Avertir le modérateur

Vins

  • LES QUATRE VINS DE CORSE INCONTOURNABLES

    Imprimer Pin it!

    Les raisins de Corse

    Cépages locaux : leur implantation permet de distinguer les régions de culture traditionnelle (10 à 12% de l’encépagement) des vignobles récents qui ne représentent que 8% de l’encépagement total.

    - Le Nielluccio (rouge), inséparable de Patrimonio, donne des vins bouquetés, charpentés et de bonne garde.

    - Le Sciacarello (rouge), cultivé surtout à Sartène, à Ajaccio, en Balagne et dans les régions de Figari ou de Porto-Vecchio. Son vin est léger et distingué.

    - Le Vermentino (blanc) qui atteint à surmaturité une grande richesse en sucre. Il faut le vendanger rapidement pour éviter sa tendance à madériser.

    Cépages améliorateurs : la Syrah et le Cabernet (1 à 2 %).

    Cépages provençaux : le Grenache, le Cinsault, l’Alicante, le Carignan représentent 60 à 75% de l’encépagement dans le vignoble récent.

    Autres cépages : la Malvoisie (pour les Muscats), l’Ugni blanc, le Genovese, le Barbarossa, le Riminese (un peu sur le cap Corse).

     

    Domaine A RONCACORSE Domaine A RONCA

    Domaine A RONCA 

    (CORSE)
    Marina, Marie et Alexandre Acquaviva
    Route de l'Aéroport
    20214 Calenzana
    Téléphone :06 87 55 55 45
    Email : aronca@orange.fr
    Site : www.aronca.fr

    Créé en 2006 par la sympathique Marina Acquaviva, le Domaine A Ronca (A Ronca est un cours d’eau qui traverse le vignoble) est contigu au Domaine de la Figarella créé en 1961, par François Acquaviva et repris par Achille, respectivement le grand-père et le père de Marina. L’encépagement est typiquement insulaire (Vermentino et Sciaccarello), et le vignoble est planté tout en coteaux sur un sol essentiellement composé d’arènes granitiques. Les vins sont en Bio.
    “Le 2018 est pour nous, une année supérieure à 2017, nous précise Marina Acquaviva, nous avons eu une fort belle récolte avec une qualité de raisins homogène. Les blancs et rosés sont fruités, les rouges structurés.
    Nos ventes actuelles : les rosés et blancs 2018, et, les rouges 2016.”
    Superbe Vin de Corse Clos Acquaviva rouge cuvée Alexandre 2015, présenté dans une très belle bouteille, élevé 6 mois en fûts, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, de réglisse, un beau vin dense et velouté, de belle évolution.
    Le Clos Acquiviva blanc cuvée Marie 2015, élevé 5 mois en fûts, où s’entremêlent des notes d’amande, de coing et de bruyère, de bouche harmonieuse, il est suave au palais et demande une cuisine délicate comme une nage de homard à la citronnelle ou un méli-mélo de poissons et crustacés à la ciboulette.
    Très beau Corse-Calvi blanc A Ronca 2017, 100% Vermentino, élevé en cuve Inox thermo-régulée, séduisant par son ampleur, au nez de fruits frais et de fleur d’acacia, tout en harmonie, ample en bouche, d’une très jolie finale.
    Le Corse-Calvi rouge A Ronca 2016, pur Sciaccarellu, typé, il est charnurond et d'une bouche ample, où dominent la prune et l'humus, et s’apprécie aussi bien, par exemple, avec une langouste rôtie aux aromates que sur des feuilletés de cèpes au foie gras.
    Goûtez également l’A Ronca rosé 2017, issu d’un pressurage direct, d’un beau rose très pâle, légèrement épicé, de robe légère, associant nervosité et suavité, d’une grande fraîcheur.

    Domaine MAESTRACCICORSE Domaine MAESTRACCI

    Domaine MAESTRACCI 

    (CORSE)
    Michel et Camille-Anaïs Raoust
    Route de Santa Reparata
    20225 Feliceto
    Téléphone :04 95 61 72 11
    Email : clos.reginu@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-maestracci.com

    Au sommet, Camille-Anaïs, jeune femme passionnée, envisage la culture en biodynamie, et vient de faire construire un chai de vieillissement pour ses vins, même pour le rosé, pour lequel elle s’attache à démontrer le réel potentiel de garde.
    Vous allez adorer comme nous son Corse Calvi blanc Clos Reginu 2017, Vermentino et Ugni Blanc, de couleur jaune pâle, tout en finesse aromatique, qui mêle nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, avec des nuances de fleurs blanches et de poire au palais. Le Corse Calvi rosé Clos Reginu 2017, Nielluccio, Sciaccarello et Grenache, a une bouche franche dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, suave, épicé comme il le faut, idéal sur les terrines du pays, et le Corse Calvi blanc Clos Reginu 2017, Nielluccio, Sciaccarello et Grenache, a une couleur très délicate, c’est un vin très fin, très parfumé, aux nuances d’agrumes, sec et gras à la fois.
    Plus complexe, le superbe Corse Calvi blanc E Prove 2017, Vermentino, savoureux, plein et bouqueté, bien équilibré en acidité, très élégant, au nez de rose, de pamplemousse et d’amande, flatteur et gourmand. Le Corse Calvi rosé E Prove 2017, Nielluccio et Sciaccarello, est particulièrement séduisant également, avec des nuances de pêche, de garrigue et une note épicée, un vin qui demande une cuisine raffinée.
    Quant au Corse Calvi rouge E Prove 2017, Nielluccio, Sciaccarello, GrenacheSyrah et Carignan, il est de robe pourpre et profonde, avec ce nez intense de fruits rouges macérés, d’une grande complexité aromatique au palais (griotte, poivre humus...), riche et structuré, de garde comme cet autre Corse Calvi rouge 2014, Nielluccio, Sciaccarello, Grenache et Syrah, coloré et charnu, très bien élevé, de belle robe soutenue, qui développe des arômes de truffe et de griotte, aux tanins enrobés, classique comme on les aime, d’une belle couleur profonde, d’un parfait équilibre, déjà très savoureux.

    Domaine PERALDICORSE Domaine PERALDI

    Domaine PERALDI 

    (CORSE)
    Famille Tyrel de Poix - Responsable : Marilyne Costa
    Chemin du Stiletto
    20167 Mezzavia
    Téléphone :04 95 22 37 30
    Email : info@domaineperaldi.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaineperaldi
    Site : www.domaineperaldi.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Beau domaine de 50 ha, niché sur les coteaux de Mezzavia. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIe siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est le plus important vignoble de l’AOC Ajaccio, et les cé́pages y sont des plus classiques (Sciaccarello, CinsaultCarignan, Niellucciu, Vermentino). Le fils, Guillaume de Poix reprend la suite, ses projets tendent à se rapprocher le plus possible de la Nature en passant ses vignes en Bio. Rénovation de la cave, rééquipement de nouveaux pressoirs, des cuves, investissement en matériel de refroidissement et embellissement de la propriété́.
    Toujours un superbe Ajaccio cuvée Cardinal 2014, 100% Sciaccarello, terroir de coteaux d’arènes granitiques, racé, typé, de bouche ample et harmonieuse, un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, équilibré et généreux, riche en structure, de belle garde.  L’Ajaccio rouge Domaine Comte Peraldi 2016, 60% Sciaccarello, 20% Nielluccio et 20% de Carignan et Cinsault, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois, est charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), il est tout en parfums et rondeur au palais.
    Excellent Ajaccio rosé Domaine Comte Peraldi 2017, 60% Sciaccarello, 30% Cinsault et 10% Nielluccio, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose, de bruyère et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique en finale tout en nuances comme l’Ajaccio blanc Domaine Comte Peraldi 2017, 100% Vermentino, aux notes de pêche avec une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, ample, tout en fraîcheur.
    L’Ajaccio cuvée Clémence 2016, 100% Vermentino, vinifié et élevé en fûts de chêne, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de garrigue, évolue en bouche vers des nuances délicatement miellées.
    Goûtez encore le rouge cuvée Guillaume 2015, 50% Nielluccio, 40% Syrah et 10% Carignan, de couleur intense, un vin fruité et finement poivré, bien équilibré, d’une finale dense et complexe, de bonne garde.

    Domaine de TORRACCIACORSE Domaine de TORRACCIA

    Domaine de TORRACCIA 

    (CORSE)
    Christian, Marc et Christophe Imbert

    20137 Lecci de Porto-Vecchio
    Téléphone :04 95 71 43 50
    Email : torracciaoriu@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-de-torraccia.com

    Domaine de 43 ha plantés en majorité de cépages corses anciens (45 hl/ha et Agriculture biologique depuis 2000), sur un sol d’arènes granitiques sur coteaux à forte pente, orientés sud-est. Labours, vendanges à la main... Christian Imbert a planté il y a plus de quarante ans de cela 43 ha de vignes, uniquement en plants nobles, se fixant dès ses débuts pour objectif la création d’un vignoble pouvant donner un cru de qualité.
    En rentrant du Tchad, en 1964, il se rend acquéreur du Domaine de Torraccia pour lequel il tombe amoureux. Il “démaquise”, déplace ou détruit des rochers, amé́nage un sol qui, en dehors de vigne familiale, n'avait jamais accueilli de ceps. Loin de la mode de l'époque, il plante des variétés typiques de la Corse, et entreprend la bataille pour les AOC de Corse, crée l'UVA Corse (en 1972), regroupant les meilleurs vignerons embouteilleurs.
    “La vendange 2018 a été particulière, nous raconte Marc Imbert, l’attaque du mildiou, que nous avons bien traitée, n’a pas laissé de trace et bien que les maturités aient été un peu longues, la récolte s’est avérée parfaite, et nous avons eu de superbes résultats, notamment avec les blancs. Le millésime 2018 est marqué par une charge malique, d’où une fermentation des rouges plus longue. Obtenir le sucre pour les blancs a été limite mais nous sommes arrivés à un excellent résultat. La quantité associée à la qualité sont bien présentes. Nos ventes, en ce moment sont les 2018 en blanc et en rosé, en 2014 et 2015 pour le rouge Torraccia, et la Cuvée Oriu rouge 2001, 2003, 2005, 2011, 2015, surtout en magnums, et la nouveauté “Salvaticu” (Sauvage) blanc 2018.”
    Superbe Vin de Corse Porto-Vecchio rouge Cuvée Oriu 2013 Bio, 80% Niellucciu et 20% Sciaccarellu, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de fumé. Le Vin de Corse Porto-Vecchio blanc cuvé́e Oriu 2017, marqué par son cépage Malvasia, est toujours remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches et raisin frais), avec cette touche d’acidité très agréable, de robe limpide et brillante, un Vin tout en séduction. Le Vin de Corse Porto-Vecchio rosé Cuvée Oriu Bio 2017, 80% Sciaccarellu et 20% Niellucciu, avec ce nez de fleurs fraîches et d’épices, est onctueux et vif à la fois, d’une jolie finale, un Vin franc, quand le Corse rosé Torraccia 2017, au nez de rose et de garrigue, délicat, développe en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un Vin ample et fruité, charmeur. Excellent Corse rouge Torraccia 2014, de robe rubis sombre, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté, comme le Corse blanc Torraccia 2017, séduisant par son ampleur, au nez de fruits frais et de fleur d’acacia, tout en vivacité.
  • LE NOUVEAU CLASSEMENT DES MEILLEURES CUVÉES DE CHAMPAGNE !

    Imprimer Pin it!

    58-4.jpg61.jpgSi quelques grandes maisons sont toujours au sommet, le travail accompli par de nombreux vignerons et “petites” maisons est exceptionnel. On reconquiert ici les lettres de noblesse de son terroir, car la force des sols est bien réelle ici et vient s’allier à cet art exceptionnel de l’assemblage que chaque vigneron ou maître de chai va marquer de sa “patte”, créant une bouteille unique, que personne n’a réussi à égaler, partout dans le monde. Qu’elles dégagent des notes de chèvrefeuille, de rose ou d’abricot, développent des nuances de noisette, de brioche ou de fruits mûrs, les cuvées deviennent plus passionnantes les unes que les autres, à des prix fort sages quand on les compare aux aberrations d’autres vins tranquilles. 

    56.jpg147.jpgCette hiérarchie vient toujours, et avant tout, récompenser les efforts accomplis, le talent des hommes et leur volonté qualitative, qu’ils élèvent des cuvées de grande régularité, de la plus prestigieuse à la plus sympathique, sans comparer ce qui ne l’est pas... Il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière : les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis, dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Bien que l’on n’en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Aÿ ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne.

    À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut surtout pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables vins de réserve, que l’on ajoute avec des millésimes plus jeunes. Comme partout également, on trouve des cuvées de bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs marchés. Certaines coopératives et négociants sont dans ce cas, de plus en plus de producteurs se réservant leurs meilleures cuves pour vendre en direct (on les comprend).

    Attention aussi aux nombreuses marques qui appartiennent à certains “faiseurs” comme à d’autres marques, dont la qualité n’est pas en cause, dirigées par des responsables de groupes qui vendent du Champagne aujourd’hui comme demain du soda, c’est-à-dire sans la moindre passion... 

     

    CLASSEMENT CHAMPAGNE
     
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation
    du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

     

    LES PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    Il y a une vingtaine de maisons qui atteignent le haut du pavé, certaines d’entre elles bénéficiant d’un exceptionnel rapport qualité-prix-régularité. On remarquera que la plupart sont des maisons familiales (certaines autres marques ne sont plus que des noms qui changent régulièrement de main).

    Les (très) grandes maisons historiques, qui ont su préserver, voire accentuer, leur suprématie qualitative, méritent un véritable “coup de chapeau”. Pas si facile pour ces maisons de rester au “top” depuis bien longtemps, d’autant plus que l’on peut estimer que leurs plus grandes cuvées méritent leur prix, alors que pour d’autres marques, il est difficile de justifier les prix atteints par certaines cuvées de prestige, sans parler de quelques marques qui font des cuvées de base qui n’ont aucun intérêt. Ces grandes maisons sont souvent propriétaires d’importants vignobles et dirigées par des hommes et des femmes pour lesquels la continuité patrimoniale prime, ceci expliquant cela. Ce sont aussi des marques qui réussissent également remarquablement leurs “simples” cuvées, et c’est très difficile. Aux côtés de ces maisons incontournables (Gosset, Pol Roger, Philipponnat..), d’autres sont au sommet, pour récompenser un savoir-faire et/ou un rapport qualité-prix indéniable (Ellner, De Sousa, Bara, Legras et Haas, De Venoge, Thiénot), où la force des terroirs de Grands et Premiers Crus joue à plein, à des prix défiant toute concurrence. 

    Toujours une seule cave dans ce Classement, Vincent d’Astrée, grâce à des cuvées particulièrement intéressantes, très abordables, typées, notamment, par le Pinot meunier.

    Chaque marque n’est, bien sûr, pas à “comparer” à une autre, et le tout est de rester maintenant à cette place. Il est impératif de suivre à la lettre la hiérarchie interne de notre Classement, les Premiers des “Premiers” étant intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Premiers”, et ainsi de suite, en sachant que, toujours, le rapport qualité-prix prime et explique bien des choses...

     

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    BOLLINGER
    KRUG (Grande Cuvée) (r)
    POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)

    ----------------------------------------

    ELLNER (Réserve) (r)

    ----------------------------------------

    DEUTZ (William Deutz)
    Charles HEIDSIECK (Millénaires)
    MUMM (R. Lalou)
    PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
    ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
    VINCENT D'ASTRÉE (Novæ)

    ----------------------------------------

    DOM PERIGNON
    LAURENT-PERRIER (Grand Siècle) (r)
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    GOSSET (Grand millésime) (r)
    ROEDERER (Cristal) (r)
    DE SOUSA (Caudalies) (r)

    ----------------------------------------

    PAUL BARA (Réserve) (r)
    LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs) (r)
    PERRIER JOUËT (Belle Epoque)
    DE VENOGE (Les Princes) (r)

    ----------------------------------------

    TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)



    LES DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    Une mine d’or pour les amateurs exigeants, passionnés par les terroirs qui permettent cette mosaïque unique avec un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir.

    Des propriétaires qui peuvent prétendre atteindre les sommets, globalement ceux qui sont dans le peloton de tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, élevant des cuvées les unes plus séduisantes que les autres, garantes d’une typicité et d’une régularité qualitative exemplaires.

    À leurs côtés, le plus souvent très proches qualitativement (voire meilleurs selon les cuvées), on trouve des maisons et vignerons exemplaires qui bénéficient également de rapport qualité-prix-typicité exceptionnels, et peuvent aussi prétendre aux plus hautes places.

    Du grand art encore, où la force des terroirs rejoint le talent des hommes et des femmes qui imposent désormais leur "nom" comme une référence.

     

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
    BARON ALBERT (La Préférence) (r)
    BARON FUENTÉ (Grand Millésime) (r)
    BRIXON-COQUILLARD (Extra brut))
    CAMIAT (Prestige)
    CASTELNAU (Millésimé) (r)
    CHARPENTIER (Terre d'Émotion) (r)
    Franck DEBUT (Prestige)
    Jacques DEFRANCE (Excellence)
    DORE LEGUILLETTE (Vieilles Vignes)
    FRANÇOIS BROSSOLETTE (Réserve)
    Philippe GAMET (Caractères)*
    GATINOIS (Millésime) (r)
    GOUTORBE (Percussion) (r)
    HAMM (La Preuve par Trois) (r)
    Jean Pol HAUTBOIS (Grande Réserve)
    JEAUNAUX-ROBIN (Les Grands Nos)
    LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
    LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
    LEJEUNE-DIRVANG (Noir et Blanc)
    Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)
    Michel LITTIERE (Grande Cuvée)
    Xavier LORIOT (Cuvée 100S)
    Rémy MASSIN (Prestige)
    MORIZE (Sélection) (r)
    Etienne OUDART (Référence) (r)
    Jean-Michel PELLETIER (Confidentielle)*
    René RUTAT (Nature) (r)
    THÉVENET-DELOUVIN (Insolite) (r)
    VAZART-COQUART (Grand Bouquet)
    Maurice VESSELLE (Hauts Chemins) (r)

    ----------------------------------------

    BARDOUX (Millésimé)
    Benoit BEAUFORT (Prestige)*
    BOCHET-LEMOINE (Réserve)*
    BOUCHÉ (Blanc de noirs)
    Christian BRIARD (Ambre)
    BRIAUX-LENIQUE (Les Semons)*
    CARLINI (Millésime)*
    J. CHARPENTIER (Pierre-Henri)*
    Gaston CHIQUET (Or)*
    DAUPHIN (Instant Inpérial)*
    DETHUNE (Blanc de Noirs)*
    DOUSSOT (Ernestine)*
    HUGUENOT-TASSIN (Les Fioles)*
    HUOT (Annonciade)
    Paul LAURENT (Blanc de blancs)*
    Olivier et Laetitia MARTEAUX (Terre d'Origine) (r)
    MEHLINGER (Harmonie)*
    MOUSSE-GALOTEAU (Réserve)*
    Odil MORET (Prestige)*
    Daniel PERRIN (Millésime)*
    PERRON BEAUVINEAU (Abraham)*
    Didier RAIMOND (Grande Réserve)*
    ROGGE-CERESER (Excellence)*
    Diogène TISSIER et Fils (Vintage)
    Alfred TRITANT (Mes Racines)*
    VALLOIS (Millésimé)

    ----------------------------------------

    DELOT (Blanc de noirs)
    DISSAUX BROCHOT (Vieilles Vignes)*
    Nicolas FEUILLATTE (Nature)
    FOLLET-RAMILLON (Harmonie)*
    JOLY-CHAMPAGNE (Réserve)*
    Charles LEGEND (Nature)*
    LETE VAUTRAIN (Millésimé)*
    Jean PLENER Fils (Cuvée Réservée)*
    Serge RAFFLIN (Prestige)*
    VAN GYSEL-LIÉBART (Tradition)*

    ----------------------------------------

    BIARD-LOYAUX (Prestige)*
    BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)
    DEVAVRY (Achille)*
    MERCIER*
    VEUVE OLIVIER (Perle de Lumière)

    ----------------------------------------

    BAILLETTE-PRUDHOMME (Réserve)
    (Christian BOURMAULT (Grand Éloge))
    Richard CHEURLIN (L'Incontournable)
    GALICHET (Réserve)*
    (Serge MATHIEU (Prestige)*)
    (VRAIN-AUGÉ (Prestige) )

    ----------------------------------------

    Colette BONNET (Natur'elle)
    Daniel COLLIN (Grande Réserve)*
    CUPERLY (Prestige)
    GUY MEA (Nature)
    MARY-SESSILE (Sessile)*
    Ghislain PAYER (Nature)*
    PHILIPPART (Blanc de Noirs)*
    PHLIPAUX Père et Fils (Grande Réserve)
    PINARD Pierre (Tradition)
    RODEZ (Grands Vintages)*
    VILMART (Grand Cellier)*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    Roger BARNIER (Exquise)
    BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve) (r)
    Franck BONVILLE (Les Belles Voyes)*
    BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
    Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
    BOURGEOIS-BOULONNAIS (Blanc de blancs) (r)
    BOUTILLEZ MARCHAND (Millésimé)
    BRICE (Vintage)
    Edouard BRUN (L'Élégante) (r)
    Lucien COLLARD (Millésime)
    COUTIER (Blanc de Blancs) (r)
    DAVIAUX (Extra brut)
    DILIGENT (Millésime) (r)
    DISSAUX VERDOOLAEGHE (Opaline)
    DRAPPIER (Grande Sendrée) (r)
    Emmanuel DRAVIGNY (L'Esprit Meunier)
    FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
    GRASSET-STERN (Blanc de Blancs)
    HARLIN Père et Fils (Ephémère)
    Guy LARMANDIER (Grand Cru)
    Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)
    Pierre LEGRAS (Blanc de blancs)
    Alain LITTIÈRE (Cuvée Alain)
    Gérard LORIOT (Sélection)
    MANNOURY (Ultra brut) (r)
    MARGAINE (M de Margaine) (r)
    Charles MIGNON (Comte de Marne) (r)
    Pierre MIGNON (Clos des Graviers) (r)*
    Albert de MILLY (Prestige) (r)
    MOYAT-JAURY-GUILBAUD (Extra brut)
    PÉHU-GUIARDEL (Emotion) (r)
    Alexandre PENET (Nature)
    PIPER-HEIDSIECK (Rare)
    POINSOT Frères (Prestige) (r)
    RENAUDIN (Réserve) (r)
    ROYER (Vintage)
    SADI-MALOT (Nature)
    SOLEMME (Millésime)
    Michel TURGY (Réserve Sélection) (r)*

    ----------------------------------------

    ALEXANDRE Yann (Blanc de Noirs)*
    BRIGITTE BARONI*
    BEAUFORT Herbert (Mélomane)*
    BERTHELOT PIOT (Prestige)*
    BOATAS (Extra brut)*
    BOULARD (Les Murgiers)*
    CASTELGER (Blanc de blancs)*
    CORDEUIL (Nature)*
    DEKEYNE (Blanc de blancs)
    DEVILLIERS (Millésimé))
    DOUE (Les Corres)*
    (Eric LEGRAND (Réminiscence))
    MANDOIS (Victor)*
    Denis MARX (Confident)*
    MATHIEU-PRINCET (Blanc de Chardonnay)
    MOREL Père et Fils (L'Extral)*
    Yvon MOUSSY (Prestige)*
    Hubert PAULET (Millésime)*
    PETIT & BAJAN (Nuit Blanche)*
    PIOLLOT Père et Fils (Come des Taillants)*
    ROUSSEAUX-BATTEUX (Cuvée Blanche)*
    VERRIER (Raymond Verrier)
    VIGNON Père et Fils (Réserve Marquises)*
    VRAYET (Excellence)

    ----------------------------------------

    AGRAPART (Minéral)*
    (AYALA (La Perle)*)
    DANGIN (Saint-Cyr)*
    FANIEL et Fils (Appogia)*
    PLOYEZ-JACQUEMART (Extra brut)*
    Simon RION (Grande Réserve)*
    TAILLET (Sur le Grand Marais)

    ----------------------------------------

    (BARBIER-ROZE (Réserve)*)
    FANIEL-FILAINE (Millésime)*
    GRUMIER (Extra brut)
    GUILLOZET (Origine)
    Henri ABELÉ (Sourire de Reims)

    ----------------------------------------

    BRETON Corentin (Blanc de Blancs)
    CHARLOT-TANNEUX (Gouttes d'Or)
    (JACQUESSON (Cuvée 741))
    PERSON (L'Audacieuse)
    (DE TELMONT*)

    ----------------------------------------

    BONNET-GILMERT (Millésimé)
    CLERGEOT Père et Fils (Grande Réserve)
    COSNARD (Blanc de blancs)*
    B. GIRARDIN (Appoggiature)
    Didier GOUSSARD (Tentation)
    ROCHET-BOCART (Nature)*

    LES TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    JACQUART (Nominée)
    COESSENS (Sens Boisés)*
    (COLLET)
    Charles COLLIN (Blanc de noirs)
    COQUARD-BOUR (Vintage)*
    FORGET-BRIMONT (Blanc de blancs)*
    GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*
    LAFORGE-TESTA (Millésime)*
    LALLEMENT (Réserve)
    LALLIER (Ouvrage)*
    LEGOUGE-COPIN (Inspirations)*
    LOUVET Rémy (Prestige)
    MALETREZ (Premier Cru)
    Camille MARCEL (Adage)
    OLIVIER Père et Fils (Aparté)*
    PANNIER (Réserve)
    PERSEVAL-FARGE (Jean-Baptiste)
    (POINTILLART & Fils (Rencontre))
    André TIXIER et Fils (Millésime)

    ----------------------------------------

    E. BARNAUT
    Paul GOERG (Millésime)
    Pierre GOULARD (Sélection)
    Hervé LECLERE (Reflet Sélection)
    François LECOMPTE (Céleste)*
    Laurent LEQUART (Blanc de Blancs)
    MATHELIN (L'Orée des Chênes)
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    (BEAUDOUIN-LATROMPETTE (Blanc de blancs)*)
    BEAUGRAND (Réserve)
    Louise BRISON (Tendresse)
    COLIN
    (COPINET Marie (Extra))
    DEHOURS (Extra brut Terre de meunier)
    EGROT (Extra brut)*
    (ESTERLIN (Cléo))
    FALLET DART (Clos du Mont)
    Nathalie FALMET (Nature)*
    (GIMONNET Pierre (Fleuron))
    GRUET (3 Blancs)*
    Robert JACOB (Collection Privée)*
    JAMART (Tentation)
    LOMBARD
    Bernard LONCLAS (Prestige)*
    (MALINGRE (Symphonie)*)
    MOUTARD (Persin)*
    Louis NICAISE (Noces Blanches)
    RIGOLLOT (Grande Réserve)
    (ROBERT-ALLAIT (Prestige)*)
    RUFFIN (Roséanne)
    Frédéric SAVART (Extra brut)
    J.M TISSIER (Apollon)*
    Florent VIARD (Absolu)

    ----------------------------------------

    (BOIZEL (Grand Vintage)*)
    (CHASSENAY d'ARCE (Extra brut))
    DÉROT-DELUGNY (Coiffe d'Or)
    François DUBOIS (Pure)*
    GALLIMARD Père et Fils (Réserve)
    TROUILLARD (Extra Sélection)
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
     
  • CINQ CÔTES-DU-RHÔNE VILLAGES QUI SONT DE GRANDS VINS A PART ENTIÈRE

    Imprimer Pin it!

    Domaine de L'AMAUVE

    Domaine de L'AMAUVE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Christian Voeux
    197, chemin du Jas
    84110 Séguret
    Téléphone :06 10 71 26 72
    Email : contact@domainedelamauve.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedelamauve
    Site : www.domainedelamauve.fr

    Une exploitation familiale de 12 ha. Christian Vœux, œnologue de formation, a repris ce vignoble en 2005, à la retraite de ses parents. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux.
    Belle gamme de CDR, on commence par ce CDR-Village Séguret rouge Laurances 2017, de belle charpente, alliant finesse et concentration, avec ces nuances de groseille et de réglisse bien persistantes, de bouche intense. Beau CDR-Village Séguret rouge les Merrelies 2016, riche en arômes, aux tanins fondus, un vin parfumé en bouche, ample, de bonne charpente, avec ce charnu caractéristique. Egalement le CDR-Village Séguret rouge Réserve 2016, riche et fruité, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau, un vin typé, tout en bouche. Très agréable CDR-Village Séguret blanc, classique et bien floral, aux notes de pêche en bouche, fondu et frais. Et pour finir, sur la fraîcheur et le fruité, ce CDR-Village Séguret rosé, de belle teinte, de bouche pleine qui sent la fraise. 

    Domaine des LAURIBERTCÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Domaine des LAURIBERT

    Domaine des LAURIBERT 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Laurent Sourdon
    2 249, chemin du Roussillac
    84820 Visan
    Téléphone :04 90 35 26 82
    Email : contact@lauribert.com
    Site : www.lauribert.com

    Domaine dans la famille depuis 5 générations. En recherche systématique de rendement peu important favorisant la qualitée et l’utilisation de produits de traitements naturels comme le soufre et la Bouillie Bordelaise.
    Excellent CDR-Village Visan rouge Boiselier 2016, 20% Grenache et 80% Syrah, riche et charnu, de couleur intense, charpenté, aux nuances d’humus, de pruneau et de cassis. Sympathique CDR rouge Merrandier 2017, 70% Grenache et 30% Syrah, un vin ample, typé, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche.
    Goûtez le CDR blanc Fine Fleur 2018, 50% Roussane et 50% Marsanne, c’est un vin vif et rond à la fois, aux notes de pêche avec en finale une pointe d’agrumes, de bouche vive, et le CDR-Village Valréas rouge Carelette 2017, vieilles vignes de Grenache 70% et de Syrah 30%, il est puissant et savoureux, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez se mêlent les épices et la griotte, avec, en finale, de très jolies nuances de prune et de sous-bois.

    Domaine de MAGALANNECÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Domaine de MAGALANNE

    Domaine de MAGALANNE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Crouzet
    431, route de Signargues
    30390 Domazan
    Téléphone :06 64 39 30 07 et 06 67 41 65 21
    Email : domainedemagalanne@gmail.com
    Site : www.vin-magalanne30.com

    Propriété de la Famille Betton-Crouzet depuis plus de 10 générations. Le domaine (30 ha) s’étend sur 5 communes différentes (Domazan, Estézargues, Montfrin, Théziers et Saze). “La notion de développement durable est au centre des intérêts de l’exploitation, précise-t-on, puisque l’ensemble du vignoble est conduit en Agriculture Raisonnée et la quasi-totalité des vignes enherbées. Nous évitons ainsi une surconsommation de produits phytosanitaires et de désherbant.”
    Beau CDR-Village Signargues rouge Terre de Galets 2016, 60% Syrah, 30% Mourvèdre et 10% Grenache, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins puissants et mûrs à la fois, un vin de bouche pleine. Excellent CDR-Village Signargues cuvée Lou Biou, Syrah 40%, Mourvèdre 30%, Carignan 30%, aux notes de framboise mûre et d’épices, mêlant charpente et souplesse, typé. Goûtez le CDR rouge 2016, aux notes de cassis et de pruneau, de belle teinte grenat, puissant ample au nez comme en bouche, le CDR blanc 2016, qui sent la pêche et la bruyère, de jolie bouche, et le CDR rosé, aux arômes fruités de fraise, avec cette pointe de nervosité agréable.

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUXCÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Gérard et Marc Français
    1100, route de Sérignan
    84100 Uchaux
    Téléphone :04 90 40 62 38
    Email : chateau.st.esteve@wanadoo.fr
    Site : www.chateausaintesteve.vin

    Domaine dans la même famille depuis 1809, sur 230 ha d’un seul tenant (50 ha de vignes et 24 ha de cultures variées). La reconversion en culture Biologique s’est effectuée naturellement, les vins, depuis le millésime 2009, ont le label AB certifié Ecocert.
    On se fait plaisir avec ce beau CDR-Villages Massif d’Uchaux rouge Grande Réserve 2015, 60% Grenache et 40% Syrah, intense, il est d’un beau rouge grenat, corsé, au nez complexe, riche et rond à la fois. Le CDR rouge Tradition 2016, 80% Grenache, 10% Syrah et 10% Mourvèdre, aux notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est excellent, puissant, savoureux, tout en bouche, et s’apprécie sur une daube de bœuf. Dans la lignée, ce CDR-Villages Massif d’Uchaux rouge Vieilles vignes 2015, 50% Grenache et 50% Syrah, au nez puissant (fraise des bois, humus...), un vin charnu et bien charpenté. On propose aussi ce CDR blanc Viognier 2016, médaille d’Argent Paris 2017, bien rond, de bouche savoureuse, c’est un vin fin et vif, tout en fruité. La propriété est présente dans l'œnotourisme par le biais du festival Liszt en Provence. Les amateurs de piano romantique lèveront leur verre à la mémoire du compositeur Franz Liszt. Caveau de dégustation.

    Domaine de la VALÉRIANECÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Domaine de la VALÉRIANE

    Domaine de la VALÉRIANE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Valérie et Michel Collomb
    82, route d'Estézargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 04 84
    Email : contact@domainevaleriane.com
    Site : www.domainevaleriane.com

    Ce vignoble familial s’étend sur des coteaux argilo-calcaires à galets roulés, un des 4 villages dont le terroir a été consacré par l’appellation communale Signargues depuis 2005.
    On se fait plaisir avec ce CDR-Village Signargues rouge cuvée Les Cailloux 2016, 50% Grenache et 50% Syrah, il a des notes de fruits macérés et d’épices, un vin gras et charnu, aux tanins équilibrés, bien typé comme on les aime, régulièrement réussi comme le CDR-Villages Signargues rouge cuvée Les Archanges 2016, 20% Grenache et 80% Syrah, au nez de cerise et de sous-bois, aux tanins présents et soyeux à la fois, riche, bien corsé comme il se doit, d’une finale généreuse.
    Beau CDR rouge Vieilles Vignes 2016, 50% Grenache et 50% Syrah, qui sent bon la violette et la prune, avec des tanins amples et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et la réglisse, de bonne évolution, un vin qui mérite, par exemple, une blanquette de dinde aux truffes ou un lapin sauté aux olives noires.
    Puis le CDR blanc 2017, 40% Viognier, 40% Roussane et 20% Grenache blanc, de bouche fraîche et souple à la fois, un vin avec des arômes de fougère et de fruits. Et pour finir sur la fraîcheur, ce joli CDR rosé, de bouche franche dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, suave, épicé comme il le faut, idéal sur les terrines du pays.

  • LA LOIRE AU SOMMET

    Imprimer Pin it!

    La région est garante d’une typicité hors normes, grâce à ses grands cépages spécifiques (Chenin, Sauvignon, Cabernet franc...) qui s’expriment pleinement dans ces terroirs de silex, de tuffeau, de craie marneuse, de marnes kimméridgiennes..., sont parfaitement “chouchoutés” par ces vignerons passionnés et passionnants, qui s’attachent à conserver une authenticité rare. Du rouge le plus gouleyant à celui qui demande de la patience, des blancs secs aux moelleux, des demi-secs aux rosés ou aux Crémants... la palette est grande.

    Sancerre et Pouilly-Fumé sont les territoires, où, avec la Bourgogne et l’Alsace (chacun ayant sa spécificité, naturellement), on entre dans la catégorie des vins blancs exceptionnels chez Natter, Sarry, Gitton, Pabiot, Petit et Fille, Chevreau, Reverdy, Dezat, Blanchet, Landrat-Guyollot, Guy Baudin, Sautereau, Pierre Martin, Garenne...

    En QuincyTrotereau et Commanderie, ou Malbète en Reuilly sont toujours à la tête de leur appellation, comme Chaillot, à Châteaumeillant, et L’Ermitage à Menetou-Salon. La Cave de Pouilly-sur-Loire est la référence dans la région. En Côtes du Forez, c’est la Cave Réal.

    Le meilleur Saint-Nicolas-de-Bourgueil se trouve chez Drussé, le meilleur Bourgueil aux Géleries, les meilleurs Saumur-Champigny se savourent au Château de Targé, au Clos Maurice, chez Dézé (Petite Chapelle), La Guilloterie, Gouron ou Raynières.

    En Chinon, on est au sommet avec NoiréBouchardière, Bouquerries, et, en TouraineChaise, Mandard, Charbonnier et, Montigny. En Anjou, on ne peut éviter Gauterie, comme, à SaumurRaynières, ou, en VouvrayCapitaine.

    Les liquoreux sont toujours exceptionnels chez Aubert, La Varière, Rochettes, Gonorderie et Godineau.

    En Muscadet, toujours Morilleau, suivi de Tourlaudière, Hautes Noëlles et Poiron-Dabin.

    Pour les nouveaux retenus cette année : Bobinet, Demois, Valentin Dézé, Mabileau, Madonne, Petit Bondieu, Pinon, Réthoré Davy, Saint-Nicolas, Sénéchalière.

     

    Top Vignerons Région Val De Loire

    IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
    Famille Godineau
    Famille Landrat-Guyollot
    Alain, Christophe et Florian Le Capitaine
    Jean-Christophe Mandard
    Sheilla et François Plumejeau (Gonorderie)
    Marc et Laurence Vincent (Paleine)

    Prix d’Excellence

    Satisfecits

    Sébastien Bobinet
    Fabien Demois
    Marc Pesnot (Sénéchalière)
    François Pinon
    Christophe Réthoré
    Anne-Cécile Roy
    Christian Thirot-Fournier

     

  • POMEROL, LE VELOURS BORDELAIS

    Imprimer Pin it!

    La caractéristique essentielle du terroir de Pomerol est de constituer, à lui seul, une entité, un ensemble géologique unique. Au long des millénaires, ont vu se succéder dépôts molassiques, sableux ou argileux, presque entièrement recouverts par la nappe alluviale de graves.

    Ce sont ces graves de surface plus ou moins compacte ou sablonneuse, et son sous-sol comportant des oxydes de fer, appelés régionalement “crasse de fer”, qui assurent aux vins leur personnalité. Des vins splendides, très typés par le Merlot, savoureux, de garde.

     

    DU PLUS GRAND AU PLUS ABORDABLE, LES VINS DE REFERENCE

     

    Château BEAUREGARDPOMEROL Château BEAUREGARD

    Château BEAUREGARD 

    (POMEROL)
    Directeur : Vincent Priou

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 13 36
    Email : beauregard@chateau-beauregard.com
    Site : www.chateau-beauregard.com

    Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol. La famille Moulin a repris en 2014 cette propriété, elle s’y consacre entièrement car elle vient de vendre le Château Bastor-Lamontagne et le Château Saint-Robert, a Monsieur Joseph Helfrich, PDG des Grands Chais de France, à titre personnel.
    “Le millésime 2016 est fantastique, nous dit Vincent Priou, nous sommes sur un millésime plus classique, avec un peu plus d’acidité que sur le 2015. Nous savons que c’est un millésime qui pourra vieillir sans problèmes avec une très belle longueur en bouche, des tannins qui sont présents avec une très belle amplitude.
    Nous avons une grosse partie de Cabernet Franc dans nos vins (environ 30%), le Bio nous aide également dans ces grandes années, nous constatons une accélération du process de maturation du raisin tout en diminuant l‘écart entre la maturité physiologique et phénolique, ce qui permet de préserver davantage l’acidité.
    Concernant la vendange 2018, nous sommes un cran encore au-dessus du 2016, nous avons été touché sur une petite partie par la maladie mais, nous avons un volume très convenable alors que nous sommes en Agriculture Biologique. Pour le Pavillon Beauregard (en Lalande de Pomerol), nous avons eu un gel total en 2017, et, donc, en 2018 nous avons eu des rendements plus modestes.
    Nous replantons de nouvelles parcelles avec une densité de 9200 pieds/hectare, cela nous permet de porter un peu moins de fruits sur chaque pied tout en gardant des rendements très corrects, nous avons 1/3 de la propriété actuellement planté avec cette densité.”
    Beau Pomerol 2016, vraiment remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Le 2015, 70% Merlot et 30% Cabernet Francvignes de 35 ans en moyenne, parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de prune en bouche. Le 2014, de robe intense, de bouche persistante avec ces arômes d’épices, de cuir et de myrtille, est d’une belle complexité au palais, aux nuances de fumé.  Le 2012, plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux, de garde.
    Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes de truffe et de groseille surmûrie au palais. Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet Francvignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale. Superbe 2009, de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde.
    Le Second Vin, Benjamin de Beauregard 2016, mêle puissance et distinction, il est charnu, d'une rondeur et d'une bouche persistantes, où dominent la prune et l'humus. 
    Goûtez également le Lalande-de-Pomerol Pavillon Beauregard 2016 , aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, c’est un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé comme il se doit, corsé et ferme, qui associe distinction et richesse, avec ces senteurs de fumé et de prune en finale.
     

    Château BELLEGRAVEPOMEROL Château BELLEGRAVE

    Château BELLEGRAVE 

    (POMEROL)
    Jean-Marie et Pascal Bouldy
    Lieu-dit René
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 20 47
    Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubellegravepomerol.com

    Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à̀ la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vignechais et commerce). En Bio depuis 2001.
    Remarquable Pomerol 2016, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2014, très typé, qui dé́gage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, est d’un bel équilibre, tout en nuances.
    Le 2013, “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin savoureux. joli 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corséferme et persistant, de très bonne évolution.
    Le 2011 dé́gage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins. Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. On poursuit avec ce remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, de belle couleur.

    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

    Château CERTAN de MAY de CERTAN 

    (POMEROL)
    Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
    “Vendange 2018 : nous avons ramassé de très beaux raisins et cela après un printemps délicat qui aurait pu nous laisser présager autre chose, nous raconte Jean-Luc Barreau, nous avons fait une récolte tout à fait correcte, peut-être de quantité un peu moindre. Le vin est actuellement à l’élevage en barriques, il présente déjà une belle robe très sombre, on retrouve des arômes de fruits rouges, c’est un vin dense, suave, très moelleux avec des tanins fins. Je diminue l’impact de l’élevage en bois en diminuant le pourcentage de barriques neuves. Je ne souhaite pas que le bois masque les beaux arômes du vin. Je n’aime pas lorsque c’est trop boisé. En plus, on s’aperçoit qu’avec nos étés très chauds dans le Sud-Ouest, les tanins sont un peu brûlés, c’est un boisé naturel bien suffisant.
    Le millésime 2017 sort sur le marché, nous venons de faire les assemblages, il est en cuves actuellement, nous le mettons en bouteilles début avril. Il est marqué par de délicieux arômes de fraise et de framboise. C’est un vin très délicat, beaucoup de chair en bouche, des tanins très soyeux, je suis vraiment très content du 2017 qui, pourtant au démarrage, fut un peu compliqué car nous avons eu 5 % du vignoble qui a gelé. Heureusement, avec la belle arrière-saison, nous avons fait une récolte normale.
    Les travaux se poursuivent au Château Certan de May de Certan, j’ai un nouveau cuvier avec des cuves réfrigérées, j’ai d’ailleurs changé tout le matériel de réception, les deux chais à barriques sont terminés et la salle de dégustation aussi. Les travaux avec les petites entreprises locales s’achèveront début 2020. Ce qui fait que toute notre installation aura été rénovée en totalité. Nous nous adaptons au réchauffement climatique, ces cuves réfrigérées sont bien utiles, je peux descendre les températures des jus rapidement. En 2018, ce n’était pourtant pas la canicule, mais, toutefois, il y avait de grosses amplitudes entre le jour et la nuit. Nous commencions donc à vendanger tôt le matin, et, arrêtions dès 10 h car les températures commençaient à être élevées et il fallait préserver la récolte !“
    En effet, voilà un formidable Pomerol 2016, remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Superbe 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, structuré, qu’il faudra attendre.” Le 2013, est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !” Le 2012, se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011, est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème. Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

    Clos RENÉ

    Clos RENÉ 

    (POMEROL)
    Jean-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 10 41

    Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
    Un grand Pomerol 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, un vin généreux. Le 2015, puissant en bouche, corsécharpenté, avec des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir), d’un beau rouge profond, est un vin dense, mais aux tanins fins, qui mêle structure et distinction. Le 2014, au nez subtil, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de fumé et de fraise cuite, de bouche pleine, associant structure et finesse, de robe intense. “En 2014, nous précise Jean-Marie Garde, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeuxaimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.”
    Le 2013, de robe pourpre, intense, est charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche fondue, et s’apprécie actuellement avec des brochettes d'agneau ou une oie rôtie. Très beau 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de Garde.
    Goûtez également le Château Moulinet Lasserre 2016, un vin grascorsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie une belle structure tannique à une grande expression aromatique avec ce goût fumé, de bouche suave et velouté, de fort bonne évolution.
     

    DUCLOTPOMEROL DUCLOT

    PETRUS

    DUCLOT 

    (POMEROL)
    Jean Moueix
    3 place Rohan
    33082 Bordeaux Cedex
    Téléphone :05 56 48 01 29
    Télécopie : 05 56 81 18 87
    Email : contact@duclot-export.com
    Site : www.chateaunet.com

    Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes. Ici, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...
    Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien.
    À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne.
    La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton.
    Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…”
    Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassisprune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
    Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution.
    Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.
     

    Château HAUT FERRANDPOMEROL Château HAUT FERRAND

    Château HAUT FERRAND 

    (POMEROL)
    Henry Gasparoux et Fils
    Chemin de la Commanderie
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 21 67
    Email : contact@chateau-ferrand.com
    Site : www.chateau-ferrand.com

    En 1934, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 ha dans une petite appellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol.
    Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves Inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macérationfermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres.
    Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes.
    Monsieur Gasparoux nous présente la récolte 2018 avec beaucoup d’enthousiasme, “il y a de la couleur, de la longueur, et les Cabernets sont particulièrement beaux. Affaire à suivre car actuellement nous proposons les 2015, 2016 et, au printemps les 2017, qui bénéficient d’une belle fraîcheur, avec une bouche équilibrée et harmonieuse.”
    Superbe Pomerol Château Haut-Ferrand 2016 (80%, le reste en Cabernet franc, situés au centre et au nord du plateau de Pomerol, les sols sont composés de graves et d'argiles), élevé 18 mois en fûts de chêne renouvelés par tiers tous les ans, de belle robe rubis soutenu, c’est un vin très harmonieux, complet, au nez de prune et de violette, une pointe d’épices, charnu en bouche mais tout en subtilité.
    Vous allez aimer aussi le 2015, puissant mais tout en dé́licatesse, très parfumé́, avec des senteurs de cerise, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec des tanins enrobés.
    Goûtez le Pomerol Château Ferrand 2016, 60% Merlot et 40% Cabernet franc, il est complexe, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois.

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-FrançoisPOMEROL Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François 

    (POMEROL)
    Jean-François Janoueix
    37, rue Pline Parmentier - BP 12
    33506 Libourne
    Téléphone :05 57 51 41 86
    Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
    Site : www.josephjanoueix.com

    Jean-François Janoueix est chaleureux, respecté et respectable, et porte la bonne parole des crus du Libournais aux quatre coins du monde.
    Exceptionnel Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2016, qui dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, c’est un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs. Superbe 2015, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Le 2014, toujours marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, est charnu comme il se doit. Savoureux 2012, d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, avec de la matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes, que l’on retrouve au palais. Très beau 2010, de belle robe rubis intense, très équilibré, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, est vraiment remarquable. Beau 2009, charmeur, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et la fraise des bois, de belle couleur rubis profond, charnu, de bonne base tannique, riche, ample et structuré, d’une belle finale.

    Magnifique Pomerol Château La Croix 2016, un très beau vin, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, il est gras et corséferme et persistant, de très bonne évolution. Au sommet avec ce 2015, très typécorsé, aux tanins riches, au nez de mûre et de sous-bois, un vin riche en couleur comme en matière, dense et tenace qui associe structure et souplesse, de bouche dominée par la groseille et les épices. Le 2014, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices, associe rondeur et structure. 
    Goûtez le Pomerol Clos des Litanies 2010, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie.
    Vous allez aussi adorer ce Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2016, élevage sur lies jusqu’au printemps, puis 12 mois en barriques de chêne français, il a une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, de belle charpente, de couleur pourpre, très bien élevé, de bonne garde, naturellement. Le 2015, médaille d'Or au Concours Général Agricole de Paris, avec cette touche de griotte mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux. Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure; il est conforme à l’esprit de ce vinGrand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix. Il y a aussi ce remarquable Saint-Émilion GC Château Vieux-Sarpe 2016, de couleur pourpre, avec des notes de fruits cuits et de fumé, soyeux et dense en bouche, c’est un vin riche et harmonieux.
    Le 2015, riche en arômes, est d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, est un vin tout en distinction. Beau 2014, avec ce nez puissant et subtil à la fois, est marqué par des notes de fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et charnue, tout en couleur et en matière. Remarquable 2010, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime. Goûtez également le Côtes de Castillon Château La Gasparde, 85% Merlot pour la rondeur, 12% Cabernet Franc pour l'élégance, 3% Cabernet Sauvignon pour la charpente, il est dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, un vin de bouche intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, à déguster lors de vos repas conviviaux en famille ou entres amis.




    Château LAFLEUR du ROYPOMEROL Château LAFLEUR du ROY

    Château LAFLEUR du ROY 

    (POMEROL)
    Laurent Dubost
    Catusseau
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
    Site : fr.chateaux-dubost.com

    Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%).
    Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”.
    Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune.
    Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.
    Toujours très agréable Pomerol 2016, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, il est structuré, avec des tanins soyeux, c’est un vin à la fois charnu et distingué.
    Très joli 2015, avec des arômes de fruits noirs et d’épices, c’est un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée, tout en finale, généreux et persistant, de jolie structure. 
    Le 2014 est de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche.
    Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

    Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

    Château MAZEYRES 

    (POMEROL)
    Direction : Alain Moueix
    56, avenue Georges-Pompidou
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 00 48
    Email : mazeyres@wanadoo.fr
    Site : www.mazeyres.com

    Splendide Pomerol 2016, 14 mois en barriques (30% de fûts neufs et 70% de fûts de un vin, 40 hl/ha), où, comme d’habitude, la finesse prédomine, de robe intense, au nez complexe où s’entremêlent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut, de garde, bien entendu, parfait avec un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies ou un mignon de veau orloff. Le 2015, de robe grenat intense, au nez de fruits mûrs (griotte) avec quelques arômes de cuir et, en bouche, on retrouve les nuances de fruits rouges avec un côté soyeux et une belle longueur, est un grand vin alliant structure et velouté. “L’augmentation de la part de Cabernet franc (21%, colonne vertébrale) et l’arrivée du Petit Verdot (4%, acidité́ naturelle) dans l’assemblage, associé à la biodynamie (pé́cision, éĺé́gance et fraîcheur) marquent une étape importante dans la définition tannique et aromatique de ce cru.”
    Le 2014, très fin mais volumineux, coloré, où, au nez, se mêlent la griotte et l’humus, a une bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2013 (12 hl/Ha seulement), pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2011, d’une grande fraîcheur, d'une grande netteté, de robe pourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré. Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique. Le 2009, avec ce côté “fumé” classique des sols graveleux de Pomerol, il est charmeur, plus rond, plus souple aux papilles, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Voir le Château Fonroque à Saint-Émilion.

    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

    Clos du PÈLERIN 

    (POMEROL)
    Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
    Email : egreteau.norbert@orange.fr

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants).
    “Nous avons eu un peu de mildiou en 2018, nous dit Josette Égreteau, cela a entrainé une baisse de volume (-30%). Mais la qualité est restée parfaite, et pour y arriver, il a fallu beaucoup trier durant de longues vendanges.
    De nombreux millésimes sont proposés actuellement : 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.”
    On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles.Excellent 2011, d'un beau rouge profond, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.

    Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

    Château PLINCE 

    (POMEROL)
    Scev Moreau

    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 68 77
    Email : plince@aliceadsl.fr
    Site : www.chateauplince.fr

    D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année.
    Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe.
    Pour Michel Moreau, “le 2018 est une année parfaite, où quantité et qualité se rejoignent, nous pratiquons, par ailleurs la culture raisonnée qui nous permet de détecter la moindre trace de maladie et de la traiter immédiatement, et cela a joué en notre faveur. Le millésime 2018 a tous les atouts pour être un très grand vin.
    En 2019, nous vendons les appellations allant de 2002 à 2016, sauf le 2015, épuisé.
    Nous avons régulièrement des médailles d’Or à Paris, soit quatre au total pour les 2000, 2007, 2012 et 2016.”
    Savoureux Pomerol 2016, médaille d’Or à Paris, charnu, c’est un vin riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins équilibrés, complet, élégant, aux notes de truffe, d’une grande harmonie. Son 2015, élevé 12 mois en barriques, de couleur profonde, au nez de pruneau et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, d’une très belle persistance, de garde. Le 2014, développe un nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013, est de belle robe soutenue et brillante, d’une très jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde, comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.

    Château de VALOISPOMEROL Château de VALOIS

    Château de VALOIS 

    (POMEROL)
    Vignobles Leydet
    Rouilledinat
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 19 77
    Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

    Vignoble de 8,22 ha (âge des vignes 35 ans, 77% Merlot, 19% Cabernet franc, 3% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
    Belle réussite avec ce beau Pomerol 2016, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution. Le 2015, parfumé, persistant, qui mêle finesse et richesse aromatique, au nez de pruneau, de cannelle et d’humus, de bouche veloutée, d’excellente évolution. Le 2014, est de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), très bien équilibrégras, aux tanins mûrs, riche en couleur comme en matière, aux nuances de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, un vin tout en bouche, que l’on peut apprécier, notamment, sur une poularde truffée aux légumes ou un rosbif en croûte.
    Son Saint-Émilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2016, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de myrtille et d’épices, est d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2015, dominé par les fruits rouges surmûris et les sous-bois, est un vin au nez intense, de bouche savoureuse, d’une belle robe pourpre, aux nuances de fruits (mûre, prune) et d’humus au palais. Excellent 2014, corsé, au nez subtil marqué par des nuances persistantes de cassis et d’épices, aux tanins très élégants mais bien fermes, concentré mais tout en rondeur, qui se goûte très bien actuellement. 

       
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir
  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS CHAMPAGNES ?

    Imprimer Pin it!

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpgPour le Champagne, s’il est bien sec, à l’apéritif ; s’il est demi-sec ou doux, au cours d’un repas ou en dessert (fruits et pâtisseries). Les inconditionnels peuvent faire tout un repas au Champagne, délaissant néanmoins les viandes rouges ou le gibier. Un vin idéal avec des crustacés, ou, s’il est plus charpenté (une cuvée de Prestige), sur un poisson en sauce ou un feuilleté de turbot. Le Champagne rosé s’apprécie sur une viande blanche ou sur un gâteau au chocolat (pas trop sucré).

    Pour les millésimes : Il y a de grandissimes bouteilles millésimées (ou incorporant ces millésimes) 2008, 2007, 2006, 2004 ou 2002, et, pour les plus récents, en 2011, 2010 et 2009, dont le potentiel est garanti (le 2003 moins passionnant, trop “rôti”) et certains vieux millésimes (1998 et 1995, notamment) sont remarquables de fraîcheur et prouvent le potentiel d’évolution des meilleures cuvées. On trouve de remarquables vins, millésimés ou non, à des prix très justifiés, dans toute la gamme, comparativement à d’autres appellations, et on comprend le succès mérité de la région.

    On a la chance d’accéder au summum de la finesse, qui sait aussi s’associer à la complexité. Le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Aÿ ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante.

     

    CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE CLASSEMENT DE LA CHAMPAGNE DU GUIDE 2020

     

     

     

  • LE NOUVEAU CLASSEMENT BEAUJOLAIS/SAVOIE/JURA DU GUIDE DES VINS 2020

    Imprimer Pin it!

    En Beaujolais, c’est toujours un vrai plaisir de boire un “canon” avec ces vignerons attachants, qui ont su redonner toute la noblesse à leurs crus, après une époque ou les primeurs qui sentaient tout sauf le vin risquaient de détruire toute l’image de la région. On les a toujours soutenu, et on a eu raison. Les sols comptent ici, autant qu’ailleurs, et on le voit en débouchant les flacons de ces vignerons qui associent talent et convivialité. Pour les crus, les vins sont très bons, du 2016 au 2009, le 2008 est assez réussi, le 2007 a été très difficile à maîtriser, le 2006 est excellent, le 2005 très typé, le 2004, dense et très aromatique, et le 2003, trop mûr, beaucoup moins intéressant.

    Les vignerons de Savoie et Jura sont tout autant passionnés, et le Classement récompense les meilleurs !

     

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpg

     

    CLASSEMENTS BEAUJOLAIS / SAVOIE / JURA

     

     

    e_beaujolais.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    DUBOEUF (Bl)
    MORTET
    Cave Ch. CHENAS
    P.-M. CHERMETTE
    SAMBIN
    Jean BARONNAT
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Gérard BRISSON
    GAGET
    PIERRES/TRICHARD
    PIZAY (Bl)
    Michel TÊTE (Bl)
    Arn. BRIDAY/CHERS
    DUFOUR
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    CHAMP-RENARD
    Cédric CHIGNARD
    METRAT
    MONT VERRIER
    PARDON
    ROTISSON
    BALUCE
    MONTERNOT
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BARON DE L ECLUSE
    A. CHARVET
    CHEYSSON (Bl)
    COMBE AU LOUP (Bl)
    CRÊT DES GARANCHES
    FOURNELLES
    LÉONIS
    SAVOIE
    JURA
    BUGEY
    Benoît BADOZ (Jura)
    BARTUCCI (Bugey)
    LAMBERT (Sa)
    MILLION-ROUSSEAU (Sa)
    THILL
    (MOLLEX (Sa))
    Jacques TISSOT (Jura)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    BONNET
    CHARLET
    (BEL AVENIR)
    GIMARETS*
    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    SUNIER*
    FOREST
    MONTILLETS
    PLAIGNE
    VOLUET
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    BERTRAND*
    (EMERINGES (Bl))
    FAGOLET
    NUGUES
    PAMPRES D'OR
    VIGNES du PARADIS*
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    COLLIN BOURISSET*
    GARANCHES
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS
    CHEVIGNEUX (Bugey)
    (DORBON ( Ju)*)
    PETIT (Ju)
    SARTO DE L'ABY (Sa)*
    Amélie GUILLOT (Ju)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CHENAS
    MOULIN-A-VENT

    MORGON
    JULIENAS
    REGNIE
    Anita & André KUHNEL
    (CHAPONNE)
    FLEURIE
    SAINT-AMOUR
    BEAUJOLAIS
    (Cave SAIN-BEL)
    (PÉRELLES (B))
    BROUILLY
    COTE-DE-BROUILLY
    CHIROUBLES
    BEAUJOLAIS-VILLAGES
    BEAUJOLAIS

    Lire la suite

  • LA VRAIE CARTE DES MILLESIMES, LA VINTAGE CODE

    Imprimer Pin it!


    CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE PDF HAUTE RESOLUTION



    Comment lire ce tableau

    Qu’est-ce qui la différencie de la multitude des autres cartes où les étoiles se mélangent aux notes ? Deux choses :

    La première c’est la rigueur, la sévérité même avec laquelle j’ai noté la qualité intrinsèque des millésimes, c’est-à-dire de la vendange. C’est la note du bas, en noir.

    La seconde chose, le “plus” de la Table Vintage Code, c’est sa seconde note (celle du haut, en bordeaux). Pour la première fois au monde, j’ai fait entrer un paramètre primordial : la valeur de la dégustation actuelle de chaque millésime !

    Pour 2019, c’est bien entendu une estimation de la qualité de la vigne qui est prise en compte, au moment où nous “bouclons” ce Guide, début Juillet. Cette note est donc appelée à évoluer et à s’affiner selon les conditions climatiques des mois qui précèdent les vendanges.

    Comprendre l’évolution

    Pour les vins, en effet, la qualité du millésime n’est pas suffisante en soi, c’est son devenir, son potentiel qualitatif, dans le temps, qui importe le plus. Il y a toujours un moment où les vins sont bons dans leur cycle de vie, Il n’y a pas de mauvais millésimes, il n’y a que des millésimes « délicats » ! Chaque année, cette note change, et il s’agira donc de noter, différemment ou non, selon l’évolution des vins, leur réelle valeur du moment.

    Prenons des exemples : à Bordeaux, le millésime 2014 – noté 16 en valeur intrinsèque – est un excellent millésime, très classique, dans la lignée du 2008. Aujourd’hui, ce millésime commence à se goûte très bien.

    Dans la Vintage Code 2020, sa note est un 14 sur 20, qui signifie que ce millésime peut déjà vous procurer du plaisir, mais qu’il a, normalement, un réel potentiel de garde.

    Autre exemple : toujours à Bordeaux et pour les vins rouges, le millésime 2012 est un millésime dont on parle peu. En valeur intrinsèque, il est noté 15 sur 20. Ce millésime commence à se goûter très bien actuellement et permet d’attendre les millésimes plus “fermés” (2010 ou 2009), il a donc reçu 17 sur 20.

    Voilà tout l’intérêt de cette seconde note, celle de la valeur en dégustation actuelle. Grâce à elle, immédiatement, nous pouvons savoir quels sont les millésimes les meilleurs cette année, ceux qu’il faut attendre, ceux qui sont tombés. Pour les amateurs, les consommateurs, comme pour tous les professionnels (propriétaires, acheteurs, restaurateurs, cavistes…), c’est un véritable outil de travail qui permet de mieux choisir un vin, un millésime sans risque de se tromper.

     © Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

     

     

  • LES ONZE CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE INCONTOURNABLES

    Imprimer Pin it!

    L’aire d’appellation (3 200 ha) comprend Châteauneuf-du-Pape et déborde sur une partie des communes avoisinantes de Bédarrides, Courthézon, Sorgues et Orange. Les sols, plus ou moins profonds, très caillouteux, sont constitués pour l’essentiel de gros quartz roulés mélangés à de l’argile rouge sableuse.

    Ces gros galets roulés, amoncelés autrefois par le glacier du Rhône, fournissent à la vigne des conditions exceptionnelles de maturation. C’est le secteur le plus sec des Côtes du Rhône ; le vent dominant est le mistral, l’ensoleillement est de 2 800 heures par an, la chaleur emmagasinée par les cailloux dans la journée est restituée la nuit, provoquant un “effet de four”.

    Les plus anciennes données historisques du vignoble remontent aux premiers papes d’Avignon. Clément V, précédemment évêque de Bordeaux, y possédait une vigne dénommée par la suite “Pape-Clément” ; Jean XXII et ses successeurs avaient, eux, fait de “Châteauneuf” leur résidence champêtre. L’autre grande particularité de ces vins réside dans leur encépagement, constitué par 13 plants. Les vins blancs offrent un bouquet floral duquel s’échappent des parfums de fleur de vigne, de lis ou de narcisse. Les vins rouges sont de couleur intense, puissants, de garde.

     

    COMTE DE LAUZECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE COMTE DE LAUZE

    COMTE DE LAUZE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Anne Dayre-Foucher
    8, avenue des Bosquets
    84232 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 87 
    Email : comtelauze@wanadoo.fr 
    Site : www.comtedelauze.fr 

    Le Domaine a été créé en 1976. Anne Dayre-Foucher et sa famille élèvent les vins dans le respect de la tradition. La bonne connaissance du terroir ainsi que les techniques évolutives de culture permettent l'élaboration de vins de qualité sur 9 ha de Châteauneuf-du-Pape et de 12 ha de Côtes-du-Rhône.



    “Si je résume l’année 2018, nous dit Anne Dayre-Foucher, je ne peux qu’être satisfaite de ce superbe millésime. Le printemps pluvieux avait laissé apparaître le mildiou, il a fallu être très vigilant et traiter quand il le fallait, le résultat est positif tant au point de vue qualitatif que quantitatif, ce sera un grand millésime. Les rouges sont volumineux et structurés, les blancs minéraux et floraux.
    Sur le marché cette année il y a les Côtes du Rhône blanc 2018 et rouge 2016, Châteauneuf-du-Pape rouge 2017 puis Châteauneuf-du-Pape blanc 2018. Toujours de nouveaux travaux, notamment, investissement dans des barriques.”
    Excellent Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, 80% Grenache et 20% Syrah, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et des tanins, aux senteurs de fruitsrouges, de poivron et de sous-bois, aux tanins volumineux, de grande évolution et très abordable. Suave Châteauneuf-du-Pape blanc 2017, 45% Grenache, 35% Roussane, 10% Clairette et 10% Bourboulenc, aux nuances de fruits mûrs et de miel, de bouche harmonieuse, qui mêle souplesse et vivacité. Et enfin beau CDR rouge 2017, il est puissant et savoureux, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez se mêlent les épices et la griotte.

    Famille Elie JEUNECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Famille Elie JEUNE

    Famille Elie JEUNE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Jeune - Les Vignobles Elie Jeune SAS
    3, route de Bédarrides - BP 58 
    84232 Châteauneuf-du-Pape Cedex
    Téléphone :04 90 83 70 28 
    Email : contact@domainegrandtinel.com 
    Site : www.domainegrandtinel.com 

    Béatrice, Isabelle et Christophe Jeune gèrent le Domaine du Grand Tinel (53 ha) et le Domaine de Saint-Paul (14 ha). Le mot “Grand Tinel”, au XIVe siècle, découle du bas latin “Tina” qui désigne un tonneau, mais aussi une cave; dans les pays latins, on appelait ainsi la salle à manger. Dans la cas présent, il s'agit de la cave de vieillissement des vins.


    Pour Christophe Jeune, “le 2018 a été une année très particulière : de nombreuses précipitations pendant la période végétative et des températures douces entre mars et septembre ont favorisé une forte pression de mildiou, ce qui a pu provoquer d’importantes pertes de récolte chez certains vignerons. Les Châteauneuf du Pape rouge et blanc 2018, chez nous au Domaine du Grand Tinel, sont caractérisés par des maturités optimales et de très belles longueurs en bouche. Le Châteauneuf du Pape rouge 2017 est encore en cours d’élevage mais d’ores et déjà c’est un vin équilibré, riche et doté de jolis taninsveloutés.” 
    On se fait plaisir avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alexis Establet 2016, Grenache noir, épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois...), et sa solide structure lui assure une bonne garde. Tout comme le Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, 70% Grenache noir, 20% Syrah et 10% Mourvèdre, un vin concentré, à dominante de fruits rouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu comme il se doit, d’une longue finale, très prometteur. Goûtez aussi le Châteauneuf-du-Pape blanc 2016, 65% Grenache blanc, 15% Clairette, 10% Roussane et 10% Bourboulenc, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond. Et pour finir le CDR-Village Gadagne rouge 2016, 85% Syrah et 15% autres cépagesvignes de 45 ans, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, il est charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit une excellente évolution.
    Pour le Domaine de Saint-Paul, en Agriculture Biologique, on nous propose ce beau Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, 60% Grenache blanc et 40% Roussane, de bouche pleine et généreuse, de couleur pourpre, velouté et harmonieux, ample et savoureux, d’excellente évolution, tout comme le Châteauneuf-du-Paperouge cuvée L’Insolite 2016 100% Syrah, de bouche dense, aux tanins fondus, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, c’est un vin bien corsétypé, de garde, mais qui se goûte déjà très bien. Excellent Châteauneuf-du-Pape blanc 2016, d’une belle structure avec des notes d’aubépine, une fraîcheur en bouche, d’une belle intensité, équilibré, avec des arômes de fruits au sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir.
    Domaine André MATHIEUCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine André MATHIEU

    Domaine André MATHIEU 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    André Mathieu
    3 bis, Route de Courthézon
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 09 et 06 09 08 93 77 
    Email : contact@domaine-andre-mathieu.com 
    Site : www.domaine-andre-mathieu.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au domaine familial, transmis de père en fils depuis 1600, André Mathieu a pris la suite de son père en 1987. L’exploitation se répartit maintenant sur 13 ha de Châteauneuf-du-Pape et 4 ha de Côtes du Rhône
    Trois Châteauneuf-du-Pape rouges, deux Châteauneuf-du-Pape blancs et deux Côtes du Rhône sont vinifiés et élaborés par André Mathieu. La première cuvée Châteauneuf-du-Pape rouge, une cuvée traditionnelle “Domaine André Mathieu”, regroupe les 13 cépages autorisés de l’appellation et dévoile un vin élégant où les tanins se fondent dans la rondeur des arômes. La cuvée spéciale “La Centenaire” est un vin élaboré à partir des plus vieilles vignes de l’exploitation (plantées entre 1890 et 1914). Une complexité aromatique, un vin soyeux aux tanins fins, sont les caractéristiques de cette cuvée que l’on trouve seulement lors des plus beaux millésimes. Enfin, la cuvée Vin Di Felibre est un Châteauneuf-du-Pape atypique, dominé par le cépage Mourvèdre et élevé en fûts neufs. 



    “L’année 2018 a été très compliquée dès le mois de mai avec un climat tropical, nous explique André Mathieu, pluie tous les 2 à 3 jours mais cela a permis à la vigne de finir son cycle et à la récolte d’avoir des réserves pour bien mûrir. Le millésime 2018 devrait être très fin et équilibré mais il est encore un peu tôt pour le dire. 
    Pour cette année, les Vins disponibles sont : Les Seriziers 2017 (CDR rouge), Se Sian Acoumpagna 2018 (CDR rosé), Domaine André Mathieu 2016 (CTN rouge), La Centenaire 2016 (CTN rouge), Vin di felibre 2015 (CTN rouge). Le millésime 2016, en rouge, est sans doute le meilleur depuis 2007, il est encore très jeune à ce jour. Le millésime 2017 en blanc est vraiment très équilibré et soyeux. Les Seriziers 2017 est puissant et rond. Je mets en bouteilles Se Sian Acoumpagna rosé 2018, qui est très prometteur.”
    Formidable Châteauneuf-du-Pape Vin Di Felibre rouge 2015, concentré, de robe sombre, c’est un vin ample et velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs, et cette finale poivrée envoûtante, un grand vin, avec une belle sucrosité, de la complexité, du charnu et de l’élégance, cela fait partie des très beaux millésimes avec un beau potentiel de garde de 5 à 8 ans. Le Châteauneuf-du-Pape rouge la Centenaire 2016, coloré et parfumé (mûre, violette), alliant rondeur et structure en bouche, a un nez persistant où dominent des arômes subtils de cassis, de griotte et de cannelle. Goûtez également le Châteauneuf-du-Pape rouge Domaine André Mathieu 2016, de bouche dense, aux tanins fondus, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, c’est un vin bien corsétypé, de garde, mais qui se goûte déjà très bien. Son Châteauneuf-du-Papeblanc Di Felibre 2017, aux notes d’agrumes et de fleurs blanches, a beaucoup de persistance et d’élégance en bouche. Son Châteauneuf-du-Pape blanc Domaine André Mathieu 2017, où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de poire, suave et d’une longue finale, à déboucher, par exemple, sur un sandre. Goûtez le CDR rouge Les Seriziers 2017, un vin harmonieux qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, d’une robe rubis foncé, de bouche puissante et soyeuse. Et enfin le CDR rosé Se Sian Accoupagna 2018, est splendide, tout en rondeur, tout en fraîcheur, charmeur avec cette note délicate de framboise


    Domaine La MEREUILLECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine La MEREUILLE

    Domaine La MEREUILLE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Philippe Granger
    Quartier Le Grès - Impasse 2580
    84100 Orange
    Téléphone :04 90 34 10 68 
    Email : micbouyer@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-la-mereuille.com 

    Un domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir. Philippe Granger possède en cave de vieux millésimes : 1999, 2006, 2008, 2009, 2011 et 2012, ainsi que la cuvée Grenache, Les Baptaurels 2007, 2010, 2011 et 2012.
    “Les vendanges 2018 ont été délicates et très difficiles, nous raconte Philippe Granger, car Mai et début Juin ont été fort pluvieux, ce qui ne nous a pas permis de travailler lorsqu’il le fallait, le mildiou sur grappes s’était installé, il nous a donné du fil à retordre. Malgré cela, les vendanges nous ont apporté toute satisfaction et une superbe qualité. La vinification s’est très bien passée et les vinsresteront tout l’hiver sur lies fines. En résumé, le 2018 est somptueux, le seul hic, une moindre quantité.
    Les vins vendus en 2019 : 2015 et 2016 , Châteauneuf du Pape 2015 , 100% syrah, la cuvée d’Aure, Châteauneuf du Pape 2018 également 100% syrah. Un Châteauneuf du Pape blanc 2018 ou 2019 est prévu à base de 80% Roussane.
    Renouvellement des foudres de 30 à 40 hl, restructuration de la cave pour un meilleur confort de travail. 
    Nous nous dirigeons chaque jour, un peu plus, vers l’Agriculture Biologique afin d’avoir le label de certification.“
    Vous allez aimer ce Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels rouge 2015, complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit, racé, vraiment remarquable.
    Remarquable rapport qualité-prix-plaisir avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2015, de bouche structurée, d’une belle harmonie, un vin aux arômes d’épices, de réglisse et de fruits noirs, il est très équilibré et généreux en finale. Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée d’Auré 2015, charnu et très parfumé, de robepourpre sombre, aux notes de fruits macérés avec des notes de grillé. Goûtez également le Châteauneuf-du-Pape blanc 2017, qui associe finesse et densité, de robe claire et brillante, de bouche tout en finesse avec des notes de fruits jaunes et de noisette. Agréable CDR rouge 2015, au nez de mûre et de violette, épicé, aux tanins présents et soyeux à la fois, qui poursuit son évolution. Et le CDR blanc 2017, au nez de fruits frais, charmeur, d’une belle harmonie comme le CDR rosé, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, de bouche friande, parfait sur des crevettes grises ou des quenelles de volaille aux épinards.

    MOURIESSE VINUMCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE MOURIESSE VINUM

    MOURIESSE VINUM 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Brigitte et Serge Mouriesse
    18, chemin du Clos 
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :06 14 94 69 15 
    Email : contact@mouriesse-vinum.com 
    Site : www.mouriesse-vinum.com 

    Serge Mouriesse, œnologue-vigneron à Châteauneuf-du-Pape et dans la Vallée du Rhône depuis 28 ans, formé initialement à l'Institut de Bordeaux, il partage cette aventure avec sa femme Brigitte, depuis fin 2007, lors de l'acquisition de la première parcelle en Châteauneuf-du-Pape
    Beau Châteauneuf-du-Pape rouge Vieilles Vignes cuvée Tour d’Ambre 2015, 100% Grenache, de bouche puissante, avec des tanins présents mais fins, un vin intense en couleur comme en arômes, qui fleure les fruits macérés et les épices. Très agréable Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Pierre d’Ambre 2013, 90% Grenache et 10% Syrah, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, alliant charpente et souplesse, finement tannique. Savoureux Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée Pierre d’Ambre 2017, 30% Grenache blanc, 30% Roussane, 20% Clairette et 20% Bourboulenc, qui dégage des notes de lis et de rose, un vin ample, persistant, mêlant rondeur et vivacité, d’une jolie finale aromatique. Et encore cet IGP du Gard rouge cuvée La Mirœnière 2016, 100% Grenache, un vin harmonieux qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, d’une robe rubisfoncé, de bouche puissante et soyeuse.
     

    Famille SABON DE ROCHEVILLECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Famille SABON DE ROCHEVILLE

    Famille SABON DE ROCHEVILLE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Mylène Rocheville - Earl le Serres des Mourres
    15, avenue Saint-Joseph
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :06 07 12 18 27 
    Email : sabonrocheville@gmail.com 

    Les 8,5 ha de vignes en Châteauneuf-du-Pape se répartissent sur deux terroirs : le plateau Pied de Bau et le quartier Les Gallimardes. Mylène Rocheville présente des Châteauneuf du Pape rouges élaborés avec les cépages suivants: Grenache noir, SyrahMourvèdreCinsault, Vaccarèse. L’exploitation s’étend également sur la commune de Bollène où une oliveraie a été plantée au printemps 2014. Grâce au savoir-faire et l’expérience de Bernard Sabon, son père, et avec l’aide de son époux Guillaume, Mylène a créé le Serre des Mourres Sabon de Rocheville en 2013.
    “Belle récolte 2018 étalée sur 4 semaines, nous raconte Mylène Rocheville, touchée un peu par le mildiou, d’où tri parcellaire et quantité diminuée (25 hl) mais qualité parfaite pour obtenir un grand millésime.”
    Les ventes concernent les 2013, 2014, 2015, 2016, puis en décembre 2019, les 2017 et fin 2020, les 2018.
    Coup de cœur avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, GrenacheSyrahMourvèdreCinsault et Vaccarèse, vignes de 50 ans en moyenne, élevage de 12 mois en foudres. Il a une bouche puissante, un vin très typé, dense, de belle robe foncée, au nez de cerise confite, de prune et d’humus. Et le 2014, avec des tanins présents mais fins, un vin intense en couleur comme en arômes, qui fleure les fruits macérés et les épices. Le 2013, est un vin harmonieux qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, d’une robe rubis foncé, de bouche puissante et soyeuse. Agréable CDR rouge cuvée Gypa AB, 70% Grenache et 30% Syrah, cette cuvée est née de l’amour des oiseaux et des Baronnies provençales. En effet, le Gypaète Barbu qui est le plus grand vautour y est réinséré et l’association “Vautours en Baronnies” existe depuis 2 saisons déjà. Un vin de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, de charpente solide.

    Domaine de SAJECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine de SAJE

    Domaine de SAJE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Jérome Mathieu
    21, rue du Commandant Lemaître
    84230 Châteauneuf du Pape
    Téléphone :06 80 95 82 53 
    Email : jerome@domaine-de-saje.fr 

    Le Domaine de Saje est une exploitation de 7,5 Ha en appellation Châteauneuf du Pape, et 2 Ha en appellation Côtes du Rhône. Pas moins de 20 parcelles complantées et 6 en cépage unique, sur des terroirs argilo calcaires à galets roulés, sols bruns, calcaires et siliceux, sont la base de l’équation de mes vins. Les Châteauneuf du Pape blancs et rouges que je produis s’inscrivent dans la plus pure tradition chateauneuvoise, avec des vinifications en cuves béton, en vendanges entières de préférence (éraflée si besoin uniquement). Les 13 cépages de l’appellation composent chacun de mes vins rouges de Châteauneuf du Pape, l’assemblage est primairement un assemblage de fruits. Le pressurage doux au moyen d’un pressoir vertical à eau n’extrait que les meilleurs jus, qui partiront en élevage long en vieux foudres de chêne
    Pour Jérôme Mathieu, “le 2018 est un millésime qui n’a pas été évident du tout, très délicat à cause des conditions climatiques. Un printemps très arrosé où il a fallu être vigilent pour protéger la vigne des maladies, puis enfin, un été très sec et chaud. Résultat : un vin pas trop alcoolisé, ce qui n’est pas mal du tout, même si dans notre appellation on avoisine toujours les 14°. Les vins sont un peu plus souples, un peu moins durs, jolis arômes de fruits, des tanins qui se fondent assez facilement, un vin accessible plus rapidement même s’il a un potentiel de garde. Le blanc 2018 est formidable. 
    Nous commercialisons le 2017 qui succède au 2016, dans mes cuvées habituelles Marquis Anselme Mathieu, Domaine de Saje en blanc et en rouge et ma nouvelle cuvée, un petit bijou que je peaufinais dans mes caves.“
    Vous allez aimer son Châteauneuf-du-Pape rouge Marquis 2016, coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, charnu, d’une finale complexe et d’excellente évolution. 
    Agréable Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, puissant et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s'entremêlent des arômes persistants de confiture de mûre et de réglisse, typé, de bouche savoureuse, de belle évolution. Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée “1600” 2016, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un très beau vin d’une grande expression, concentré et distingué, de grande évolution. 
    “La Cuvée 1600 est une cuvée avec un assemblage qui fait la part belle au cépage la Counoise. J’ai choisi ce nom en mémoire des premiers vigneronsMathieu qui se sont installés à Châteauneuf-du-Pape à cette époque. Cuvée 1600 millésime 2016, plus coloré et plus tonique, c’est un vin un peu plus épais, que l’on appréciera après le 2015, c’est un vin qui présente une belle densité, une couleur rouge rubis qui évolue vers le tuilé. Je trouve que la Counoise (45% de l’assemblage, alors que dans mes autres vins le Grenache est majoritaire) apporte aux vins une droiture, une belle persistance.”
    Beau Châteauneuf-du-Pape blanc 2017, d’une belle couleur dorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert, c’est un grand vin très fruité aux arômesprononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, à déboucher, par exemple, sur des ris de veau aux morilles ou une raie à l'émincé de fenouil.
    On se fait plaisir aussi avec le CDR rouge 2017, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus.

    Domaine SERGUIERCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine SERGUIER

    Domaine SERGUIER 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Daniel Nury
    10, rue Alphonse Daudet
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 42 et 06 15 66 58 90 
    Email : nury.daniel@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-serguier.com 

    Le domaine Serguier, est né à la fin du XIX° siècle de la volonté d’Hippolyte Serguier qui le transmettra plus tard à ses fils, dont Gaston Serguier. En 1997 Daniel, le petit fils, reprends le domaine près de 100 ans après le fondateur.. 
    “Les pluies du mois de Mai nous ont ramené le mildiou, nous explique Daniel Nury, d’où une quantité moindre (20hl à l’hectare), puis l’année s’est bien écoulée, nous apportant une magnifique qualité, laissant présager un millésime un peu moins sec que celui de 2017.
    Les millésimes à la vente en 2019 : Chateauneuf-du-Pape rouge 2017, en blanc le 2018, Côtes du Rhône rouge et blanc 2018. Nouveau : un Lirac 2018 : 60% Grenache et 40% Syrah sera présenté soit en Septembre 2019 soit en Mars 2020 et aussi une autre nouveauté en Côtes du Rhône blanc 2018 plus chargé en Viognier, le Cabanon de ma Mère.”
    Rendez-vous dans cette petite cave voûtée, pleine de charme au coeur de Châteauneuf pour déguster ce très beau Châteauneuf-du-Pape rouge Tradition 2017, 80% Grenache noir, 8% Mourvèdre, 7% Syrah, 3% Cinsault, 2% cépages blancs, qui a une jolie robe pourpre, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre, la garrigue et une touche épicée caractéristique. 
    Superbe Châteauneuf-du-Pape cuvée Révélation 2017, 90% Grenache noir, 5% Mourvèdre, 4% Cinsault et Syrah, 1% de cépages blancsvignes de 95 ans en moyenne, complexe avec ces nuances de kirsch et de poivre, de robe grenat brillant, aux tanins très structurés, d’une belle finale au palais. Le CDR rouge Vieilles vignes La Joie de Mon Père 2018, 85% Grenache noir et 15% Syrah, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, très équilibré et généreux en finale. Le CDR blanc Le Cabanon de ma Mère 2018, 90% Grenache blanc, 6% Clairette blanche et 4% Viognier, Roussane et Bourboulenc, au nez de fruits frais, est charmeur, d’une belle harmonie au nez comme en bouche. Et découvrez également le Lirac rouge cuvéede mon grand père 2018, au nez de cassis et de framboise, avec des notes poivrées, aux arômes de violette et de mûre, d’une belle finale.

    Domaine de la SOLITUDECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine de la SOLITUDE

    Domaine de la SOLITUDE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Lançon
    Earl Domaines Pierre Lançon - BP 21
    84231 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 71 45 
    Télécopie : 04 90 83 51 34 
    Email : info@domaine-solitude.com 
    Site : www.domaine-solitude.com 

    Le Domaine appartient a l’une des plus vieilles familles originaires de Châteauneuf-du-Pape. Dès le XVe siècle, on y trouve la trace des Martin, mais en Italie elle remonte encore plus loin dans le temps, jusqu’à la très ancienne et non moins illustre famille des Barberini. François Barberini, né en Toscane en 1264, habita la Provence quelques années. Domaine en reconversion Bio.
    Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Barberini 2016, 55% Grenache, 30% Syrah et 15% Mourvèdre, il a une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, c’est un vin puissant, de bouche savoureuse, qui poursuit son évolution. Goûtez également le Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, 50% Grenache, 25% Syrah, 15% Mourvèdre et 10% Cinsault, de bouche ample, aux connotations de mûre et d’épices, très harmonieux, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de framboisesurmûrie, de garde. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2018, 40% Clairette, 35% Roussane, 25% Grenache, est très charmeur, richement bouqueté, alliant puissance et élégance, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, de bouche persistante, à ouvrir par exemple sur un turbot à la crème.
    Domaine MAS SAINT LOUISCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine MAS SAINT LOUIS

    Domaine MAS SAINT LOUIS 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Les Vignobles Louis Geniest 
    28, avenue de Baron le Roy - BP 09
    84231 Châteauneuf-du-Pape Cedex
    Téléphone :04 90 83 73 12 
    Email : geniest-chateauneuf@orange.fr 
    Site : www.geniest-chateauneuf.fr 

    Vignoble de 30 ha d’un seul tenant, sur des sols de sables avec des galets roulés, situé au sud de l’appellation.
    Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge Grande Réserve 2015, 80% Grenache et 20% Mourvèdre, élevage en demi-muids pendant 12 mois, bien typé sur le Grenache, qui a ce nezcomplexe où dominent la groseille et l’humuscharnu comme il le faut. Beau Châteauneuf-du-Pape rouge Les Arpents des Contrebandiers 2015, 75% Grenache, 10% Mourvèdre, 10% Syrah et 5% Cinsault, élevage en foudres et demi-muids pour 50% du volume pendant 12 mois. Il a une belle couleur soutenue, avec des tanins bien présents, un vin riche et chaleureux, où s’entremêlent des notes de pruneau et de poivre, c’est un vin savoureux, tout comme ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2015 , 80% Grenache, 10% Mourvèdre, 5% Syrah et 5% Cinsault, élevage en foudres pour 20% du volume pendant 12 mois. Il a des notes de pruneau et d’épices, un vin puissant, avec une structure bien ferme en bouche. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2016, 50% Grenache blanc et 50% Roussane, élevage en barriques pendant 5 mois pour 20% du volume. Il a une belle teinte, ample et harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche.
    Domaine l'ABBE DINECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine l'ABBE DINE

    Domaine l'ABBE DINE 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Nathalie Reynaud - Earl Mireille et Jean Reynaud
    1 480, chemin des Mulets (Caveau : 1 bis, chemin Louise Michel)
    84350 Courthézon
    Téléphone :04 90 70 20 21 et 06 12 66 99 50 
    Email : domainelabbedine@wanadoo.fr 
    Site : www.domainelabbedine.com 

    La Famille Reynaud est installée sur ses terres depuis 5 générations, au moins. Le savoir-faire et les connaissances du travail du sol se sont transmis de père en fils et aujourd’hui de père en fille. 



    Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, 90% Grenache de 120 ans, 8% Syrah et 2% Mourvèdre, sur terroir de sables, de robe profonde, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, de garde. Le 2015 se goûte également trés bien, complexe, dominé par les fruits macérés, de robe pourpre soutenu, c’est un vin riche et bien en bouche. Le Châteauneuf-du-Pape rouge La Réserve des Cieux 2016, aux arômes d’épices et de fruits noirs, est bien équilibré, c’est un vin où les tanins ronds permettent de l'apprécier dès à présent. Sublime Châteauneuf-du-Pape blanc 2016, belle robe or, avec des senteurs de fleurs blanches, des notes beurrées, la bouche est ample, d’une belle longueur suave
    Excellent CDR-Villages rouge 2016, 80% Grenache et 20% Mourvèdre de 60 ans, sur terroir de galets roulés, de couleur pourpre intense, aux tanins puissants et savoureux, épicé et parfumé. Très agréable CDR blanc 2018, 100% Clairetteterroir de sables, de bouche fraîche et souple à la fois, il est persistant au palais, un vin avec des arômes de fougère et de fruits.
  • QUELS PLATS AVEC LES TROIS MEILLEURS CHIROUBLES ?

    Imprimer Pin it!

     

    Domaine Anthony CHARVETCHIROUBLES Domaine Anthony CHARVET

    Domaine Anthony CHARVET 

    (CHIROUBLES)

    9, rue du Kiosque
    69115 Chiroubles
    Téléphone :06 50 07 25 01 
    Email : anthony.charvet@live.fr 
    Site : www.vins-anthony-charvet.fr 

    Après un Bac Pro Viti-Œno et une première expérience chez Georges Boulon, Anthony Charvet s’installe et fait sa première récolte en 2000, sur une parcelle de 73 ares. Aujourd’hui, le domaine compte 3,6 ha répartis sur les appellations ChiroublesFleurie et Morgon. C'est depuis la fin du XIXè siècle que la passion du terroir, de la vigne et du vin perdurent dans la famille. 
    “Je suis la cinquième génération à travailler cette terre, ces vignes, ces raisins issus de notre cépage unique du Beaujolais : le Gamay. Mon père Jean-Paul, à la fin des années 1970 a repris l'exploitation de mon grand-père Robert. Assez rapidement il fît ses premières mises en bouteilles pour vendre directement son vin aux particuliers et professionnels. Au fil des années je me suis découvert la passion pour ce si beau métier de vigneron.
    "Je cultive mes vignes en privilégiant les matières naturelles pour les protéger et uniquement des engrais organiques biologiques pour les nourrir. La vinification se fait sans apport de soufre et la durée de macération en partie égrappée varie durant 12 à 15 jours jusqu'à 20 ou 25 selon les cuvées et millésimes.”
    Superbe Chiroubles rouge LXIR 2014, de bouche riche, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué. Goûtez aussi le Fleurie rouge Grand Pré 2014, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, aux tanins fins. Le Morgon rouge Fontriante 2015, est dense et typé, légèrement épicé, alliant finesse et structure, de bouche ample, à découvrir avec un curry de poulet par exemple. 
    Il y aussi le Chiroubles rouge Granite 2015, très aromatique, avec ces notes d’humus et de petits fruits rouges surmûris, typé comme nous les aimons, aux tanins bien fondus mais présents, charnu au palais.
     

    Domaine Émile CHEYSSONCHIROUBLES Domaine Émile CHEYSSON

    Domaine Émile CHEYSSON 

    (CHIROUBLES)
    Régisseur : Jean-Pierre Large
    Clos Les Farges
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 22 02 
    Email : domainecheysson@orange.fr 
    Site : www.domainecheysson.com 

    Homme d’État, sociologue et chef d’entreprise, Émile Cheysson fonda le domaine en 1870. Le domaine se partageait entre la vigne et la polyculture. Le domaine produit du Chiroubles sur 26 ha de vignes en coteaux.
    Beau Chiroubles cuvée La Secrète 2015, marqué par ce nez à dominante de fruits rouges cuits et de violette, intense, aux tanins savoureux et riches, parfumé en bouche (cassis, épices, poivre...), d’une jolie complexité. Le Chiroubles cuvé́e La Pré́cieuse 2015, une cuvé́e issue d’une parcelle d’un hectare situé́e au lieu-dit les Roches sur sol de granit et de porphyre, é́levée 12 mois en fûts non neufs afin de respecter le fruit du Chiroubles, de couleur soutenue, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, tout en nuances. Le Chiroubles cuvée Traditionnelle 2016, plus vif, plus souple, est idéal avec des brochettes ou un foie de veau au bacon. Le Beaujolais blanc l’Exception 2016, de belle teinte, avec des nuances d’amande et d’agrumes, qui allie élégance et puissance, d’une grande persistance, où s’associent rondeur et distinction, est l’un des meilleurs de l’appellation.

    Domaine de la COMBE AU LOUPCHIROUBLES Domaine de la COMBE AU LOUP

    Domaine de la COMBE AU LOUP 

    (CHIROUBLES)
    Nathalie et David Méziat
    Earl Méziat Père et Fils - 56, rue de la Bascule
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 24 02 
    Email : david.meziat@meziat.com 
    Site : www.meziat.com 

    Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crus du Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les vins ne sont transportés que dans des fûts). 
    Un domaine de 13 ha, où les vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques. On s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis). Nathalie et David exploitent le domaine. La certification HVE (Haute Valeur Environnementale) est de niveau 3, obtenue en 2015. Sans prétendre à l'appellation “bio”, nous élaborons nos vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.
    Beau Chiroubles 2017, d’un beau rouge pourpre, qui présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, un vin de bouche ronde, alliant souplesse et structure, idéal, par exemple, sur un poulet en croûte de sel ou un Reblochon. 
    Superbe Morgon 2015, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, avec ces notes caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, aux tanins présents mais très fins. 
    Le Régnié 2016, aux jolis arômes de fruits rouges (groseille, framboise) est très agréable, un vin délicat et harmonieux, en bouche, très plaisant, équilibré avec beaucoup de fraîcheur, et de fruité
    Faites-vous plaisir aussi avec le Beaujolais-Villages 2016, un vin harmonieux qui fleure bon les fruits rouges frais, de bouche souple et franche, et le Beaujolais-Villages blanc 2016, 100% Chardonnay, une nouveauté, au caractère complet, avec une belle complexité aromatique au nez de petits fruits frais (citron...), bien équilibré en acidité, de bouche suave.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu