carole Garreau

    40240 La Bastide d'Armagnac
    Téléphone :05 58 44 81 08 et 05 58 44 84 35
    Télécopie : 05 58 44 87 07
    Email : chateau.garreau@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-garreau.fr

    Carole Garreau, son père et son mari, ont repris en 2006 la propriété familiale (depuis 1919), auparavant tenue par son oncle. Ils sont passionnés et maîtrisent l’ensemble du processus, de la vigne à l’élevage de leurs Armagnacs dans un chai souterrain unique en son genre. Sur leur site, ils hébergent l’Écomusée de l’Armagnac qui permet de faire mieux découvrir ce formidable produit, au travers d’un Musée des vignerons et d’un Musée des alambics.
    Vous aimerez cet Armagnac cuvée Royale, où l’on retrouve alors des arômes doux et délicats comme la figue mûre et les épices, développe une bouche puissante et chaude, d’une grande finale où l’on retrouve des nuances de fruits exotiques, que l’on a raison de suggérer sur sur un foie gras, un Roquefort ou du chocolat... Beau Bas Armagnac XO 15 Ans, 80% Baco, Ugni Blancet Folle Blanche, qui fleure bon l’abricot, de bouche pleine, avec une finale de pruneau macéré bien typique.
    Exceptionnel Bas Armagnac Millésime 1985, 40%, médaille de Bronze Paris 2009, marqué par ces connotations de rancio, d’épices et de fruits cuits, avec, en bouche, des nuances de moka et de caramel très délicates. Goûtez le Bas Armagne Hors d’Âge, au nez voluptueux où se décèlent les agrumes confits, la cannelle et la datte, de bouche dense, superbe.

    GELASALCOOLS GELAS

    GELAS

    (ALCOOLS)
    Philippe Gélas
    46 - 48, avenue Edmond Bergès
    32190 Vic-Ferenzac
    Téléphone :05 62 06 30 11
    Télécopie : 05 62 06 58 95
    Email : contact@gelas.fr
    Site : www.gelas.fr

    Si l’on retrouve des traces de la famille à partir de 1246, et dans celle du Mousquetaire du Roi D’Artagnan (né Charles de Batz), c’est surtout vers la moitié du XIXe siècle que la famille Gélas lie son destin avec celui de l’Armagnac.
    Guillaume Gélas, tonnelier de son état, cède en 1865 son affaire à son fils Baptiste. Après la seconde guerre mondiale, Pierre Gélas révolutionne son époque en présentant en exclusivité des Armagnacs issus desterroirs du Bas Armagnac et de la Ténarèze à leur degré naturel de vieillissement et sans réduction. Cette sélection unique de propriétaires lui confère une notoriété sur les plus grandes tables françaises et étrangères. Aujourd’hui, son fils Philippe, représentant la quatrième génération de la famille Gélas, dirige la société depuis fin 2001.
    “En terme de création, nous dit Philippe Gélas, je travaille principalement sur les doubles finitions (vieillissement en fûts d’Armagnac puis en fût ayant servi à l’élaboration de vins moelleux ou devins mutés). En 2015, nous avons présenté é nouveaux Single Casks : le Single Cask 6 ans fût finisseur Marsala Pellegrino 0L70, 48.4%, puis le Single Cask 8 ans fût finisseur Château Coutet 1er cru classé de Sauternes 0L70, 46.8%. Puis j’ai réalisé une nouvelle approche de sélection dechêne des Vosges avec un 100% Ugni Blanc, le Single Cask 3 ans fût des Vosges 0L70, 53.8%, que je présente à 3 ans de vieillissement : c’est une explosion aromatique!
    Pour 2016, j’ai décidé de mettre en avant une approche régionale réalisée avec un ami producteur de Gaillac sur des vins moelleux (surmaturité ) et vieilli en fût : Single Cask 8/10 ansChâteau Palvié ; Egalement pour la fin d’année 2016 nous aurons un Single Cask très original ducépage amigne qualité “MITIS” de la cave JR Germanier en Valais à Vétroz (Suisse).”
    Il y a aussi ce Bas Armagnac 8 ans Single Cask Château Coutet 1er cru de Sauternes est particulièrement marqué par des notes de prunau et de grillé, de bouche à la fois ronde et vive, d’une bien jolie persistance. Excellent Bas Armagnac 12 ans Single Cask Emilio Lustau Oloroso, à dominante des Baco et Ugni Blanc, qui fleure la vanille avec une touche de café, et dégage aux papilles des connotations de fruits macéra, de noix et d’épices douces, très séduisant. Le Bas Armagnac 6 ans Édition Limitée, Double Matured, Marsala Pellegrino, alliant richesse et distinction en bouche, à de fruits secs et de petits fruitscompotés, de bouche vivace. Il y a aussi le Bas Armagnac 12 ans, Double Matured, Lustau-Oloroso, tout en onctuosité, avec des notes complexes où se retrouvent le pruneau confit, le bois, le cacao et la figue, de bouche riche.

     

  • GUIDE DES VINS 2017 : LES VIGNERONS DU RHÔNE DE L'ANNEE

    guide_couv_neutre.jpgGrande dégustation en Octobre, qui a réuni les meilleurs vignerons de la Vallée du Rhône, de Côte-Rôtie à Vacqueyras, de Beaumes-de-Venise à Châteauneuf-du-Pape !

     

    Petits rendements, terroirs exceptionnels, cépages spécifiques... On ne peut que s'enthousiasmer pour ces grands vins charnus et typés qui se partagent ces territoires exceptionnels avec d'autres appellations savoureuses (Beaumes-de-Venise, Vacqueyras...) bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-typicité, chaque appellation ayant sa propre hiérarchie.

     

    On déguste également des blancs rares et savoureux (Condrieu, Ermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), mais aussi en Ventoux comme en Côtes-du-Rhône, issus de raisins (Grenache blanc, Roussane, Clairette, Viognier), qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.

     

     

    Les appellations qui comptent : Beaumes-de-Venise, Châteauneuf-du-Pape, Condrieu, Côte-Rôtie, Côtes-du-Rhône-Villages, Saint-Joseph, Vacqueyras, Ventoux

     

    Les appellations qui commencent à compter : Crozes-Hermitage, Ermitage, Gigondas, Lirac

     

    Celles qui ont encore du travail : Côtes-du-Rhône, Luberon, Vinsobres

     

    Celles dont on n’entend pas parler : Clairette-de-Die, Costières-de-Nîmes, Grignan-les-Adhémar, Rasteau, Saint-Péray, Tavel, Visan

     


    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

    TOP VIGNERONS DE LA VALLEE DU RHONE

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

    Domaine Les 3 CELLIER
    Domaine l'ABBE DINE
    Domaine ALARY
    Pierre AMADIEU
    Domaine de L'AMAUVE
    ARNOUX & Fils
    Domaine Juliette AVRIL
    Château BEAUCHENE
    Domaine BEAUVALCINTE
    Domaine des BERNARDINS
    Château BIZARD
    Domaine de La CAMARETTE
    Château La CANORGUE
    Domaine des CARABINIERS
    CLOS des CAZAUX
    Caveau CECILE DES VIGNES
    Domaine de CHAMP-LONG
    Domaine de la CHAPELLE
    Domaine de la CHARBONNIERE
    Domaine CLAVEL
    Domaine Benjamin et David DUCLAUX
    Domaine des ENCHANTEURS
    Guy FARGE
    Domaine Jacques FAURE
    Domaine FLACHER
    Château FONTVERT
    Château FORTIA
    Domaine la GARRIGUE
    Domaine de La GAYÈRE
    Domaine GRANGIER
    Domaine des GRAVENNES
    Cave des Vignerons du GRAVILLAS
    Domaine Philippe & Vincent JABOULET
    Domaine des LAURIBERT
    Vignobles LEVET
    Domaine de MAGALANNE
    Domaine André MATHIEU
    Domaine La MEREUILLE
    Château MONT-REDON
    Domaine de MONTINE
    Domaine du MOULIN
    Domaine MOULIN du POURPRÉ
    Château d'OR et de GUEULES
    Château PESQUIÉ
    Domaine des PEYRE
    LE PUY DES ARTS
    Château REDORTIER
    Château La ROLIÈRE
    Domaine de ROSIERS
    Domaine ROUCHIER
    Domaine de La ROYERE
    SABON DE ROCHEVILLE
    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX
    Clos SAINT PIERRE
    Domaine SAJE
    Domaine SERGUIER
    Domaine de TARA
    Domaine TOUR SAINT-MICHEL
    Château TROIS COLOMBES les RAMEAUX
    Domaine de la VALÉRIANE


    Ou vous pouvez chercher par région :

    Alsace
    Beaujolais
    Bordeaux
    Bourgogne
    Champagne
    Jura
    Savoie
    Languedoc
    Provence-Corse
    Sud-Ouest-Périgord
    Val de Loire
    Vallée du Rhône

     

  • CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES MEILLEURS VINS DE SAVOIE

    Le vignoble de Savoie
     
    - Chignin

    Au sud-est de Chambéry, dans un opulent décor de collines avec des tours millénaires, le vignoble de coteaux s’accroche aux éboulis argilo-calcaires de la face méridionale de sa montagne. Encadré par le cru Saint-Jeoire-Prieur, il rejoint par le sud celui de Montmélian au pied de la falaise de la roche du Guet où veille “la Savoyarde” parée de sa coiffe. On trouve le vignoble renommé de Monterminod dominé par la croix du Nivolet. Il en découle un vin d’Altesse floral et distingué. Chignin s’exprime par une robe brillante, jaune, transparente et une impression fine fleurant la noisette. L’excellent Chignin-Bergeron est récolté à Chignin, Francin, et Montmélian (Roussane). Cette contrée fournit aussi d’excellents rouges ou rosés friands (Gamay, Pinot et Mondeuse).

     
    - La vallée des Usses

    Sur les coteaux ensoleillés des moraines de l’ancien glacier du Rhône, au confluent des Usses et du Rhône, l’Altesse, rapporté de l’île de Chypre sous les croisades, donne sa plénitude dans les appellations Roussette de Frangy et Seyssel. Un vin qui se consomme avec les entrées, poissons de rivière et les gâteaux de Savoie. Associé au cépage Molette, il apporte la typicité du Seyssel mousseux. Grâce à la diversité des alluvions glaciaires, on trouve aussi dans cette vallée d’excellents vins de Savoie rouges (Gamay et Mondeuse).

     
    - La rive du Léman

    Sur la rive gauche du grandiose lac Léman, le Chasselas engendre les appellations : Vin de Savoie avec les crus Marin et Ripaille à Thonon-les-Bains, Marignan à Sciez, Crépy à Douvaine, Loisin, Ballaison. Sec, perlant, fin, léger, à l’odeur d’aubépine avec un fond de noisette et un goût de “pierre à fusil”.

     
    - La vallée de l’Arve

    Dans la vallée de l’Arve près de Bonneville, sur les flancs de la montagne du Môle, le Gringet personnalise le cru Vin de Savoie Ayze. Vin mousseux ou pétillant. Léger et diurétique, il doit être bu brut à l’ancienne.

     

     -La Dent du Chat et Jongieux

    Les portes de la Savoie, sur la rive gauche du Rhône, à l’ouest du lac du Bourget, s’ouvrent à Jongieux sur le vignoble installé sur les contreforts du mont du Chat et de la Charvaz. En blanc : Jacquère, Chardonnay et Altesse, qui donne les Roussette de Savoie avec les crus Marestel et Montoux. Racées, amples, aux senteurs de violette, de miel, d’amande, de noisette, elles s’allient avec les truites, lavarets et ombles chevaliers des lacs. En rouge : Gamay et Pinot noir produisent des vins rouges et rosés légers, parfaits sur un jambon de montagne et des viandes blanches. La Mondeuse noire fait des vins typés aux nuances de framboise et de cassis.

     
    - Abymes et Apremont

    Au sud de Chambéry, Abymes et Apremont, couvrant 5 communes : Apremont, Les Marches, Myans, Saint-Baldoph et Chapareillan. La diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. Ces vins sont élaborés selon des méthodes traditionnelles et la conservation sur fines lies permet l’obtention du type “perlant”, idéal à l’apéritif. Précoces par excellence, les vins se caractérisent par une robe à peine teintée, une sensation olfactive rappelant le chèvrefeuille, un cachet s’apparentant au goût de “pierre à fusil”, une fraîcheur délicieuse et désaltérante. Il faut les boire frais et jeunes avec des fruits de mer, des poissons et la raclette.

     
    - Le berceau de la Mondeuse

    Sur la rive droite de l’Isère, établies sur des éboulis argilo-calcaires et pierreux, les vignes en AOC des communes d’Arbin, Cruet, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Pierre-d’Albigny et Fréterive ornent la côte exposée au sud-est contre le bord escarpé du massif des Bauges. Y sont cultivés les cépages Altesse, Aligoté, Chardonnay, Jacquère en blanc ; Gamay, Mondeuse, Pinot noir en rouge, où l’orientation propice de tous ces terroirs les font mûrir à souhait. Aux côtés des Roussette de Savoie, du blanc de Jacquère et du Gamay, c’est la Mondeuse qui règne ici, d’un beau rouge pourpre, au nez de fraise, de framboise et de violette.

     
    - La Chautagne

    De la pointe nord du lac du Bourget entre le canal de Savières (qui sert de dégorgement au lac) et la rivière du Fier se jetant dans le Rhône. Motz, Serrières-en-Chautagne, Ruffieux et Chindrieux y sont classés en AOC avec le nom de cru “Chautagne” (excepté pour l’appellation Roussette de Savoie). Les sols à vignes formés par des éboulis calcaires au bas des pentes de la montagne du Gros Foug conviennent bien aux cépages rouges Mondeuse, Pinot noir et plus spécialement au Gamay. Le vin, appelé “Gamay de Chautagne”, jouit d’une grande réputation depuis le xviiie siècle (il était le vin préféré de la cour de Sardaigne). Sa robe est légèrement purpurine, la discrétion de son arôme floral, sa saveur fruitée constituent autant de qualités qui séduisent ; il faut le servir (entre 14 et 15 °C) entre 2 et 4 ans d’âge. L’encépagement en blanc est encore très varié ici, avec l’Altesse, l’Aligoté, la Malvoisie rose.

     

    Enfin, la rive sud-est du lac du Bourget, près d’Aix-les-Bains, abrite un petit vignoble à Brison-Saint-Innocent avec les cépages de la Chautagne.

     
     
    Les vins et leurs appellations
    - Roussette de Savoie

    Obtenue généralement avec les cépages Altesse (le plus fin), Chardonnay et Mondeuse blanche, la Roussette de Savoie bénéficie pourtant de quatre crus (Frangy, Marestel, Monterminod, Montheux) qui ne doivent être produits qu’à partir de l’Altesse. Parée d’une jolie teinte jaune clair qui se dore en vieillissant, la Roussette exhale un grand arôme de fleurs et de fruits, en devenir, délicate et subtile. Excellent rapport qualité-prix.

     
    - Crépy

    Quelque 100 ha de vignes sont plantées sur la rive droite française du lac Léman entre Thonon-les-Bains et Genève. Bénéficiant d’un sol fertile (moraine calcaire), d’un ensoleillement exceptionnel accentué par la réverbération des eaux du lac Léman et issus uniquement du cépage Chasselas vert (ou roux), les vins de Crépy sont frais, perlants, secs et sentent bon l’aubépine. Des vins diurétiques à déguster pour se ­désaltérer.

     
    - Seyssel

    Le meilleur des vins blancs, souple et racé, de belle teinte jaune paille, dont le parfum évoque la violette. C’est encore plus le Seyssel méthode traditionnelle (cépage Molette et 10 % au moins d’Altesse) qui séduit par sa fine tendresse et son arôme délicat. L’un des meilleurs vins de mousse de France, à boire pour lui-même.

     
    - Abymes et Apremont

    (Vins de Savoie). Ces deux crus bénéficient de l’appellation contrôlée Vin de Savoie et doivent être récoltés sur les parties délimitées des communes d’Apremont, Chapareillan, Les Marches, Myans et Saint-Baldoph. La diversité des terrains est due à un brassage des matériaux par l’éboulement des sols en place (celui du mont Granier en 1248 dont la trace forme aujourd’hui les monticules couverts de vignes que l’on nomme “les Abymes de Myans”) et convient parfaitement au cépage blanc local Jacquère. Celui-ci est vinifié en primeur, c’est-à-dire à basse température, et mis en bouteilles sur lies. Cela permet d’obtenir des vins frais et légers, de type “perlant”. Généralement fruités et peu colorés, au goût très caractéristique de “pierre à fusil”, il faut les consommer dans l’année sur les poissons et truites de torrent.

     
    - Ayse

    Vin blanc issu des cépages Gringet (cousin du Savagnin jaune ou Traminer) et Roussette d’Ayse (ou Mondeuse blanche). Pétillant ou mousseux, selon qu’il est vinifié par la méthode rurale ou traditionnelle, il est aromatique, franc et regorge de fraîcheur. À déboucher sur les fondues savoyardes.

     
    - Vins de Savoie

    (Chignin, Cruet, Fréterive, Montmélian et Saint-Jeoire-Prieuré). Ce sont des vins blancs dont les crus les plus typés (Chignin, par exemple) se caractérisent par une robe brillante et un fruité discret à la nuance de noisette. Il faut les boire frais dans l’année.

     
    - Les vins rouges

    On en distingue de deux types. Ceux provenant du cépage Gamay noir à jus blanc, cultivé généralement près du lac du Bourget sur des sols formés d’éboulis calcaires ou de dépôts glaciaires. Ils sont (pour les bons) les exemples de ce que peuvent être des vins de Gamay, fruités mais corsés, bien charpentés et nerveux. Chautagne en est le cru le plus expressif. Les autres vins rouges sont issus de la Mondeuse, plantée sur des terrains à vignes composés d’éboulis argilo-calcaires et pierreux, entre Chignin et Fréterive. Ce sont des rouges fermes et typés, aux arômes de fraise et de violette, dont le bouquet s’épanouit en vieillissant comme ceux des vins de Pinot, fins et fruités.

     

     

    Maison MOLLEX

    Maison MOLLEX

    (ROUSSETTE DE SAVOIE)
    Jean-Luc et Sébastien Mollex
    161, place de L'Église
    01420 Corbonod
    Téléphone :04 50 56 12 20
    Télécopie : 04 50 56 17 29
    Email : maisonmollexsa@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/maisonmollex
    Site : www.maison-mollex.com

    Au sommet. La famille Mollex se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vinsdepuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel.
    Superbe Seyssel Roussette Vieilles vignes 2012, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois.
    Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2012, de robe jaune paille, avec des notes de pomme et de noix fraîche, mêlant richessearomatique et persistance, très charmeur. Leur Seyssel cuvée La Tacconnière 2013, fermentation alcoolique très lente, pas defermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois. “La Tacconnière est la Roussettetypique de Seyssel, précise-t-on ici, un blanc sur le fruit, tout en fraîcheur et avec une pointe de douceur. Une intensité aromatiquepropre au cépage, sur des notes de pêche et de poire associées à une belle minéralité”. La Mondeuse 2012, sols argilo-calcaires et molasses d’alluvions glaciaires, est de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus. 
    Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteilles, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...), tout en persistance. Goûtez la Méthode Traditionnelle Extra-Sec, très vive, très fine, aux nuances d’agrumes frais.

     


    Domaine Franck PEILLOT

    Domaine Franck PEILLOT

    (BUGEY)


    01470 Montagnieu
    Téléphone :04 74 36 71 56
    Télécopie : 04 74 36 14 12
    Email : franckpeillot@aol.com

    Un domaine de 9 ha et un vigneron passionné qui privilégie les vieux cépages locaux de Savoieque sont l’Altesse et la Mondeuse, et s’attache à laisser s’exprimer cette osmose qui me séduit tout autant que lui entre le sol et le cépage, loin des “vins de mode” insignifiants.
    Le cru Montagnieu est situé sur l’un des derniers contreforts du massif du Jura. En effet, ce dernier “monticule jurassique” meurt au pied du Rhône et le vignoble de Montagnieu s’étend réellement sur ce “balcon sur la haute vallée du Rhône”. Deux types de sous-sol : marneux, ou l’argile rend le terrain lourd et compact, et l’autre très calcaire composé de roches délitées ou le taux de cailloux plats est très important (souvent supérieur à 30 %).
    Superbe Roussette Bugey Montagnieu Altesse 2014, toujours très typée, séduisant par son nez de fruits avec des connotations discrètes de pomme et de tilleul, de bouche nerveuse, un vin chaleureux et fin. Le Bugey Montagnieu Mondeuse 2014, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), charnu, aux tanins mûrs, un vin très savoureux, ample et persistant. Le Bugey Chardonnay 2014, issu de vignes de 25 ans à faible rendement (50 hl/ha), est toujours vif et frais, de bouche harmonieuse,généreux, d’une grande richesse aromatique en finale. Excellent Bugey Montagnieu Méthode Traditionnelle, Altesse, Chardonnay etMondeuse noire, au bouquet discrètement citronné.

     


    Vins LAMBERT

    Vins LAMBERT

    (SEYSSEL)
    Gérard Lambert
    30, rue de Montauban
    74910 Seyssel
    Téléphone :04 50 56 21 59
    Télécopie : 04 50 59 22 16
    Email : contact@lambert-de-seyssel.com
    Site : www.lambert-de-seyssel.com

    Dès 1856, la Méthode Champenoise de la région fut très appréciée par de nombreux rois et reines. C’est en 1901 que les familles Varichon et Clerc le baptisèrent du nom de Royal Carte Bleu puis Royal Seyssel. En 2007, suite à la fermeture du site de production, le Royal Seysselsemble voué à disparaître.
    Gérard Lambert, dont la famille est originaire du pays depuis cinq générations, va relever le défi et met sur pied un projet d’envergure pour que survive cette Appellation et ce vin qui font partie du Patrimoine Culturel. Le Royal Seyssel renaît de ses cendres et le maître de chai apporte aujourd’hui toute sa passion dans lavinification et l’élevage (36 à 48 mois de vieillissement pour la prise de mousse). Fin 2011, la Cave Lambert a été heureuse de commémorer le 110e anniversaire de ce vin prestigieux.
    Voilà un excellent Méthode Traditionnelle Royal Seyssel cuvée des Artistes blanc 2011, développant des connotations d’abricot et de noix fraîche, de mousse fine, une cuvée qui allie vivacité et distinction, très agréable comme la Méthode Traditionnelle blanc cuvéePrivée 2010, avec ces notes bien caractéristiques de fleurs blanches et de fruits secs. Le Méthode Traditionnelle blanc Royal brutVintage 2010 est une cuvée harmonieuse, d’une bonne rondeur, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle.

     


    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU

    (ROUSSETTE DE MONTHOU)

    Monthou
    73170 Saint-Jean-de-Chevelu
    Téléphone :04 79 36 83 93 et 06 86 95 34 26
    Télécopie : 04 79 36 80 08
    Email : vinsmillionrousseau@orange.fr
    Site : www.vinsmillionrousseau.fr

    Un vignoble (8 ha), dans la famille depuis quatre générations. Vignoble de coteaux, sur sols demarne désagrégée, caillouteux et de dépôts glacières. Xavier et Michel, 4e et 3e génération, sont des artisans-vignerons passionnés.
    Belle Roussette-de-Monthoux Réserve Confidentielle 2011, un pur Altesse, issu de vieillesvignes, de fermentation lente, un vin typé, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, élégant, d’une belle persistance en finale, parfait sur des quenelles de brochet ou un soufflé aufromage. “L’Altesse est un cépage typiquement savoyard, précise-t-on, qui a probablement été ramené de Chypre en 1366 par Amédée VI, après ses exploits à Constantinople... ou est arrivé dans les bagages de la duchesse Anne de Chypre un siècle plus tard ! Particulièrement bien adapté aux sols d'éboulis, de graviers, en côtes bien exposées.”
    Belle Roussette de Monthoux 2014, franc, frais, typé et séduisant, aux notes de citronnelle et de lis, de bouche ronde, tout en finale. Le Jongieux Jacquere 2014, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine. Excellent Jongieux Gamay 2014, de bouche ronde et persistante, tout en arômes (cerise, violette). Le Savoie MondeuseSélection de Vieilles vignes 2014, aux notes complexes de griotte et d’humus, aux tanins mûrs, de bouche charnue comme il le faut, mais tout en rondeur, comme le Méthode Traditionnelle rosée, marquée par le Gamay, de belle teinte, fruité, aux notes de framboise et de rose, ample en bouche, est de mousse friande.


    Denis FORTIN

    Denis FORTIN

    (APREMONT)
    Bernadette et Denis Fortin
    152, chemin de la Mairie - Domaine de Rouzan
    73190 Saint-Baldoph
    Téléphone :04 79 28 25 58
    Télécopie : 04 79 28 21 63
    Email : denis.fortin@wanadoo.fr

    Installés depuis 1991 sur la commune de Saint-Baldoph, jouxtant la commune d'Apremont, ils cultivent la vigne et produisent leurs vins avec passion sur ce domaine de 7 ha, situé sur les bas coteaux du Granier et bénéficiant d'un ensoleillement généreux. Les parcelles sont enherbées afin de limiter le désherbage chimique et de contribuer à la maîtrise des rendements.
    “Nous avons choisi de conserver une dimension artisanale à notre exploitation afin de maîtriser toutes les étapes de la production, précisent-ils. Ainsi, nous travaillons nos vignes et élaborons nos vins dans le respect de l'environnement et de la santé du consommateur pour offrir des produits authentiques et typiques de notre région.”
    Remarquable Apremont Prestige 2014, cépage Jacquère, élevé sur fines lies, de belle robe jaune d’or soutenu, fin et persistant, où l’on retrouve en bouche des notes de fleurs blanches, ample, avec des nuances de chèvrefeuille en finale, vraiment séduisant. Typée, laRoussette de Savoie 2013, au nez de petits fruits et de fumé, ferme et suave, est très équilibrée, richement bouquetée, un vin fin, très persistant.
    Profitez de votre visite pour vous initier à leur “ferme pédagogique”, qui permet de comprendre le métier de vigneron (plusieurs visites dans l'année qui permettront de découvrir le travail de la vigne aux différentes saisons avec : un temps de travail dans la vigne et/ou dans la cave (observation de la végétation, travail différent selon la période); une activité liée à la géographie, l'histoire, les mathématiques, les pratiques artistiques...).

     

  • BEAUJOLAIS-JURA-SAVOIE : LES VIGNERONS QUI COMPTENT SONT LOIN DEVANT LES AUTRES

    Mon Classement salue les incontournables.

    En Beaujolais, la force du terroir et la structure des vins de Chénas, de Juliénas, de Régnié ou de Moulin-à-Vent, l’élégance d’un Saint-Amour, d’un Brouilly ou d’un Chiroubles… tout concourt à prendre au sérieux les meilleurs vins de la région et à ne pas s’arrêter à la production des “primeurs”, pour lesquels j’avoue néanmoins un faible, pour situer leur véritable niveau qualitatif.

    Les vins qui comptent bénéficient d’une typicité réelle exacerbée par des terroirs spécifiques où l’on retrouve aussi bien des roches volcaniques que des argiles siliceux. À cela s’ajoute une complexité aromatique réelle, toujours dominée par les petits fruits rouges mûrs, qui vient s’associer en bouche à une saveur bien particulière où la finesse retrouve le charnu, la fraîcheur le velouté, le tout donnant des vins qui en surprendraient plus d’un par leur potentiel d’évolution. Les hommes de la région font des vins à leur image, et le beau niveau qualitatif des meilleurs vins est incontestable, que ce soient des crus ou non.

     

    En Savoie, en Roussette comme en Mondeuse, en Apremont comme en Jongieux, le vignoble associe remarquablement ses vins à la cuisine régionale. Le terroir a son importance ici, comme le vigneron. La diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place pour les vins d’Abymes et d’Apremont, par exemple) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. Les rouges, provenant du Gamay noir à jus blanc comme ceux de Chautagne, et ceux issus de la Mondeuse, aux arômes de fraise et de violette, dont le bouquet s’épanouit en vieillissant comme ceux des vins de Pinot, sont fins et fruités. Ici, les vins sont élaborés selon des méthodes traditionnelles et ces blancs, dont les crus les plus typés se caractérisent par une robe brillante et un fruité discret à la nuance de noisette, ont une véritable spécificité.

     

    Dans le Jura, les vins possèdent une palette unique : les blancs et les rouges méritent une dégustation, les rosés sont souvent superbes et s’associent à ces rares et complexes vins jaunes aux arômes de noix qui atteignent leur apogée au bout de quelque 20 à 25 ans, et aux vins de paille, des vins de liqueur faits de raisins surmaturés conservés sur un lit de paille.

     

    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligné)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    CHARLET
    BEL AVENIR
    CHAMPAGNON
    DUBOEUF
    MORTET
     
    Jean BARONNAT
    P.-M. CHERMETTE
    SAMBIN
     
    Cave Ch. CHENAS
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Gérard BRISSON
    GRANIT DORÉ
    Michel TÊTE
    PIZAY
     
    FLACHE SORNAY
     
    DUFOUR
    FOREST
    GAGET
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
     
    Cédric CHIGNARD
    METRAT
    EMERINGES (B)
    PARDON
    PÉRELLES (B)
     
    ROTISSON (B)
    LASSAGNE
    GUELET
     
    FERRAUD ET FILS
    FOURNELLES
    A. S. DUBOIS
    MONTERNOT (B)
    PAMPRES D'OR (B)
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BARON DE L ECLUSE
    CHEYSSON
    COMBE AU LOUP
    CRÊT DES GARANCHES
     
    COLLIN BOURISSET
    A. CHARVET
     
    LORON
    SAVOIE
    JURA
    BUGEY
    MOLLEX (Sa)
    Denis FORTIN (Sa)
    DORBON ( Ju)
    Daniel DUGOIS (Ju)
    MILLION-ROUSSEAU (Sa)
     
    Franck PEILLOT (Sa)
    Benoît BADOZ (Ju)
    LAMBERT (Sa)
     
    Alain BOSSON (Sa)
    CHEVIGNEUX (Bugey)
    DUPASQUIER
     
    Amélie GUILLOT (Ju)
    MEUNIER (Bugey)
    ANGELOT
    CAVE CHAUTAGNE (Sa)

     



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    JUILLARD-WOLKOWICKI
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    (Arnaud BRIDAY/CHERS*)
    Michel GUIGNIER
    DONZEL
    VOLUET*
     
    PLAIGNE
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
     
    VIGNES du PARADIS*
    NUGUES (B)
     
    MARRANS
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
     
    SAVOIE
    JURA
    BUGEY
    PETIT (Ju)
     
    (Pascal PAGET*)
    PUFFENEY

     

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

     
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    (CHAPONNE)
    COLONAT
    PIRON
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
     
    (Cédric VINCENT (B)*)
    (CRÊT du RIS)
    MADONE
    TERROIRS et TALENTS
    (Cave SAIN-BEL)
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
     
    SAVOIE
    JURA
    BUGEY
    (PINTE)
    (MACLE*)

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu